Quelques détails supplémentaires sur les restrictions à Vulcano (Iles Eoliennes) // Some additional details about the restrictions at Vulcano (Aeolian Islands)

Comme je l’ai indiqué précédemment, de nouvelles mesures ont été mises en place pour des raisons de sécurité à Vulcano, suite à l’intensification des émissions gazeuses, en particulier de CO2. Le président de la région Sicile a indiqué que la situation « évoluait rapidement », au point qu’il a décrété l’état d’urgence sur l’île. Les émissions de dioxyde de carbone, qui ont commencé l’été dernier d’abord du sommet du volcan, puis sur certaines terres au niveau de la mer, ont atteint des limites de sécurité avec des concentrations qui atteignent 480 tonnes par jour alors que la norme est de 80 tonnes. A partir du 22 novembre 2021, les 250 habitants de la zone portuaire, soit environ la moitié de la population de l’ensemble de l’île, ne pourront pas dormir chez eux. Ils devront quitter leur domicile entre 23heures et 6 heures du matin. Ils pourront ensuite vaquer normalement à leurs occupations. Cette décision est assez logique car le CO2 est un gaz lourd et des personnes allongées à quelques dizaines de centimètres au-dessus du sol pour dormir peuvent être mises en danger par ce gaz inodore et mortel. Des chats ont péri sur l’île après avoir inhalé du CO2.

C’est pourquoi le maire de Lipari – dont dépend administrativement Vulcano – a publié, après avoir consulté les scientifiques sur place, une ordonnance décrétant de nouvelles restrictions pour une durée d’un mois. A l’issue de cette période, les nouvelles analyses effectuées sur l’île indiqueront si de nouvelles mesures doivent être prises.
Avec la nouvelle ordonnance, les touristes ne pourront plus débarquer sur l’île. Seuls les navetteurs seront acceptés. Comme indiqué plus haut, les habitants de la zone portuaire ne pourront pas dormir chez eux Les frais d’hébergement, en hôtel par exemple, seront pris en charge par la commune de Lipari.
Le maire a en revanche démenti la décision d’évacuer l’île à court terme, mais a annoncé que les analyses des gaz dans les airs et dans le sol seront intensifiés dans toutes les zones de l’île. De nouveaux équipements seront installés par l’INGV. En attendant, il a été décidé de maintenir la garde médicale ouverte 24 heures sur 24.

L’alerte volcanique reste à la couleur Jaune à Vulcano. C’est le niveau «Vigilance», mais la Protection Civile a demandé qu’il soit porté à « Orange », c’est-à-dire « alerte précoce » .
Source : Presse italienne.

—————————————–

As I indicated previously, new measures have been taken for safety reasons at Vulcano, following the intensification of gaseous emissions, in particular CO2. The president of the Sicily region indicated that the situation « was evolving rapidly », to the point that he declared a state of emergency on the island. Carbon dioxide emissions, which started last summer first from the top of the volcano and then in some areas at sea level, have reached safety limits with concentrations reaching 480 tons per day whereas the standard is 80 tons. From November 22, 2021, the 250 inhabitants of the port area, or about half of the population of the entire island, will not be allowed to sleep at home. They will have to leave their home between 11 p.m. and 6 a.m. They can then go about their business normally. This decision is quite logical because CO2 is a heavy gas and people lying a few tens of centimeters above the ground to sleep can be endangered by this odorless and deadly gas. Cats have perished on the island after inhaling CO2.
This is why the mayor of Lipari – on which Vulcano depends administratively – published, after consulting the scientists, an ordinance decreeing new restrictions for a period of one month. At the end of this period, new analyzes carried out on the island will indicate whether new measures need to be taken.
With the new ordinance, tourists will no longer be allowed to disembark on the island. Only commuters will be accepted. As indicated above, the inhabitants of the port area will not be allowed to sleep at home. Accommodation costs, in hotels for example, will be covered by the municipality of Lipari.
The mayor, however, denied the decision to evacuate the island in the short term, but announced that analyzes of gases in the air and in the ground will be intensified in all areas of the island. New equipment will be installed by INGV. In the meantime, it has been decided to keep the medical guard open 24 hours a day.
The volcanic alert remains Yellow in Vulcano. It is the “Watch” level, but Civil Protection has requested that it be increased to “Orange”, or “early warning”.
Source: Italian news media.

