Merapi (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpg8 heures: Comme il fallait s’y attendre, le niveau d’alerte du Merapi a été porté à son maximum ce matin à 6 heures (heure locale) et les autorités ont ordonné l’évacuation des populations (plus de 11 000 personnes) dans une zone de 10 km autour du cratère. Selon les volcanologues indonésiens, l’énergie du Merapi en ce moment est supérieure à celle de la dernière éruption de 2006 qui avait tué 2 personnes.

12 heures : La presse locale indique que le Merapi a émis une importante quantité de matériaux à plusieurs reprises sur ses flancs sud et sud-est au cours de l’après-midi de lundi. Les trois principales émissions ont été observées à 14h04, 14h24 et 15h15. D’autres émissions de matériaux se sont produites, mais les nuages ont empêché de faire des observations. Le Merapi est d’ailleurs invisible en ce moment sur la webcam à cause d’un épais brouillard.

17 heures : En fin de journée (heure locale ; heure française + 5h), quelque 3 000 personnes sur les 19 000 pressenties avaient rejoint les camps situés en dehors de la zone de sécurité de 10 km de rayon. Les personnes évacuées sont essentiellement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Beaucoup d’hommes ont préféré rester au village pour s’occuper des animaux. Ils pensent pouvoir déguerpir rapidement s’ils s’aperçoivent que le volcan entre vraiment en éruption.

Le sismogramme ci-dessous montre que l’activité reste élevée.  

 

 

drapeau anglais.jpg8:00: As might be expected, the alert level on Merapi was raised to its maximum this morning at 6 o’clock (local time) and authorities ordered the evacuation of the populations (more than11,000 people) living in a danger zone of 10 kilometres from the crater. According to Indonesian volcanologists Mount Merapi has more energy than before the 2006 eruption that killed two people.

12:00: The local press indicates that Mount Merapi spewed massive lava material several times on its southern and south-eastern slopes on Monday afternoon. Three major spews were recorded at 2:04 p.m.; 2:24 p.m.; and 3:15 p.m. Other spews may have occurred but thick cloud blocked the view. The volcano is hidden by thick fog on the webcam.

17:00: By the end of the day (French time +5), 3 000 people or so (out of 19,000) had already been evacuated to the camps located out of the 10-km radius danger zone. The evacuees were mainly women, children and elderly people. Many young men had rather stay in the villages to tend the livestock. They expect to run away if they realize an eruption is really beginning.

The seismogram here below shows that activity is still quite high.  

Sismo-Merapi-1.jpg
Merapi-blog-2.jpg
Sommet du Merapi (Photo: C. Grandpey)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpgLes webcams ne montrent rien car le sommet du piton de la Fournaise est resté plongé dans le brouillard ces dernières heures. Toutefois, l’Observatoire observe un « affaiblissement des phénomènes éruptifs ». En particulier, le tremor semble en chute libre, étant donné qu’il est aujourd’hui 7 ou 8 fois plus faible par rapport au début de l’éruption. Aucune nouvelle déformation n’a été enregistrée. Il semble donc que l’éruption se dirige lentement mais sûrement vers son terme.
Un volcan s’endort, un autre se réveille. Le Merapi semble vouloir prendre le relais. Nous sommes dans le domaine des volcans explosifs et, si éruption il y a, ce ne sera probablement pas une éruption d’opérette !

 

drapeau anglais.jpgThe summit of the Piton de la Fournaise is shrouded in the fog this morning and nothing can be seen with the webcams. However, the Observatory is observing a strong decline of eruptive phenomena. The tremor is strongly decreasing and is 7 or 8 times lower than at the beginning of the eruption. No new deformation has been recorded. This might mean the eruption is slowly coming to and end.

While the Piton is going to sleep, Mount Merapi is waking up. It is an explosive volcano. Should an eruption occur, it wont’be the caricature of an eruption!

L’Etna s’invite au Giro 2011!

