Webcams

drapeau francais.jpgLes webcams sont de plus en plus nombreuses sur les volcans et elles permettent de suivre l’activité en direct. Quand des tracés sismiques sont disponibles, on comprend encore mieux le comportement de ces volcans.

Même si aucune nouvelle éruption n’a été enregistrée à travers le monde ces derniers temps, certains édifices continuent à montrer une belle vigueur. C’est le cas du Popocatepetl, du Yasur et du Kilauea. On peut seulement regretter que les images soient fixes et en noir et blanc. Il est fort à parier que d’ici quelque temps le streaming sera généralisé.

 

drapeau anglais.jpgWebcams are getting more and more numerous on volcanoes and they help us see realtime activity. When seismographs are available, they allow us to better understand the behaviour of the volcanoes.

Even though no new eruption was recorded throughout the world, some volcanoes like Popocatepetl, Yasur and Kilauea are quite active. It’s a pity we can only get still, black and white images. There is little doubt that in the near future, streaming will be found everywhere.

Cam-1-blog.gif

Popocatepetl

Cam-2-blog.gif

Yasur

Cam-3-blog.gif

Kilauea

Essaims sismiques dans le nord de l’Islande / Seismic swarms in northern Iceland

drapeau francais.jpgJe n’en ai pas parlé car l’événement ne semble pas avoir de lien avec les volcans, mais il est intéressant de signaler qu’une activité sismique quasi continue est observée depuis quelque temps dans le nord de l’Islande.

Ainsi, un séisme de M 3,5 a été enregistré à 24 km au NE de Siglufjörður le 29 octobre au matin. L’épicentre a été localisé dans le même secteur que le séisme de M 5,6 qui a frappé cette même région le 21 octobre.

L’essaim sismique observé au large de la péninsule de Tröllaskagi s’est quelque peu calmé après avoir atteint un pic il y a une semaine. On enregistre toutefois encore des secousses supérieures à M 3 (voir graphique ci-dessous).

Selon le Met Office islandais, ces séismes sont peu susceptibles de générer des tsunamis dans la mesure où ils se caractérisent par des mouvements de plaques horizontaux et non verticaux, comme dans les zones du Pacifique exposées aux raz-de-marée.

Selon les scientifiques islandais, des tensions semblent en cours le long du système de failles d’Husavik. Si cette énergie se libérait d’un seul coup, elle pourrait provoquer un fort séisme de l’ordre de M 6,8. C’est pour cela que des équipes de secours ont fait du porte à porte dans le nord de l’Islande pour préparer les habitants à une telle éventualité.

Bien que le lien entre les séismes et les éruptions volcaniques n’ait jamais été vraiment établi, le volcanologue australien John Seach fait remarquer que « le volcan le plus proche de l’essaim sismique est la dorsale Kolbeinsey. En 1999, une éruption dans cette région avait été identifiée sur les sismographes au travers d’un essaim à 180 km au nord de Grimsey. Un autre volcan se situe sur la zone de fracture de Tjörnes qui s’étire en oblique entre la côte septentrionale de l’Islande et l’île de Grimsey ».

Source : Iceland Review.

—————————————————–

drapeau anglais.jpgI did not mention it as it does not seem to be related to volcanoes, but continuous seismic activity has been observed in northern Iceland over the past days.

An M 3.5 earthquake hit 24 kilometres NE of Siglufjörður on October 29th in the morning. The epicentre was in a similar area as where the M 5.6 earthquake hit on October 21st.

The earthquake swarm off Tröllaskagi peninsula has calmed down somewhat since it peaked one week ago but every now and then, quakes stronger than M 3.0 occur.

According to the Icelandic Met Office, continued seismic activity can be expected in the region with no risk of tsunamis as these earthquakes are characterized by horizontal movements instead of vertical movements like in the Pacific areas where tidal waves occur. .

Icelandic scientists say that it appears as if tension is building up in the Húsavík fault system. If it is discharged all at once it might lead to an earthquake of a 6.8 magnitude. That’s why last week search and rescue workers walked between homes in North Iceland to prepare inhabitants for a strong earthquake.

Although the connection between earthquakes and volcanic eruptions has never been proved, Australian volcanologist John Seach notices that “the closest volcano to the swarm is Kolbeinsey Ridge. In 1999 an eruption of Kolbeinsey Ridge was identified on seismographs by an earthquake swarm 180 km N of Grimsey. Another nearby volcano is located on Tjörnes Fracture Zone, which extends obliquely off the north coast of Iceland towards the island of Grimsey ».

Source: Iceland Review.

iceland,séismes,earthquakes,volcanoes,volcano news

Credit: Icelandic Met Office

iceland,séismes,earthquakes,volcanoes,volcano news

La péninsule de Tjörnes est également connue pour ses colonies de macareux.

(Photo: C. Grandpey)