Mont Agung (Bali / Indonésie)

L’aéroport international de Bali a repris du service le 29 juin suite à la diminution d’activité de l’Agung. Les aéroports de Bali et des environs, y compris Jember et Banyuwangi dans l’est de l’île de Java, fonctionnent normalement. Le niveau d’alerte est maintenu à 3 sur une échelle de 4, avec une zone de danger de 4 kilomètres autour du cratère.
L’aéroport international Ngurah Rai de Bali a dû fermer pendant 12 heures à cause de la cendre émise pendant l’éruption de l’Agung le 28 juin. La colonne de cendre atteignait une hauteur de 2500 mètres au-dessus du sommet du volcan.
À l’heure actuelle, une lueur plus ou moins forte peut encore être observée de temps en temps la nuit au-dessus du cratère (voir image webcam ci-dessous), mais l’activité éruptive a beaucoup diminué par rapport aux jours précédents.

———————————————

Bali’s international airport reopened on June 29th amid decreasing volcanic activity from Mount Agung. All airports on Bali and the surrounding area, including Jember and Banyuwangi in East Java, are operating normally. The alert level is kept at 3 on a scale of 4 levels, together with a 4-kilometre-radius danger zone around the volcano’s crater.

Bali’s Ngurah Rai International Airport closed for 12 hours after Mount Agung erupted on June 28th, sending a 2,500-metre column of volcanic ash into the air.

At the moment, a faint glow can still be seen occasionally at night above the crater (see webcam image below) but eruptive activity has much subsided compared with the previous days.

Le sommet de l’Agung le 30 juin 2018

Le sommet de l’Agung le 28 juin 2018

 

Hawaii: La lave entre le sommet du Kilauea et l’East Rift Zone // Lava between the Kilauea summit and the East Rift Zone

Voici un schéma très intéressant qui illustre le comportement de la lave au début de l’éruption entre sa source au sommet du Kilauea et son point de sortie une quarantaine de kilomètres plus en aval, dans les Leilani Estates.

La source de l’éruption actuelle n’est autre que le réservoir magmatique peu profond situé sous l’Halema’uma’u. C’est ce même réservoir qui alimentait et provoquait les courants de convection dans l’Overlook Crater.

Très logiquement, à partir du moment où la lave a commencé a quitter sa source le 30 avril 2018, on a observé une phase de contraction à l’intérieur de la caldeira de l’Halema’uma’u d’une part (même si elle n’est pas signalée par des flèches sur le schéma) et dans le secteur du Pu’uo’o (flèches bleues) d’autre part. Le lac de lave qui mijotait dans la partie ouest du cratère s’est vidangé lui aussi, entraînant une rétraction de la zone autour du cratère.

Plus en aval, dans l’East Rift Zone, l’arrivée du magma a exercé des contraintes sur la zone environnante de part et d’autre du rift (flèches noires sur le schéma) en se frayant un chemin. Cette accrétion s’est terminée vers le 18 mai. En effet, la lave a commencé à sortir des fractures le 3 mai, ce qui a réduit la pression à laquelle était soumis le terrain environnant.

——————————————-

Here is a very interesting diagram that illustrates the behaviour of the lava at the beginning of the eruption between its source at the summit of Kilauea and its exit point about forty kilometres further downslope in the Leilani Estates.
The source of the current eruption is the shallow magmatic reservoir beneath Halema’uma’u. It is this same magma chamber that fed and caused convection currents in the Overlook Crater.
Logically, from the moment lava started to leave its source on April 30th, 2018, a contraction phase was observed inside the Halema’uma’u caldera on the one hand (although it is not indicated by arrows on the diagram) and in the area of Pu’uo’o (blue arrows) on the other hand. The lava lake that was simmering in the western crater also drained, causing the area around the crater to retract.
Further downslope, in the East Rift Zone, the arrival of magma exerted stress on the surrounding area on both sides of the rift (black arrows on the diagram) as it was forcing its way. This accretion ended around May 18th. In fact, lava started breaking out on May 3rd, which reduced the pressure on the surrounding terrain.

« Scanner l’Etna, tomographie de résistivité électrique »

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez voir une vidéo fort intéressante intitulée Scanner l’Etna, tomographie de résistivité électrique. Le film décrit en intégralité un travail réalisé sur le volcan sicilien. Il a mobilisé une vingtaine de scientifiques pendant trois semaines sur le terrain. Le déploiement de câbles sur plusieurs kilomètres a permis de réaliser une imagerie à grande profondeur des structures internes du volcan révélant les zones hydrothermales, les réseaux de failles et autres particularités géo-structurales de l’édifice volcanique.

https://www.youtube.com/watch?v=TMz7WErXJ3c&feature=youtu.be

Avec mes amitiés à Anthony Finizola.

Vue du sommet de l’Etna (Crédit photo: INGV)