Quelques nouvelles du Vanuatu // Some news of Vanuatu

Des séances de sensibilisation ont eu lieu à Ambae à propos du déroulement de l’évacuation des 11 000 habitants de l’île, soit environ 4% de la population totale du Vanuatu. Il a été indiqué que 28 patients ont été transférés des hôpitaux de Lolowai et Nduindui à Ambae vers l’hôpital du district nord de Luganville, à Santo. Une attention particulière est également accordée aux lycéens d’Ambae qui vont passer leur examen de fin de scolarité.
Le comité de gestion des catastrophes à Ambae est mécontent de la politique suivie par le Bureau national (NDMO) qui, soi disant, ne prend pas au sérieux l’état d’urgence. Le comité accuse le NDMO de ne pas avoir fait grand-chose depuis que les mesures de transfert de population de l’ouest vers l’est d’Ambae ont été décrétées mardi dernier.
Des organisations appartenant à la société civile viennent en aide aux évacuations d’Ambanga vers Lolopuepue, et les autres îles du Vanuatu apportent leur aide elles aussi. Le gouvernement néo-zélandais a fourni des purificateurs d’eau à ceux qui en ont besoin, tandis que le gouvernement australien fournit de l’eau, des trousses d’hébergement et des équipements d’urgence. Ce dernier point est important car des épidémies de diarrhée et de vomissements ont été signalées chez certains enfants qui ont été déplacés vers les centres d’hébergement provisoire, probablement en raison de leur surpopulation. Le Conseil des ministres est convenu de la nécessité de déménager les gens d’Ambae alors que personne ne peut prévoir comment se comportera le volcan dans les prochains jours.
Source: Vanuatu Digest.

Voici quelques vues du volcan Manaro Voui proposées par la presse philippine:

—————————————-

Awareness sessions have been taking place across Ambae to discuss how the evacuation of Ambae’s 11,000 residents (about 4% of Vanuatu’s total population) will proceed. 28 patients are being transferred from Lolowai and Nduindui hospitals on Ambae to the Northern District Hospital at Luganville, Santo. Special attention is being given to Ambae’s senior examination year high school students as well.

The Ambae Disaster Committee is said to be unhappy with the efforts of the National Disaster Management Office (NDMO) which, they feel, is not taking the state of emergency seriously. They have not seen the NDMO achieving much since their announcement of relocations from west to east Ambae last Tuesday.

Civil society organisations are assisting with evacuations from Ambanga to Lolopuepue, and Vanuatu’s neighbours are also assisting: the New Zealand Government is providing water purifiers for those needing them, while the Australian Government is providing water, shelter kits and emergency rations. This is important, as outbreaks of diarrhoea and vomiting have been reported in some children who have been moved to evacuation centres, possibly due to the overcrowded conditions. The Council of Ministers has agreed on the need to move people out of Ambae, but nobody can predict what the volcano will do next.

Source : Vanuatu Digest.

Source: NASA

Fogo (Iles du Cap vert): L’aide s’organise mais la lave reste menaçante // Aid is being organised but lava is still a threat

8 heures: La municipalité de Santa Catarina, sur l’île de Fogo, prévoit de construire un nouveau village pour les personnes victimes de l’éruption dans Chã das Caldeiras ; il se trouverait à « Somada », entre Achada Furna et Monte Largo. L’information a été annoncée lors d’une visite du Président Jorge Carlos Fonseca. La ville offre des possibilités de construction de nouveaux logements et des conditions naturelles favorables aux éleveurs. La région possède une très grande zone pentue bien adaptée aux animaux de pâturage et répondant aux désirs des jeunes de Chã das Caldeiras qui travaillent depuis longtemps dans les secteurs du pastoralisme et de l’agriculture.
Cependant, les habitants de Portela ne sont pas enthousiastes à l’idée de ce projet. Ils préféreraient que le nouveau village soit construit dans la région de Monte Velho car, selon eux, elle dispose de meilleures conditions pour l’agriculture et le pastoralisme.

20 heures: Selon la presse locale, la lave se fait à nouveau menaçante à Portela. Après un répit de quelques jours, il semble que trois fronts soient redevenus actifs le 6 décembre et la lave aurait détruit plusieurs structures. Selon certains habitants, la situation était calme jusque vers huit heures du matin avec juste une coulée qui se déplaçait très lentement. Cependant, à partir de huit heures, un second front de lave à proximité des églises et des maisons s’est réactivé et a commencé à avancer à une vitesse d’un mètre toutes les deux minutes.
La lave aurait recouvert la troisième route d’accès qui conditionnait l’accès à Portela.
La police nationale a reçu l’ordre d’interdire à quiconque d’entrer à Portela et de rester hors de la zone de danger.

Source : Ocean Press.

 ——————————————–

8 a.m.: The municipality of Santa Catarina, on Fogo Island, plans to build a new village for the displaced from Chã das Caldeiras in « Somada », between Achada Furna and Monte Largo. The information was released during a visit of President Jorge Carlos Fonseca. The town has strong housing and natural conditions, favourable to livestock farmers. The area has a wide slope that facilitates grazing animals and thus meeting the desires of the young people from Chã das Caldeiras, who have been working in the fields of pastoralism and agriculture for a long time.