Photo: C. Grandpey

Nouvelles restrictions à Vulcano (Iles Eoliennes) // New restrictions at Vulcano (Aeolian Islands)

La situation se complique sur l’île de Vulcano. Suite à l’intensification des émissions gazeuses observées ces dernières semaines, le maire de Lipari a publié un décret stipulant qu’à partir du lundi 22 novembre 2021 et pour un mois la zone du port de Vulcano serait interdite de 23h à 6h du matin en raison du niveau élevé de CO2. De plus, pendant un mois, les touristes ne pourront pas débarquer sur l’île et l’accès ne sera autorisé qu’aux navettes maritimes.

De plus, ce même arrêté décrète que 100 à 150 habitants devront quitter leur domicile entre 23 heures et 6 heures du matin. La municipalité de Lipari prendra en charge les frais d’hôtel.
Le maire de Lipari a expliqué que « des données concernant l’augmentation des gaz suscitent de très fortes inquiétudes car ils peuvent être dangereux pour la santé publique ». Il s’agit en particulier des émissions importantes de CO2 (480 tonnes par jour, contre 80 tonnes normalement), un gaz lourd qui réduit la quantité d’oxygène. Il provoque des difficultés respiratoires qui peuvent avoir des effets mortels.
Une campagne va être menée dans toute l’île de Vulcano pour connaître les vraies concentrations de CO2. Lorsque les résultats seront connus, de nouvelles mesures seront décidées.
Source: newsicilia.it. Merci à mon ami Santo Scalia de m’avoir communiqué cette information.

————————————-

The situation is getting complicated on the island of Vulcano. Following the intensification of gaseous emissions observed in recent weeks, the mayor of Lipari issued an ordnance stipulating that from Monday 22 November 2021, and for one month, the area of the port of Vulcano will be prohibited from 11 p.m. to 6 a. . due to the high level. of CO2. In addition, for a month, tourists will not be allowed to disembark on the island and access will only be allowed to maritime shuttles.
In addition, this same ordnance stipulates that 100 to 150 inhabitants will have to leave their homes between 11:00 pm and -:00 am. The municipality of Lipari will make a contribution to pay for housing.
The mayor of Lipari explained that « data concerning the increase in gases causes very serious concerns as they can be dangerous to public health ». This concerns in particular the significant emissions of CO2 (480 tonnes per day, compared to 80 tonnes normally), a heavy gas which reduces the quantity of oxygen. It causes breathing difficulties which can have fatal effects.
A campaign will be carried out throughout the island of Vulcano to find out the true CO2 concentrations. When the results are known, new measures will be decided.
Source: newsicilia.it. Thanks to my friend Santo Scalia for sending me this information.

Photo: C. Grandpey

Nouvelles de l’éruption du Cumbre Vieja (La Palma) // News of the Cumbre Vieja eruption (La Palma)

7 heures : L’éruption du Cumbre Vieja continue, avec une sismicité toujours aussi intense. Avec les congés de La Toussaint, les autorités de La Palma s’attendent à un afflux de touristes dans le secteur de l’éruption dont l’accès est déjà sévèrement contrôlé. Il ne faudrait pas oublier que de très nombreuses maisons d’habitations ont été évacuées par leurs habitants.

En conséquence, il a été décidé de renforcer les contrôles sur les routes LP-2 et LP-3. d’où les visiteurs regardent l’éruption. La Garde civile renforcera le contrôle des véhicules et la circulation nocturne des piétons au bord des routes sans gilets réfléchissants, ce qui entraîne le risque d’accidents. Les autorités demandent à la population et aux visiteurs de ne pas circuler sur la route ou de garer leurs véhicules. Ces mesures visent également à garantir l’accès aux seuls propriétaires de la zone, aux travailleurs, aux résidents, aux véhicules d’urgence et aux véhicules autorisés.

