Images de volcans

drapeau francais.jpgLa NASA a mis en ligne deux nouvelles images spectaculaires de l’activité volcanique d’El Hierro (Iles Canaries) et du Kizimen (Kamchatka). Les deux photos confirment la situation décrite dans mes dernières notes. La première image (en date du 16 décembre 2011) confirme qu’après 2 mois d’éruption et 6 mois de sismicité, on observe un retour au calme à El Hierro. L’autre cliché (en date du 14 décembre 2011) montre le panache éruptif du Kizimen. A noter que des coulées pyroclastiques et des épanchements de lave sont encore observés sur les versants E et NE du volcan. On aperçoit également le Karymsky dans la partie inférieure de la photo.

Vous pourrez obtenir des images en haute résolution en vous rendant sur le site de la NASA :

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/category.php?cat_id=12

Joyeux Noël à tous!

 

drapeau anglais.jpgNASA has released two dramatic images of El Hierro (Canary Islands) and Kizimen (Kamchatka) volcanoes. Both confirm the activity I described in my previous notes. The first photo (December 16th, 2011) shows that after two months of eruptions and six months of seismicity, the eruption at El Hierro is steadily decreasing. The other photo shows the eruptive plume of Kizimen (December 14th, 2011) where lava flows and pyroclastic flows are still observed on the eastern and north-eastern flanks. Karymsky can also be seen at the bottom of the photo.

You can get high resolution images on the NASA website:

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/category.php?cat_id=12

A very Merry Christmas to everybody!

NASA-1.jpg
El Hierro
NASA-2.jpg

Kizimen
(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

 

 

Pompéi: un site en péril

C’est vraiment regrettable, mais il faut bien se rendre à l’évidence : le site de Pompéi se dégrade de jour en jour et l’agence Reuters vient à nouveau d’attirer l’attention du public sur cette triste réalité.

Jeudi dernier, l’une des colonnes d’une maison romaine s’est écroulée ; c’était celle dans laquelle vivait Loreio Tuburtino, l’un des notables de la ville. Construite au deuxième siècle avant notre ère, elle avait été restaurée en l’an 62, 17 années avant l’éruption destructrice du Vésuve.

Déjà l’an dernier, on avait accusé le gouvernement italien de négliger et de mal gérer le site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO quand une partie de la « Maison des Gladiateurs » s’était écroulée. Le mécontentement était d’autant plus grand que cet événement faisait suite à trois autres du même genre sur le site.

Certains responsables politiques font remarquer que la situation préoccupante de Pompéi aujourd’hui est due à un abandon du site pendant des années, de sorte que l’on paye aujourd’hui les pots cassés.

Les archéologues italiens ont tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps, sans pour autant être entendus. Selon eux, il est plus qu’urgent de confier l’entretien du site à des ouvriers qualifiés. Ce sera la seule façon de sauver Pompéi d’une destruction à court terme.

La fermeture de Pompéi serait une catastrophe d’un point de vue touristique. Le site attire chaque année quelque 2,5 millions de visiteurs. C’est l’un des lieux les plus visités en Italie.