Novarupta (Alaska / Etats Unis)

drapeau francais.jpgQuand le volcan Novarupta est entré en éruption en juin 1912, il a émis un nuage de cendre et de ponce qui est monté jusqu’à 30 km de hauteur au-dessus de la région quasiment déserte du Katmai. Cette ponce a donné naissance à la Vallée des 10 000 Fumées où elle atteint parfois une vingtaine de mètres de hauteur. Le nuage a ensuite traversé les Etats-Unis et a été observé jusqu’en Algérie. Ce fut l’une des éruptions les plus violentes de l’histoire, 10 fois plus puissante que celle du Mont St Helens en 1980.

Aujourd’hui, même si l’éruption est terminée depuis longtemps, il lui arrive d’affecter indirectement la région. C’est ce qui s’est passé la semaine dernière quand une brume épaisse a recouvert une partie de l’île Kodiak et perturbé la vie locale.

Les services météorologiques ont expliqué que des vents forts et le manque de neige dans la région étaient responsables du phénomène. Ils avaient permis à des nuages de cendre du Novarupta de monter jusqu’à 1200 mètres de hauteur avant de traverser le détroit de Shelikof et d’atteindre l’île Kodiak, en déclenchant une alerte pour l’aviation.

Les images satellites ont montré « un panache laiteux » et les autorités ont ensuite confirmé la présence de particules de cendre.

A Larsen Bay, petite communauté de 90 âmes sur la côte NO de Kodiak, un épais brouillard a persisté jusqu’à mardi en fin d’après-midi. Les habitants n’ont pas été trop inquiets car ils ont déjà été confrontés au brouillard volcanique. Cette fois, la cendre a recouvert les rues et les voitures. Les gens ont dû prendre des précautions et même porter des masques anti-poussière.

Source : Anchorage Daily News.

——————————————————-

drapeau anglais.jpgWhen Novarupta erupted in June 1912, it spit ash and pumice as high as 30 km above the sparsely populated Katmai region, covering the remote area now known as the Valley of 10,000 Smokes to depths of up to 20 metres. The volcanic cloud spread across the U.S. and travelled as far as Algeria. It was one of the largest volcanic eruptions in recorded history – 10 times more powerful than the 1980 eruption of Mount St. Helens.

Today, although the eruption has been over for a long time, it may still indirectly affect the region. A smog-like haze hung over part of Alaska’s Kodiak Island this week, disturbing the life of local residents.

The National Weather Service explained that strong winds (with gusts of more than 80 km/h) and a lack of snow Tuesday helped stir up ash from the 1912 eruption of Novarupta.

The ash drifted up to about 1200 metres and travelled over the Shelikof Strait and across Kodiak Island, prompting an aviation alert.

A satellite image showed a « milky white plume » and authorities later confirmed the existence of ash particles.

At Larsen Bay, a community of about 90 people on Kodiak Island’s northwest coast, a thick haze lingered until late Tuesday afternoon. The ash wasn’t alarming, as residents of Larsen Bay have experienced haze from volcanoes before. This time, ash dusted streets, boardwalks and cars. People had to wear masks and take care of themselves.

Source : Anchorage Daily News.

novarupta,kodiak,cendre,ash,volcans,volcanoes

Le nuage de cendre du Novarupta vu depuis l’espace (Credit: NASA)

Alaska-ponce.gif

Falaise de ponce dans la Vallée des 10 000 Fumées

(Photo: C. Grandpey)