Gamalama (Indonésie)

drapeau francais.jpgLes autorités indonésiennes indiquent que des lahars ont dévalé les pentes du Gamalama et tué 4 villageois. Au moins une douzaine d’autres ont été hospitalisés et souffrent de blessures à la tête ou de fractures. Quelque 1000 habitants ont été contraints à quitter leurs maisons. Le volcan est entré en éruption au début du mois (voir mes notes des 7 et 9 décembre) mais il n’y a pas eu de victimes. Les lahars ont été provoqué par les fortes pluies qui se sont abattues sur la région et ont remobilisé les dépôts de cendre, de roche et autres débris qui sont venus terminer leur course dans les villages au pied du Gamalama.

Source : Presse indonésienne.

 

drapeau anglais.jpgIndonesian officials indicate that lahars rushing down the slopes of Mount Gamalama have killed four villagers. More than a dozen others were hospitalized with injuries ranging from broken bones to head wounds. About 1,000 villagers have fled their homes. The volcano erupted early this month (see my notes of December 7th ansd 9th) but there were no casualties. The lahars were caused by the heavy rains that are affecting the region. They triggered flows of cold lava, rocks and other debris that slammed into villages near the base of Mount Gamalama.

Source: Indonesian press.

 

Volcans meurtriers?

Un DVD intitulé « Deadliest Volcanoes » – les volcans les plus meurtriers – doit être commercialisé le 10 janvier 2012 au prix de $24.99. Le descriptif du DVD indique que l’on va voyager pendant 60 minutes en compagnie de scientifiques qui « essayent  de découvrir quelle est la probabilité d’éruption des volcans, à quel moment les éruptions sont susceptibles de se produire et combien de personnes elles peuvent tuer ». Quand on connaît l’incapacité des scientifiques à l’heure actuelle à prévoir les éruptions, de telles affirmations font quelque peu sourire !

Le grave défaut des documentaires américains de ce type est de sombrer dans le catastrophisme et on en ressort avec l’impression que tous les volcans décrits vont entrer incessamment en éruption en détruisant tout ce qui se trouve à leur portée.

Il est par ailleurs étonnant de constater, en voyant la jaquette du DVD, que le Mont Rainier, l’Eyjafjallajökull, Yellowstone, le Mont Fuji ou le Stromboli sont annoncés comme étant les volcans les plus meurtriers.

Si l’on se réfère à la Smithsonian Institution, on se rend vite compte qu’aucun de ces volcans n’a connu d’éruptions vraiment meurtrières dans les temps historiques. Certes les éruptions du Mont Fuji ou du Stromboli ont tué quelques dizaines de personnes mais c’est très peu à côté du Nevado del Ruiz, de la Montagne Pelée ou du Krakatau. Le Mont Rainier et Yellowstone sont sans aucun doute des menaces potentielles, mais personne ne sait quels dégâts matériels et humains ils causeront dans le futur.

Vous trouverez un descriptif plus complet (en anglais) du DVD à cette adresse :

http://www.digitallyobsessed.com/displaypr.php?ID=4063

 

Lokon (Nord Sulawesi / Indonésie)

drapeau francais.jpgLe Lokon (Nord Sulawesi) a connu trois phases éruptives ce mardi matin, après une intensification de son activité hier lundi 26 décembre 2011.

La première éruption s’est produite à 3h07 (heure locale) et a été suivie de deux autres. Mardi, entre minuit et 6 heures, on a enregistré 23 séismes profonds et 40 événements volcaniques superficiels. Le volcan a émis des nuages de cendre qui ont affolé la population des villages mais aucune évacuation n’a été décidée. L’éruption a été entendue jusqu’à 5 km de distance.

Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (Siaga), établi en juillet 2011 quand le Lokon était entré en éruption le 15 de ce mois, entraînant l’évacuation de plus de 5000 personnes.

 

drapeau anglais.jpgMount Lokon in North Sulawesi erupted three times on Tuesday morning after a first increase in its activity on Monday.

The first eruption occurred on Tuesday at 3:07 a.m. (local time) and was followed shortly by two other ones. From midnight to 6 a.m. on Tuesday, 23 deep volcanic tremors, 40 shallow volcanic tremors were recorded. The volcano started spewing clouds of ash and panicking villagers but no evacuation has been ordered so far. The eruption was heard as far as five kilometres away.

The alert level is kept at 3 (Siaga), with an exclusion zone of 2.5 kilometres from the volcano. This alert level had been raised in July 2011 when Lokon erupted on July 15th 2011, forcing more than 5,000 people from three villages to evacuate for two weeks.

