Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Eruption terminée? // The eruption seems to be over

drapeau francaisA 20h50 (heure locale) après plusieurs heures de phase classique de variations d’intensité, le tremor à disparu. Il semblerait donc que l’éruption soit terminée. La vigilance reste toutefois de mise car l’édifice volcanique n’a pas vraiment dégonflé.
Sources: OVPF et Journal de l’Ile.
http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-samedi-30-mai-a-21h00-heure-locale
http://www.clicanoo.re/476851-eruption-le-volcan-a-cesse-de-couler.html

La Préfecture a fait passer le volcan en phase de  « Sauvegarde ». L’accès à la partie haute de l’Enclos reste interdit car une reprise d’activité n’est pas exclue dans les prochains jours. Comme indiqué précédemment, le Piton ne s’est pas vraiment dégonflé, signe que l’édifice est encore sous pression.

http://www.reunion.pref.gouv.fr/spip.php?article3858

 ————————————————–

drapeau anglaisAt 20:50 (local time), after several hours of typical variations in intensity, the tremor disappeared from the screens. Thus, it seems the eruption is over. However, one needs to be careful as the volcano has not really deflated.

Sources: OVPF et Journal de l’Ile.
http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-samedi-30-mai-a-21h00-heure-locale
http://www.clicanoo.re/476851-eruption-le-volcan-a-cesse-de-couler.html

The Prefecture has downgraded the alert level to « Sauvegarde ». Access to the upper part of the Enclos is still forbidden as a new outbreak of activity cannot be excluded in the coming days. As I put it before, the volcanic edifice has not much deflated, showing it is still under pressure.

http://www.reunion.pref.gouv.fr/spip.php?article3858

tremor-piton_modifié-2

Source:  OVPF

Publicités

Prévision volcanique : Il reste beaucoup à faire ! // Volcanic prediction : There’s still a long way to go !

drapeau francaisLes derniers événements volcaniques confirment, si besoin était, que nous sommes encore très loin de la vérité en matière de prévision volcanique.

En septembre 2014, le Mayon montrait des signes de réveil aux Philippines. Mettant en œuvre le principe de précautions, les autorités ont ordonné l’évacuation de quelque 55 000 personnes. Quelques semaines plus tard, le volcan n’étant toujours pas entré en éruption, ces personnes ont été autorisées à revenir chez elles.

En octobre 2014, le Mont Ontake s’est réveillé brutalement avec une éruption phréato-magmatique qui a tué une cinquantaine de randonneurs. Les scientifiques japonais n’ont pas vu venir l’événement.

De la même façon, la dernière éruption du Mont Shindake a pris tout le monde par surprise. Les autorités japonaises ont évacué la centaine de personnes qui vivent sur l’île Kuchinoerabujima, mais APRES l’événement !

Il faut dire, à la décharge des volcanologues japonais, que leur pays se trouve dans une zone de subduction avec des volcans gris explosifs dont le comportement est quasiment imprévisible, du moins à l’heure actuelle.

Si le comportement des volcans gris est difficile à prévoir, les volcans rouges piègent eux aussi souvent les volcanologues. La dernière éruption du volcan Wolf aux Galapagos a été découverte par hasard par les occupants d’un bateau qui passait au large de l’Ile Isabela et qui ont alerté les autorités !

A Hawaii, les volcanologues américains n’ont jamais pu dire vraiment quelle serait la suite des événements lorsque le lac de lave a débordé dans le cratère de l’Halema’uma’u. Ils ont proposé plusieurs scénarios avec une priorité vers une sortie de lave dans la zone de rift. Au final, il ne s’est rien passé en dehors d’une probable intrusion magmatique dans le rift sud-ouest.

C’est la même chose à la Réunion où les scientifiques en poste à l’Observatoire du Piton de la Fournaise jouent au yo-yo avec le niveau d’alerte volcanique. Ce n’est qu’au dernier moment qu’ils peuvent dire que l’éruption va avoir lieu, en sachant que le volcan devance parfois l’annonce de l’éruption !

