Etna (Sicile / Italie)

drapeau-francaisLe tremor continue à grimper et l’activité sismique reste soutenue. Comme je l’ai indiqué précédemment, le siège de cette activité est le Cratère NE au-dessus duquel on peut voir ce soir une belle lueur rouge. Il est fort probable qu’une activité strombolienne soit en cours au fond de la bouche. Affaire à suivre.

—————————–

drapeau-anglaisThe tremor is still increasing and seismic activity is quite high. As I put it previously, the seat of this activity is the NE Crater. The webcams show some glow tonight above the vent. It is quite likely that some strombolian activity is taking place deep inside the crater. To be continued.

Etna NE 01

Vue du cratère NE via la webcam RadioStudio7

Les frémissements du Mt Hood, du Mont St Helens et de l’Etna // The tremblings of Mt Hood, Mt St Helens and Mt Etna

drapeau-francaisUn essaim sismique a été enregistré sous le Mont Hood (Oregon), près de Government Camp, là où se rencontrent les routes 26 et 35. Les secousses ont commencé dimanche soir et se sont poursuivies jusqu’à lundi. Le premier événement a été détecté dimanche soir avec une magnitude de M 1,1 à une profondeur de 4,3 kilomètres. Des dizaines de petits séismes ont été enregistrés dans la soirée de dimanche, lundi matin et lundi après-midi, avec des magnitudes inférieures à M 1,9 et à une profondeur de 4,9 kilomètres ou moins.
Les sismologues indiquent que cette sismicité n’a pas de quoi inquiéter et ne correspond pas à une activité volcanique. Les séismes se produisent assez fréquemment dans la région et pourraient être provoqués par des mouvements de fluides géothermiques.
Les petits séismes du Mount Hood diffèrent de ceux observés récemment sur le Mont St. Helens (Washington) où ils sont liés au processus de gonflement dû au remplissage des chambres magmatiques superficielles sous le volcan.
Sources: Portland Tribune et USGS.

Hood-blog-2

Vue du versant méridional du mont Hood (Photo: C. Grandpey)

Une augmentation du tremor et de l’activité sismique est observée sur l’Etna (Sicile) depuis quelques heures. Les dernières informations indiquent que le Crater NE est le coupable. Il est trop tôt pour dire si cette nouvelle sismicité est provoquée une libération d’énergie ou si elle annonce quelque chose de plus sérieux. Les prochains jours vont probablement nous donner la réponse.

Tremor Etna_modifié-1

Etna NE

L’activité sismique sur l’Etna (Source: INGV)

—————————————

drapeau-anglaisA seismic swarm has been recorded beneath Mount Hood (Oregon), near Government Camp, near to where highways 26 and 35 meet. The quakes began on Sunday night and continued through Monday. The first event was detected on Sunday evening and had a magnitude of M 1.1 at a depth of 4.3 kilometres. Dozens of small quakes followed through Sunday night, Monday morning and into Monday afternoon, all of which were less than M 1.9 and at a depth of 4.9 kilometres or less.

Local seismologists indicate that the quakes as no cause for concern and do not suggest volcanic unrest. They happen quite frequently in the area and could be triggered by the movements of geothermal fluids.

Mount Hood’s tiny quakes differ from those recently observed at Mount St. Helens (Washington) where they are linked to the re-inflating process of the magma chambers in the shallower parts of the volcano.

Sources : Portland Tribune and USGS.

An increase in the tremor and in seismic activity has been observed on Mount Etna (Sicily) in the past hours. The latest information indicates that the NE Crater is the culprit. It is too early to say whether this new seismicity refers to some release of energy or if it announces something more serious. The coming days will probably give us the answer.

Histoire de lahars // About lahars

drapeau-francaisLes chaînes de télévision ont récemment diffusé les images impressionnantes d’une coulée de boue et de pierres sur les flancs du Mont Granier (Isère), suite aux fortes pluies qui se sont abattues sur la région. Les géologues ont baptisé le phénomène « lave torrentielle », mélange très visqueux d’eau, de boue et de débris rocheux. La coulée de quelque 15 000 mètres cubes a coupé une route départementale en quatre endroits et la préfecture a interdit toutes les activités sur l’ensemble du massif. Toutefois, selon les autorités, il n’y a aucun risque pour la population et les habitations. A noter que des éboulements sont toujours observés sur le Mont Granier qui reste sous surveillance.

Cette coulée de boue n’est pas sans rappeler les lahars, mot indonésien qui fait référence à un phénomène semblable en terrain volcanique, quand les fortes pluies mobilisent les dépôts de cendre. Ces lahars sont souvent observés dans des pays comme les Philippines et l’Indonésie au moment des pluies intenses de la mousson. On en a également observé – de taille beaucoup plus modeste – en Auvergne ces dernières années sur les flancs du Sancy au-dessus du Mont Dore et dans la Vallées de Chaudefour, suite à de fortes précipitations.

Voici une vidéo de la coulée sur le flanc du Mont Granier :

http://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/isere-des-laves-torrentielles-sur-les-flancs-du-mont-granier_1450823.html

Voici une autre vidéo montrant un lahar  sur le Semeru (Indonésie) :

https://www.youtube.com/watch?v=bt05FIIZPgM

———————————-

drapeau-anglaisFrenchTV channels have recently released the impressive images of a mudslide on the slopes of Mount Granier (Isère), following heavy rains that have battered the region. Geologists have dubbed the phenomenon « debris flow », a highly viscous mixture of water, mud and rock debris. The flow, with a voulume estimated at about 15 000 cubic meters, cut a road in four places and the prefecture prohibited all activities on the whole massif. However, according to the authorities, there is no risk to the population and the houses. More landslides are still observed on Mount Granier which remains under surveillance.
This mudslide reminded me of the lahars, an Indonesian word that refers to a similar phenomenon in volcanic terrain, when heavy rains mobilize ash deposits. These lahars are often observed in countries like the Philippines and Indonesia during intense monsoon rains. We also observed them – at a smaller scale – in the French Auvergne in recent years, on the slopes of Mount Sancy above Le Mont Dore and in the Valley of Chaudefour, following heavy rainfall.

Here is a video of the debris flow on the slopes of Mont Granier:
http://www.francetvinfo.fr/meteo/inondations/isere-des-laves-torrentielles-sur-les-flancs-du-mont-granier_1450823.html
Here is another video showing a lahar on Semeru volcano  (Indonesia):
https://www.youtube.com/watch?v=bt05FIIZPgM

Nevado

Les lahars peuvent être destructeurs, comme celui généré par l’éruption  du Nevado del Ruiz (Colombie) en  1985. Il a balayé la ville d’Armero, tuant 26 000 personnes. (Crédit photo: Wikipedia).