Parfum de cendre…

Dans la Nature, c’est comme dans le cochon, rien ne se perd ! Comme pour le volcan Eyjafjallajökull l’année dernière, une créatrice islandaise a décidé de lancer un parfum en hommage au volcan Grimsvötn dont l’éruption vient de se terminer, sans toutefois causer autant de perturbations que celle de son homologue en 2010.

Le parfum ainsi créé sera baptisé VJK Vatnajökull, nom du glacier sous lequel se cache le volcan Grimsvötn. Mais alors que l’EFJ Eyjafjallajökull était un parfum pour femme, le VJK Vatnajökull sera destiné aux hommes. Comme le précédent, il sera fabriqué à Grasse, donc chez nous, en France (Cocorico !)  A noter que l’EFJ Eyjafjallajökull s’est vendu à plus de 2 000 bouteilles, au prix d’environ 80 euros les 100 millilitres…

Vatna-glace.jpg
Glace et cendre sur le Vatnajökull (Photo: C. Grandpey)
Publicités

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgEn visitant la page « Images » du site web du HVO (voir adresse ci-dessous), on découvre la mise en ligne le 27 mai d’une vidéo qui montre en accéléré le remplissage du Pu’uO’o après son effondrement du 5 mars dernier. La lave a fait son retour dans le cratère le 18 mars et continue à s’accumuler depuis cette date. Aujourd’hui, on peut observer un lac de lave surélevé dont la surface domine le plancher d’une dizaine de mètres, tandis que ce dernier se trouve à une cinquantaine de mètres sous la lèvre orientale du cratère. A noter que ce phénomène de lac de lave surélevé est assez fréquent sur le Kilauea. Je l’avais observé en 2007 lors d’un survol en hélicoptère quand la lave avait fait son apparition sur le Thanksgiving Eve Breakout (TEB) à l’est du Pu’uO’o.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/images.html

 

drapeau anglais.jpgIf you visit the HVO website, you will discover on the « Images » page (May 27th) a video that shows in an accelerated way the refilling of Pu’uO’o after its collapse on March 5th. Lava came back into the crater on March 18th and has been accumulating since that day. Today, one can observe a « perched pond » whose surface lies ten metres or so above the crater floor which is located 50 metres or so below the eastern wall of the crater. « Perched ponds » are no exception on Kilauea. I could see this phenomenon in 2007 during a helicopter overflight of the TEB to the east of Pu’uO’o.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/images.html

Perched-pond.jpg
Lac de lave surélevé dans le cratère du Pu’uO’o
(Avec l’aimable autorisation du HVO)

Taal (Philippines)

drapeau francais.jpgDans un bulletin spécial, le PHILVOCS indique qu’au cours des dernières 24 heures le réseau sismique du Taal a enregistré 115 séismes d’origine volcanique. Douze d’entre eux avaient une magnitude comprise entre M1 et M4 et ont été ressentis par les habitants des localités situées au NE, SO et SE de Volcano Island qui ont par ailleurs perçu des grondements. Les résultats des mesures effectuées précédemment (température du lac, acidité de l’eau, émissions gazeuses et déformations du sol) restent inchangés.

Au vu de ce qui précède, le PHILVOCS maintient le Taal en alerte de niveau 2. Cela signifie qu’il  a eu une intrusion de magma vers la surface, comme le montrent les paramètres sismiques et les émissions de CO2 continues au niveau du lac dans le Cratère Principal. Le PHILVOCS rappelle au public que l’accès à la zone du Cratère Principal est interdit. De plus, Volcano Island est une zone de danger permanent ; les implantations permanentes sur l’île sont fortement déconseillées.

 

drapeau anglais.jpgIn a special bulletin, PHILVOCS indicates that for the past 24 hours, Taal’s seismic network detected a total of 115 volcanic earthquakes. Twelve of these events were felt at Intensity I – IV by residents of communities located at northeast, southwest and southeast sectors of Volcano Island. All of these felt events were reportedly accompanied by rumbling sounds.

