Momotombo (Nicaragua): Retour au calme? // A return to calm?

drapeau francaisAprès une période d’activité intense, le Momotombo (dont le nom signifie «gros sommet en ébullition») semble reprendre son souffle. Il y a quelques semaines, le volcan émettait d’épaisses colonnes de cendre qui montaient jusqu’à 500 mètres de hauteur. On enregistrait parfois plusieurs explosions par demi-heure et 27 épisodes éruptifs explosifs ont été signalés depuis le 5 décembre 2015.

La vie semble avoir repris un cours normal chez les habitants qui vivent à proximité du volcan. Ils disent qu’ils s’adaptent aux éruptions. Très peu disent qu’ils ont peur de vivre près du volcan mais ils reconnaissent qu’ils n’en mènent pas large quand le sol commence à trembler avant les explosions.
Les scientifiques restent vigilants et continuent de surveiller étroitement l’activité du Momotombo. Des journalistes du Tico Times fois ont rendu visite au volcan entre le 29 février et le 1er mars, alors que se produisait une forte activité explosive. Ils n’ont rencontré aucune restriction d’accès. Ils ont pu pénétrer dans le périmètre de sécurité et rapporter les photos que vous verrez en cliquant sur ce lien :
http://www.ticotimes.net/2016/03/17/photos-a-close-up-look-at-nicaraguas-momotombo-volcano

Les journalistes ont pu avoir un aperçu de l’activité volcanique et observer la puissance de la Nature, tant au niveau sismique que volcanique. Ils étaient accompagnés d’un garde du Parc et d’un volcanologue du Costa Rica. Après deux heures de marche, ils arrivèrent près de récentes coulées de lave, d’où émergeaient « de gros rochers pointus » qui rendaient la progression difficile. Certaines zones étaient de toute évidence encore très chaudes. Le volcanologue a remarqué qu’une grande partie des matériaux rejetés par le volcan pouvait être considérés comme géologiquement jeunes.

——————————————

drapeau anglaisAfter a period of intense activity, Momotombo (which means “Big Boiling Summit”) seems to have taken a break A few weeks ago, the volcano was emitting dense ash columns more than half a kilometre in the sky. Explosions sometimes occurred several times in a half hour, and 27 similar eruptive episodes have been reported since December 5th 2015.

 Life seems to be back to relative normality for residents near the volcano. Locals say they are adapting to the eruptions. Few say they are afraid of living in the volcano’s shadow, but they admit to being afraid when the ground begins to shake ahead of explosions.

Scientists remain vigilant and continue to monitor its activity. Tico Times journalists visited Momotombo at the height of the recent explosions, from February 29th to March 1st. They encountered no security restrictions at the perimeter and were able to bring back the photos to be seen at this address:

http://www.ticotimes.net/2016/03/17/photos-a-close-up-look-at-nicaraguas-momotombo-volcano

The journalists were able to catch a glimpse of volcanic activity and witnessed nature’s powerful volcanic and seismic behaviour. Accompanying them were a Nicaraguan park ranger and a Costa Rican volcanologist. After a two-hour walk, they arrived near recent lava flows, marked by “large, sharp rocks” that made hiking difficult. Some areas obviously were extremely hot. The volcanologist noticed that much of the material around the visitors was considered geologically young.

Momotombo

Séquence éruptive sur le Momotombo (Crédit photo: INETER)

Les volcans nicaraguayens sous haute surveillance // Nicaraguan volcanoes under close control

drapeau-francaisSuite à une série d’explosions, des volcanologues des États-Unis, du Royaume-Uni et du Costa Rica, ainsi que des géologues locaux observent l’activité de quatre volcans actifs du Nicaragua.
Le volcan le plus actif est actuellement le Momotombo, près de la ville de León et à une quarantaine de kilomètres de Managua, la capitale du Nicaragua. Le volcan est entré en éruption en décembre, pour la première fois en 110 ans, et son activité n’a pas cessé depuis cette époque. Il faut se rappeler qu’en 1610, une éruption du Momotombo a obligé les habitants de la ville de León, alors espagnole, à déménager 50 km à l’ouest.
La semaine dernière, les géologues de l’USGS ont indiqué qu’ils étudiaient et évaluaient les risques du Momotombo et des autres volcans actifs dans le pays. Le Telica et le Masaya sont entrés en éruption en même temps que le Momotombo et continuent à être très actifs.
Dans le même temps, des épisodes d’activité sismique ont été enregistrés la semaine dernière sur le Cerro Negro.
Les scientifiques disent que le monde est actuellement en « saison volcanique » et les volcans, d’un point de vue historique, sont plus susceptibles d’entrer en éruption entre novembre et avril dans l’hémisphère nord lorsque la glace, la pluie et les chutes de neige compriment le socle rocheux. En conséquence, l’activité volcanique devrait encore s’intensifier. Selon les chercheurs, le monde doit s’attendre à une éruption volcanique majeure dans les 50 à 80 prochaines années, mais nous ne sommes pas préparés pour en assumer les conséquences.
Source: The Express, The Tico Times.
On connaît le penchant de The Express pour le sensationnalisme et les dernières lignes de l’article restent à prouver. L’effet de «la glace, de la pluie et de la couche de neige » sur l’activité volcanique n’a jamais été prouvé de façon définitive. D’ailleurs, avec le réchauffement climatique actuel et les chutes de neige moins abondantes, il n’est pas certain que cette théorie soit encore valable.

