Nouvelles de Goma (RDC) // News of Goma (DRC)

Alors que Goma continue à panser ses plaies, l’aéroport international a rouvert ses portes hier 5 juin 2021, deux semaines après l’éruption dévastatrice du Nyiragongo. L’aéroport était fermé depuis le 23 mai.  

Il est à noter qu’il y a encore beaucoup d’insécurité dans le Nord Kivu. Il y a quelques jours, au moins 50 personnes ont été tuées dans deux villages. Les rebelles ougandais seraient responsables des attaques qui sont aussi souvent causées par des rivalités ethniques.  

Source : Journaux de la RDC. 

 —————————–

While Goma is still healing its wounds, the international airport reopened yestarday, June 5th, 2021, two weeks after Mt Nyiragongo’s devastating eruption. The airport had been closed since May 23. It should be noted that there is still a lot of insecurity in North Kivu. A few days ago,  at least 50 persons were killed in two villages. Ugandan rebels are said to be resposible for the attacks which also often caused by ethnical conflicts. 

Source: DRC newspapers.  

Souvenir du lac de lave du Nyiragongo (Source : Wikipedia)

Nyiragongo !

Finalement, ce n’est pas le Nyiamuragira qui est entré en éruption le 22 mai au soir en République Démocratique du Congo, mais le Nyiragongo, comme le laissait entendre a première dépêche de l’agence Reuters.

Selon les informations en provenance de RDC, une coulée de lave a atteint la lisière de la ville de Goma (600 000 habitants), provoquant la fuite en masse et la panique des habitants. Outre la coulée de lave mentionnée précédemment qui se dirigeait vers le NE (Kibumba/Rwanda), une autre coulée menace la ville. Selon un responsable du parc national des Virunga, cette seconde coulée «a maintenant atteint l’aéroport et, en toute logique, elle va descendre vers le lac Kivu.» Cette information n’a toutefois pas été confirmée de source officielle et des habitants sur place affirmaient que la coulée s’est arrêtée en lisière de l’aéroport. Comme je l’indiquais hier soir, il règne une grande confusion autour de l’éruption et les informations demandent d’être vérifiées en permanence.

Un responsable de l’Observatoire de Goma a indiqué que «cette coulée passe sur le tracé de la coulée de 2002.» A vérifier.

L’éruption semble avoir débuté sans prévenir en début de soirée. Comme je l’écrivais hier soir, des lueurs rougeoyantes se sont étalées au-dessus du cratère et une odeur de soufre s’est répandue dans Goma.

Dans un message aux populations, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a confirmé l’éruption du volcan. Peu de temps après, le gouvernement a ordonné l’évacuation de la ville. Le président congolais Félix Tshisekedi aurait décidé d’interrompre son séjour en Europe pour rentrer dès ce dimanche au pays afin de superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées par l’éruption.

L’électricité a été coupée dans une grande partie de la ville et des milliers d’habitants ont pris la direction de la frontière rwandaise toute proche. Dans la nuit, des milliers de personnes avaient trouvé refuge au Rwanda, dans la ville frontière de Rubavu.

Source : Presse internationale.

°°°°°°°°°°

Selon les informations dans la presse congolaise, la coulée de lave émise hier soir par le Nyiragongo s’est arrêtée pendant la nuit dans le faubourg de Buhene où des maisons de plusieurs villages ont été détruites. L’aéroport de Goma semble avoir été épargné.

On peut lire dans les journaux qu’une dizaine de séismes ont été ressentis à Goma depuis l’aube.

Les habitants qui avaient fui Goma dans un mouvement de panique commencent à regagner leur domicile. La population reste angoissée car les autorités n’ont fait aucune communication ce matin.

°°°°°°°°°°

Dernières informations:

Le gouverneur du Nord-Kivu a communiqué ce dimanche le bilan provisoire de l’éruption du Nyiragongo. Si la coulée de lave n’a tué personnes, au moins cinq ont trouvé la mort dans un accident de route survenu sur la route au moment de l’évacuation de Goma.

Il est fait état de vols et pillages des magasins. Une tentative d’évasion a été signalée à la prison centrale de Munzenze, ce qui est à la cause des tirs entendus pendant la nuit à Goma.

Comme je l’écrivais précédemment, plusieurs habitations ont été détruites par la lave dans la bourgade de Buhene, à la limite entre Goma et le territoire de Nyiragongo.

