Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Coucou! Caché! // Hello! Goodbye!

drapeau-francaisLe 27 mai à 11h30, l’OVPF a diffusé le bulletin suivant : « Depuis 08h45 ce matin, l’observatoire enregistre une baisse significative du tremor volcanique. A 11h00 le tremor s’est arrêté, et seul un signal de dégazage résiduel persiste. Ceci signifie l’arrêt très probable de l’écoulement de la lave en surface. A l’heure actuelle, aucune observation visuelle n’a été effectuée du fait des mauvaises conditions météorologiques. Aucune hypothèse n’est écartée quand à l’évolution de la situation dans les jours à venir. »

Si l’on doit s’en tenir là, il est vrai que l’éruption du Piton de la Fournaise fut brève, puisqu’elle avait commencé le 26 mai à 8h05 avec une hausse du tremor liée à l’apparition de la lave en surface.

Les conditions météo très défavorables n’ont pas permis de voir grand-chose. La vidéo et les photos réalisées depuis l’hélicoptère (voir le lien dans ma note précédente) sont, à ma connaissance, les meilleurs documents pour illustrer l’éruption.

Une fois encore, il aurait été maladroit d’acheter un billet d’avion en métropole pour admirer les fontaines de lave. Une fois à la Réunion, le spectacle aurait déjà pris fin !

Maintenant, reste à savoir s’il s’agit d’une simple pause ou d’un arrêt définitif de l’éruption. Il faut remarquer que le tremor a décliné très vite après le début de l’éruption, phénomène qui ne plaide guère pour une reprise de l’activité. Mais le volcan a peut-être une analyse différente….

————————————–

drapeau-anglaisOn May 27th  at 11:30, the OVPF issued the following bulletin: « Since 8:45 this morning, the observatory has recorded a significant drop of the volcanic tremor. At 11:00, the tremor stopped, and only a residual degassing signal persists. This probably means the surfac lava flows have stopped. At present, no visual observation was performed because of the bad weather. No hypothesis can be discarded about the developments in the coming days.  »
If the situation does not change, it is true that this eruption of the Piton de la Fournaise was a short one, as it began on 26 May at 8:05 with an increase in the tremor related to the lava breakout.
The unfavorable weather conditions have not allowed to see much of the eruption. The video and the photos taken from the helicopter (see the link in my previous note) are, as far as I know, the best documents to illustrate the eruption.
Once again, it would have been a mistake to buy a plane ticket on the mainland to go and see the lava fountains. Once on the island, the show would already have been over!
Now, the question is to know whether it is a simple break or the real end of the eruption. The tremor has declined rapidly after the beginning of the eruption, a phenomenon which hardly calls for a resumption of activity. But the volcano may have a different analysis ….

Eruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau-francais26 mai 2016 (8 heures) : D’après le Journal de l’Ile de la Réunion, le Piton de la Fournaise est à nouveau entré en éruption ce matin. Elle se déroule sur le flanc sud-ouest du volcan. Toutefois, la météo est mauvaise et les caméras de l’observatoire ne permettent pas d’observer cette nouvelle coulée.

L’éruption a débuté peu après 8 heures (heure locale). Elle se situe au niveau du Château-Fort, pas très loin de la dernière éruption. Elle fait suite à une crise sismique qui a débuté, hier soir, vers 19 heures 40. Selon les dernières informations en ma possession, l’événement se situerait entre le Château-Fort et le rempart. Des fontaines de lave ont été observées. Le tremor et l’activité sismique ne se situent pas à des niveau très élevés.

L’accès du public à l’Enclos Fouqué est interdit.

http://www.clicanoo.re/524102-le-volcan-a-nouveau-en-eruption.html

16 heures : Toujours aussi peu d’informations sur le site de l’OVPF! Il faut se tourner vers des sources parallèles pour avoir des tuyaux sur l’éruption en cours. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez les premières images de l’éruption. Il se confirme que plusieurs fontaines de lave jaillissent d’une fracture située entre le Château-Fort et le rempart. Comme le fait remarquer le directeur de l’Observatoire, si l’éruption se déroule comme les précédentes, la pression va baisser et les fontaines vont perdre de leur intensité. Par contre, la durée de l’éruption est imprévisible.