Nous sommes donc encore très loin de la prévision volcanique idéale, celle qui permettrait vraiment de mettre les populations à l’abri des coulées pyroclastiques, phénomène le plus dangereux sur les volcans. Il faudrait pour cela que davantage d’argent soit alloué aux laboratoires et aux observatoires qui, faute de moyens, s’appuient le plus souvent sur des simulations informatiques, une science exacte qui ne correspond guère aux humeurs aléatoires des monstres de feu. A l’heure où la fédération internationale de football se vautre dans les milliards de dollars, les labos scientifiques doivent se serrer la ceinture. Cherchez l’erreur !

 —————————————————–

drapeau anglaisThe latest volcanic events confirm, if need be, that we are still very far from the truth in terms of volcanic prediction.
In September 2014, Mayon showed signs of reawakening in the Philippines. As a precaution, the authorities ordered the evacuation of about 55,000 people. A few weeks later, as the volcano had not erupted, they were allowed to return home.
In October 2014, Mount Ontake erupted suddenly with a phreatomagmatic eruption that killed fifty hikers. Japanese scientists had not predicted the event.
Similarly, the last eruption of Mount Shindake took everyone by surprise. The Japanese authorities evacuated hundreds of people living on Kuchinoerabujima Island, but AFTER the event!
However, in defense of Japanese volcanologists, we should say their country lies in a subduction zone with grey explosive volcanoes whose behaviour is almost unpredictable, at least for the moment.
If the behaviour of grey volcanoes is difficult to predict, red volcanoes also often trap volcanologists. The last eruption of Wolf volcano in the Galapagos was discovered by chance by the occupants of a passing boat off the coast of Isabela Island who alerted the authorities!
In Hawaii, American volcanologists could never really tell what would happen next when the lava lake overflowed over the floor of Halema’uma’u Crater. They proposed several scenarios with a priority to a lava output in the rift zone. In the end, nothing happened, except a probable magma intrusion in the southwest rift.
It’s the same thing at Reunion Island where scientists at the Observatory of the Piton de la Fournaise play yo-yo with the level of volcanic alert. Only at the last moment they can say that an eruption will occur. The volcano is sometimes ahead of the announcement of the eruption!
So we are still very far from the ideal volcanic prediction, one that really would put people safe from pyroclastic flows, the most dangerous volcanic phenomenon. This would require that more money be allocated to laboratories and observatories. The lack of resources often forces them to rely on computer simulations, an exact science which hardly corresponds to the unpredictable moods of the volcanoes. At a time when the international football association wallows in billions of dollars, scientific labs must tighten their belts. There’s something wrong somewhere!

TOPSHOTS-JAPAN-VOLCANO

L’éruption du Mont Ontake a surpris tout le monde en octobre 2014  (Crédit photo:  JMA)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : Vers la fin the l’éruption ? // Is the eruption coming to an end ?

drapeau francaisDepuis tôt ce samedi matin, l’Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise enregistre des signaux sismiques généralement associés à des fins d’éruptions. L’activité est au plus bas au niveau du cône éruptif. De plus, le trémor volcanique semble s’effacer progressivement. Le mauvais temps qui règne sur le volcan explique l’absence de témoignages directs.

Cependant, si l’éruption devait s’achever dans les heures à venir, la vigilance resterait de mise. Le volcan a en effet très peu « dégonflé » depuis le début de l’éruption, le 17 mai, il y a deux semaines, preuve qu’il reste encore sous pression. Une reprise de l’inflation après l’éruption serait l’indicateur d’une possible nouvelle éruption dans les semaines ou mois à venir.

Source : Le Journal de l’Ile: http://www.clicanoo.re/476768-l-eruption-est-en-train-de-s-achever.html

 ———————————————

drapeau anglaisSince early Saturday morning, the Observatory of the Piton de la Fournaise has recorded seismic signals which are generally associated with the end of eruptions. Activity is at its lowest level at the eruptive cone. Furthermore, the volcanic tremor seems to be decreasing gradually. The poor weather conditions which prevail on the volcano account for the lack of direct testimony.
However, if the eruption was to come to an end in the coming hours, vigilance would remain appropriate. Indeed, the volcano has very little « deflated » since the beginning of the eruption on May 17th. This shows it is still under pressure. A rise in inflation after the eruption would indicate a possible new eruption within weeks or months.

