Etna (Sicile / Italie): En route vers un nouveau paroxysme? // A new paroxysm in the making?

drapeau francais   12 heures (heure locale): Depuis les premières heures de la matinée, on observe une hausse rapide du tremor. Après avoir été agité par une activité faiblement strombolienne au cours des dernières heures (voir  ma note précédente sur l’Etna), le Nouveau Cratère Se (NCSE) semble se préparer pour un épisode plus vigoureux…

13 heures: Les émissions deviennent plus intense et la camera thermique montre des retombées incandescentes sur le pourtour du cratère.

13h30: Mue par la pression des gaz, la colonne éruptive est fortement chargée en cendre mais les fontaines de lave n’ont pas (encore?) fait leur apparition.

14 heures: Le tremor continue à grimper et la sismicité est intense. Par contre la couverture nuageuse s’épaissit. L’Etna va-t-il jouer les timides et cacher le spectacle?

15h30: Le tremor et la sismicité sont en chute libre, ce qui signifie que le paroxysme est terminé. Les conditions météorologiques n’étant pas idéales, il n’a guère été possible de suivre l’événement en direct. Toutefois, il semble avoir été moins intense que la dernière fois et le NCSE a apparemment expulsé plus de cendre que de lave.

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

18 heures : Etna : Ce soir, la sismicité et le tremor volcanique de l’Etna ont retrouvé un niveau quasi normal, après quelques soubresauts en cours d’après-midi.

Stromboli : Dans son dernier bulletin, l’INGV rappelle qu’un épisode de spattering et de petites fontaines de lave à partir d’un petit cône situé sur le rebord NO de la terrasse cratérique a donné naissance à une coulée assez bien alimentée qui est descendue le long de la Sciara del Fuoco.  Toutefois, contrairement aux débordements précédents, la lave n’a pas réussi à atteindre la mer. Le front s’est arrêté à environ 500 mètres de hauteur. Ce soir, l’activité effusive a quelque peu baissé d’intensité.

 

drapeau anglais   12:00 (local time): Since early this morning, there has been a rapid increase in the eruptive tremor. After some slight strombolian activity during the past hours (see my previous note on Mount Etna), the NewE Crater (NSEC) seems to be ready for something more vigorous…

13:00: The emissions are getting more intense. The thermal camera shows incandescent fallout around the crater.

13:30: Driven by the pressure of the gases, the eruptive column is heavily laden with ash but lava fountains cannot be seen (yet).

14:00: The tremor is still rising and seismicity is intense. However, the weather is getting more and more cloudy. Will Etna be too shy and prevent us from watching the show?

15:30: The tremor and seismicity have now dropped, which means the paroxysm is over. Due to the poor weather conditions, it was not really possible to describe the phenomenon. However, it looks as if it was less intense and that the NSEC ejected more ash than lava.

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

st1:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

18 :00 :  Etna: This evening, seismicity and the tremor have gone back to nearly normal values after a few jolts during the afternoon.

Stromboli: In its latest update, INGV reminds us that an episode of spattering and small lava fountains from a cone on the NW rim of the crater terrace gave birth to a lava flow that travelled down the Sciara del Fuoco. However, contrary to the previous overflows, lava did not manage to reach the sea. The front stopped about 500 metres a.s.l.. This evening, effusive activity seems to be less intense.

Etna-18-avril

Etna-18-avril-01

Etna-18-avril

Ile Miyake (Japon) // Miyake Island (Japan)

drapeau francais    Un séisme suivi d’une vingtaine de répliques a frappé l’île Miyake hier mercredi, blessant légèrement trois personnes, mais sans provoquer de tsunami.
Le plus fort séisme avait une magnitude de M 6,2 et a été enregistré dans la soirée à proximité de l’île Miyake à une profondeur de 20 kilomètres. La JMA a déclaré qu’une vingtaine de petits séismes, la moitié d’entre eux assez forts pour être ressentis par les humains, ont été enregistrés dans la région tout au long de la journée.
La police de Tokyo a déclaré que le plus fort tremblement de terre a causé des blessures mineures sur trois personnes. Un homme d’une quarantaine d’années a été coupé par des éclats de verre tandis que deux personnes âgées souffraient de contusions suite à une chute. La secousse de M 6,2 a également fait s’écrouler un mur de béton dans une maison et a déclenché plusieurs petits glissements de terrain à travers l’île.
Aucune augmentation significative de l’activité volcanique de l’île n’a été détectée.
Le volcan, situé à 180 kilomètres au sud de Tokyo, est entré en éruption pour la dernière fois en 2000, obligeant les 3.000 habitants de l’île à partir pendant cinq ans. Certains d’entre eux sont revenus à Miyake en 2005 et ont réuni leurs efforts pour reconstruire des habitations sur l’île.

