Mt Agung (Bali / Indonésie) & Ambrym (Vanuatu)

Selon le Centre de gestion des risques, l’Agung a connu un nouvel épisode éruptif le 21 janvier 2019 à 17 heures (heure locale). Le sismogramme montre que l’éruption a duré 1 minute et 12 secondes avec une amplitude maximale de 23 millimètres. Les mauvaises conditions météo ont empêché d’évaluer la quantité de cendre émise par le volcan pendant l’éruption.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (siaga) sur une échelle de quatre niveaux.
Les habitants, les randonneurs et les touristes doivent respecter le rayon de 4 km de la zone de danger.

La sismicité est assez forte au Vanuatu ces temps-ci. Plusieurs événements tectoniques ont été enregistrés au cours des derniers mois. Un événement peu profond d’une magnitude de M 6,6 a été enregistré près des côtes du Vanuatu le 15 janvier 2019.
Des témoins ont indiqué que des séismes liés à l’activité volcanique à Ambrym ont ouvert des fractures dans le sol au cours du mois écoulé. Elles ont endommagé des villages entiers et entraîné l’évacuation de 700 personnes. Ces dernières ont été transférées dans des zones plus sûres de l’île. Jusqu’à présent, il n’est pas prévu de les transférer dans d’autres îles. Toutefois, si l’activité volcanique s’intensifie, il est envisagé de les déplacer à Malekula, l’une des grandes îles de la province.
L’activité volcanique est actuellement faible et le niveau d’alerte reste à 3. La zone de danger reste d’environ 2 km autour de Benbow et à 4 km autour de Marum (voir carte). Une autre zone de risque se situe à moins de 3 km des principales fractures au sud-est d’Ambrym.
Bien qu’elle soit inférieure à celle de décembre 2018 et non ressentie par la population, la sismicité persiste à Ambrym. GeoHazards indique qu’elle est lié à l’activité volcanique actuelle. Elle pourrait continuer d’affecter les fractures existantes, en particulier dans le sud-est d’Ambrym. Les dernières images satellitaires confirment la déformation du sol à Ambrym, ce qui signifie que la population de l’île et des îles voisines doivent s’attendre à plus de séismes, de gaz volcaniques et de retombées de cendre.
Source: GeoHazards, The Watchers.

————————————————-

According to the Center for Volcanology and Geological Hazard Mitigation, Mount Agung erupted on January 21st, 2019 at 5 p.m. (local time). The seismogram shows that the eruption lasted 1 minute and 12 seconds with a maximum amplitude of 23 millimetres. Foggy weather prevented from measuring the amount of ash the volcano spewed during the eruption.

The alert level is kept at 3 (siaga) on a four-level scale.

Residents, climbers and tourists should steer clear of the danger zone within a 4-kilometer radius of the crater.

 

Seismicity is quite hjgh in Vanuatu these days. Several tectonic earthquakes have been recorded during the past months. A strong and shallow event with an M 6.6 magnitude hit near the coast of Vanuatu on January 15th, 2019.

Witnesses indicate that other earthquakes related to volcanic activity at Ambrym opened fissures in the ground during the past month. They damaged entire villages, forcing the evacuation of 700 people. These persons are being relocated to safer zones on the island. There are so far no plans to relocate them to other islands. Should volcanic activity intensify, there is a plan to move them to Malekula, one of the big islands in the province.

Volcanic activity is currently low and the alert level remains at 3. The danger zone remains about 2 km around Benbow and 4 km around Marum (see map). The additional area of risk is within 3 km from major cracks in the South East of Ambrym.

Although it is lower than in December 2018 and not felt by the population, seismicity persists at Ambrym. GeoHazards indicates it is related to the current volcanic activity. It may continue to affect the existing cracks, especially in the South East Ambrym area. The latest satellite imagery confirms ongoing land deformation at Ambrym, which means the population of the island and neighbouring ones may expect more earthquakes, volcanic gases and ashfall at any time.