Results of the previous field measurements of temperature, water acidity, gas emissions and ground deformation are unchanged. 

In view of the above observations, PHIVOLCS reiterates Alert Level 2 over Taal Volcano. This means that magma has been intruding towards the surface, as indicated by the continuing high level of seismic activity and sustained high emission rate of CO2 being released in the Main Crater Lake. PHIVOLCS advises the public that all the Main Crater area is strictly off-limits.  In addition, it is reminded that the entire Volcano Island is a Permanent Danger Zone (PDZ), and permanent settlement in the island is strictly not recommended.  

 

Volcans du Kamchatka (Russie)

drapeau francais.jpgTrois volcans du Kamchatka ont actuellement leur niveau d’alerte à l’Orange : le Karymsky, le Kizimen et le Shiveluch. Les rapport du KVERT sont similaires pour ces trois volcans : « L’activité éruptive (et explosive) continue. De fortes explosions avec des nuages de cendre montant à 6 – 10 km d’altitude peuvent se produire à tout moment. L’activité actuelle est susceptible d’affecter aussi bien les vols internationaux que les avions volant à basse altitude. »

Le niveau d’alerte pour le Bezymianny et le Gorely est au Jaune.

Il est au Vert pour tous les autres volcans de la région.

 

drapeau anglais.jpgThree volcanoes have currently the colour of their alert level at Orange : Karymsky, Kizimen and Shiveluch.  KVERT’s reports are the same for the 3 volcanoes: « (Explosive) eruption of the volcano continues. Strong ash explosions up to 6 – 10 km a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect international and low-flying aircraft. »

The alert level for Bezymianny and Gorely is Yellow.

It is Green for all the other volcanoes of the region.

Volcan de boue indonésien

drapeau francais.jpgIl y a 5 ans, le 29 mai 2006, Lusi – le « volcan de boue »  indonésien – entrait en éruption et commençait à déverser sa fange sur la région. Aujourd’hui, la catastrophe écologique continue, même si le débit s’est ralenti. Il est actuellement d’environ 10 000 mètres cubes par jour, ce qui rend la situation moins difficile à gérer. Toutefois, les scientifiques ne savent absolument pas de quoi l’avenir sera fait. Certains d’entre eux pensent que ce ralentissement du débit pourrait signifier que la pression est à nouveau en train d’augmenter en profondeur et pourrait provoquer une violente éruption. Wait and see !

 

drapeau anglais.jpgFive years ago, on May 29th 2006, Lusi – the Indonesian mud volcano – started erupted and pouring its sludge on the region. Today, the environmental disaster is going on, even though the output has been reduced. It has slowed to 10,000 cubic metres per day, which makes the situation more manageable. However, scientists are unable to predict the future. Some of them think there a possibility the pressure could be building and cause an even bigger eruption. Wait and see!

Fluorose volcanique

Une étude très sérieuse réalisée par des chercheurs américains a montré que la population d’Ambrym au Vanuatu est exposée à la fluorose qui, comme son nom l’indique est due à un excès de fluor dans l’organisme. Cette pathologie se manifeste particulièrement au niveau des dents qui prennent une couleur marron.

Selon les scientifiques, la fluorose dentaire à Ambrym est liée au dégazage permanent du volcan dont les composés fluorés contaminent l’eau de pluie consommée par les habitants de la région.

Une étude a été effectuée auprès de 835 jeunes personnes âgées de 6 à 18 ans en utilisant la classification de Dean :  

Classification de Dean

Critères

Description de l’émail

Dent normale

Aspect lisse et glacé, couleur blanc-crème, surface claire et translucide.

Suspicion

Quelques taches blanches, ou points blancs.

Fluorose    légère

Petites taches opaques (évoquant des morceaux de papier blanc qui seraient collés sur la dent), couvrant jusqu’à 25 % de la surface de la dent.

