Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’éruption du Kilauea (Hawaï) se poursuit. La lave est émise par une bouche sur le côté nord-ouest du cratère.

Le lac de lave présente une profondeur d’environ 200 m. Il reste immobile sur sa moitié est.

Les émissions de SO2 restent élevés à environ 4700 t / j

Les inclinomètres du sommet révèlent une tendance majoritairement inflationniste.

Il n’y pas de données sismiques ou de déformation indiquant que le magma se déplace actuellement vers les zones de rift du Kilauea.

Source: HVO.

 

Vue du lac de lave (Webcam HVO)

++++++++++

En Azerbaïdjan, Shikhzekhirli est l’un des volcans de boue les plus actifs au monde. Il a éclaté le 15 janvier 2021. C’était le 25e paroxysme depuis 1810. Le volcan est entré en éruption en trois phases d’une durée de 3 minutes et demie, 2 minutes et 7 minutes, respectivement. Un total de 1 700 m3 de boue a éclaté du volcan, couvrant 2,5 ha de terre. Source: AzerNews.

++++++++++

Selon la JMA, l’activité éruptive se poursuit sur le Suwanosejima (Japon). De fortes explosions sont encore observées, avec émission de panaches de cendre et projections de matériaux incandescents. Un tel événement a été observé le 20 janvier 2021, avec des photos sur les réseaux sociaux. La JMA ajoute que les bombes et le coulées pyroclastiques peuvent impacter une zone jusqu’à 2 km du cratère.

Source: Mykagoshima (Twitter)

++++++++++

Le PVMBG indique que le niveau d’alerte du Raung (Indonésie) est passé de 1 (Normal) à 2 (Waspada) suite à une hausse d’activité le 21 janvier 2021. Le volcan émet de la vapeur, des gaz et des panaches de cendres qui ont atteint environ 3700 mètres d’altitude. Des événements volcano-tectoniques sont également enregistrés avec une hausse du tremor volcanique.

Photo : C. Grandpey

+++++++++

Le Merapi (Indonésie) reste bien actif. Une comparaison des photos du sommet prises les 7 et 14 janvier 2021 montre que les changements morphologiques intervenus dans la zone sommitale sont dus à l’émergence de nouveaux dômes de lave. Le volume du dôme était estimé à 46 766 mètres cubes le 14 janvier, avec une croissance d’environ 8 500 mètres cubes par jour.

Le 16 janvier, une coulée pyroclastique est descendue sur 1,5 km dans la ravine Krasak et a produit un panache de cendres qui s’est élevé à 500 m.

Au cours des six premières heures du 18 janvier, six avalanches incandescentes sont descendues sur 600 m en direction du SO.

Une coulée pyroclastique a également parcouru environ 1 km dans la ravine Krasak en générant un panache de cendres qui s’est élevé à 50 m au-dessus du sommet.

Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public ne doit pas s’approcher à moins de 5 km du sommet.

Source: VSI.

++++++++++

Au Guatemala, le Pacaya continue d’émettre des panaches de gaz et fait entendre des explosions de faible intensité. Une coulée de lave avance dans une direction sud-sud-ouest sur une longueur de 1100 mètres.

On enregistre toujours des explosions sur le Fuego, à raison de5 à 8 événements par heure, avec des panaches de cendre montant à 4300 – 4600 mètres d’altitude. Les explosions génèrent toujours des ondes de choc. On observe des avalanches de blocs dans plusieurs ravines.

L’INSIVUMEH signale des panaches de cendres générés par des explosions sur le Santiaguito. Des avalanches de blocs et de cendres sont enregistrées, principalement sur les versants ouest et sud-ouest du volcan.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

Les observations visuelles du dôme de La Soufrière de Saint-Vincent indiquent que la croissance se poursuit mais semble principalement se concentrer dans la partie nord de la dépression dans le cratère. Le dôme développe un profil qui ressemble à une aile d’avion, avec une pente raide du côté sud et une pente plus douce vers le nord. La hauteur du dôme semble s’être stabilisée.