Source : GeoHazards, The Watchers

 Fractures provoquées par l’activité sismique à Ambrym (Source: strangesounds.org)

Zones de sécurité sur l’île d’Ambrym (Source: GeoHazards)

Mt Agung (Indonésie): Nouvel épisode éruptif // New eruption

Selon le Centre indonésien de gestion des catastrophes (PVMBG), l’Agung est de nouveau entré en éruption dans la soirée du 10 janvier 2019. Les sismographes ont enregistré un événement d’une amplitude maximale de 22 millimètres. Il a duré 4 minutes et 26 secondes.
Cette éruption est la deuxième après du 30 décembre 2018 (voir ma note de ce jour). Ces événements éruptifs interviennent après cinq mois de repos du volcan.
Selon le VAAC de Darwin, la dernière éruption de l’Agung a généré un nuage de cendre de plus de 2 000 mètres au dessus du sommet, soit environ 5 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Un bulletin d’alerte a été émis à l’attention de l’aviation. Cependant, l’éruption ne devrait pas perturber le fonctionnement de l’aéroport Ngurah Rai de Denpasar qui est situé au sud du volcan. La cendre de l’Agung devrait se diriger vers les côtés ouest, nord-ouest et nord.
Source: Médias d’information indonésiens.

————————————————–

According to the Indonesian Centre of Hazard Mitigation (PVMBG), Mount Agung erupted again in the evening of January 10th, 2019. The seismographs recorded an event with a maximum amplitude of 22 millimetres. It lasted 4 minutes and 26 seconds.

This eruption was the second after December 30th, 2018 (see my post on that day). They were the first to occur after five months of quiescence.

According to the Darwin VAAC, Mount Agung’s last eruption generated an ash cloud reaching more than 2,000 metres from its summit, or about 5,400 metres above sea level. A warning has been issued about flight activities near the volcano. However, the eruption should not disturb operations at Bali’s Ngurah Rai Airport in Denpasar, which is located south of the volcano. Mount Agung’s ash is likely to move towards the west, northwest, and north sides of the volcano.

Source : Indonesian news media.

Episode éruptif au sommet de l’Agung (Image webcam)

Mt Agung (Indonésie): Rien d’inquiétant // Mt Agung (Indonesia): Nothing to worry about

Selon le Centre de gestion des catastrophes volcanologiques et géologiques (PVMBG), le dernier épisode éruptif survenu sur l’Agung le 30 décembre 2018 a été provoqué par une accumulation de gaz volcaniques. Ces gaz et d’autres matériaux tels que des blocs et de la lave incandescente ont été expulsés du cratère, avec des retombées de cendre dans les zones environnantes. Cependant, selon le PVMMG, le risque d’une éruption majeure est relativement faible.
L’Agung est entré en éruption le 27 juillet 2018. Le volcan n’a pas montré d’intensification d’activité au cours des cinq derniers mois, ce qui a entraîné une accumulation de matériaux et l’emprisonnement de gaz dans son cratère. De plus, le 29 juillet dernier, un séisme de magnitude 6,4 a été enregistré à Lombok, avec une série de répliques. Les volcanologues indonésiens expliquent que les séismes d’origine tectonique à Lombok ont également contribué à la libération des gaz sur le volcan. Pour l’instant, la situation est relativemet stable sur le Mt Agung.
Source: PVMBG, The Jakarta Post.

—————————————————-

According to the Volcanology and Geological Disaster Mitigation Center (PVMBG), the last eruptive episode on Mount Agung on December 30th, 2018 occurred because of the accumulation of volcanic gases. Thegases and other materials such as rocks and hot lava were released from the crater and also caused ashfall in surrounding areas. However, PVMMG says the potential for a bigger eruption is relatively small.

Mt. Agung previously erupted on July 27th, 2018. The volcano did not show any increase in activity over the next five months, resulting in the accumulation of volcanic materials in its crater that led to a build up of gases. Besides, on July 29th, an M 6.4 earthquake occurred in Lombok, with a string of aftershocks. Indonesian volcanologists explain that the tectonic quakes in Lombok also led to the release of Mt. Agung’s volcanic gases. For now, the condition of Mt. Agung is relatively stable.

Source: PVMBG, The Jakarta Post.

Crédit photo: Wikipedia

Dernières nouvelles d’Indonésie: L’Anak Krakatau se calme et l’Agung s’agite // Latest news of Indonesia: Anak Krakatau calms down and Mt Agung gets restless

Selon le Centre de gestion des catastrophes géologiques et volcanologiques (PVMBG), l’éruption de l’Anak Krakatau s’est arrêtée. Cette déclaration a été faite suite à l’observation des dernières images satellitaires. De plus, les données sismographiques des îles Sertung montrent qu’il n’y a plus d’épisodes significatifs de tremor sur le volcan.L’amplitude moyenne du tremor est actuellement de 10 millimètres, alors qu’elle atteint 25-30 mm pendant une éruption.
Cependant, ce changement de comportement de l’Anak Krakatau n’exclut pas la possibilité d’une reprise de l’éruption du volcan dans un avenir proche.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3, ce qui signifie que les habitants et les touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du volcan ou de s’adonner à des activités dans un rayon de 5 kilomètres de son cratère.

