Fluorose volcanique

Une étude très sérieuse réalisée par des chercheurs américains a montré que la population d’Ambrym au Vanuatu est exposée à la fluorose qui, comme son nom l’indique est due à un excès de fluor dans l’organisme. Cette pathologie se manifeste particulièrement au niveau des dents qui prennent une couleur marron.

Selon les scientifiques, la fluorose dentaire à Ambrym est liée au dégazage permanent du volcan dont les composés fluorés contaminent l’eau de pluie consommée par les habitants de la région.

Une étude a été effectuée auprès de 835 jeunes personnes âgées de 6 à 18 ans en utilisant la classification de Dean :  

Classification de Dean

Critères

Description de l’émail

Dent normale

Aspect lisse et glacé, couleur blanc-crème, surface claire et translucide.

Suspicion

Quelques taches blanches, ou points blancs.

Fluorose    légère

Petites taches opaques (évoquant des morceaux de papier blanc qui seraient collés sur la dent), couvrant jusqu’à 25 % de la surface de la dent.

Fluorose moyenne

Des zones opaques blanches couvrant jusqu’à 50 % de la surface de la dent.

Fluorose modérée

Toute la surface des dents est touchée, avec une usure marquée des surfaces en contact. Des taches brunes sont parfois présentes.

Fluorose grave

Toute la surface de toutes les dents est touchée ; avec piqûres discrètes éparses ou groupées. Présence de taches brunes.

Les résultats montrent que 96% des cas de fluorose se situent dans la partie occidentale d’Ambrym, 71% au nord et 61% au sud-est de l’île. Cette répartition dans l’espace semble correspondre à l’orientation des vents dominants et à la fréquence des pluies. Les cas les plus sévères ont été repérés dans la partie ouest qui est la plus aride et la plus affectée par les gaz du volcan. En revanche, sur une zone de 50 km sous le vent de l’île Malakula, le pourcentage de cas de  fluorose n’est plus que de 85% et chute à 36% sur l’île Tongoa qui est rarement affectée par le panache volcanique.

Parmi les échantillons d’eau potable prélevés dans la partie ouest d’Ambrym, 99% présentent des teneurs en fluor supérieures à celles recommandées par l’OMS. 

Cette étude n’est pas vraiment une surprise. Des observations similaires ont déjà été faites dans d’autres régions volcaniques comme celle du Kawah Ijen en Indonésie où le trop-plein du lac devient une petite rivière qui irrigue ensuite les cultures, de riz et de canne à sucre en particulier. Cette eau d’un pH de 3 à 4,5 et trop riche en fluorure est nocive pour la santé. On a remarqué que les populations autour du Kawah Ijen avaient les dents plus noires qu’ailleurs en Indonésie à cause de l’eau rejetée par le volcan.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.