Une température de 590°C a été mesurée à la surface du dôme, mais l’intérieur est probablement beaucoup plus chaud.

La NEMO informe la population sur l’activité actuelle du volcan et explique aux familles comment se préparer en cas d’évacuation, mais aucun ordre de ce type n’a été émis à ce jour.

Le niveau d’alerte volcanique reste à Orange.

En plus du volcan, les autorités de St Vincent sont préoccupées par la propagation de la dengue. 1790 cas ont été enregistrés depuis le début de la maladie au moment de la saison des pluies en 2020. 8 personnes sont décédées de complications.

Le 19 janvier 2021, Saint-Vincent-et-les Grenadines présentait également 46 nouveaux cas de Covid-19.

Source : Presse locale.

La surveillance de La Soufriere se limite à du ‘pilotage à vue’. Personne ne sait comment la situation va évoluer. Simple croissance du dôme sans autre phénomène éruptif ? Evolution vers une situation plus explosive ? Rien ne permet d’apporter une réponse à l’heure actuelle.

Vue du dôme de lave (Source: UWI)

++++++++++

Dans un bulletin émis à 2 heures (GMT) le 20 janvier 2021, l’INGV indique qu’un nouveau débordement de lave a été observé sur le versant nord du Cratère SE (CSE) qui montrait aussi une activité strombolienne modérée. L’amplitude du tremor a atteint des valeurs élevées au moment de l’événement, avant de décroître par la suite. Comme précédemment, les données GPS de l’Etna ne montrent pas de variations significatives.

Source : INGV.

Fluctuations du tremor ces derniers jours sur l’Etna (Source : INGV)

L’activité strombolienne persistait le 20 janvier au soir dans le Cratère Sud-Est comme on pouvait le voir sur les images de la webcam L.A.V.E.

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Kilauea (Hawaii) continues. Lava is erupting from a vent on the northwest side of the crater.

The lava lake is about 200 m deep and remains stagnant over its eastern half.

SO2 emission rates remain elevated at about 4,700 t/d
The summit tiltmeters reveal a predominantly inflationary trend.

There is no seismic or deformation data to indicate that magma is currently moving into Kilauea’s rift zones.
Source: HVO.

+++++++++++

In Azerbaijan, Shikhzekhirli is one of the most active mud volcanoes in the world. It erupted on January 15th, 2021. It was the 25th paroxysm since 1810. The volcano erupted in three phases lasting 3 and a half minutes, 2 minutes and 7 minutes, respectively.

A total of 1,700 m3 of mud erupted from the volcano, covering 2.5 ha of land.

Source : AzerNews.

++++++++++

According to JMA, the eruption continues at Suwanosejima (Japan). Strong explosions are still observed at the volcano, with dense ash plumes and incandescent material ejected out of the crater. Such an event occurred on January 20th, 2021. Photos can be seen on the social networks JMA warns that bombs and pyroclastic flows could impact an area as far as 2 km from the crater.

++++++++++

PVMBG indicates that the alert level for Raung (Indonesia) has been raised from one (Normal) to 2 (Waspada) following an increase in volcanic activity on January21st, 2021. The volcano is emitting water vapor, gases and ash clouds that reached up to about 3,700 metres.above sea level.
Volcano-tectonic earthquakes are also recorded together with an increase in the volcanic tremor.

++++++++++

Mt Merapi (Indonesia) is quite active these days. A comparison of photos of the summit taken on January 7th and 14th, 2021 showed that the morphological changes in the summit area were attributed to the emergence of new lava domes. The dome volume was an estimated 46,766 cubic metres on January 14th, with a growth rate of about 8,500 cubic metres per day.

On January 16th, a pyroclastic flow descended 1.5 km down the Krasak drainage and produced an ash plume that rose 500 m.

During the first six hours of January 18th, six incandescent avalanches descended 600 m SW. A pyroclastic flow also travelled about 1 km down the Krasak drainage and produced an ash plume that rose 50 m above the summit.

The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), and the public is warned to stay 5 km away from the summit.

Source:  VSI.

