Ambae (Vanuatu): Dernières nouvelles // Latest news

Le dernier bulletin du Geohazards pour Ambae (23 avril 2018) indique que l’éruption du Lac Voui se poursuit. Le niveau d’alerte est maintenu à 3. L’activité est susceptible de fluctuer, avec des périodes plus fortes ou plus faibles. La zone de danger conserve un rayon de 3 km autour de la bouche active. Les habitants des villages situés dans la zone de couleur jaune (voir carte ci-dessous) doivent rester vigilants car les cours d’eau peuvent gonfler et inonder pendant les périodes de fortes pluies.
Les observations effectuées le 21 avril 2018 confirment que les éruptions d’avril ont modifié le cône volcanique dans le Lac Voui. Le cône est maintenant plus volumineux et un grand cratère s’est formé. Un petit lac est présent dans le cratère actif. En avril, les éruptions ont émis des panaches de cendre avec, de temps en temps, des fontaines de lave. Ces éruptions ont généré des retombées de cendres et de scories sur Ambae. Les éruptions émettent également des gaz qui donnent naissance à des pluies acides.
Source: Geohazards.
La Chine a alloué une somme de 10 millions de Vatu au gouvernement du Vanuatu afin de venir en aide aux victimes de l’éruption.

———————————–

The Geohazards latest update about Ambae (23 April 2018) indicates that the volcanic eruption at Lake Voui continues. The alert level is kept at 3. Activity may fluctuate with periods of stronger or weaker activity from time to time. The Danger Zone has a radius of 3 km from the active vent. Villages in the Yellow colour may expect changes (floods) in streams during rainfall   (See map below).

Observations on April 21st, 2018 confirm that the eruptions in April have changed the volcanic cone in Lake Voui. The cone is now larger and a large crater has formed. A small lake is present in the active crater. During April, the eruptions ejected volcanic ash with occasional lava fountains. This generated ash fall and scoria fall on Ambae. The eruptions are also producing volcanic gas and acid rain.

Source: Geohazards.

China has allowed Vt10 Million to the Vanuatu government to help the victims of the eruption.

Source: Geohazards

Publicités

Ambae (Vanuatu) sollicite l’aide internationale // Ambae (Vanuatu) is asking for international help

Contrairement à ce que l’on a souvent pu lire dans la presse ces derniers jours, l’évacuation de la population d’Ambae affectée par l’éruption du volcan Manaro Voui ne semble pas avoir commencé. Les journaux locaux comme le Daily Post ont écrit que «le Vanuatu prévoit une nouvelle évacuation», mais pas que l’évacuation était en cours.
On peut lire dans le Daily Post aujourd’hui (16 avril 2018) que « le Vanuatu fait appel à des fonds internationaux pour permettre la réinstallation des personnes victimes de l’éruption ». Le Conseil des Ministres a autorisé le gouvernement à réinstallerde façon permanente, dans des lieux plus surs, et d’ici la fin du mois de mai, les 11000 personnes affectées par l’éruption. Le Conseil des Ministres a également admis qu’il n’est plus en, mesure de faire face aux émissions incessantes de cendre du volcan Manaro et il sollicite une aide internationale pour obtenir un fonds d’intervention. Le Conseil a donné l’assurance que la totalité de cette aide financière d’urgence serait gérée directement par le Ministère des Finances du Vanuatu.

Le gouvernement du Vanuatu a déclaré que les familles vivant à Ambae sont en situation de détresse à cause des retombées de cendre. Au début, la cendre a affecté les parties sud et ouest de l’île, mais en raison des changements de direction du vent, la cendre s’est répandue dans les parties nord et est de l’île, détruisant les sources de nourriture et la végétation.
Comme indiqué plus haut, la semaine dernière, le Conseil des Ministres a décrété l’état d’urgence pour l’île d’Ambae et prévu une nouvelle évacuation de masse car les toits des maisons et les arbres s’effondrent sous le poids de la cendre et de nombreux habitants souffrent de problèmes de santé. Les familles dont les maisons, l’eau et les cultures sont endommagées par la cendre et les pluies acides seront évacuées en priorité vers d’autres îles comme Maewo et Pentecôte.
Source: Daily Post.