Source : Le Journal de l’Ile: http://www.clicanoo.re/476768-l-eruption-est-en-train-de-s-achever.html

Les 5èmes Journées Tazieff approchent…!

Les 5èmes Journées Tazieff se dérouleront à Saint Thibéry et à Bessan dans l’Hérault du 2 au 7 juin 2015, à l’initiative de Bernard Halleux. Trois expositions et trois conférences seront proposées avec la participation du CHT (Frédéric Lavachery), de LAVE (Claude Lesclingand), et de deux géologues (Jean-Marie Dautria et Jean-Claude Bousquet) des ateliers pédagogiques seront animés par Bernard Halleux de l’APNHC (Association Protection Nature des Hauts Cantons).

Vous trouverez le programme complet en cliquant sue ce lien :

http://tazieff.fr/CHT/wp-content/uploads/2015/05/programme.pdf

Journees Tazieff

Un volcan de fleurs… // A floral volcano…

drapeau francaisEn 2013, Sony a lancé une campagne publicitaire tournée près du volcan Irazu au Costa Rica pour son téléviseur 4K Ultra HD. On voit le volcan en éruption déverser 8 millions de vrais ( !) pétales de fleurs et transformer une ville voisine en un monde imaginaire.
Il est, bien sûr, scientifiquement impossible de remplir de fleurs le cratère d’un volcan actif. Les ingénieurs de Sony ont donc eu recours à plusieurs artifices comme une toile de 35 mètres par 35 dont les mouvements rappellent ceux d’un lac de lave, le tout avec de puissants ventilateurs et des canons à air. Les 8 millions de pétales pesaient 3,5 tonnes. Chaque pétale était censé représenter un mégapixel de l’image proposée par l’écran du téléviseur.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez le résultat obtenu. Une autre vidéo explique les techniques de prise de vue.

http://indiatoday.intoday.in/story/floral-volcano-sony-explosion-costa-rica-irazu/1/437749.html

Cette éruption de fleurs me rappelle un chapitre du livre Mémoires Volcaniques (voir colonne de gauche) écrit conjointement avec Jacques Drouin dans lequel l’ « Ile Noire » devient un merveilleux jardin de fleurs…

Source : India Today.

 —————————————————

drapeau anglaisIn 2013, Sony launched a campaign shot near Irazu Volcano, Costa Rica for its 4K Ultra HD TV. The advertisement sees the volcano erupt with 8 million petals (yes, real ones!), transforming a nearby town into a part of some fantasy world.

Scientifically being able to fill a live volcano with flowers is impossible, so employing some creative artificial devices like a 35×35 meter cloth whose movements remind us of a lava lake, together with powerful fans and air cannons. The 8 million petals weighed 3.5 tons, with each petal representing a megapixel the TV offers.

Just click on this link to see the result ! Another video explains the technical details of the shooting of the scenes:

http://indiatoday.intoday.in/story/floral-volcano-sony-explosion-costa-rica-irazu/1/437749.html

This eruption of flowers reminds me of a chapter of the book Mémoires Volcaniques (see left-hand column) written with Jacques Drouin in which the « Black Island » becomes a wonderful garden of flowers.

Source: India Today.