Fluorose moyenne

Des zones opaques blanches couvrant jusqu’à 50 % de la surface de la dent.

Fluorose modérée

Toute la surface des dents est touchée, avec une usure marquée des surfaces en contact. Des taches brunes sont parfois présentes.

Fluorose grave

Toute la surface de toutes les dents est touchée ; avec piqûres discrètes éparses ou groupées. Présence de taches brunes.

Les résultats montrent que 96% des cas de fluorose se situent dans la partie occidentale d’Ambrym, 71% au nord et 61% au sud-est de l’île. Cette répartition dans l’espace semble correspondre à l’orientation des vents dominants et à la fréquence des pluies. Les cas les plus sévères ont été repérés dans la partie ouest qui est la plus aride et la plus affectée par les gaz du volcan. En revanche, sur une zone de 50 km sous le vent de l’île Malakula, le pourcentage de cas de  fluorose n’est plus que de 85% et chute à 36% sur l’île Tongoa qui est rarement affectée par le panache volcanique.

Parmi les échantillons d’eau potable prélevés dans la partie ouest d’Ambrym, 99% présentent des teneurs en fluor supérieures à celles recommandées par l’OMS. 

Cette étude n’est pas vraiment une surprise. Des observations similaires ont déjà été faites dans d’autres régions volcaniques comme celle du Kawah Ijen en Indonésie où le trop-plein du lac devient une petite rivière qui irrigue ensuite les cultures, de riz et de canne à sucre en particulier. Cette eau d’un pH de 3 à 4,5 et trop riche en fluorure est nocive pour la santé. On a remarqué que les populations autour du Kawah Ijen avaient les dents plus noires qu’ailleurs en Indonésie à cause de l’eau rejetée par le volcan.

 

Complexe volcanique de Dieng (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgEn lisant le dernier rapport du GVN, on apprend qu’entre le 18 et le 22 mai, on a observé une hausse de la sismicité sur le Plateau de Dieng. Le 22 mai, des panaches de couleur blanche s’échappaient du cône Timbang, phénomène qui n’avait pas été observé précédemment. Le lendemain, les émissions de CO2 étaient en hausse. Le niveau d’alerte a été élevé à 2, sur une échelle de 4.

Cette information doit être prise très au sérieux car des centaines de personnes ont péri sur le Plateau de Dieng par le passé, suite à des explosions phréatiques et des émissions gazeuses. En 1928, 40 personnes ont perdu la vie pendant une explosion phréatique. En décembre 1944, 117 autres sont mortes de la même façon, puis 114 autres en 1964. En février 1969, 142 personnes ont été victimes des émissions de CO2 très concentrées. En mars 1992, un petit groupe de visiteurs a failli connaître le même sort ; l’un d’eux est décédé tandis que les autres ont dû être hospitalisés. La dernière activité du Dieng a eu lieu en septembre 2009 avec une nouvelle éruption phréatique. Haroun Tazieff a lourdement insisté dans ses livres sur le danger que représentent les émissions de CO2 sur le Plateau de Dieng.

 

drapeau anglais.jpgIn the GVN’s latest update, we learn that during 18-22 May seismicity at Dieng Volcanic Complex increased. On May 22nd, diffuse white plumes rose 20 metres from the Timbang cone; plumes from the cone had not been previously observed. The next day CO2  emissions increased.  The alert level was raised to 2 (on a scale of 1-4).

This piece of information has to be taken very seriously as Dieng has already killed hundreds of people through phreatic explosions and CO2 emissions. In 1928, 40 persons died during a phreatic explosion. In December 1944, 117 people were killed in the same way. 114 more victims were recorded in 1964. In February 1979, 142 people were killed by CO2 emissions. In March 1992, a small group of visitors was also affected by gas emissions. One of them died and the others were taken to hospital. Dieng’s last activity dates back to September 2009 with a phreatic eruption. Haroun Tazieff insisted a lot in his books on the danger of CO2 emissions in that part of the world.