However, the inhabitants of Portela are not enthusiastic about this project, as they would prefer the new village to be built in the region of Monte Velho, justifying that it has better conditions for agriculture and pastoralism.

8 p.m.: According to local news media, lava is again threatening Portela. After a few days’ respite, it seems three lava fronts became active on December 6th and lava consumed several structures. According to some residents, the situation was calm until around eight o’clock in the morning with only just a stream of lava moving very slowly. However, from eight o’clock, the second front of lava close to churches and houses reactivated and began to move at a speed of one metre every two minutes.

Lava is said to have invaded the third access road, conditioning the access to Portela.

The national police has been ordered not to let anyone get in Portela. Everybody should keep out of the danger area.

Source: Ocean Press.

Fogo-blog

Vue de Chã das Caldeiras avec les villages de Portela et Bangaeira, toujours sous la menace de la lave.

La Corée du Nord appelle l’Amérique au secours! // North Korea is calling America for help!

drapeau francaisDans une note rédigée le 22 Mars 2011, j’écrivais que la Corée du Nord avait proposé à la Corée du Sud de mener des recherches sur l’activité volcanique du Mont Paektu, considéré comme une montagne sacrée par le Nord. Le gouvernement sud-coréen avait alors répondu qu’il reconnaissait la nécessité d’une coopération entre les deux Corées en ce qui concerne les catastrophes naturelles telles que les activités volcaniques et les tremblements de terre et qu’il acceptait cette proposition de collaboration.
La dernière éruption du Mont Paektu, à la limite avec la frontière chinoise, a eu lieu en 1903. Elle a changé le paysage de façon spectaculaire, laissant derrière elle un cratère de 5 kilomètres de diamètre, aujourd’hui connu sous le nom de Lac du Paradis. Le volcan reste actif et la région enregistre régulièrement des séismes.
Le Mont Paektu  montre depuis quelque temps des signes d’acticité qui inquiètent les autorités nord-coréennes. Le problème est que les scientifiques coréens savent peu de choses sur le volcan. Chose exceptionnelle, des scientifiques occidentaux ont reçu l’autorisation d’accéder au site afin de déterminer si – ou quand – le volcan pourrait se réveiller. Dans un geste sans précédent, les Américains Hammond et Clive Oppenheimer ont été invités par le gouvernement de Pyongyang, à travers une série d’intermédiaires, à travailler avec les scientifiques locaux après que de petits séismes aient secoué le volcan, faisant renaître la crainte d’une éruption semblable à celle de 1903.
Affaire à suivre…!
Source: Presse américaine.

—————————————

drapeau anglaisIn a note written on March 22nd 2011, I wrote that North Korea had proposed conducting research with South Korea on volcanic activity at Mount Paektu, considered sacred by the North. The South Korean government answered it recognized the need for inter-Korea cooperation regarding natural disasters such as volcanic activities and earthquakes and that it accepted the proposal.
Mount Paektu, which borders China, last erupted in 1903. The eruption changed the landscape dramatically, leaving behind a three-mile crater, today known as Heaven Lake. The volcano remains active, with the region regularly registering regular quake activity.
Mount Paektu is currently showing signs of life that worry North Korean authorities. As Korean scientists know little about the volcano, western scientists have been given extraordinary access to determine if — or when — it could wake up.
In an unprecedented move, American scientists Hammond and Clive Oppenheimer were invited by the government in Pyongyang, through a series of intermediaries, to work with local scientists after small earthquakes beneath the volcano stirred fears it could erupt.
Source: American newspapers.

Sinabung (Ile de Sumatra / Indonésie): Les promesses du Président // The President’s promises

drapeau francaisSuite à sa visite dans les camps de réfugiés, le Président indonésien a dévoilé plusieurs mesures qui vont être prises en faveur des victimes de l’éruption du Sinabung.

Les mesures à court terme comprennent la poursuite de l’aide humanitaire et sanitaire. S’agissant de l’éducation, des bourses seront accordées aux élèves des écoles primaires, collèges, lycées et universités. De l’argent sera attribué à chaque chef de famille comme incitation à retrouver du travail. Une assistance sera apportée aux villageois dont les fermes et cultures ont été affectées par l’éruption. Il a été demandé aux institutions financières de redéfinir les prêts qui ont été accordés jusqu’à présent et d’annuler leurs intérêts. De nouveaux prêts seront accordés avec plus de facilité.

Au cours des deux prochaines années, le gouvernement prévoit de reloger les personnes qui vivaient entre 5 et 7 km du volcan. Des habitations définitives seront construites pour celles qui se trouvaient à moins de 3 km de la montagne.

Dans le même temps, le Président a demandé à l’Agence en charge de la Gestion des Catastrophes (BNPB) de poursuivre ses efforts d’aide aux victimes tant que l’éruption ne sera pas terminée. Dans ce but, l’Agence recevra une aide des autorités gouvernementales compétentes.