—————————————-

Contrary to what could often be read in the press, the evacuation of the people of Ambae affected by the eruption of Manaro Voui Volcano does not seem to have begun. Local newspapers like the Daily Post had written that “Vanuatu plans another evacuation”, but not that the evacuation was underway.

One can read in the Daily Post today (April 16th 2018) that “Vanuatu seeks international funds to help resettle islanders affected by volcano”. The Council of Ministers has authorized the government to secure a permanent resettlement for the 11,000 people affected by eruption by the end of May. The Council of Ministers also admitted that the constant ashfall from Manaro Voui Volcano is beyond its capacity, and has forced it to seek international help for response fund. The Council also gave its assurance that all emergency funds will be processed through the National Treasury.

The Vanuatu government said that families on Ambae are struggling to live due to the heavy volcanic ashfall. Initially the ash affected the south and western parts of the island, but due to wind changes, the ash has spread through the north and eastern parts of the island as well, destroying food sources and other vegetation.

Last week, the Council of Ministers declared a state Of emergency over the Ambae Island and planned another mass evacuation as houses and trees are collapsing due to the weight of the ash while many locals have suffered health issues. Families whose homes, water supplies and crops are damaged by the ash and acid rain will be evacuated to other islands like Maewo and Pentecost.

Source : Daily Post.

Vue satellitaire en relief de l’île d’ambae (Source: NASA)

Ambrym (Vanuatu)

Selon le dernier rapport du gouvernement du Vanuatu, l’activité volcanique à Ambrym reste à un niveau élevé. Cependant, de nouvelles analyses scientifiques montrent qu’il n’y a pas de risque imminent d’intensification de cette activité. En conséquence, le niveau d’alerte reste à 2.
L’activité volcanique devrait rester stable dans les prochaines semaines. Le danger se limite aux cratères actifs. La zone d’exclusion permanente est d’environ 1 km autour du cratère du Benbow et la zone de danger A du Marum (Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu) est d’environ 2,7 km autour du cratère du Marum (voir la carte ci-dessous).
Les observations effectuées entre décembre 2017 et janvier 2018 confirment que l’activité n’a pas évolué. Il y a toujours un lac de lave dans les cratères du Benbow et du Marum, avec un important dégazage et des émissions de nuages de vapeur. Une forte odeur de gaz volcanique persiste dans toute la zone.
L’alerte volcanique à Ambrym est au niveau 2 depuis le 7 décembre 2017. Il est demandé aux agences de voyage, aux autorités locales, aux habitants d’Ambrym et au public en général de ne pas pénétrer dans les zones d’exclusion permanente autour du Marum et du Benbow. Les derniers documents mis en ligne sur Internet montrent que cette recommandation n’est guère respectée…
Source: Geohazards.

————————————-

According to the government of Vanuatu’s latest report, volcanic activity at Ambrym is still elevated. However, new scientific analyses suggest that there is no imminent risk of increase. As a consequence, the alert level remains at Level 2.

Volcanic activity is likely to continue in this state. Danger is restricted to visitors approaching the active craters; The restricted area of risk is limited to the Permanent Exclusion Zone at Benbow which is about 1 km around Benbow crater and the Danger Zone A at Marum (including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu) which is about 2.7 km around Marum crater (see map below)

Observations performed from December 2017 to January 2018 confirm that the activity is not changing. Field observations show it consists of ongoing lava lake activity in Benbow and Marum craters inducing ongoing substantial degassing and emission of steam cloud. Visitors approaching the volcanic area and craters can smell the volcanic gas.

Alert Level for Ambrym volcano has been at level 2 since 7 December 2017.

