Kilauea (Hawaii) : Le cratère de l’Halema’uma’u // Halema’uma’u Crater

Le cratère de l’Halema’uma’u a subi des changements très profonds depuis le début de l’éruption dans la Lower East Rift Zone. Le lac de lave à l’intérieur de l’Overlook Crater a maintenant complètement disparu. On observe fréquemment des effondrements des parois internes de la bouche. La zone sommitale du Kilauea s’affaisse, en raison de l’évacuation du magma vers l’East Rift Zone. Cela confirme que la source de l’éruption actuelle se trouve sous le sommet du Kilauea et non sous le Pu’uO’o qui semble avoir cessé définitivement toute activité. Le HVO indique que la partie occidentale de l’Halema’uma’u est en train de s’affaisser vers le centre du cratère et de nouvelles fractures sont également en formation sur le plancher dans cette même partie ouest.

Remarque personnelle: La situation doit être contrôlée attentivement car un effondrement majeur de l’ensemble du plancher de l’Halema’uma’u ne saurait être exclue.

L’activité sismique est fluctuante et de petites explosions sont parfois observées. On peut raisonnablement penser que ces explosions sont provoquées par la libération des gaz qui s’accumulent sous les matériaux au fond de  l’Overlook Crater.

Remarque personnelle: Comme je l’ai indiqué précédemment, cette obturation de l’Overlook Crater par des accumulations de matériaux me rappelle la situation de la Bocca Nuova de l’Etna en 1979. Le cratère était lui aussi rempli de matériaux et une violente explosion provoquée par la libération brutale des gaz avait tué 7 touristes qui se trouvaient à proximité.

Les émissions de SO2 ont diminué, mais demeurent suffisamment élevées pour avoir une incidence sur la qualité de l’air dans les régions sous le vent. La plupart du temps, l’Halema’uma’u émet des panaches de gaz et de vapeur, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.
Source: HVO.

————————————————-

Halema’uma’u Crater has undergone very deep changes since the start of the eruption in the Lower East Rift Zone. The lava lake in the Overlook Crater has now completely disappeared. Collapses of the inner walls of the vent are frequently observed. The summit area of the volcano is subsiding, due to the withdrawal of magma to the East Rift Zone. This confirms that the source of the eruption is the summit of Kilauea, and not Pu’uO’o which seems to be definitely inactive. . HVO indicates that the western portion of Halema’uma’u has moved down and toward the centre of the crater as new cracks form on the caldera floor to the west.

Personal remark: The situation should be closely monitored as a huge collapse of the whole Halema’uma’u crater floor cannot be excluded.

Earthquake activity is fluctuating and small explosions are occasionally observed. One may reasonably think that these explosions are caused by the release of the gases that are accumulating below the debris within the Overlook vent.

Personal remark: As I put it before, the clogging of the Overlook Crater with an accumulation of materials reminds me of the situation on Mt Etna’s Bocca Nuova in 1979. A violente explosion triggered by the sudden release of gases killed 7 tourists who were standing nearby.

SO2 emissions have decreased but emission rates remain high enough to impact air quality in downwind regions. Most of the time, Halema’uma’u is emitting gas and steam plumes, as can be seen in the photo below.

Source: HVO.

Crédit photo: USGS / HVO

Eruption du Kilauea (Hawaii): Dernières informations // Latest news

7 heures (heure française): L’éruption se poursuit mais la situation semblait moins inquiétante dans la soirée du 28 mai à Lower Puna.
La coulée de lave issue de la fracture n° 8 a atteint Pohoiki Road  mais a cessé de progresser quand l’activité au niveau de la  fracture a diminué brusquement.
Quelques fractures se sont réactivées brièvement pendant la journée. Au cours d’un survol en début d’après-midi du 28 mai, les scientifiques du HVO ont pu voir que les fractures  8, 18, 20, 22, 6/13 et 7/21 s’étaient réactivées ; les fractures 7 et 21 montraient les fontaines de lave les plus importantes. Toutefois, ces différentes fractures n’ont pas émis suffisamment de lave pour qu’elle atteigne la côte, de sorte que les deux entrées dans l’océan sont beaucoup plus discrètes. Seule une petite coulée résiduelle pénétrait dans l’océan au niveau du chenal le plus à l’est.
Au sommet du Kilauea, l’Overlook Crater dans l’Halema’uma’u continue d’émettre des panaches de cendre par intermittence. Comme prévu, les alizés ont faibli, de sorte que des retombées pourraient se produire dans les localités situées sur la zone sommitale du volcan.
Source: HVO.