Le Mont Agung sur l’île de Bali a connu un nouvel épisode éruptif en tout début de matinée le 30 décembre 2018. La colonne de cendre émise par le volcan n’a pas pu être observée car un épais brouillard enveloppait le sommet. L’éruption a provoqué des retombées de cendre sur plusieurs zones autour du volcan. L’éruption a été enregistrée par un sismographe ; elle avait une amplitude maximale de 22 millimètres et une durée de trois minutes et huit secondes.
Le niveau d’alerte de l’Agung reste à 3, tandis que la zone de danger est maintenue à un rayon de 4 kilomètres du cratère. Toutes les personnes, y compris les touristes, sont priées de rester à l’écart de la zone de danger où aucune activité n’est autorisée. L’ascension de l’Agung est interdite depuis le réveil du volcan en 2017.
Source: The Jakarta Post.

————————————————–

According to the Volcanology and Geological Disaster Mitigation Center (PVMBG), the eruption Anak Krakatau has stopped. This statement follows the observation of the latest satellite imagery. Moreover, seismographic data from Sertung Islands show that there were no more significant tremor episodes at the volcano, with the average amplitude of volcanic activity standing at 10 millimetres, whereas during an eruption, Anak Krakatau’s average amplitude is 25 – 30 mm.

However, this change in the behaviour of Anak Krakatau does not rule out the possibility of the volcano erupting aagain in the near future.

Anak Krakatau’s alert level is kept at 3, which means residents and tourists are not allowed to approach the volcano or carry out activities in a radius of 5 kilometres from its crater.

Mount Agung on the island of Bali erupted again early on December 30th, 2018. The ash column coming out of the volcano could not be monitored as thick fog shrouded the summit. The eruption caused ashfall on several areas around the mountain. The eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 22 millimetres and a duration of three minutes and eight seconds

The alert level for Mt.Agung is maintained at 3 while the danger zone is still within a radius of 4 kilometers from the crater. All people, including tourists, are asked to stay away from the danger zone, where no activity is allowed.  Authorities have forbidden climbing on Mt. Agung since its volcanic activity increased in 2017.

Source : The Jakarta Post.

Episode éruptif sur le Mt Agung (Image webcam)

Episode éruptif sur le Krakatau avant son effondrement (Photo: C. Grandpey)

Mt Agung (Bali / Indonésie): Nouvelle explosion // New explosion

Un nouvel épisode éruptif d’intensité modérée a eu lieu sur le Mont Agung dans la matinée du 15 juillet 2018. Il a duré une minute et 45 secondes. Selon le VAAC de Darwin, le panache de cendre généré par cet l’événement est monté jusqu’à 5,2 km d’altitude. Des retombées de cendre ont été signalées dans les villages à proximité du volcan.
Une éruption semblable, bien qu’un peu plus longue, avait déjà été observée dans la soirée du 14 juillet.
Le niveau d’alerte de l’Agung est maintenu à 3 (SIAGA).
Bien que peu de détails soient donnés par le VSI, ces éruptions sont probablement de type strombolien. Elles sont une bonne chose car elles permettent d’évacuer les matériaux qui se sont accumulés dans le cratère dans lequel il semble toujours y avoir un système ouvert. Aucune mention n’est faite de la formation d’un dôme de lave potentiellement dangereux
Il convient de noter que l’industrie touristique à Bali n’est pas affectée par les éruptions stromboliennes du Mont Agung. Les arrivées de touristes restent normales. Les destinations touristiques dans neuf sites tels que Kuta Beach et Pandawa Beach, sont très fréquentés par les touristes indonésiens et étrangers.
Source: VSI, Antara News.

——————————————–

A new eruptive episode of moderate intensity took place at Mount Agung in the morning of July 15th, 2018. It lasted 1 minute and 45 seconds. According to the Darwin VAAC, the ash plume produced by the event rose up to 5.2 km a.s.l. Ashfall was reported in nearby villages.

A similar, although a bit longer, eruption had already been observed in the evening of July 14th.

Mt Agung’s alert level remains at level 3(SIAGA).