Source: The Japan Times.

 

drapeau anglais   A strong earthquake and about 20 aftershocks struck Miyake Island on Wednesday, slightly injuring three people but causing no tsunami.

The strongest quake had a magnitude of M 6.2 and hit just off Miyake Island in the evening at a depth of 20 kilometres. JMA says about 20 smaller quakes, half of them strong enough to be felt by humans, were recorded in the area throughout the day.

Tokyo police said the strongest quake left three people with minor injuries. A man in his 40s suffered cuts from broken pieces of glass, and two elderly people sustained bruises from falling. The magnitude-6.2 quake also knocked down a concrete wall at a house and triggered several small landslides around the island.

No significant elevation in the island’s volcanic activity was detected.

The volcano, located 180 kilometres south of Tokyo, most recently erupted in 2000, forcing all 3,000 of the island’s residents to evacuate for five years. Some of them returned in 2005 and have combined their efforts to build new houses on the island.

Source: The Japan Times.

Les ronds de gaz de l’Etna // Mount Etna’s gas rings

drapeau francais   Il y a quelques jours, à l’occasion du dernier paroxysme du Cratère SE, plusieurs observateurs ont vu des ronds de gaz s’élever dans le ciel de la Sicile. Ce phénomène quelque peu surprenant n’a rien d’exceptionnel. On l’observe de temps à autres sur les volcans actifs quand les conditions nécessaires sont réunies.

Pour mémoire, j’ai expliqué la formation de ces ronds dans une note intitulée « Pourquoi l’Etna fume-t-il la pipe ? » le 11 février 2010 :

http://volcans.blogs-de-voyage.fr/2010/02/11/pourquoi-letna-fume-t-il-la-pipe/

drapeau anglais   A few days ago, during the last paroxysm at the New Crater, several observers noticed that gas rings were rising in the sky above the volcano. This surprising phenomenon is not exceptional and is sometimes observed on active volcanoes when the conditions are favourable.

I explained the formation of these gas rings in a note entitled “Why does Mount Etna smoke the pipe?” on February 11th 2010:

http://volcans.blogs-de-voyage.fr/2010/02/11/pourquoi-letna-fume-t-il-la-pipe/

Etna-pipe-3

(Photo:  C. Grandpey)

Vous avez dit sécurité? (Suite)

Suite aux commentaires suscités par ma note  intitulée « Vous avez dit sécurité ? » (14 avril 2013) , je voudrais ajouter quelques réflexions personnelles.

Tout d’abord, si les restrictions sont devenues plus drastiques, je pense que ceux qui ont passé outre les interdictions et s’en sont ensuite vanté dans différentes publications y sont pour quelque chose. Les autorités acceptent mal qu’on se moque d’elles ! Quand il y a des abus, elles prennent les mesures nécessaires pour les contrer et durcissent les contrôles.    

Ces même personnes qui ne respectent pas les lois peuvent par ailleurs mettre en difficulté les rédacteurs des revues ou magazines dans lesquelles sont publiés leurs textes « interdits ».  Il y a quelques années, la revue d’une association regroupant des volcanophiles avait fait paraître un article dans lequel un de ses membres écrivait qu’il fallait attendre que les guides de Stromboli fassent la sieste pour monter gratuitement sur le volcan. Sans une intervention auprès des autorités, l’affaire se serait terminée en justice.

De la même façon, il est quasiment impossible de tirer un profit commercial des photos prises en zones interdites sans autorisation. Ceux qui les diffuseraient s’exposeraient à des poursuites.

S’agissant de la justice et la tendance à mettre aujourd’hui en examen un responsable sous le moindre prétexte, les autorités font de plus en plus souvent valoir le sacro-saint principe de précaution qui les met à l’abri de poursuites judiciaires en cas de pépin. Il est donc fort à parier que les restrictions se multiplieront à l’avenir, ne serait-ce que dans les départements d’outre-mer qui ont la chance de posséder des volcans actifs.  

 

Pour terminer, je voudrais ajouter que ceux qui ne respectent pas les interdictions ne rendent pas service aux personnes qui sollicitent honnêtement des autorisations pour aller faire des observations sur le terrain. Là encore, devant les abus, les autorités sont de plus en plus vigilantes. Il est pourtant autrement agréable d’aller sur les coulées de lave à Hawaii ou de gravir les pentes du Stromboli avec une autorisation. Ça prend du temps ; cela suppose de maîtriser la langue de Shakespeare et celle de Dante ; il faut s’y prendre longtemps à l’avance pour anticiper la lenteur des administrations hawaiienne et sicilienne mais en faisant preuve de courtoisie et de diplomatie, on y arrive !