Le 15 mai 2011, la 9ème étape du Tour d’Italie conduira les coureurs de Messine à l’Etna qu’ils devront escalader à deux reprises avant une arrivée au sommet. Ce sera la troisième fois dans l’histoire du Giro d’Italia que le Mongibello sera gravi par les participants. La dernière montée a eu lieu en 1989.

Randonneur cycliste, j’ai eu l’occasion de rouler à bicyclette à deux reprises sur les pentes de l’Etna. Ce ne sera pas une étape facile mais la difficulté n’est pas celle d’une étape alpestre avec les cols du Galibier et de la Croix de Fer par exemple.

Je recommande aux adeptes de la petite reine de parcourir à VTT ou VTC (si c’est encore autorisé !) la Forestale qui fait le tour du volcan (Ciao Pippo ! Ti ricordi ?). On y découvre de superbes paysages et on peut s’attarder en cours de route dans la Grotta dei Lamponi que je mentionnais dans ma note sur les tunnels de lave…

Forestale-blog.jpg
La Forestale: un parcours au milieu de la lave et des fleurs.
(Photo: C. Grandpey)

 

L’éruption de Santorin et les 10 plaies de l’Egypte (2ème partie)

L’éruption de Santorin :

Rappelons la situation géographique de cette île grecque: C’est la plus méridionale de Cyclades, ces superbes îles abondamment visitées par les touristes et qui se situent au Nord de la Crète.

Que s’est-il donc passé dans l’île de Santorin vers 1500 avant JC ?  A cette époque, avant que l’éruption ne se déclenche, le volcan devait avoir près de 1000 mètres de hauteur. C’était un cône d’un diamètre moyen de 12 km.

  • Vers 1580 avant JC, un premier tremblement de terre ébranle la région et détruit partiellement Knossos (en Crète).
  • – Les Minoens vivent à nouveau paisiblement quand, brusquement, entre 1520 et 1500 avant JC, la terre tremble de plus en plus fort à Santorin. Les habitants ont tout juste le temps de fuir. Comme souvent dans de telles circonstances, une fois le cataclysme passé, ils reviennent occuper les maisons encore habitables.
  • – Mais le volcan se réveille. Quatre mètres de ponces recouvrent l’ensemble de l’île. L’activité s’arrête puis reprend à plusieurs reprises. Cinq couches de ponces s’accumulent. Les habitants quittent l’île définitivement.
  • – C’est vers 1470 avant JC que commence le véritable cataclysme: le volcan explose et 60 mètres de pierre ponce recouvrent l’île. La colonne de cendres s’élève jusqu’à 36 km de hauteur. Le vent dominant porte les cendres vers le Sud-Est jusqu’en Egypte où est probablement perçu le bruit de la détonation. Il tombe au moins 10 cm de cendre sur l’Est et le centre de la Crète. Des dépôts ont également été relevés dans le delta du Nil. La quantité de magma éjectée par le volcan est si grande que celui-ci s’effondre à cause du vide créé dans le réservoir. L’eau s’y engouffre, puis reflue. Il s’ensuit un raz-de-marée confirmé par la découverte de tsunamites – de pierre ponce flottée – sur les collines des îles autour de Santorin.

Ce fut probablement l’un des plus grands cataclysmes de l’histoire. Il  fut probablement supérieur à celui engendré par le KRAKATAU (dans le Détroit de la Sonde) en 1883, avec un raz-de-marée de 35 m de hauteur, des cendres sur un rayon de 5000 km, la détonation perçue jusqu’en Australie, 35000 victimes. Ce cataclysme fut également bien supérieur à ceux, plus récents, du Mt St Helens (USA – 1980) ou du Pinatubo (Philippines – 1991).

Aujourd’hui, la caldeira du Santorin est encore parfaitement visible. Seules quelques fumerolles (d’une température maximale de 80°C) à Nea Kameni rappellent l’activité passée et que ce volcan est potentiellement actif.

 La 3ème partie sera consacrée à l’interprétation scientifique des 10 plaies de l’Egypte…

Santorin-blog.jpg
La caldeira du Santorin vue de l’espace
(Avec l’aimable autorisation de la NASA)