———————————-

drapeau anglaisExperts from the US, UK, Costa Rica and local geologists are observing activity at four active volcanoes in Nicaragua after a flurry of explosions.
The most active volcano is currently Momotombo near the city of León and about 40 km from Nicaragua’s capital Managua. The volcano erupted for the first time in 110 years in December, and has been active ever since. One should remember that in 1610, a Momotombo eruption forced residents of the then-Spanish city of León to relocate 50 km to the west.
Geologists from the US Geological Survey announced last week they are studying and assessing risks from Momotombo and the other active volcanoes in the country. Both Télica and Masaya began erupting at the same time as Momotombo, and continue to do so.
Meanwhile, episodes of seismic activity were recorded last week on Cerro Negro.
Scientists say the world is currently in a volcano season and historically eruptions are also more likely from November to April in the northern hemisphere when ice, rain and snowfall can compress the bedrock. As a consequence, more increased activity is expected. Researchers said the world should expect a major catastrophic volcanic eruption in the next 50 to 80 years, but we are unprepared for the fallout.
Source: The Express, The Tico Times.
The last lines of the article remain to be proved. The effect of “ice, rain and snowfall” on volcanic activity has never been proved in a definitive way. Besides, with the current global warming and the less heavy snowfall, it is not sure that this theory is still valid.

Momotombo

Activité du Momotombo le 2 décembre 2015

(Crédit photo: Wikimedia Commons)

Volcans du Nicaragua // Nicaragua volcanoes

drapeau-francaisOn a observé un accroissement de l’activité du Momotombo et du Telica au cours de la journée de samedi. Dans le même temps, l’activité sismique était en hausse sur le Masaya.
Selon l’INETER, le Telica a connu un épisode éruptif à 08h28 samedi matin, avec une colonne de cendre et de gaz d’un kilomètre de hauteur. Une vingtaine d’éruptions de moindre intensité ont été enregistrées dans les heures suivantes. Des retombées de cendre ont été signalées dans certaines localités proches du volcan.
Environ deux heures après la première explosion du Telica, le Momotombo a émis une colonne de cendres et de gaz de plus de 500 mètres de hauteur.
Aucune victime n’a été signalée mais la Protection Civile et les autorités locales ont activé des plans d’urgence afin de réagir rapidement si des populations venaient à être menacées.

———————————-

drapeau anglaisThere has been an increase in activity at Momotombo and Telica volcanoes on Saturday.
Meanwhile, seismic activity also increased at Masaya volcano.
According to INETER, Telica erupted at 8:28 a.m. on Saturday morning, with a 1,000-metre-high column of ash and gas. At least 20 smaller eruptions were recorded at the volcano in the following hours. Ashfall was reported in some nearby communities.
About two hours after the first explosion at Telica, Momotombo emitted a column of ash and gas more than 500 metres into the air.
There were no injuries reported, though Civil Defense and local authorities activated emergency plans in order to provide a rapid response if communities were to become at risk.

Volcans du Nicaragua // Nicaragua volcanoes

drapeau-francaisMomotombo :
Le Momotombo continue de présenter une activité sismique en relation avec la circulation de
fluides volcaniques sous le volcan. On observe la nuit une incandescence au niveau du cratère, en raison de la présence de gaz à très haute température. L’amplitude sismique en temps réel reste faible à modérée.
La probabilité d’explosions de gaz, avec projections de cendre et autres matériaux incandescents reste forte.

Masaya :
On observe toujours un tremor volcanique de forte amplitude en raison des mouvements de fluides sous l’édifice volcanique. Un petit lac de lave reste présent dans deux bouches qui percent le plancher du cratère Santiago. On enregistre ondes sonores d’intensité modérée. L’amplitude sismique en temps réel oscille entre modérée et forte. Les émissions de gaz restent abondantes, comme pendant les deux derniers mois. Les panaches se déplacent principalement vers l’ouest et le sud-ouest où ils affectent la végétation sous le vent.

Telica, San Cristobal et Concepciòn :
L’activité de ces volcans reste normale.

———————————-

drapeau anglaisMomotombo:
Momotombo continues to evidence seismic activity related to the circulation of fluids beneath the volcano. Some glow can be observed at night, due to the presence of very hot gas. The real-time seismic amplitude remains low to moderate.
The likelihood of gas explosions with ash ejections and other incandescent material remains strong.

Masaya:
A high amplitude volcanic tremor is still recorded because of fluid movements within the volcanic edifice. A small lava lake is still observed in two vents that pierce the floor of the Santaiago crater. Moderate sound waves are recorded. The real-time seismic amplitude varies between moderate and high. Gas emissions are abundant, like during the last two months. The plumes are mostly drifting west and southwest where they affect downwind vegetation.

Telica, San Cristobal and Concepciòn:
The activity of these volcanoes remains normal.

Masaya

Bouche active dans le cratère Santiago du Masaya (Crédit photo: Wikipedia)