All tourism agencies, local autorities, people of Ambrym and the general public are asked not to access the Permanent Exclusion Zones around Marum and Benbow. The latest documents released on the Internet show that this recommendation is not really respected…

Source: Geohazards.

Zones de danger autour du Marum et du Benbow (Source: Geohazards)

Nouvelles d’Ambae (Vanuatu) // News of Ambae (Vanuatu)

La dernière mise à jour de GeoHazards indique que l’activité éruptive à Ambae se poursuit sous le forme d’une éruption mineure. Le niveau d’alerte reste à 3.
L’éruption se limite au lac Manaro Voui. De nouvelles observations et analyses scientifiques confirment qu’il n’y a actuellement aucune preuve d’intensification de l’activité éruptive. La zone à risques se limite à 3 km de la bouche active dans le lac Voui.
Les dernières photos prises dans les premiers jours de novembre 2017 confirment l’édification du cône volcanique dans le lac Voui. Le cratère augmente en hauteur et en taille. L’activité éruptive consiste en explosions avec émission de colonnes de cendres et de gaz provenant des bouches éruptives. Comme je l’ai dit précédemment, cette activité à Ambae est semblable à celle observée à Yasur sur l’île de Tanna. Certaines explosions semblent parfois plus fortes à la population d’Ambae qui peut ressentir les ondes de choc des plus puissantes.
Source: GeoHazards.

En ce qui concerne la population, la cendre du manaro Voui perturbe la vie quotidienne des habitants. En effet, des pluies de cendre continuent de s’abattre sur Ambae et provoquent maladies et la panique. Cette cendre affecte actuellement le côté nord de l’île, en affectant sévèrement les cultures de choux et de taro, ainsi que les réserves d’eau.
Les villageois d’Ambae doivent laver soigneusement les légumes et, en même temps, ils doivent se protéger le nez contre l’odeur des gaz volcaniques. La pluie acide et le soufre provoquent chez les habitants de l’île une gêne respiratoire et des démangeaisons quotidiennes depuis qu’ils sont retournés chez eux il y a environ deux semaines. Il y a un besoin urgent de masques, de lunettes de soleil et de chapeaux. Une épidémie de toux et de grippe affecte en ce moment surtout les enfants de l’île.
Les villageois d’Ambae attendent une cargaison de nourriture et d’eau qui devrait arriver sur l’île prochainement.

————————————

GeoHazards’ latest update indicates that eruptive activity at Ambae is continuing in the minor eruption state. The Alert Level remains at 3.

The eruption is confined to Lake Manaro Voui. New scientific analyses confirm that there is currently no evidence of risk escalation from this activity. The restricted risk area is limited to 3 km from the active vent in Lake Voui.

The latest photos taken in the first days of November 2017 confirm that the volcanic cone in Lake Voui is being built. The volcanic crater is growing in height and size. The eruptive activity consists of ongoing explosions, emission of ash columns and gas from the eruptive vents. As I put it previously, this activity at Ambae is like the one observed at Yasur on Tanna Island. Some explosions sometimes appear more energetic to the local population in Ambae who may feel air waves from the larger ones.

Source: GeoHazards.

As far as the population is concerned, ash from Manaro Voui disturbs the everyday life of the inhabitants. Indeed, the ash continues to rain and cause sickness and panic. It is currently affecting the north side of the island, spoiling cabbages, taro and water.

Ambae villagers have to wash vegetables thoroughly, and at the same time they need to protect their noses from the smell of volcanic gases. The acidic rain and sulphur have caused the islanders discomfort in smell and body itches daily, since they returned to their homes about two weeks ago. There is a need for breathing masks, sunglasses and hats. An outbreak of cough and flu is predominantly affecting the children on the island.

Ambae villagers are waiting for a shipment of food and water expected on the island soon.

Une photo publiée hier sur Facebook confirme les impressionnants panaches de cendre, de gaz et de vapeur émis par le cône éruptif dans le lac Voui.