°°°°°°°°°°

12 heures (heure française): Dans leur dernière mise à jour publiée à 23h00 (heure locale) le 28 mai 2018, les géologues du HVO signalent qu’une coulée de lave pahoehoe avance rapidement vers le nord le long de Luana Street. Vers 22h00 (heure locale) le 28 mai, le front de coulée se trouvait à moins de 300 mètres de Kahukai Street. La lave avance à une vitesse d’une vingtaine de mètres par heure vers le nord-est. Un survol de la zone en début de soirée a permis de constater que les fractures 16, 18, 22, 13 et 20 étaient actives, avec une coulée vers le sud à partir des fractures 16 et 18.
Des cheveux de Pele provenant de la fontaine de lave de la fracture n° 8 sont transportés par le vent. Il est demandé aux habitants d’éviter autant que possible l’exposition aux cheveux de Pele qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des yeux, de la même façon que les cendres volcaniques.
Les responsables de la Protection Civile demandent à toute personne résidant dans le secteur de Pomaikai Street E de partir immédiatement. Il est rappelé au public que les habitants proches de l’éruption doivent quitter la zone pour éviter de se trouver isolés par la coulée. La protection Civile fait du porte à porte dans les rues concernées. Les centres d’hébergement de Pahoa et de Keaau, ainsi que la Sure Foundation Church sont ouverts.

Je profite de cette note pour saluer – Aloha ! – les personnes du District de Puna qui ont pris contact avec moi pour être informées sur l’évolution de l’éruption au début du mois de mai, quand des bornes Internet n’avait pas encore été installées dans les centres d’hébergement. Les informations que je recevais à cette époque du HVO et de la Protection Civile ont permis à ces personnes de mieux connaître le déroulement de l’éruption. Je les remercie de leur confiance. Mahalo !

°°°°°°°°°°

20 heures (heure française): L’information la plus importante publiée par le HVO dans son bulletin du mardi 29 mai 2018 au matin concerne la Fracture n° 8 qui s’est réactivée hier après-midi avec des fontaines atteignant 60 mètres de hauteur qui ont alimenté une coulée de lave qui se déplaçait vers le nord-est. Cette coulée avançait par-dessus la coulée déjà émise la veille par cette même Fracture n° 8 ; elle a ensuite progressé en terrain découvert et traversé Pohoiki Road vers 5h00 mardi matin. À 7h00, la lave avançait le long de la bordure nord d’une ancienne coulée émise par la Fracture n° 7, en direction de la route d’accès à la centrale géothermique PGV.
La Highway132 est fermée entre le Lava Tree State Park et Four Corners en raison d’une coulée de lave qui s’approche rapidement de la route. Il est conseillé à la population d’éviter cette zone. Beach Road est désormais le seul accès possible à Lower Puna.
Des observations effectuées mardi matin confirment également la poursuite d’une faible activité des fractures 18, 19 et 20. La fracture n° 18 émet des coulées de lave qui avancent en chenal et ont parcouru environ un tiers du parcours (environ 2 km) vers la côte.
Des cheveux de Pele provenant des fontaines de lave de la Fracture n° 8 sont emportés par le vent et retombent à l’ouest de la fracture. Lundi soir, on signalait des cheveux de Pele à Pahoa. Comme je l’indiquais précédemment, il est demandé aux habitants d’éviter au maximum l’exposition à ces particules volcaniques.
En ce qui concerne le sommet du Kilauea, une explosion dans le cratère de l’Halemaumau le 28 mai dans la soirée a généré un panache de cendre de 4.500 mètres de hauteur. Les alizés soufflent faiblement vers le nord-ouest et des retombées de cendre peuvent affecter les secteurs de Volcano et de Pahala.
Source: HVO.