++++++++++

In Guatemala, Pacaya continues to emit gas plumes generated by low-intensity explosions. A lava flow is advancing in a south-southwest direction over a length of 1100 meters.

Explosions are still recorded on Fuego, at a rate of 5 to 8 events per hour, with ash plumes rising to 4300 – 4600 meters above sea level. Explosions always generate shock waves. Rock avalanches are observed in several drainages.

 INSIVUMEH reports ash plumes generated by explosions on Santiaguito. Rock and ash avalanches are recorded, mainly on the western and southwestern slopes of the volcano. Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Visual observations of the dome at St Vincent’s La Soufrière indicate that growth continues but appears to be mainly towards the north along the moat. The dome appears be developing a profile that looks more like an airplane wing, with the steep side of the dome facing the south and the gentler sloping sides towards the north. There appeared to have been little increase in the height of the dome.

Temperatures of 590 °C have been measured on the actively growing front of the dome. The interior of the dome is probably at much higher temperatures.

NEMO updates residents on the current activity at the volcano, and explains families how to prepare in the event of an evacuation, but no such order has been issued yet.

The alert level remains at Orange.

Together with the volcano, local authorities at St Vincent have been preoccupied with the spread of dengue fever. 1790 cases have been recorded in St Vincent since the start.of the disease at the start of the rainy season in 2020. 8 persons have died from complications of the fever.

On January 19th, 2021, St. Vincent and the Grenadines also confirmed 46 new Covid-19 cases.

Source: Local news media.

The surveillance of La Soufriere is limited to ‘piloting on sight’. No one knows how the situation will develop. Simple growth of the dome without any other eruptive phenomenon? Evolution towards a more explosive situation? There is no way to provide an answer at this time.

++++++++++

In a bulletin issued at 2 a.m. (GMT) on January 20th, 2021, INGV indicates that a new lava overflow was observed on the northern slope of the SE Crater (SEC) which also showed moderate Strombolian activity. The amplitude of the tremor reached high values at the time of the event, before decreasing thereafter. As before, Mt Etna‘s GPS data does not show significant variations.

Source: INGV.

Strombolian activity was still visible in the evening of January 20th on the images of the L.A.V.E. webcam (see above)..

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

Le Langila (Papouasie-Nouvelle-Guinée) a connu un nouvel épisode d’activité. Il a émis des panaches de cendres qui se sont élevés jusqu’à environ 2400 m au-dessus du niveau de la mer les 2 et 3 août 2020.
La dernière éruption du Langila a duré du 2 avril 2016 au 30 octobre 2018, avec un VEI 2.
Source: Darwin VAAC.

+++++++++

Le volcan sur l’île Nishinoshima (Japon) est toujours très actif. Au cours des derniers jours, le panache de cendres s’élevait jusqu’à 5000-6000 m au-dessus du niveau de la mer. Selon les garde-côtes japonais, les explosions sont fréquentes et de la lave coule toujours sur le flanc du volcan.

Source : Garde côte japonaise.

++++++++++

L’activité explosive se poursuit sur le Suwanosejima (Japon), avec des panaches de cendres s’élevant à plus de 2 km au-dessus du niveau de la mer.
Des émissions importantes de SO2 sont enregistrées vers le sud du volcan au-dessus de l’Océan Pacifique.
Le niveau d’alerte est à 2 (sur une échelle de 5 niveaux) depuis le 1er décembre 2007.
Source: JMA.

++++++++++

Le Stromboli (Sicile) reste bien actif et le spectacle devrait plaire aux nombreux touristes qui séjournent sur l’île pendant l’été. Cependant, l’accès au volcan n’est autorisé que jusqu’à 400 mètres d’altitude, avec les guides. L’INGV enregistre actuellement environ 15 explosions stromboliennes (événements VLP) par heure. L’amplitude du tremor reste à un niveau moyen. Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’a été enregistrée.
Source: INGV.