Plus de 5 000 personnes qui ont fui dans la soirée de samedi sont revenues ce matin à Goma en provenance de Gisenyi, au Rwanda. Le même mouvement est observé sur le tronçon Sake-Goma.

Le porte-parole du gouvernement a annoncé des dispositions gouvernementales pour apporter une réponse humanitaire aux victimes de l’éruption.

Source : Actualité.cd.

Voici une photo aérienne de la coulée de lave diffusée par la Virunga Alliance. Plusieurs centaines de structures auraient été détruites.

°°°°°°°°°°

Dernières nouvelles (suite) :

Les dégâts causés par l’éruption du Nyiragongo sont importants. Une coulée de lave a coupé la route Goma-Rutshuru au niveau de Kilima Nyoka, 17 km au nord de la ville. La lave a traversé la route pour continuer au Rwanda.

La ville de Goma n’a pas été touchée par cette éruption. Mais les dégâts sont énormes dans le territoire de Nyiragongo où la lave a rasé plusieurs habitations. Des montagnes de débris sont visibles à Buhene, un quartier périphérique à la limite de Goma et Nyiragongo.

La lave s’est arrêtée à 50 mètres de l’aéroport de Goma et le réservoir de carburant a donc été épargné.

Comme je l’ai indiqué plus haut, des milliers de Congolais (on les estime à 6000) qui s’étaient réfugiés à Gisenyi (Rwanda) retournent chez eux.

Le Nyiragongo est toujours actif comme le montre la sismicité qui est encore présente. Les autorités demandent aux habitants de rester prudents.

Après une coupure générale à partir des centrales d’Inga vers 22 heures, l’électricité a été rétablie peu après minuit. Le black-out était dû à une surtension sur le réseau.

La dizaine de touristes qui étaient présents samedi au sommet du Nyiragongo sont sains et saufs ? Les gorilles de montagne ne sont pas non plus menacés.

Source : Actualité.cd.

°°°°°°°°°°

Bilan de l’éruption :

Au final, l’éruption du Nyiragongo aura provoqué des pertes humaines puisqu’on dénombre 15 morts à l’heure actuelle. Un accident de la circulation a fait 9 morts parmi des personnes qui fuyaient l’éruption et 2 autres ont été calcinées. 4 prisonniers qui ont tenté de fuir de la prison de Munzenze ont été rattrapés et abattus.

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo et la Police nationale congolaise ont été chargées d’assurer la sécurité de la ville de Goma et des voies d’évacuation afin d’éviter des cas de vols et de barbarie.

——————————————

Ultimately, it was not Nyiamuragira that erupted on the evening of May 22nd in the Democratic Republic of Congo, but Nyiragongo, as the first Reuters dispatch suggested.

According to reports from the DRC, a lava flow reached the edge of the city of Goma (pop,  600,000), causing the flight and panic of the inhabitants. Besides the previously mentioned lava flow which was heading towards the NE (Kibumba / Rwanda), another flow threatens the city. According to an official of the Virunga National Park, this second flow « has now reached the airport and it will descend towards Lake Kivu. » This information, however, was not confirmed from an official source and local residents affirmed that the flow stopped on the edge of the airport. As I mentioned last night, there is a lot of confusion surrounding the eruption and the information needs to be checked constantly.

An official from the Goma Observatory indicated that « this flow follows that same path as the 2002 flow. » This, again, needs to be checked.

The eruption appears to have started without warning in the early evening. As I wrote last night, a glow was spreading above the crater and a smell of sulfur pervaded Goma.

In a message to the population, the military governor of the province of North Kivu confirmed the eruption of the volcano. Soon after, the government ordered the evacuation of Goma. Congolese President Félix Tshisekedi is said to have decided to interrupt his stay in Europe to return home this Sunday to supervise the coordination of aid to populations in areas threatened by the eruption.

Electricity was cut off in much of the city and thousands of residents headed for the nearby Rwandan border. During the night, thousands of people had taken refuge in Rwanda, in the border town of Rubavu.

Source: International press.

°°°°°°°°°°

Selon les informations dans la presse congolaise, la coulée de lave émise hier soir par le Nyiragongo s’est arrêtée pendant la nuit dans le faubourg de Buhene où des maisons de plusieurs villages ont été détruites. L’aéroport de Goma semble avoir été épargné.