———————————————-

7:00 a.m. (French time): The eruption continues but the situation looks less worrying on the evening of May 28th in Lower Puna.

The lava flow from Fissure 8 reached Pohoiki Road but stalled as the fissure’s activity abruptly diminished.

A few fissures reactivated briefly during the day. During an overflight in the early afternoon of May 28th, HVO scientists could see that fissure 8, 18, 20, 22, 6/13, and 7/21 reactivated with Fissure 7/21 having the highest fountains. The reactivated fissures have not yet erupted enough lava to reach the coast so the two ocean entry sites were relatively inactive. Only a minor ooze of residual lava was entering the ocean from the Eastern channel.

Ash continues to erupt intermittently from the Overlook Crater within Halema’uma’u at Kilauea’s summit. Winds have weakened and shifted in direction so that ashfall could occur in communities around the summit area.

Source: HVO.

°°°°°°°°°°

12:00 p.m.(French time) : In their latest update released at 11:00 p.m. (local time) on may 28th, HVO geologists report a fast-moving pahoehoe lava flow that moved north along Luana Street. As of 10:00 p.m. (local time) on May 28th, the flow front had reached within 300 metres of Kahukai Street. The flow is travelling an estimated 20 metres per hour to the northeast. An overflight early in the evening showed that Fissures 16, 18, 22,13, and 20 were active, with a flow moving south from Fissures 16/18.
Pele’s hair from vigorous fountaining of Fissure 8 is being transported downwind. Residents are urged to minimize exposure to Pele’s hair which can cause skin and eye irritation similar to volcanic ash.
Civil Defense officials warn anyone in the area from Pomaikai Street east to leave the area immediately. They remind the public that residents close to the eruption need to leave the area to avoid being isolated by the flow. Authorities are going door to door on the affected streets. Shelters at the Pahoa and Keaau community centres and at the Sure Foundation Church are open.

I’d like to take advantage of this post to say Hello – Aloha!- to the persons of the Puna District who got in touch with me to be informed about the evolution of the eruption in early May when Internet terminals had not yet been installed in the shelters. The information I was receiving from HVO and Civil Defense helped these people to better understand the evolution of the eruption. I thank them for their confidence. Mahalo!

Voici une photo de la coulée émise par la fracture n° 8 le 28 mai au matin, avant que l’activité diminue de manière significative plus tard dans la journée. On remarquera la fontaine de lave à la source (Crédit photo: USGS)

°°°°°°°°°°

8:00 p.m. (French time): The most important information released by HVO in the early morning of Tuesday, May 29th, 2018 mostly concerns Fissure 8 which reactivated yesterday afternoon and was fountaining to heights of 60 metres at times and feeding a lava flow that was travelling to the northeast. That flow moved atop the Fissure 8 flow that was active the previous night, passing on to open ground and crossing Pohoiki Road at about 5:00 a.m. on Tuesday morning. At 7:00 a.m., lava was advancing along the north margin of a previous lava flow from Fissure 7 toward the PGV access road.

Highway 132 is being shut down between Lava Tree State Park and Four Corners, due to a fast-moving lava flow approaching the highway. Everyone is advised to avoid the area. Beach Road is the only access into Lower Puna.

Visual observations early Tuesday morning also confirm continued weak activity at Fissures 18, 19, and 20. Fissure 18 has produced channelized flows which have advanced about one-third of the way (about 2 km) toward the coast.
Pele’s hair from lava fountaining at Fissure 8 is being transported downwind and falling to the west of the fissure. On Monday night, there were reports of Pele’s hair falling in Pahoa. As I put it before, residents are urged to minimize exposure to these volcanic particles.