Activité à voir en direct avec l’excellente webcam Skyline : https://www.skylinewebcams.com/fr/webcam/italia/sicilia/messina/stromboli.html

++++++++++

Le Turrialba (Costa Rica) a montré un regain d’activité dans les derniers jours de juillet avec des explosions qui ont envoyé des panaches de cendres à 200-300 m au-dessus du cratère. Cependant, ces événements n’étaient pas des éruptions majeures comme le laissent supposer certains articles dans la presse française.
Source: OVSICORI.

++++++++++

Au Guatemala, le Fuego reste très actif avec des explosions qui génèrent des panaches de cendres et des ondes de choc. Des matériaux incandescents sont éjectés à 100-350 m de hauteur et provoque des avalanches de blocs dans plusieurs ravines. Des retombées de cendres ont été signalées dans plusieurs zones sous le vent.

Les explosions au sommet du Santiaguito génèrent des panaches de cendres qui s’élèvent généralement à 900 m au-dessus du cratère. Des avalanches de blocs descendent le long des flancs SE, S et SW du cône Caliente. De petites retombées de cendres ont été signalées dans certaines zones sous le vent.

Fin juillet et début août, les explosions stromboliennes dans le cratère Mackenney du Pacaya ont éjecté des matériaux jusqu’à 150 m au-dessus du cratère. Aucune coulée de lave active n’était visible à cette époque.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Sur le Semeru (Indonésie), les panaches de cendres s’élèvent généralement de 200 à 400 m au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est rappelé au public de rester en dehors d’un rayon de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.
Source: CVGHM.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world.

Langila volcano (Papua New Guinea) has gone through a new outbreak of activity. It emitted ash plumes  that rose up to about 2 400 m above sea level on August 2nd  and 3rd, 2020.

Langila’s last eruption lasted from April 2nd, 2016 to October 30th, 2018, with a VEI 2.

Source: Darwin VAAC.

++++++++++

Nishinoshima volcano (Japan) is still very active. During the past days, the ash plume was rising up to 5000-6000 m above sea level. According to the Japanese coast guard, there are frequent explosions and lava is still flowing on the flank of the volcano.

Source: Japan Coast Guard. .

++++++++++

Explosive activity continues at Suwanosejima (Japan), with ash plumes rising more than 2 km above sea level.

Significant SO2 emissions are extending to the south of the volcano across the Pacific Ocean.

The Alert Level has remained at 2 (on a 5-level scale) since December 1st, 2007.

Source: JMA.

++++++++++

 Stromboli (Sicily) is quite active and the show should please the numerous tourists who stay on the island during the summer. However, access to the volcano is only allowed up to 400 metres a.s.l. with the guides. INGV currently records about 15 strombolian explosions (VLP events) per hour. The amplitude of the tremor is still at medium levels. No significant deformation of the volcano edifice has been recorded.
Source: INGV.

Live webcam Skyline : https://www.skylinewebcams.com/fr/webcam/italia/sicilia/messina/stromboli.html

++++++++++

Turrialba (Costa Rica) showed an increase in activity in the last days of July with explosions that sent ash plumes 200-300 m above the crater. However, these events were not major eruptions as suggested by some articles in the French newspapers.

Source: OVSICORI.

++++++++++

In Guatemala, Fuego remains very active with explosions that generate ash plumes and shock waves. Incandescent material is ejected 100-350 m high and causes avalanches of blocks in several drainages. Ashfall has been reported in several downwind areas.

Explosions at Santiaguito’s lava-dome complex generate ash plumes that usually rise 900 m above the crater. Avalanches of blocks descend the SE, S, and SW flanks of Caliente cone. Minor ashfall has been reported in some downwind areas.

In late July and early August, Strombolian explosions at Pacaya’s Mackenney Crater ejected material as high as 150 m above the crater rim. No active lava flows were visible.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

At Semeru (Indonesia), ash plumes usually rise 200-400 m above the summit. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay outside the 1-km radius from the summit and 4 km on the SSE flank.

Source: CVGHM.

