Kawah Ijen (Indonésie)

drapeau francais.jpgSuite à une hausse de la sismicité, le niveau d’alerte a été élevé à 2 (Waspada) sur une échelle de 4 le 15 décembre 2011. Entre le 8 et le 13 décembre, on a enregistré un tremor harmonique et 77 séismes superficiels d’origine volcanique. Début décembre, des nuages de couleur marron et blanche s’élevaient entre 50 et 200 mètres au-dessus du cratère. Une zone d’exclusion de 1 km de rayon a été mise en place. Elle concerne aussi bien les touristes que les ouvriers qui extraient le soufre.

Source : VSI.

 

drapeau anglais.jpgDue to an increase in seismicity, the alert level was raised to 2 (Waspada) on a scale of 4 on December 15th. Between December 8th and 13th, harmonic tremor and 77 shallow volcanic earthquakes were recorded at the volcano. Early in December, visual observations showed brown-white emissions with a weak pressure rising 50-200 metres above the crater. A 1-km exclusion zone has been placed around the crater. This affects both visitors and sulphur miners.

Source: VSI.

Kawah-blog-02.jpg
Le lac d’acide du Kawah Ijen (Photo: C. Grandpey)

 

 

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

Voici quelques informations pratiques à l’attention de celles et ceux qui auraient l’intention de se rendre à Hawai’i dans les prochains jours.

La lave issue du versant oriental du Pu ‘uO’o continue à parcourir le flanc du volcan et arrive dans l’océan sur le site de West Ka’ili’ili. Pour la première fois depuis 2007, elle se trouve dans le Parc des Volcans et non sur des terres privées comme ce fut le cas il y a quelques mois quand elle s’écoulait à proximité de Kalapana.

En conséquence, les rangers sont en train de baliser une trace sur le champ de lave depuis l’extrémité de la Chain of the Craters Road. Il faudra que les visiteurs marchent sur 6,4 km avant de trouver la récompense de leurs efforts. Le trajet au départ de Kalapana est un peu plus court (5,5 km environ) mais, comme je l’indiquais précédemment, il traverse des terres privées et je ne suis pas certain que les propriétaires acceptent des intrusions. Connaissant le mauvais caractère de ces gens, je préférerais faire un kilomètre de plus en utilisant l’accès par l’ouest !

 

lave-Kilauea.jpg
(Avec l’aimable autorisation du HVO)

Le site du Parc des Volcans insiste à juste titre sur le fait que le parcours pour atteindre les coulées n’est pas une simple promenade. Il est réservé à des personnes en bonne forme physique car le terrain est parsemé d’obstacles tels que de profondes fractures entre les dalles de lave pahoehoe. Il est donc nécessaire d’avoir de bonnes chaussures de montagne pour éviter de se tordre les chevilles. Ne pas oublier non plus de prendre de l’eau en abondance car la marche sur ce genre de terrain, surtout s’il fait chaud, assèche très vite le gosier. Une lampe est aussi quasiment obligatoire, avec des piles de rechange.

Une fois au bord des coulées, faire attention où l’on met les pieds ! La voûte des tunnels abritant des coulées éphémères est souvent fragile et j’en connais qui ont pris des bains de lave dont ils se seraient bien passés !

Il est bien sûr tentant de s’approcher du rivage afin de voir la lave y terminer son parcours. Là aussi, le Parc met en garde sur les risques de projections provoquées par le contact de la lave et de l’eau, ainsi que sur les risques d’effondrement de la banquette qui s’est construite par accumulation de la lave.

Une fois ces précautions prises en compte, on peut profiter pleinement du spectacle. Je ne peux que recommander de passer une nuit au bord des coulées. J’ai en mémoire des barbecues mémorables, avec les steaks qui grillaient sur une feuille d’aluminium installée sur une coulée… Du pur bonheur !

 

La plaine côtière est actuellement le seul endroit autorisé sur la Grande Ile pour voir la lave. L’Halema’uma’u et le Pu’uO’o sont des zones interdites d’accès. Les infractions commises récemment par des touristes français ont contribué à renforcer la surveillance effectuée par les rangers.

 

Lava-coastal-flat.jpg
Epanchement de lave sur la plaine côtière (Photo: C. Grandpey)