http://ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2016/05/26/le-piton-de-la-fournaise-est-a-nouveau-en-eruption-volcan-la-pete,44493.html

°°°°°°°°°°°°°°°

Vendredi 27 mai 2016 (7 heures) : Aucune nouvelle de l’Observatoire depuis son bulletin du 26 mai à 9h45 annonçant la début probable d’une éruption. Les conditions météo semblent toujours aussi défavorables. Même le Journal de l’Ile n’a pas d’images à diffuser ! On apprend seulement en lisant le quotidien que le tremor a baissé d’intensité et qu’il est difficile sur le terrain d’avoir une vue proche de l’événement. Rappelons que l’accès à l’Enclos a été interdit par la préfecture. De toute façon, l’accès au site éruptif est très compliqué.

8h30: Les dernières nouvelles que je viens de recevoir précisent que la phase effusive se termine et le tremor est quasi inexistant. Il reste un fort dégazage. Arrêt définitif ou simple pause? Seul le Piton le sait!

12 heures: Un contact à la Réunion vient de m’indiquer que l’éruption était terminée.  De son côté, l’OVPF précise qu’à 11h00 le trémor s’est arrêté, et seul un signal de dégazage résiduel persiste.
Ceci signifie l’arrêt très probable de l’écoulement de la lave en surface.Il faut toutefois se montrer prudent. On a vu dans le passé que des rechutes étaient possibles.

————————————

drapeau-anglais26 May 2016 (8:00) : According to the Journal de l’Ile, the Piton de la Fournaise erupted again this morning. The eruption is taking place on the southwest flank of the volcano. However, the weather conditions are poor and the cameras of the observatory do not allow to observe this new lava flow.
The eruption began shortly after 8 am (local time). It is located at the Chateau Fort, not far from the previous eruption. It occurred after a seismic crisis that began last night at 7:40 p.m..
Public access to the Enclos Fouqué is prohibited.
http://www.clicanoo.re/524102-le-volcan-a-nouveau-en-eruption.html

16:00 : No new information is available on the Observatory’s website! We need to turn to alternative sources for tips on the ongoing eruption. By clicking on the link below, you will see the first images of the eruption. It is confirmed that several lava fountains are gushing from a fracture between the Château-Fort and the rampart. As noted by the head of the Observatory, if the eruption unrolls as the previous ones, the pressure will drop and the fountains will lose their intensity. However, the duration of the eruption is unknown.
http://ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2016/05/26/le-piton-de-la-fournaise-est-a-nouveau-en-eruption-volcan-la-pete,44493.html

°°°°°°°°°°°°°°°°

Friday, May 27th, 2016 (7:00): No news from the Observatory since its bulletin of May 26th at 9:45 am announcing the probable beginning of an eruption. Weather conditions still seem to be unfavorable. Even the Journal de l’Ile released no images! When reading the newspaper, we learn that the tremor has declined and it is difficult to have a close view of the event. Access to the Enclos has been prohibited by the prefecture.  Anyway, getting to the site of the eruption is very difficult.

8:30: The latest news I have just received indicates that the effusive phase is nearly over and that the tremor is dying down. There is a strong degassing. Is this just a pause or the end of the eruption? The Piton is the only one to know the answer!

12:00: I have just been informed that the current eruption is over. OVPF indicates that the tremor stopped at 11:00 and there is only a degassing signal on the instruments. However, one needs to be cautious. Past eruptions have shown us that a relapse si still possible!

Piton Fournaise

Crédit photo: Wikipedia.

Santiaguito (Guatemala): L’activité reste intense // Activity still intense

drapeau-francaisAlors que le Fuego s’est bien calmé, le Santiaguito continue à montrer une belle activité. Dans le dernier bulletin spécial concernant ce volcan, l’INSIVUMEH indique que des explosions continuent à secouer le dôme Caliente, avec des panaches qui montent jusqu’à 5 km d’altitude avant de s’étirer sur une quarantaine de kilomètres. Des coulées pyroclastiques dévalent régulièrement sur une distance pouvant atteindre 2 km les flancs E, S et O du volcan. Des retombées de cendre sont toujours observées dans de nombreuses localités.

