L’activité géothermique à Yellowstone (Etats Unis)

L’activité géothermique à Yellowstone a fait naître, il y a quelques années, un projet d’exploitation de cette énergie à la périphérie du Parc. Des voix se sont alors élevées pour mettre en garde contre un tel projet qui pourrait perturber le fonctionnement des sources dans le Parc proprement dit. Par exemple, le Vieux Fidèle pourrait perdre sa belle régularité, voire ne plus fonctionner du tout, ce qui serait une véritable catastrophe du point de vue touristique.

C’est dans cette optique que le Parc de Yellowstone a financé une étude dont les résultats ont été présentés début décembre lors du congrès annuel de l’American Geophysical Union à San Francisco.

 

Les scientifiques américains ont effectué cette étude en utilisant les dernières technologies, en particulier l’observation satellitaire qui permet d’effectuer une analyse globale des sources, contrairement aux analyses ponctuelles réalisées qu’au sol, comme lors de la campagne de mesures à laquelle j’ai participé en juillet 2010.

 

Toutefois, les observations satellitaires se heurtent à un certain nombre d’obstacles, tels que la couverture nuageuse, la végétation et la capacité de la terre à retenir la chaleur du soleil, ce qui fausse inévitablement les résultats. De plus, les pixels thermiques du satellite Landsat utilisé pour cette étude étaient relativement grands (une centaine de mètres de côté) de sorte qu’il était quasiment impossible d’analyser certains sites de dimensions inférieures. Ainsi, la profonde modification intervenue au niveau de Minerva Terrace dans les Mammoth Hot Springs a été détectée par le satellite mais la cause n’a pas été vraiment déterminée. Les scientifiques en ont conclu que le satellite est capable de détecter les modifications à grande échelle mais pas les changements locaux.

 

En dépit de ces incertitudes, les données fournies par le satellite Landsat depuis 1984 donnent aux scientifiques une bonne idée de l’interconnexion des différents systèmes d’alimentation des sources chaudes à Yellowstone. Si deux zones connaissent des modifications au même moment, cela signifie probablement que leurs systèmes d’alimentation sont reliés. Ainsi, on a longtemps pensé que le Norris Geyser Basin et les Mammoth Hot Springs étaient connectés mais les dernières mesures ont révélé que cette hypothèse était fort discutable.

 

L’étude des phénomènes hydrothermaux de Yellowstone n’en est qu’à ses débuts. On peut raisonnablement penser que les innovations technologiques permettront d’en savoir plus sur ce « super volcan ».

Wyoming-01.jpg
Le Vieux Fidèle, attraction touristique majeure à Yellowstone.
(Photo: C. Grandpey)