As far as the summit of Kilauea is concerned, an ash eruption at Halemaumau Crater on May 28th in the evening produced an ash plume 4,500 metres in the air. Light winds are blowing toward the northwest and ashfall may affect the Volcano and Pahala areas.

Source: HVO.

Voici une vidéo impressionnante de l’éruption réalisée le 28 mai 2018. On distingue en particulier les puissantes fontaines de lave émises par la fracture n° 8:

Risque d’explosions au sommet du Kilauea (Hawaii) // Risk of explosions at the summit of Kilauea Volcano (Hawaii)

Le HVO a émis à 8 heures (heure locale) le 9 mai 2018 un bulletin d’alerte sur le risque d’explosions dans les semaines à venir dans l’Overlook Crater de Halemau’ma’u. Avec l’abaissement constant du lac de lave, cette dernière pourrait se retrouver au niveau des eaux souterraines sous la caldeira du Kilauea. Le contact de l’eau et de la lave pourrait provoquer des explosions phréatiques. Les matériaux expulsés lors de telles explosions pourraient avoir un impact sur la zone autour de l’Halema’uma’u et sur le sommet du Kilauea. À l’heure actuelle, le HVO ne peut affirmer avec certitude qu’une activité explosive se produira, quelle sera l’ampleur des explosions ou la durée de cette activité explosive.
En conséquence, les habitants de la région sommitale du Kilauea doivent se tenir informés sur les risques de retombées de cendre, l’état du volcan et les fermetures de certaines zones et mettre à jour leurs kits d’évacuations en cas d’urgence. Pendant les explosions phréatiques, des blocs pouvant atteindre 2 mètres de diamètre peuvent être projetés dans toutes les directions jusqu’à 1 km ou plus. En outre, les nuages ​​de cendre atteignent de hautes altitudes. Des retombées de cendre de moindre importante peuvent être observées sur des zones beaucoup plus larges, même à plusieurs dizaines de kilomètres de l’Halema’uma’u. En 1924, les cendres ont atteint jusqu’à 6 000 mètres d’altitude et sont retombées jusqu’à North Hilo, Lower Puna et Waiohinu.

Une autre conséquence majeure de cette situation est que le Parc National des Volcans sera fermé aux touristes jusqu’à nouvel ordre, à partir du 11 mai, pour des raisons de sécurité.

En ce qui concerne la situation actuelle du lac de lave, le HVO indique qu’entre le 2 et le 9 mai, la surface du lac a chuté de 295 mètres. Cette baisse de niveau s’est faite à une vitesse relativement constante d’environ 2 mètres par heure. Les mesures de baisse de niveau n’ont pas été possibles depuis le 6 mai en raison des épais nuages de gaz et de l’augmentation de la profondeur de la surface du lac. Cependant, les images thermiques confirment un abaissement continu qui va de pair avec l’inflation de la zone sommitale du Kilauea.

Des nuages de cendre s’échappent périodiquement de l’Overlook Crater mais ils sont provoqués par des effondrements des parois internes du cratère.
Source: HVO.

—————————————-

HVO issued a warning at 8 a.m. (local time) on May 9th , 2018 about the risk of explosions in the coming weeks at Halemau’ma’u’s Overlook Crater. With the steady lowering of the lava lake, the lava column might drop to the level of groundwater beneath the Kilauea Caldera. An influx of water into the conduit could cause steam-driven explosions. Debris expelled during such explosions could impact the area surrounding Halema’uma’u and the Kilauea summit. At this time, HVO cannot say with certainty that explosive activity will occur, how large the explosions could be, or how long such explosive activity could continue.
As a consequence, residents of the Kilauea summit area should learn about the hazards of ashfall, stay informed of the status of the volcano and area closures, and review their emergency plans. During steam-driven explosions, ballistic blocks up to 2 metres across could be thrown in all directions to a distance of 1 km or more. Besides, ash clouds would rise to greater elevations above the ground. Minor ashfall could occur over much wider areas, even up to several tens of miles from Halema’uma’u. In 1924, ash may have reached as high as 6,000 metres above sea level with asfall as far north as North Hilo, Lower Puna, and Waiohinu.