Although few details are given by VSI, these eruptions are probably strombolian. They are a good thing as they help to eject the materials that have accumulated within the crater in which there still seems to be an open system. There is no mention of the formation of a potentially dangerous lava dome

It should be noted that the tourism industry in Bali is not affected by Mt Agung’s strombolian eruptions. Tourist arrivals remain normal. Tourist destinations in nine districts, such as the Kuta Beach and Pandawa Beach, are crowded by domestic and foreign tourists.

Source: VSI, Antara News.

Nouvelles du Mt Agung et du Krakatau (Indonésie), du Sierra Negra (Galapagos / Equateur)

L’éruption du Mont Agung continue. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 1400-1500 tonnes par jour au début du mois de juillet 2018. Les données satellitaires acquises le 4 juillet indiquent que l’émission de lave continu dans le cratère, avec une extrusion de 4 à 5 millions de mètres cubes la semaine dernière. De temps en temps, des panaches de cendre accompagnent les événements stromboliens ; ils s’élèvent jusqu’à 2-2,8 km au-dessus de la lèvre du cratère.
4 415 personnes restent évacuées et sont hébergées dans 54 centres. Le niveau d’alerte volcanique reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et la zone d’exclusion est maintenue à un rayon de 4 km.
Source: VSI.

Selon des rapports des agences de voyages françaises, l’activité a récemment augmenté sur Anak Krakatau. Les événements explosifs accompagnés de panaches de cendre peuvent durer plusieurs dizaines de secondes. Le 5 juillet, ces panaches montaient jusqu’à 300 à 500 mètres au-dessus du cratère.
Le niveau d’alerte est maintenu à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé aux touristes de ne pas s’approcher à moins de 1 km du cratère. Plusieurs récits de touristes indiquent que les explosions de matériaux incandescents peuvent être vues et entendues depuis Carita, un petit port à l’extrémité occidentale de l’île de Java.

L’Instituto Geosisico de l’Equateur signale qu’une nouvelle intrusion magmatique sur le volcan Sierra Negra a été annoncée par un séisme de magnitude M 5.2 le 4 juillet, suivi de 68 événements d’une magnitude entre M 1.1 et 3.9. Un épisode de tremor volcanique a commencé à être enregistré à 17h00 le 7 juillet par une station sur le bord NE de la caldeira. Dans le même temps, les données satellitaires ont montré une augmentation de l’intensité de l’anomalie thermique sur le flanc nord-ouest. Le personnel du Parc National des Galapagos a confirmé une forte incandescence dans une zone proche de la plage. Le tremor a continué à être enregistré le 8 juillet, mais avec une amplitude qui diminuait progressivement.
L’éruption actuelle du Sierra Negra a commencé le 26 juin et, selon des articles de presse, a provoqué des restrictions d’accès pour les touristes et l’évacuation de 50 habitants.
Source: Instituto Geofisico, The Watchers.

——————————————–

The eruption at Mt Agung continues. SO2 emissions reached an average of 1,400-1,500 tons per day in early July 2018. Satellite data acquired on July 4th indicated continuing lava effusion in the crater, with 4-5 million cubic metres produced in the past week. Occasional ash plumes accompanying strombolian events rise up to 2-2.8 km above the crater rim.

4,415 evacuees are housed in 54 evacuation centres. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the exclusion zone is stable at a 4-km radius.

Source : VSI.

 

According to reports from French travel agencies, activity has recently increased at Anak Krakatau. Ash-producing events may last several tens of seconds. Ash plumes on July 5th rose 300-500 metres above the crater rim.

The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4); residents and visitors are warned not to approach the volcano within 1 km of the crater. Several tourist reports say that the explosions of incandescent material can be seen and heard from Carita, a small port at the western end of the island of Java.

 

Ecuador’s Instituto Geosisico reports that a new magmatic intrusion at Sierra Negra was heralded by a M 5.2 earthquake recorded on July4th and followed by 68 events between M 1.1 and 3.9. Seismic tremor began to be recorded at 17 :00 on July 7th by a station on the NE edge of the caldera. At the same time satellite data showed an increase in the intensity of the thermal anomaly on NW flank. Staff of the Galapagos National Park confirmed strong incandescence in an area near the beach. Tremor continued to be registered on July 8th, though the amplitude gradually decreased.

The current eruption at Sierra Negra began on June 26th and, according to news articles, prompted tourist restrictions and the evacuation of 50 residents.

Source: Instituto Geofisico, The Watchers.