———————————-

drapeau-anglaisWhile Fuego has calmed down, Santiaguito continues to show an intense activity. In the latest special bulletin about this volcano, INSIVUMEH indicates that explosions continue to shake the Caliente dome, with plumes that rise up to 5 km a.s.l. before drifting over about forty kilometers. Pyroclastic flows regularly travel over a distance of up to 2 km over the E, S and W flanks of the volcano. Ashfall is still observed in many municipalities.

Santiaguito mai

Exemple de la sismicité actuelle sur le Santiaguito.

(Source: INSIVUMEH)

 

Prévision volcanique? // Volcanic prediction?

drapeau-francaisLes derniers événements éruptifs sur le Piton de la Fournaise, sur l’Etna et sur le Kilauea ou encore en Nouvelle Zélande confirment la difficulté des scientifiques à prévoir les éruptions, même sur des volcans bien équipés en sismographes, tiltmètres et autres instruments.

J’ai obtenu la première information de l’éruption du Piton de la Fournaise via le Journal de l’Ile de la Réunion. Ce n’est que plus tard que j’ai eu confirmation par l’Observatoire. Il est dommage que l’OVPF ne communique pas plus souvent, comme le font d’autres observatoires dans le monde sur des volcans actifs, comme le HVO à Hawaii ou l’INSIVUMEH au Guatemala, ou encore les observatoires d’Amérique du Sud. Cela aurait permis d’être informé de l’augmentation de la sismicité observée depuis 4 jours sur le Piton, ainsi que de la « crise très importante » observée avant la sortie de la lave.

Une fois de plus, les signes annonciateurs de l’éruption ont été décelés très peu de temps avant l’événement, bien que le Piton de la Fournaise soit truffé d’instruments. L’Observatoire précise qu’il « enregistre depuis 08h05 ce jour (jeudi 26 mai 2016) un trémor volcanique dont le signal le plus fort est enregistré sur la station Château Fort. Ce signal est caractéristique d’une éruption en cours…Cette éruption a été précédée d’une crise sismique qui a débutée à 23h40 le 25 mai (heure locale)…et a été accompagnée de déformation traduisant une intrusion du magma vers la surface… Cette augmentation rapide faisait suite à une reprise de l’inflation, une augmentation du nombre de seismes volcano tectoniques sommitaux ainsi qu’une inversion des émissions de CO2 par le sol depuis le 16 mai. »

De toute évidence, une situation d’urgence éruptive n’avait pas été détectée vu qu’aucune recommandation de restriction d’accès à l’Enclos Fouqué n’avait été communiquée à la Préfecture. Ce n’est que lorsque l’éruption a débuté que le préfet a déclenché à 8h30 l’alerte 2-2 du plan « ORSEC* Volcan » : éruption en cours. D’ailleurs, des randonneurs étaient présents dans l’Enclos avant que soit déclenchée l’alerte. Les gendarmes partis à leur rencontre en hélicoptère ont dû rebrousser chemin à cause du mauvais temps.

L’Etna joue lui aussi avec les nerfs des scientifiques de l’INGV. Un jour, c’est le cratère NE qui donne des signes de réveil. C’est ensuite le Nouveau Cratère SE qui fait mine de se réveille et, au final, c’est la Voragine qui se donne en spectacle avec une belle activité strombolienne !

Les dernières émissions de lave sur les flancs du Pu’uO’o n’ont jamais été anticipées par le HVO. C’est en constatant l’épisode de déflation soudain du cône que les scientifiques ont pris conscience de l’événement et ont fait décoller un hélicoptère pour aller observer la situation. Certes, les tiltmètres avaient révélé un épisode d’inflation de l’édifice volcanique ces derniers jours (traduite par une montée du lac de lave dans l’Halema’uma’u) mais aucune allusion n’a été faite par le HVO à un possible épisode éruptif sur le Pu’uO’o ou ailleurs.

En Nouvelle Zélande, l’explosion à White Island n’était pas annoncée par les instruments. Les scientifiques ont immédiatement élevé le niveau d’alerte après l’événement, avant de la rabaisser par la suite. Il est heureux que l’éruption ait eu lieu tard le soir, entre 21 heures et 23 heures, alors qu’aucun groupe de touristes se trouvait sur l’île, sinon bonjour les dégâts !