Another major consequence of theis situation is that Hawaii Volcanoes National Park will close Friday and until further notice, for safety reasons.

As far as the current situation of  the lava lake is concerned, HVO indicates that between  May 2nd and May 9th, the lava lake surface dropped a total of 295 metres. The subsidence was at a relatively constant rate of about 2 metres per hour. Measurements of subsidence have not been possible since May 6th because of thick fume and the increasing depth to the lava surface. However, thermal images indicate continued lowering of the lake surface since that time, consistent with deflationary tilt recorded at Kilauea’s summit.

Source: HVO.

Occasional ash clouds come out of the Overlook Crater but they are caused by collapses of the crater’s inner walls.

Le lac de lave le 6 mai 2018. Son niveau était alors estimé à environ 220 mètres de profondeur (Crédit photo: HVO)

 

Source: USGS

L’éruption du Kilauea (Hawaii) // The Kilauea eruption (Hawaii)

L’attention des médias se focalise en ce moment sur les événements dramatiques qui se déroulent dans le District de Puna où la lave a détruit un nombre important d’habitations et fait régner un sentiment de désolation et d’impuissance parmi les habitants des Leilani Estates. Les fractures éruptives apparaissent et s’ouvrent les unes après les autres en donnant naissance à des coulées de lave qui recouvrent tout sur leur passage.

Si les images des Leilani Estates proposées par le HVO et les journaux hawaiiens sont spectaculaires et montrent bien l’étendue de la destruction, celles du sommet du Kilauea et du Pu’uO’o proposées par le HVO ne manquent pas d’intérêt.

Le lac de lave qui s’agitait dans l’Overlook Crater de l’Halema’uma’u en menaçant de déborder fait actuellement partie des souvenirs. La lave a pris la clé des champs pour ressortir le long de la zone de fractures de la bien nommée East Rift Zone. Le résultat, c’est que l’Overlook Crater est maintenant devenu un puits très profond – sa profondeur est actuellement d’environ 220 mètres ! – au fond duquel la lave continue à s’agiter.

Plus à l’est, le Pu’uO’o – dont l’alimentation et en relation étroite avec le sommet – a lui aussi laissé échapper sa lave. Il s’en est suivi un spectaculaire effondrement du plancher du cratère qui rend le Pu’uO’o absolument méconnaissable.

Une autre conséquence de la vidange du Pu’uO’o est la mort de la coulée 61g qui, après quelques soubresauts, a définitivement disparu.

Si l’on prend en compte la morphologie du Kilauea et son réseau magmatique, la situation actuelle est fort logique. Cela fait longtemps que le sommet du volcan connaissait une phase d’inflation sous la poussée du magma. On s’est rendu compte ces derniers temps – avec la hauteur du lac de lave dans l’Overlook Crater et les débordements de la lave sur le plancher du Pu’uO’o – que le système magmatique du Kilaure était arrivé à saturation et qu’une éruption était imminente. La question était de savoir où elle se produirait. Respectant une certaine logique, Madame Pele l’a déclenchée sur la Lower East Rift Zone, un point faible de l’édifice.

Reste à savoir maintenant si le Kilauea a vomi tout le magma qui sommeillait dans ses entrailles ou si l’éruption va se prolonger encore quelque temps.