Source: El Pais.

++++++++++

13 heures : Alors que l’éruption du Cumbre Vieja continue avec une sismicité qui reste élevée, les autorités de La Palma ont annoncé que les sols recouverts par les matériaux volcaniques ne seront pas déclarés zone protégée. Ils seront utilisés à des fins agricoles.

Le dernier effondrement du cône principal du volcan maintient l’écoulement de lave vers l’ouest, ce qui alimente des coulées déjà existantes.Les habitants du secteur s’inquiètent de plus en plus des émissions de dioxyde de soufre (SO2) du panache volcanique. Compte tenu de l’éventuelle nouvelle arrivée de lave en mer, la Capitainerie Maritime a établi un périmètre d’exclusion du sud (Puerto Naos) au nord (Tazacorte) et parallèle à la côte, jusqu’à à un demi-mille marin vers le large.

La situation dans la partie nord de La Laguna est stable depuis plusieurs jours, grâce au changement de morphologie du cône. En conséquence, les 1200 habitants de Todoque, Las Norias et Morro Los Judíos pourront récupérer leurs biens avec l’accompagnement du dispositif de sécurité. De plus, les agriculteurs de Puerto Naos, Charco Verde et El Remo auront accès à leurs exploitations et pourront les irriguer s’ils prennent rendez-vous dans leur communauté d’irrigants.

La compagnie Binter a annoncé qu’elle n’opérerait que des vols de jour avec l’île de La Palma, jusqu’à environ 18h30, caractuellement les cendres générées par le volcan ne garantissent pas la visibilité.

++++++++++

18 heures : La lave véhiculée par la coulée n°3 se dirige vers une zone déjà partiellement détruite. Il s’agit d’un appendice qui s’est échappé mercredi après-midi de la coulée principale dans la zone sud-est. La lave se dirige vers Puerto Naos, un centre touristique sur la côte de Los Llanos de Aridane. Elle avançait parfois à la vitesse de 20 mètres par heure, détruisant une partie des quelques bâtiments qui restaient debout dans la ville de Todoque. Elle semble toutefois avoir ralenti au cours des dernières heures

Plus de 440 000 masques FFP2 et FFP3, ainsi que 5 000 lunettes de protection et 5 000 écrans pour enfants arriveront à l’hôpital de La Palma en début de semaine prochaine. Comme je l’ai indiqué précédemment, les habitants des zones exposées à la cendre et au SO2 sont inquiètes pour leur santé.

Source: IGN, Pevolca.

—————————————–

7:00 am : The Cumbre Vieja eruption continues with an intense seismicity. With the All Saints Day holidays, the La Palma authorities expect an influx of tourists in the area of the eruption, whose access is already severely controlled. It should not be forgotten that very many houses have been evacuated by their inhabitants.
As a result, it has been decided to strengthen controls on the LP-2 and LP-3 roads. from where visitors view the eruption. The Civil Guard will strengthen the control of vehicles and the night traffic of pedestrians on the side of roads without reflective vests, which leads to the risk of accidents. The authorities ask the population and visitors not to drive on the road or park their vehicles. These measures also aim to guarantee access only to the owners of the area, workers,

++++++++++

1:00 p.m : While the eruption of Cumbre Vieja continues with seismicity that remains high, the authorities of La Palma have announced that the soils covered by volcanic material will not be declared a protected area. They will be used for agricultural purposes.

The latest collapse of the volcano’s main cone maintains the lava flows to the west, which feeds already existing flows. Locals are increasingly concerned about sulfur dioxide (SO2) emissions from the volcanic plume. Taking into account the possible new arrival of lava at sea, the Harbor Master’s Office has established an exclusion perimeter from the south (Puerto Naos) to the north (Tazacorte) and parallel to the coast, up to half a nautical mile at sea.