On peut lire dans les journaux qu’une dizaine de séismes ont été ressentis à Goma depuis l’aube.

Les habitants qui avaient fui Goma dans un mouvement de panique commencent à regagner leur domicile. La population reste angoissée car les autorités n’ont fait aucune communication ce matin.

°°°°°°°°°°

Latest :

The governor of North Kivu revealed this Sunday the provisional assessment of the eruption of Nyiragongo. While the lava flow did not kill anybody, at least five persons were killed in a traffic accident during the evacuation of Goma.

There are reports of thefts and looting of shops.

An attempted escape was reported at the central prison of Munzenze, which is the cause of the gunfire heard during the night in Goma.

As I put it earlier, several houses were destroyed by lava in the town of Buhene, on the border between Goma and the Nyiragongo territory.

More than 5,000 people who fled on Saturday evening returned to Goma this morning from Gisenyi, Rwanda.

The same movement is observed on the toad between Sake and Goma.

A government spokesman announced government arrangements to provide a humanitarian response to the victims of the eruption.

Source: Actualité.cd.

°°°°°°°°°°

Latest news (continued) :

The damage caused by the eruption of Nyiragongo is significant. A lava flow cut the Goma-Rutshuru road at Kilima Nyoka, 17 km north of the city. Lava crossed the road and continued into Rwanda.

The city of Goma was not affected by the eruption. However, the damage is enormous in the territory of Nyiragongo where lava has destroyed several houses. Mountains of debris can be seen in Buhene, a peripheral neighbourhood on the border between Goma and Nyiragongo.

The lava stopped 50 metres from Goma airport, so the fuel tank was spared.

As I indicated above, thousands of Congolese (an estimated 6,000) who had taken refuge in Gisenyi (Rwanda) are returning home.

Nyiragongo is still active as shown by the seismicity which is still present. The authorities ask residents to remain cautious.

After a blackout from Inga’s power plants around 10 p.m., electricity was restored shortly after midnight. The blackout was due to a surge on the network.

The ten tourists or so who were at the summit of Nyiragongo on Saturday are safe. Mountain gorillas are not under threat.

Source: Actualité.cd.

°°°°°°°°°°

In the end, the eruption of Nyiragongo caused loss of life, with 15 dead at present. A traffic accident killed 9 people fleeing the eruption and 2 others were charred. 4 prisoners who tried to escape from Munzenze prison were caught and shot. The Armed Forces of the Democratic Republic of Congo and the Congolese National Police were tasked with ensuring the security of the city of Goma and the evacuation routes in order to avoid cases of theft and barbarism.

Source : Wikipedia

Etna (Sicile / Italie)

De nouveau, l’Etna est en train d’émettre de volumineux panaches de cendre, essentiellement à partir du Cratère NE. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge et le trafic aérien est perturbé à l’aéroport de Catane. Si tous les avions peuvent décoller, les autorités indiquent que seuls six atterrissages sont autorisés chaque heure, en sachant que certains vols ont dû être détournés.

La situation est redevenue normale en fin d’après-midi.

Source : La Sicila.

————————————-

Voluminous ash plumes are still emitted by Mt Etna, essentially from the NE Crater. As a consequence, the aviation colour code has been raised to Red and air traffic is being disturbed at Catania Airport. If all planes are allowed to take off normally, officials indicate they are allowing only 6 landings per hour, adding that some of the flights had to be diverted.

The situation went back to normal late in the afternoon.

Source: La Sicilia.

 

 

Etna (Sicile): A nouveau des panaches de cendre // Ash plumes again

De nouvelles abondantes émissions de cendre sont de nouveau observées sur l’Etna. La cendre provient du Cratère NE où l’on observe également une activité strombolienne. Pour le moment, la cendre est emportée vers le SE par le vent. L’aéroport de Catane est en pré-alerte pour le cas où la situation évoluerait.

Source : La Sicilia.

———————————————–

Voluminous ash plumes are again observed on Mount Etna. The ash is coming from the NE Crater where one can also observe strombolian activity. For the moment, the ash is blown towards the SE by the wind. Catania Airport is on a pre-alert in case the situation should change.

Source: La Sicilia.

Capture d’image de la webcam ce matin à 9 heures