Comme je l’ai indiqué précédemment, le nombre de personnes évacuées atteint actuellement 28 745. 9245 familles ont été mises en sécurité dans 42 structures provisoires d’hébergement. L’éruption a fait 32 victimes et détruit des milliers d’hectares de terres agricoles dans la province de Karo. Elle a aussi durement affecté le tourisme. Les arrivées de touristes indonésiens et étrangers ont fortement chuté depuis le début de l’éruption il y a cinq mois.

Source : The Jakarta Post.

drapeau anglaisAfter his visit to the camps, the Indonesian President has unveiled some of the measures that will be taken fotr the victims of the Sinabung eruption.
The short-term measures include the current disaster relief aid; continuation of health care and education for evacuees, such as scholarships for elementary, high school and university students; cash-for-work incentives for every household head; assistance for eruption victims whose farms and crops were damaged; cooperation with financial institutions to reschedule old credit loans; the provision of fresh credit loans; and phasing out interest on existing loans.
Over the next two years the government plans to relocate residents living within a 3-kilometer radius of Mt. Sinabung. The government will provide new settlements for residents affected by the eruption located between 5 and 7 km from the volcano. Permanent homes will be built
for 900 families living within a 3-km radius of the mountain.

At the same time, the President told the National Disaster Mitigation Agency (BNPB) to hold off on disaster mitigation efforts until Mt. Sinabung stopped erupting and that the Agency would receive assistance from relevant central government ministries to implement mitigation efforts.
As I put it before, the number of evacuees has reached 28,745, constituting 9,245 families, who are being sheltered at 42 locations. The disaster has claimed 31 lives and destroyed thousands of hectares of agricultural land in the Karo regency.
The eruption has also threatened tourism, as the number of foreign and domestic tourist arrivals has fallen drastically since Mt. Sinabung began erupting five months ago.

Source: The Jakarta Post.

Sinabung (Sumatra / Indonésie): Aide et reconstruction

drapeau francaisComme je l’ai indiqué précédemment, le Président indonésien doit rendre visite aux victimes de l’éruption du Sinabung la semaine prochaine. Il a d’ores et déjà demandé à tous les ministères et institutions concernés d’accélérer l’aide aux victimes afin qu’elle puissent à nouveau vivre normalement.

Comme je l’ai écrit dans ma dernière note, 26174 personnes ont été évacuées. On dénombre au moins 14 décès, dus pour la plupart à des maladies.

Des médicaments et de la nourriture pour les enfants en bas âge devraient atteindre les zones sinistrées le 18 janvier. Le Président a demandé au Ministère des Travaux Publics d’améliorer l’alimentation en eau dans les abris afin de faire face aux besoins d’un nombre toujours plus important de réfugiés.

Le Ministère de l’Education et de la Culture prévoit de débloquer des fonds et d’assurer les besoins éducatifs des enfants de la province de Karo.

Dans le même temps, l’administration de cette province a annoncé jeudi que les villages détruits par la cendre volcanique et les coulées pyroclastiques dans un rayon de 3 kilomètres du Sinabung seraient reconstruits dans des zones plus sures, dans les plus brefs délais. Dans un premier temps, la reconstruction concernera trois villages – Simacem, Bekerah and Sigarang-garang – qui ont subi trop de dégâts pour pouvoir être habités de nouveau. Plusieurs sites de reconstruction ont été proposés, tous dans la province de Karo. La seconde phase de relogement concernera les villages situés dans un rayon de 5 km du volcan.

Les autorités font remarquer que reconstruction et relogement impliquent de grosses sommes d’argent et prendront beaucoup de temps. Ces propos rappellent étrangement ceux entendus lors de l’éruption du Merapi en 2010 !

Source: The Jakarta Post.

drapeau anglaisThe Indonesian President, who is scheduled to visit next week the victims of the Mount Sinabung eruption, has instructed all relevant ministries and institutions to boost national coordination in helping the victims to resume their daily lives.

As I put it in my previous note, 26,174 people have been evacuated. The situation has led to at least 14 deaths, mostly due to illnesses.
Medicines and baby food are expected to reach the affected areas by January 18th. The President has also ordered the Public Works Ministry to improve water services in the shelters to meet the needs of a growing number of displaced villagers.

The Education and Culture Ministry plans to give scholarships and meet educational needs of children in Karo.

Meanwhile, the Karo regency administration on Thursday announced that it would immediately relocate settlements devastated by volcanic ash and hot dust clouds located in a dangerous zone within a 3-kilometer radius of Mt. Sinabung. For the initial stage of relocations, residents of three villages – Simacem, Bekerah and Sigarang-garang – that have meen too much devastated to be inhabited again. Several places have been recommended as resettlement sites, all within Karo regency.

The second stage of the relocation will concern the villages located in a 5-km radius. Authorities indicate that the relocation will be expensive and take a relatively long time. Such words remind us of those heard after the eruption of Mount Merapi in 2010!

Source: The Jakarta Post.