Retour des évacués à Ambae (Vanuatu) // Return of the evacuees at Ambae (Vanuatu)

Le gouvernement du Vanuatu a commencé à faire revenir les habitants d’Ambae dans leurs villages car le volcan Manaro Voui semble s’être calmé et l’activité s’est stabilisée.
L’île d’Ambae a été évacuée à la fin du mois dernier lorsque le volcan Manaro Voui a menacé d’entrer en éruption. Les 11 000 habitants de l’île ont été évacués vers des centres d’hébergement provisoires sur les îles voisines. Le processus de rapatriement ne devrait prendre que trois jours. Les premiers rapatriements ont commencé ce samedi et le processus était sous le commandement de la police.
Selon certains, les autorités du Vanuatu auraient réagi de manière excessive en évacuant Ambae. Elles répondent qu’on leur avait conseillé de procéder à une évacuation car le danger d’une éruption majeure imminente était réel.

La même politique d’évacuation a été adoptée par les autorités de Bali où la sismicité sur le Mont Agung a considérablement augmenté à la fin du mois de septembre. Aucune éruption n’a encore eu lieu et 140 000 personnes sont toujours évacuées.
Source: ABC News.

————————————–

The Vanuatu Government has started sending Ambae islanders back to their villages as the manaro Voui volcano appeared to have stabilised.

Ambae Island was evacuated late last month when the Manaro Voui volcano threatened to erupt, with its 11,000 residents taken to shelters on neighbouring islands. The repatriation process is expected to take just three days. The first repatriations started this Saturday and the process was under the command of the police.

There were suggestions that authorities over-reacted in evacuating Ambae. They answer that they had good advice that the danger was real. It seems the precaution principle was adopted in front of the risk of an imminent major eruption. The same behaviour has been used by authorities in Bali where seismicity on Mount Agung increased significantly at the end of September. No eruption has occurred yet and 140,000 people are still evacuated.

Source : ABC News.

Source: GeoHazards

Quelques nouvelles de Bali et du Vanuatu // Some news of Bali and Vanuatu

Le Mt Agung n’est toujours pas entré en éruption. C’est peut-être parce que les gens prient dans les temples de l’île de Bali. Le 5 octobre, des dizaines de personnes ont prié dans le temple de Besakih sur les pentes de l’Agung, en espérant que les dieux feront revenir le calme sur le volcan. Les fidèles ont fait des offrandes et récité des prières dans ce temple qui se trouve à l’intérieur de la zone interdite d’accès par la Protection Civile. Des cérémonies de prières par des hindous, des musulmans et des chrétiens ont également eu lieu dans d’autres parties de l’île.

140 000 personnes ont été évacuées vers des zones plus sûres où elles vivent dans différents centres d’hébergement provisoires.
La sismicité sur le volcan reste à un niveau élevé depuis le déclenchement du niveau d’alerte maximum le 22 septembre.
Source: Presse indonésienne.

Au Vanuatu, toute l’île d’Ambae (environ 11 000 personnes) a été évacuée après que le volcan Manaro Voui se soit manifesté avec des retombées de matériaux et de cendre sur plusieurs villages la semaine dernière.
Craignant une éruption majeure, les autorités ont mobilisé une armada de navires pour mettre les habitants en sécurité sur d’autres îles où ils vivent dans des églises, des écoles, des terrains de sport, etc.
Dans le même temps, l’Observatoire Geohazards du Vanuatu déclarait que la menace d’une éruption majeure avait diminué, tout en maintenant le niveau d’alerte du volcan à quatre. Les dernières observations ont indiqué que l’activité sismique se limitait maintenant au lac à l’intérieur du cratère Manaro Voui. La possibilité d’une éruption majeure qui affecterait l’ensemble de l’île semble moins probable. Cependant, les habitants ne pourront retourner à Ambae que lorsque les autorités auront ramené le niveau d’alerte à trois, ce qui pourrait prendre des mois.
Source: ABC News.