Eruption du Mont Shindake (Japon) // Mount Shindake erupts in Japan

drapeau francaisLe Mont Shindake sur l’île Kuchinoerabujima, est entré brutalement en éruption ce vendredi vers 10 heures, obligeant les autorités à commencer à évacuer l’île et certaines compagnies aériennes à détourner leurs vols.
Une coulée pyroclastique a dévalé le flanc du volcan et atteint l’océan. Une centaine d’habitants ont trouvé refuge dans un abri sur l’île et ont ensuite été évacués. Les autorités japonaises ont déclaré qu' »il n’y avait pas de danger pour la vie humaine ». Un homme de 72 ans a été brûlé au visage après avoir été pris dans la coulée pyroclastique, mais il n’est pas fait état d’autres blessés parmi les 137 habitants de l’île dont le seul accès au monde extérieur est par bateau.
Le panache de cendre est monté jusqu’à 9.000 mètres dans le ciel et les volcanologues japonais ont mis en garde contre le risque de nouvelles explosions. La compagnie aérienne All Nippon Airways a détourné certains vols vers Okinawa et l’Asie du Sud-Est à titre de précaution, mais n’a pas l’intention d’annuler ses vols. Japan Airlines n’a pas modifié les siens.
L’île Kuchinoerabujima se trouve à environ 130 km au sud de Kyushu et à environ 1000 km au sud de Tokyo.
Le Mont Shindake est déjà entré en éruption l’été dernier pour la première fois depuis 1980 et la zone où s’est produite la coulée pyroclastique était interdite d’accès depuis cette époque.

Source : Agences de presse.

 ——————————————-

drapeau anglaisMount Shindake on the remote southern Japanese island of Kuchinoerabujima, erupted suddenly on Friday at about 10 a.m., prompting authorities to start evacuating the island and airlines to re-route flights.

A pyroclastic flow flowed down the side of the volcano and reached the ocean. About 100 residents have taken refuge in a shelter on the island and have been evacuated. Japanese officials said there was « no danger to human life ». One 72-year-old man suffered burns to his face after being caught in the pyroclastic flow, but there were no reports of other injuries among the island’s 137 residents, whose only access to the outside world is by boat.

The ash plume rose some 9,000 metres into the sky and officials warned of the risk of continuing, possibly large-scale explosions.

Japan’s All Nippon Airways said it would divert some flights to Okinawa and Southeast Asia as a precaution, but didn’t plan to cancel any. Japan Airlines (JAL) said it did not have any plans to change any of its flights.

 Kuchinoerabujima island is about 130 km south of Kyushu, and roughly 1,000 km southwest of Tokyo.

Mount Shindake erupted last summer for the first time since 1980 and the area where that pyroclastic flow occurred has been off limits since then.

Source: Press agencies.

Shindake_modifié-1

Shindake

Captures d’écran de la télévision japonaise   (Source: Reuters / JMA)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisL’activité est nettement moins spectaculaire depuis le week-end dernier, même si des variations d’intensité sont enregistrées par l’Observatoire. Ce dernier étant avare d’informations, il faut se tourner vers le Journal de l’Ile pour avoir les dernières nouvelles du Piton de la Fournaise. En lisant le quotidien, on apprend que « le cône éruptif, haut d’environ 25 mètres désormais, émet des projections en permanence, mais plus faibles. On peut observer des coulées en aval du cône, d’importance variable. La lave s’écoule pour partie en tunnel et s’accumule actuellement sur une zone au pied du cône, dont l’épaisseur a été estimée à 18 mètres. […]. Depuis le Piton de Bert, il faut désormais de bonnes jumelles pour profiter du spectacle, visible seulement de nuit ou au coucher ou au lever du soleil ».

Vous verrez les dernières images de l’éruption en cliquant sur ce lien. Vous remarquerez que je ne les fais pas apparaître sur mon blog par respect pour leur auteur :

http://www.clicanoo.re/476494-les-dernieres-images-de-l-eruption.html

 ——————————————-

drapeau anglaisActivity is less dramatic than last weekend, although variations in intensity are recorded by the Observatory. As the Observatory releases little information, we need to resort to the Journal de l’Ile for the latest news about the Piton de la Fournaise. When reading the newspaper, we learn that « the eruptive cone, about 25 meters high, now emits constant ejections which are less intense than before. One can still observe lava flows downslope of the cone. Lava partly flows within tunnels and then accumulates in an area at the base of the cone. Its thickness was estimated to be 18 metres. […]. From the Piton de Bert, you now need good binoculars to enjoy the show which is visible only at night or at sunset or sunrise. »
You will see the last images of the eruption by clicking on the following link. You’ll notice I do not insert the photos on my blog out of respect for their author:
http://www.clicanoo.re/476494-les-dernieres-images-de-l-eruption.html