The situation in the northern part of La Laguna has been stable for several days, thanks to the change in the morphology of the cone. As a result, the 1,200 inhabitants of Todoque, Las Norias and Morro Los Judíos will be able to recover their belongings with the support of the security system. In addition, the farmers of Puerto Naos, Charco Verde and El Remo will have access to their farms and will be able to irrigate them if they make an appointment in their community of irrigators.

The Binter company announced that it would only operate day flights with the island of La Palma, until around 6.30 p.m. as the ash generated by the volcano does not guarantee visibility.

++++++++++

6:00 pm : The lava flow n° 3 is heading towards an already partially destroyed area. This is an appendage that escaped Wednesday afternoon from the main flow in the southeast area. The lava is heading towards Puerto Naos, a tourist center on the coast of Los Llanos de Aridane. It sometimes advanced at a speed of 20 meters per hour, destroying part of the few buildings that remained standing in the town of Todoque. It does appear to have slowed down in the last few hours, however. (see video above).
More than 440,000 FFP2 and FFP3 masks, as well as 5,000 protective eyewear and 5,000 screens for children will arrive at La Palma hospital early next week. As I mentioned earlier, people in areas exposed to ash and SO2 are worried about their health.
Source: IGN, Pevolca.

Capture écran webcam le 28 octobre 2021 au matin

Restrictions d’accès à la Fossa di Vulcano (Iles Eoliennes) // Access restrictions to the Fossa di Vulcano (Aeolian Islands)

Suite au regain d’activité observé dans le cratère de la Fossa à Vulcano (Iles Eoliennes), avec notamment une modification des paramètres géochimiques et géothermiques des fumerolles, ainsi que des paramètres sismiques et de déformation, avec passage du volcan en alerte Jaune, le Maire de Lipari a publié une très longue ordonnance qui modifie considérablement les conditions d’accès au volcan.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le premier magistrat se couvre ! Voici un résumé de l’ordonnance :

Afin d’assurer la sécurité maximale des visiteurs de La Fossa di Vulcano, il est décidé que :

« L’accès au cratère n’est autorisé que si les visiteurs sont accompagnés de guides de montagne et / ou volcanologiques autorisés. A noter que le champ fumerollien au sommet du volcan et dans la dépression du cratère est  interdit d’accès sauf au personnel des Centri di Competenza pour le suivi des activités.

Les groupes de randonneurs, ne dépasseront pas 20 personnes. Le guide doit être identifiable par un badge spécial portant photo, qualification, cachet de l’année en cours et numéro d’inscription au registre régional des guides alpins et volcanologiques.

Les excursions sont autorisées de 07h00 à 19h00.

L’accès au volcan se fait par le sentier déjà balisé. Bien que cet accès ne soit pas très exigeant,  le guide devra vérifier la qualité de l’équipement du visiteur (chaussures de randonnée, vêtements adaptés, eau, nourriture, etc.).

Les guides devront scrupuleusement observer et faire observer les conditions d’accès au volcan ; ils devront également fournir aux randonneurs des informations détaillées sur les difficultés et les risques qu’ils peuvent rencontrer lors de leur visite. En particulier,

– Avant l’excursion, le guide sera tenu de fournir aux visiteurs une décharge (rédigée en quatre langues), concernant les risques et l’imprévisibilité de l’activité du volcan, afin de les informer des risques qu’ils encourent et dégager les guides eux-mêmes et les Autorités de toute responsabilité.

– Les guides devront organiser la rotation des groupes, régulariser et organiser le flux des randonneurs le long des sentiers.

– Lorsque des situations de plus grand danger se présentent, rencontrées directement par les guides ou communiquées, les guides peuvent suspendre les activités d’excursion en cours sur le volcan.  .

Les contrevenants à la présente ordonnance (individus et/ou groupes d’excursionnistes, ainsi que les guides autorisés), notamment en cas de dépassement du quota de visiteurs prévu, seront passibles d’une amende de 500 euros, applicable à chaque contrevenant;

Les guides qui enfreignent les prescriptions de la présente ordonnance seront signalés au Registre régional des guides alpins et volcanologiques pour leur comportement irresponsable.

A bon entendeur salut !

 

Photos : C. Grandpey