La montée en température du lac de cratère sur le Ruapehu a alerté les scientifiques néo-zélandais qui ont élevé le niveau d’alerte à 2, mais aucun pronostic ne peut être formulé sur le comportement à venir du volcan

Sans parler du Sinabung dont les effondrements du dôme et le déclenchement des coulées pyroclastiques sont imprévisibles. A noter que les 7 victimes recensées il y a quelques jours se trouvaient à l’intérieur de la zone interdite. Les scientifiques et les autorités locales ne portent donc aucune responsabilité.

En observant l’évolution des événements sur ces volcans et les rapports fournis par les observatoires – la remarque serait valable pour l’Instituto Geofisico ou l’IGP en Amérique du Sud et pour le PHILVOCS aux Philippines – on se rend compte que le travail des scientifiques qui y travaillent consiste avant tout à décrire et essayer d’analyser la situation en cours. Il est vrai que, comme le nom l’indique, le rôle des observatoires est d’observer. La prévision, même à court terme, reste du domaine du fantasme.

——————————-

drapeau-anglaisThe latest eruptive events on the Piton de la Fournaise, Mount Etna and Kilauea or in New Zealand confirm the difficulty of scientists to predict eruptions, even on volcanoes that are well equipped with seismometers, tiltmeters and other instruments.

I got the first information of the eruption of the Piton de la Fournaise via the Journal de l’Ile. It was only later that I had the confirmation by the Observatory. It is unfortunate that the OVPF should not communicate more often, like other observatories in the world on active volcanoes, such as HVO in Hawaii or INSIVUMEH in Guatemala, or observatories in South America. We could have been informed about the increase in seismicity that was observed for 4 days before the eruption, as well as the very serious crisis that preceded the lava outbreak.
Once again, the signs of the eruption were detected shortly before the event, although the Piton de la Fournaise is riddled with instruments. The Observatory stated that « it has recorded since 8:05 that day (Thursday, May 26, 2016) a volcanic tremor whose strongest signal was recorded on the Château Fort station. This signal was characteristic of an eruption in progress … The eruption was preceded by a seismic crisis that began on May 25 at 23:40 (local time) … and was accompanied by deformation resulting from the intrusion of magma towards the surface … This fast increase followed a rise in inflation and an increase in the number of volcano-tectonic earthquakes at the summit and a reversal of CO2 ground emissions since May 16th« .
Obviously, an eruptive emergency had not been detected since no recommendation for a restriction of access to the Enclos Fouque had been communicated to the Prefecture. It was only when the eruption began that the prefect triggered the alert at 8:30.

Mt Etna also plays with the nerves of INGV scientists. One day, the NE crater gives news signs of activity. Next, the New SE crater seems to be waking up and in the end it is the Voragine which puts on a show with a beautiful strombolian activity!

The last lava emission on the sides of Pu’uO’o was never anticipated by HVO. It was only when they noted the sudden deflation episode of the cone that scientists became aware of the event and used a helicopter to go to observe the situation. Ok, tiltmeters had revealed an inflation episode of the volcanic edifice in recent days (accompanied by a rise of the lava lake in Halema’uma’u) but no reference was made by HVO of a possible eruptive episode on Pu’uO’o or elsewhere.

In New Zealand, the explosion at White Island was not announced by the instruments. Scientists immediately raised the alert level after the event, before lowering it later. It is fortunate that the eruption took place late at night, between 21:00 and 23:00, so that no tourist group was on the island !

The rise in temperature of the crater lake on Ruapehu alerted New Zealand scientists who raised the alert level to 2, but no prognosis can be made on the future behaviour of the volcano

One should not forget Mt Sinabung whose dome collapses and pyroclastic flows are unpredictable. However, the seven victims a few days ago were inside the prohibited area. Scientists and local authorities thus bear no responsibility.

By observing the development of events on these volcanoes and reports from observatories – the remark would be valid for the Instituto Geofisico or IGP in South America and PHILVOCS in the Philippines – we realize that the work of scientists is primarily to describe and try to analyze the situation. It is true that, as the name suggests, that the role of observatories is to observe. Volcanic prediction, even in the short term, remains in the realm of fantasy.

Ruapehu sommet

Etna 98 003

BI 003

Que ce soit sur le Ruapehu, l’Etna ou le Kilauea, la prévision volcanique reste difficile. (Photos: C. Grandpey)