 

Kawah Ijen (Ile de Java / Indonésie)

Le niveau d’alerte du Kawah Ijen est maintenu à 3, sur une échelle de 4. Depuis le 18 décembre, les scientifiques indonésiens indiquent que l’activité sismique et volcanique (les émissions gazeuses en particulier) reste trop fluctuante pour autoriser l’accès du volcan aux touristes et aux mineurs. Ces derniers commencent à trouver le temps long car cet arrêt forcé de leurs activités leur fait perdre des journées de salaire, argent qu’ils utilisent, pour beaucoup, pour financer la scolarité de leurs enfants. Ceux que l’on a surnommé « les forçats du soufre » viennent de demander des compensations financières au gouvernement indonésien ou, si c’est possible, un transfert vers d’autres activités rémunérées. En effet, la société qui gère l’exploitation du soufre sur le Kawah Ijen – avec une extraction moyenne de 1400 tonnes par mois – a refusé d’accorder des compensations à ses ouvriers. Ces derniers sont au nombre de 400 mais seuls 23 reçoivent un salaire mensuel fixe ; les autres sont des contractuels.

Les volcanologues indonésiens font remarquer que le Kawah Ijen n’a jamais connu d’éruptions cataclysmales dans les temps historiques. Au 20ème siècle, seule l’explosion à la surface du lac d’acide en 1976 a tué 11 mineurs. Toutefois, rien ne dit que cette activité n’évoluera pas dans les prochaines années. En 2004, l’accès au Kawah Ijen avait déjà été fermé pendant une semaine suite à une augmentation de l’activité volcanique.

Source: The Jakarta Post

 

Porteur-soufre.jpg
(Photo: C. Grandpey)

 

 

Une idée pour les Etrennes!

Comme je l’ai déjà indiqué, la version papier de mon livre Volcanecdotes est épuisée et mon éditeur – frileux comme beaucoup de ses collègues aujourd’hui – ne désire pas en faire une réédition. Afin de ne pas décevoir les personnes qui m’ont demandé l’ouvrage, j’ai réalisé une copie sur CD (avec une illustration pour chaque chapitre) que je diffuse au prix initial du livre (10 euros).

En cette période de fêtes, entre le 21 décembre et le 2 janvier uniquement, je propose un paquet cadeau incluant Terres de Feu – dont un petit nombre d’exemplaires reste disponible au prix de 35 euros – et le CD de Volcanecdotes pour 40 euros (frais d’envoi compris).

Si cette offre vous intéresse, faites-le moi savoir par courrier électronique : grandpeyc@club-internet.fr en m’indiquant vos coordonnées postales. Je vous ferai parvenir livre et CD dans les meilleurs délais.

 

Couv-Terres-de-Feu--blog.jpg
+
Couv-CD-Volcanecdotes.jpg

 

 

Tungurahua (Equateur)

drapeau francais.jpgDans son dernier bulletin du 23 décembre, L’Instituto Geofisico indique que l’activité du Tungurahua se maintient à un niveau modéré, après la hausse brutale observée le 22 décembre. Elle se caractérise par des émissions de gaz et de cendre avec des retombées sur les zones au sud-ouest à proximité du volcan. De nuit, on aperçoit des blocs incandescents qui roulent sur environ 500 mètres en dessous du cratère.

Voici en accéléré l’activité du Tungurahua vue par la webcam le 23 décembre :

http://i43.tinypic.com/3311zeo.gif

 

drapeau anglais.jpgIn its latest report (December 23rd) the Instituto Geofisico indicated athat activity at Tungurahua is currently moderate, after the increase of December 22nd. It mainly consists of gas and ash emissions with some ashfall on the SW areas close to the volcano. At night, one can see incandescent blocks rolling down the slopes over 500 metres or so below the crater.

Here is an accelerated view of activity at Tungurahua on December 23rd:

http://i43.tinypic.com/3311zeo.gif

 

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgL’activité sur le Kilauea reste stable, que ce soit dans le pit crater de l’Halema’uma’u ou sur le Pu’uO’o où l’on observe de l’incandescence au niveau des petits spatter cones dans les parties E et O du cratère.

Des coulées de lave continuent à descendre le pali et à avancer sur la plaine côtière avant d’entrer dans l’océan en formant un petit delta sur le site de West Ka’ili’ili. Cette entrée génère parfois un petit panache que l’on aperçoit alors sur la webcam.

Source: HVO.

La petite vidéo ci-dessous (tournée le 23 décembre) montre que l’entrée dans l’océan est relativement timide.

D’un point de vue technique, l’auteur de la vidéo disposait visiblement d’un caméscope équipé d’un petit capteur. Il a eu la bonne idée de filmer juste avant la nuit qui aurait inévitablement fait couler une lave blanche que l’on aperçoit dans les dernières images.

http://www.youtube.com/watch?v=KufFCqC8HdA

 

 

drapeau anglais.jpgActivity at Kilauea is stable, whether wjthin the Halema’uma’u pit crater or within Pu’uO’o where glow can be seen from the small spatter cones on the east and south edges of the crater floor.

Lava flows continue to be active down the pali, across the coastal plain, and into the ocean at the West Ka’ili’ili lava delta. The entry generates a small, wispy plume that can sometimes be seen on the webcam.

Source: HVO.

The short video here below (December 23rd) shows that the ocean entry is rather reduced.

http://www.youtube.com/watch?v=KufFCqC8HdA