Le Stromboli comme si vous y étiez…

Des drones sur le Santiaguito (Guatemala)

En avril, mai et août 2017, en mars 2018 et 2019, et en juillet 2019, j’ai écrit plusieurs notes sur l’utilisation des drones en volcanologie, que ce soit sur le Kilauea ou l’Etna. Ces aéronefs sans pilote  peuvent être utilisés pour surveiller l’activité volcanique, mais aussi pour mesurer les gaz.
L’utilisation des drones en volcanologie vient d’être confirmée par des scientifiques du Centre de recherche allemand pour les géosciences (GFZ Potsdam). Ils ont présenté les résultats d’une série de vols effectués avec des drones dotés de caméras d’imagerie visuelle et thermique au-dessus du Santiaguito au Guatemala. Le volcan est né en 1922 dans la caldeira du Santa Maria, volcan qui est entré en éruption en octobre 1902, la même année que Montagne Pelée en Martinique, tuant environ 6 000 personnes.
Le Santiaguito est actif en quasi permanence depuis 1922. Son complexe de dômes de lave est instable avec des effondrements fréquents générant des coulées pyroclastiques destructrices et des lahars. C’est la raison pour laquelle les chercheurs allemands ont voulu observer le comportement du Dome Caliente qui est actuellement le plus actif. Ce dôme montre deux types de mouvements: d’une part une expansion et une croissance radiales lentes, et d’autre part une extrusion rapide de lave visqueuse. Les deux processus produisent également des systèmes de fractures détectables par les mouvements de surface, et des zones de déformation associées à des anomalies thermiques.
Les scientifiques ont équipé leur drone de différentes caméras et l’ont envoyé au-dessus du cratère à différents intervalles. Ils ont pu ainsi analyser le comportement de la coulée de lave et du dôme en utilisant un type particulier de photographie stéréo avec une précision jamais vue auparavant.
En comparant les données fournies par le drone, les chercheurs ont pu déterminer la vitesse d’écoulement de la lave, modéliser les mouvements du dôme et la température de surface du volcan.
Ces facteurs sont importants dans la prévision des volcans explosifs. Les scientifiques allemands pensent que, grâce aux progrès de la technologie, une observation régulière et systématique des volcans dangereux est aujourd’hui tout à fait réalisable à l’aide des drones.
Deux caméras à bord du drone utilisé sur le Santiaguito ont pris des photos haute définition du dôme, mais aussi réalisé des images thermiques. Elles ont permis d’élaborer des modèles 3D très précis du volcan à l’aide d’un algorithme informatique spécial. Il a également été possible d’acquérir une topographie 3D et un modèle de température du volcan, avec une résolution de quelques centimètres seulement.
Les missions de drones sont très intéressantes d’un point de vue humain et sécuritaire. Ces aéronefs sans pilote réduisent le risque pour les volcanologues car les caméras peuvent être dirigées directement vers les zones dangereuses sans que les scientifiques se trouvent à proximité.
Cependant, le travail à l’aide de drones n’est pas facile. Les modèles 3D obtenus lors des différents vols doivent être positionnés de manière très précise pour pouvoir être comparés. Cela nécessite un travail minutieux mais le jeu en vaut la chandelle car même des mouvements ou des déformations infimes peuvent être immédiatement détectés.
Source: The Watchers, GFZ German Research Centre for Geosciences.

 ——————————————-

In April, May and August 2017, in March 2018 and 2019, and in July 2019, I wrote several posts about the use of drones in volcanology, whether on Kilauea or Mt Etna. These Unmanned Aicraft Systems (UAS) can be oused to monitor volcanic activity, but also to measure volcanic gases.

This use of drones in volcanology is confirmed by researchers from the German Research Centre for Geosciences (GFZ Potsdam) who presented results of a series of repeated flights with visual and thermal imaging cameras of Santiaguito volcano in Guatemala. The volcano was born in1922 in the caldera of Santa Maria which erupted in October 1902, the same year as Montagne Pelée in Martinique, killing about 6,000 people.

Santiaguito has been permanently active since 1922. Its lava dome complex is instable with frequent collapses generating destructive pyroclastic flows and lahars. This is the reason why the German researchers wanted to observe the behaviour of the Caliente Dome which is currently the most active. This dome shows two kinds of movements: slow radial expansion and growth, and fast-moving extrusion of viscous lava. Both processes also produce distinctive fracture sets detectable with surface motion, and high strain zones associated with thermal anomalies.