Belle activité éruptive du Krakatau (Photos: C. Grandpey)

 

Mont Agung (Bali / Indonésie)

Dans son dernier bulletin hebdomadaire, la Smithsonian Institution résume les rapports publiés en indonésien (il serait souhaitable que certains d’entre eux soient rédigés en anglais!) par le Département de l’Énergie et des Ressources minérales (PVMBG) à propos de l’activité du Mont Agung.
Selon le bulletin du GVN, la sismicité continue d’être dominée par les événements basse fréquence. Le nombre de séismes est passé de 15 par jour le 25 juin à 69 par jour le 28 juin. Un tremor harmonique est apparu le 27 juin, jour où un événement a généré un panache de cendre qui s’est élevé de 2 km au-dessus du cratère. Les émissions de gaz et de cendre ont été continues les 28 et 29 juin et atteignaient environ 2 km de hauteur. L’incandescence se reflétait dans le panache et les données satellitaires ont confirmé que de la lave à haute température (1200°C) s’épanchait au fond du cratère. L’intensité de l’anomalie thermique du 29 juin était la plus importante enregistrée sur l’Agung depuis le début de l’éruption le 21 novembre 2017. Les panaches de cendre du 28 juin ont obligé certaines compagnies aériennes à annuler leurs vols vers Bali et des retombées de cendre ont été signalées dans plusieurs villages.
La lave continuait à se répandre  dans le cratère et, le 1er juillet, le volume estimé de lave nouvellement produite était de 4-5 millions de mètres cubes, de sorte que le volume total de lave émise depuis le 21 novembre 2017 atteint 27-28 millions de mètres cubes, soit 50% du volume total du cratère. La différence de hauteur entre la partie la plus basse du cratère (côté SO) et la partie la plus haute de la surface de la lave au centre du cratère était de 85-90 mètres le 1er juillet 2018. Les données satellitaires montrent que l’intensité de l’anomalie thermique a diminué entre le 28 juin et le 2 juillet, tout en restant à un niveau élevé. A 21h04 le 2 juillet, une explosion a généré un panache de cendre qui s’est élevé jusqu’à 7-9 km au-dessus de la lèvre du cratère ; elle a éjecté des matériaux incandescents jusqu’à 2 km sur les flancs du volcan (voir ma note à propos de cet événement). Les matériaux incandescents ont provoqué des feux de forêt sur les flancs supérieurs et l’événement a incité environ 700 personnes à quitter leurs habitations. Un autre événement explosif à 04h13 le 3 juillet a généré un panache de cendre qui a atteint environ 2 km de hauteur. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et la zone d’exclusion conserve un rayon de 4 km.
Source: Global Volcanism Network.

————————————————

In its latest weekly update, the Smithsonian Institution summarizes the reports released in Indonesian (it would be great if some of them could be written in English!) by the Department of Energy and Mineral Resources (PVMBG) about the activity at Mt Agung.

Seismicity continues to be dominated by low-frequency events. The number of earthquakes increased from 15 per day on June 25th to 69 per day on June 28th. Harmonic tremor emerged on June 27th, the day when an event generated an ash plume that rose 2 km above the crater. Gas-and-ash emissions were continuous on June 28th and 29th, rising around 2 km, and incandescence was reflected in the plume; satellite data confirmed that high-temperature (1,200°C) lava flowed onto the crater floor. The intensity of the thermal anomaly on June 29th was the largest recorded at Mt Agung since the beginning of the eruption on November 21st 2017. The ash plumes on June 28th caused some airlines to cancel flights to Bali, and ashfall was reported in several villages.

Lava continued to effuse, and by July 1st, the estimated volume of new lava was 4-5 million cubic metres, making the total volume erupted since November 21st, 2017 around 27-28 million cubic metres (50% of the total crater volume). The height difference between the lowest part of the crater rim (SW side) and the highest part of the lava surface (in the centre of the crater) was 85-90 metres. Satellite data showed that the intensity of the thermal anomaly decreased between June 28th and July 2nd, though still remained at a high level. At 21 :04 on  July 2nd, an explosion generated an ash plume that rose 7-9 km above the crater rim, and ejected incandescent material as far as 2 km onto the flanks (see my post abou this event). The deposits caused forest fires on the upper flanks, and the event prompted about 700 people to evacuate. Another explosive event at 04:13 on July 3rd generated an ash plume that rose around 2 km. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the exclusion zone is stable at a 4-km radius.

Source: Global Volcanism Network.

L’activité de l’Agung le 28 juin 2018 vue par la webcam