————————————

Media attention is currently focused on the dramatic events in the Puna District where lava has destroyed a significant number of homes and is giving birth to a feeling of desolation and helplessness among the residents of the Leilani Estates. The eruptive fissures appear and open one after the other, emitting lava flows that cover everything in their path.
While the images of the Leilani Estates proposed by HVO and the Hawaiian newspapers are dramatic and show the extent of the destruction, those of the summit of Kilauea and Pu’uO’o proposed by HVO are not without interest.
The lava lake that was active in Halema’uma’u’s Overlook Crater, threatening to overflow, is now part of the memories. The lava has gone away to emerge along the fracture zone of the East Rift Zone. The result is that the Overlook Crater has now become a very deep well – the latest HVO number is about 220 metres deep! – at the bottom of which lava is still boiling. Further east, Pu’uO’o – whose supply system is closely related to the summit – has also let its lava escape. It followed a spectacular collapse of the crater floor, so that Pu’uO’o is absolutely unrecognizable.
Another consequence of the Pu’uO’o drainage is the death of the 61g lava flow which, after a few jlast outbreaks, definitely disappeared.
If one takes into account the morphology of Kilauea Volcano and its magmatic network, the current situation is quite logical. The summit of the volcano had been experiencing for a long time a phase of inflation under the pressure of magma. One realised lately – with the height of the lava lake in the Overlook Crater and the overflowing lava on the floor of Pu’uO’o – that the magma system of Kilaure had reached saturation and that an eruption was imminent. The question was, where would it happen? Following a certain logic, Mrs. Pele triggered it on the Lower East Rift Zone, a weak point of the volcanic edifice.
It remains to be seen now if Kilauea has vomited all the magma that lay dormant in its bowels or if the eruption will continue for some time.

Vues de l’Overlook Crater et du Pu’uO’o (Crédit photo: USGS / HVO)

Voici une vidéo du HVO mise en ligne le 6 mai. Elle montre les bouillonnements de lave au fond de l’Overlook Crater:

 

 

 

 

Kilauea (Hawaii) : Impressionnant débordement du lac de lave // Impressive overflow of the lava lake

21 heures (heure française) : C’est actuellement le début de la journée du 26 avril 2018 à Hawaii et les webcams montrent un impressionnant débordement du lac de lave de l’Overlook Crater. A ma connaissance, jamais la lave ne s’était autant étendue sur le plancher de l’Halema’uma’u. Vers 8 heures, le HVO estimait que seul un quart du plancher n’était pas recouvert par la lave. L’une des webcams les mieux placées pour s’en rendre compte est celle de la tour d’observation du HVO (voir ci-dessous). J’ai légèrement zoomé et contrasté l’image pour que le débordement apparaisse plus clairement.

https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/webcam.html?webcam=KIcam

Voici une vidéo montrant le débordement du lac de lave le 26 avril:

———————————————–

21:00 (French time): It is currently the beginning of April 26, 2018 in Hawaii and the webcams show an impressive overflow of the Overlook Crater lava lake. To my knowledge, the lava had never spread so far over the crater floor of Halema’uma’u. As of 8:00 am, HVO estimated that  only about 1/4 of the floor remained uncovered by new overflows. One of the best-placed webcams to watch the show is the one on the HVO Observation Tower. I slightly zoomed and contrasted the image so that the overflow might appear more clearly.

https://volcanoes.usgs.gov/observatories/hvo/webcam.html?webcam=KIcam

Nouvel effondrement dans le cratère de l’Halema’uma’u (Hawaii) // New rockfall in Halema’uma’u Crater (Hawaii)

L’événement se produit de temps en temps sur le Kilauea: Un effondrement partiel de la paroi sud  de l’Overlook Crater dans le lac de lave le vendredi 6 avril 2018 a provoqué une explosion dans ce dernier. Survenue à 10h28, elle a projeté des matériaux sur la lèvre du cratère, là où se trouvait l’ancienne plateforme d’observation qui a été fermée au public par sécurité. Une bonne décision, comme le montre l’événement explosif du 6 avril.
Les géologues du HVO sont arrivés sur place une quarantaine de minutes après l’explosion pour collecter des échantillons de matériaux projetés et vérifier les webcams et autres équipements de surveillance. À leur arrivée, la surface du lac de lave était encore agitée, suite aux impacts de blocs provoqués par l’effondrement.
L’événement a été enregistré par les webcams du HVO :
https://youtu.be/iy3z2At1YLw

————————————–

The event happens from time to time on Kilauea Volcano: A partial collapse of the southern Overlook Crater wall into the lava lake on Friday, April 6th, 2018 triggered an explosive event. The 10:28 a.m. explosion threw debris onto the Halema‘uma‘u crater rim at the old visitor overlook, which has been closed due to ongoing volcanic hazards such as this explosive event.  .