The scientists equipped a drone with different cameras. They flew it over the crater at various intervals, measuring the movements of the lava flow and a lava dome using a specific type of stereo photography with a precision never seen before.

By comparing the data provided by the drone, the scientists were able to determine the flow velocity, movement patterns, and surface temperature of the volcano.

These factors are important for predicting the danger of explosive volcanoes. The German researchers believe that, thanks to the progress of the drone technology, a regular and systematic survey of hazardous volcanoes is quite feasible today.

Two cameras of the drone used on Santiaguito took both high definition and thermal photos. They allowed to work out complete and detailed 3D models using a special computer algorithm. It was also possible to acquire a 3D topography and temperature model of the volcano, with a resolution of only a few centimetres.

Drone missions are very interesting from a human and security point of view. They lessen the risk for volcanologists, as cameras can be flown directly to the dangerous areas without scientists having to be near them.

However, the job is not easy. The 3D models of the various flights must be positioned exactly so that they can be compared. This requires painstaking detail work, but the effort is worth it because even minimal movements become immediately visible.

Source : The Watchers, GFZ German Research Centre for Geosciences.

Photos : C. Grandpey

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Le niveau d’alerte volcanique de l’Asama (Japon) a été relevé de 2 à 3 (sur une échelle de 5) à 13h08 GMT (22h08 heure locale) le 7 août 2019. Une éruption a propulsé un nuage de cendre à environ 4 300 mètres au dessus du niveau de la mer. Aucune victime n’est à déplorer.
D’autres éruptions sont susceptibles de se produire dans les heures ou les jours à venir, ainsi que des écoulements pyroclastiques. Les habitants et les touristes sont priés de ne pas s’approcher du volcan.
Source: JMA.

++++++++++

L’Institut de Géophysique du Pérou (IGP) a diffuse un message d’alerte concernant les émissions de cendre du Sabancaya ainsi que leur dispersion. Le volcan a connu une violente séquence éruptive le 5 août 2019, avec un panache qui s’est élevé à une altitude de 9,4 km. Le niveau d’alerte est passé au Rouge et il est demandé à la population située à l’ouest du volcan de se protéger contre cette cendre.

Source : IGP.

++++++++++

L’IGP indique que l’éruption de l’Ubinas continue avec une forte sismicité traduisant une ascension du magma. On s’attend à une nouvelle activité explosive à brève échéance. Entre le 1er et le 5 août 2019, on a enregistré 1966 événements avec un e magnitude maximale de M 2,2. Les gaz magmatiques s’élèvent jusqu’à environ 1500 mètres au-dessus du cratère. Plusieurs anomalies thermiques ont été observées sur le volcan mais on ne décèle pas de déformation de l’édifice. Il n’est pas fait état, non plus, d’émissions de cendre.

++++++++++

Au Guatemala, on observe une activité de dégazage sur le Pacaya. De petites explosions stromboliennes projettent des matériaux à 5-15 mètres au-dessus du cratère. On observe de l’incandescence dans le cratère Mackenney et des coulées de lave sur le flanc N-NE du volcan.

L’activité reste soutenue sur le Fuego avec des explosions qui génèrent des panaches de cendre qui montent à 4400-4700 mètres d’altitude, avec des retombées dans les zones sous le vent. On observe toujours de l’incandescence au-dessus du cratère, tandis que de petites avalanches dévalent les ravines qui entaillent les flancs du volcan.

On observe une activité de dégazage sur le Santiaguito dont le sommet est secoué par 2 ou 3 explosions chaque heure. Les panaches de cendre montent à environ 3200 mètres d’altitude.

Source : INSIVUMEH.