—————————————-

Mt Agung has not erupted yet. It may be because people are praying in the temples around the island of Bali. On October 5th, dozens prayed at Besakih temple on the slopes of Mount Agung, hoping the gods will restore it to calm. Worshippers made offerings and recited prayers at the temple inside a zone declared off-limits by disaster officials. Prayers were also performed in other parts of the island by Hindus, Muslims and Christians.

140,000 people have been evacuated to safer areas where they live in different shelters.

Seismicity on the volcano has remained at high levels since the alert status was raised to the highest on September 22nd.

Source: Indonesian press.

In Vanuatu, the whole Ambae Island (about 11,000 people) has been evacuated  after the Manaro Voui volcano rumbled to life and rained rock and ash on villages last week.

Fearing a major eruption, officials mobilised an armada of vessels to ferry residents to safety on other islands where they live in churches, schools, sports grounds, etc.

Meantime, Vanuatu’s Geohazards Observatory said the threat of a major eruption had eased, although it maintained the volcano’s status as level four, the second-highest rating. The most recent observations from flyovers and seismic stations indicated that seismic activity was now limited to a lake in the Manaro Voui’s crater. The possibility of a large eruption affecting the whole island is now looking less likely. However, residents will be allowed to return to Ambae only when the government downgrades the threat to level three, which could take months.

Source: ABC News.

Temple de Besakih à Bali (Photo: C. Grandpey)

 

Ambae / Aoba (Vanuatu)

Selon l’agence Reuters, les évacuations se poursuivent à Ambae (également appelée Aoba). Comme je l’ai indiqué précédemment, les autorités ont décidé d’évacuer les 11 000 habitants de l’île. La situation est d’autant plus préoccupante que l’éruption a pollué une grande partie des sources, de sorte que des milliers de personnes sont dépourvues d’eau potable.
Un survol du volcan Manaro Voui a permis samedi de voir qu’il émettait des panaches de vapeur et projetait des matériaux dans les airs. Des explosions avaient lieu toutes les 8 à 10 secondes, avec des projections de bombes jusqu’à 50 ou 100 mètres au-dessus du cratère. Il y avait aussi deux petites coulées de lave qui traversaient l’île avant d’entrer dans le lac.
Des foules d’habitants en provenance d’au moins trois sites d’évacuation ont commencé à embarquer dans des ferries, canots et navires commerciaux pour aller se réfugier dans des îles environnantes comme Maewo, Pentecôte et Santo. Le gouvernement du Vanuatu veut que les 11 000 habitants d’Ambae soient évacués d’ici le 6 octobre. Certains ont pris l’avion alors que d’autres ont déjà rejoint des amis ou des proches à Port Vila, la capitale. Plus de 6 000 personnes sont hébergées dans des abris d’urgence en prévision de l’évacuation totale.

—————————————–

According to the Reuters press agency, evacuations are continuing at Ambae (also called Aoba). As I put it before, authorities have decided to evacuate the 11,000 residents of the island. The situation is all the more preoccupying as the eruption has polluted many of the island’s water sources leaving thousands of people in need of safe drinking water.

An overflight of the Manaro Voui volcano on Saturday allowed to see that it was hurling steam and rocks into the air. Explosions occurred every 8 to 10 seconds, throwing lava bombs up to 50 to 100 metres above the crater and there were also two small lava flows flowing across the island into the lake as well.

Crowds of islanders from at least three evacuation points on the island have begun boarding a flotilla of ships including ferries, canoes and commercial vessels for the safety of surrounding islands Maewo, Pentecost and Santo. The Vanuatu Government wants all 11,000 islanders evacuated by October 6th. Some islanders are flying out while others have already moved to stay with friends or relatives in the capital, Port Vila. More than 6000 people have gone to emergency shelters in preparation for the total evacuation.