Geologists say they arrived at Halema‘uma‘u about 40 minutes after the explosive event to collect samples of the deposit and check on the webcams and other monitoring equipment. Upon arrival, the surface of the lava lake was still disturbed from the rockfall impact.

The event was documented by the USGS Hawaiian Volcano Observatory:

https://youtu.be/iy3z2At1YLw

Exemple d’effondrement dans l’Halema’uma’u (Crédit photo: HVO)

Belle photo de l’Overlook Crater (Kilauea / Hawaii) // Great photo of the Overlook Crater (Hawaii)

Le HVO a mis en ligne le 13 septembre une photo très intéressante de l’Overlook Crater, la bouche active avec un lac de lave dans le vaste cratère de l’Halema’uma’u. L’image montre la paroi ouest de l’Overlook Crater. Au bas du cliché, on peut voir la croûte mince du lac de lave avec les projections habituelles de spattering à sa surface. Juste au-dessus de la surface du lac, un anneau noir de quelques mètres de hauteur révèle un récent niveau du lac dont la surface varie selon les épisodes d’inflation et de déflation du Kilauea. Au-dessus de la zone noire, une épaisse couche de roche rouge, blanche et jaune apparaît dans la paroi du cratère. Ces couleurs sont dues à l’oxydation et à l’altération de la lave ancienne qui a envahi l’Halema’uma’u dans les années 1960 et 1970. Au-dessus des roches colorées, on peut voir une zone de 8 mètres d’épaisseur faite de couches de roches plus sombres laissées par le débordement de lave d’avril et mai 2015. La partie sommitale de la paroi est constituée par le plancher plat de Halema’uma’u qui est recouvert d’une couche de cheveux de Pele.
La photo a été prise par les géologues du HVO, les seules personnes autorisées à s’approcher de l’Overlook Crater. La zone est interdite au public quel qu’il soit, qu’il s’agisse de personnes individuelles ou d’agences de voyage, car les parois du cratère s’effondrent parfois dans le lac de lave, générant des explosions violentes qui envoient des matériaux incandescents au-delà de la lèvre de la bouche active.
Source: HVO.

—————————————

HVO posted on September 13th a very interesting photo of the Over look Crater, the active vent with a lava lake within Halema’uma’u. The image shows the western wall of the Overlook Crater. One can see the thin crust of the lava lake with the usual spattering at its surface. Just above the lake surface, a black ring extends up the wall several meters, revealing a recent high stand of the lake whose surface varies according to the inflation and deflation events on Kilauea. Above the black zone, a thick span of red, white and yellow rock is exposed in the crater wall. The colours are due to oxidation and alteration of older lava that filled Halema‘uma‘u in the 1960s and 1970s. Above the colourful rocks is an 8-metre-thick section of darker rock layers, which were formed by lava overflowing the Overlook Crater rim in April and May 2015. The top of the photo shows the flat floor of Halema‘uma‘u, blanketed in a continuous layer of Pele’s hair.

The photo was taken by HVO geologists, the only persons allowed to stand close to the Overlook Crater. The area is closed to the public whatever it is – individual people or travel agencies – as parts of the walls sometimes collapse in the lava lake, generating violent explosions that send hot material beyond the vent’s rim.

Source: HVO.

Paroi ouest de l’Overlook Crater le 13 septembre 2017 (Crédit photo: HVO)

Violente explosion dans l’Overlook Crater le 3 mai 2015 (Crédit photo : HVO)