++++++++++

Dans les Aléoutiennes (Alaska), on continue d’enregistrer un faible niveau de tremor sur le Shishaldin. Les quelques images satellitaires montrent des températures de surface élevées au sommet. La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange.
Une faible sismicité est observée sur le Semisopochnoi avec quelques séismes basse fréquence, mais l’activité a globalement diminué au cours des derniers jours.
La couleur de l’alerte aérienne est maintenie à l’Orange. .
On enregistre toujours une activité sismique sur le Veniaminof, avec quelques séismes basse fréquence. Aucune activité anormale n’est observée dans les données satellitaires.
La couleur de l’alerte aérienne est Jaune.
La couleur de l’alerte aérienne est également jaune sur le Cleveland. Aucune activité n’a été observée sur les images satellites au cours des dernières heures. Aucune activité n’a été détectée dans les données sismiques ou infrasoniques régionales.
La couleur de l’alerte aérienne est importante pour les volcans des Aléoutiennes, car le trafic aérien entre l’Amérique et l’Asie passe au-dessus de cette partie du monde. Les nuages de cendre pourraient être un problème pour les moteurs des aéronefs.

Source : AVO.

++++++++++

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne reste Orange pour l’Ebeko, le Karymsky, le Klyuchevskoy et le Sheveliuch, tandis qu’il est Jaune pour le Bezymianny.

Source : KVERT.

——————————————–

The alert level for Asama (Japan) was raised from 2 to 3 (on a scale of 5 levels) at 13:08 UTC (22:08 local time) on August 7th, 2019.  An eruption sent ash is rising up to about 4 300 metres above sea level. No casualties have been reported.

More eruptions may occur in the following hours or days, as well as pyroclastic flows. Residents and tourists are asked not to approach the volcano.

Source: JMA.

++++++++++

The Institute of Geophysics of Peru (IGP) has issued an alert message regarding the ash emissions of Sabancaya and their dispersion. The volcano went through a violent eruptive episode on August 5th, 2019, with a plume that rose up to 9.4 km a.s.l. The alert level was raised to Red and residents west of the volcano are asked to protect themselves against this ash.
Source: IGP.

++++++++++

IGP indicates that the eruption of Ubinas continues with a strong seismicity revealing magma ascent. New explosive activity is expected in the near future. Between 1 and 5 August 2019, 1966 events were recorded with a maximum magnitude of M 2.2. Magmatic gases rise up to about 1500 metres above the crater. Several thermal anomalies were observed on the volcano but one does not detect any deformation of the edifice. There is no mention of ash emissions either.

+++++++++

In Guatemala, there is still a degassing activity on Pacaya. Small Strombolian explosions eject materials 5-15 metres above the crater. One can see some glow in the Mackenney crater and lava flows on the N-NE flank of the volcano.
Activity remains sustained on Fuego with explosions that generate ash plumes that rise up to 4400-4700 metres above sea level, with ashfall in downwind areas. Incandescence is still observed above the crater, while small avalanches travel down the drainages that slice the flanks of the volcano.
There is a degassing activity on Santiaguito whose summit is shaken by 2 or 3 explosions every hour. The ash plumes rise to about 3200 metres a.s.l.
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

In the Aleutians (Alaska), weak seismic tremor continues at Shishaldin. Occasional satellite views show elevated surface temperatures from the summit. The aviation colour code is kept at Orange.
Weak seismicity continues at Semisopochnoi with occasional discrete low-frequency earthquakes, but activity has generally decreased over the past several days.

The aviation colour code is Orange.
Seismic unrest continues at Veniaminof, with occasional low-frequency earthquakes. No unusual activity is observed in satellite data.

The aviation colour code is Yellow
The current aviation colour code is YELLOW for Cleveland. No activity was observed in satellite images over the last hours. No activity was detected in regional seismic or infrasound data.
The aviation colour code is important for Aleutian volcanoes as air traffic between America and Asia Passes over that part of the world. Ash clouds might be a problem to aircraft engines.
Source: AVO.

++++++++++

In Kamchatka, the aviation colour code remains Orange for Ebeko, Karymsky, Klyuchevskoy and Sheveluch, and Yellow for Bezymmianny.

Source: KVERT.

Episode éruptif sur le Sabancaya (Crédit photo: INGEMMET)