Merapi (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgComme cela était prévisible au vu de la quantité de cendre retombée sur les flancs du Merapi, les dernières fortes pluies ont provoqué des lahars qui ont fait fuir des centaines d’habitants. Les zones le plus menacées se trouvent le long de la rivière Code qui descend du Merapi et traverse ensuite Yogyakarta, à une trentaine de km de distance. Le flot de boue avançait très rapidement (100 km/h selon certains témoignages) en inondant des maisons sur son passage. On estime à 400 le nombre de personnes obligées de quitter leurs domiciles. Le bilan officiel de l’éruption s’élève actuellement à 341 morts.

 

drapeau anglais.jpgAs could be predicted, judging from the impressive volume of ash left by Mount Merapi on its flanks, the heavy rains of the past days triggered lahars that caused hundreds of people to flee.  Those affected live along the banks of the Code River, which flows from Mount Merapi into the heart of Yogyakarta, 30 kilometres away. The mudflow was travelling very fast (100 km per hours according to some witnesses), inundating houses on its way. An estimated 400 people had to leave their houses. The official toll of the eruption reaches 341 deaths.

 

 

Publicités

Réchauffement climatique (encore!)

drapeau francais.jpgCe n’est pas de la volcanologie, mais le sujet me paraît suffisamment important pour que l’on s’y attarde de temps en temps…

Selon un récent rapport rédigé par des chercheurs de la NASA, les plus grands lacs du monde connaissent depuis 25 ans une hausse de leur température sous l’effet du réchauffement climatique. Dans leur étude, les scientifiques ont analysé les données fournies par trois satellites en orbite polaire qui mesurent en continu l’augmentation de la température des plus grands lacs de notre planète. Une tendance similaire au réchauffement a déjà été observée sur la terre et au niveau des océans.

Deux des satellites sont gérés par la National Oceanic and Atmospheric Administration tandis que le troisième dépend de l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Tous trois sont équipés de radiomètres à très haute résolution, instruments de haute technologie qui ont déjà été utilisés pour étudier la morphologie de notre globe.

176 parmi les 364 plus grands lacs ont été sélectionnés pour effectuer les mesures qui ont été prises de nuit et uniquement dans certaines zones des lacs, très éloignées des berges. Les données fournies par les satellites ont montré que dans l’hémisphère nord la température de surface d’un grand nombre de lacs a augmenté plus vite que la température de l’air qui se trouve au-dessus.

D’après le rapport, le réchauffement des lacs atteint en moyenne un degré Fahrenheit (ce qui équivaut à environ à 0,6°C) par décennie. Pour certains lacs de l’hémisphère nord, la hausse de température atteint près de deux degrés Fahrenheit par décennie. Un des cas les plus frappants est le Lac Tahoe aux Etats-Unis dont la température de surface augmente souvent deux fois plus vite que celle de l’air qui le surmonte.

De plus, tandis que la température des lacs comme le Lac Tahoe augmente, il se produit un ralentissement du mélange entre l’eau de la surface et celle des profondeurs. En conséquence, des éléments chimiques dangereux comme les métaux lourds et le phosphore qui sont normalement bloqués avec les sédiments au fond du lac deviennent solubles et, de ce fait, polluent l’ensemble du lac en étant susceptible de modifier toute son écologie…

Les satellites n’étant pas des imposteurs climatiques, je pense que l’on peut se fier à leurs données…..

Source : The San Francisco Chronicle.  

 

drapeau anglais.jpgThis is not volcanology but I think the topic deserves our attention…

According to a recent report by NASA researchers, the world’s largest lakes have been warming rapidly for 25 years as the global climate changes. For their study, the scientists analysed the data provided by three satellites flying in polar orbits and that continuously measure the warming temperatures of the world’s largest lakes. They have already found similar warming trends over the oceans and land surfaces.

Two satellites operate for the National Oceanic and Atmospheric Administration and one for the European Space Agency. All are equipped with sophisticated instruments called Advanced Very High Resolution Radiometers, which have long been used in other orbiting spacecraft examining Earth’s features.

176 of the world’s 364 largest lakes have been selected. Measurements were gathered only at night and only from chosen lake areas, far from surrounding land. The data revealed that throughout the northern hemisphere, surface water temperatures of many lakes have been rising even faster than the warming air above them.

According to the report, the warming rate of all the major lakes observed by the satellites has averaged nearly a full degree Fahrenheit (about 0.6°C) per decade. For some lakes in the northern hemisphere, the average increases reached nearly two degrees Fahrenheit per decade. The warming trend there has been particularly striking on Lake Tahoe in the US, indicating that the lake’s surface temperature has often risen twice as fast as the air temperatures above it.

As lakes like Tahoe grow warmer, the regular mixing of water between the surface and the bottom slows. Dangerous chemicals like heavy metals and phosphorous, which normally are locked in bottom sediments, become soluble, so they pollute the entire lake and are likely to change its entire ecology..

Source : The San Francisco Chronicle.

 

Merapi (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgSuite à l’éruption du Merapi et aux dégâts qu’elle a causés, en particulier dans la région de Sleman, une pétition circule actuellement sur Internet sous forme de lettre adressée au Président indonésien. Espérons qu’elle atteindra son but…

http://www.thepetitionsite.com/1/solidaritas-merapi-sleman/

  

drapeau anglais.jpgAfter the eruption of Mount Merapi and the damage it has caused, especially in the Sleman area, a petition has been sent on the Internet as a letter to the Indonesian President. Let’s hope it will reach its goal…

http://www.thepetitionsite.com/1/solidaritas-merapi-sleman/

 

Bromo (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgSuite à la dernière activité du Bromo et devant le risque d’un épisode éruptif plus important, les autorités ont décidé de fermer pour 5 jours à partir d’aujourd’hui l’aéroport de Malang situé à environ 25 km du volcan.

 

drapeau anglais.jpgFurther to Mount Bromo’s latest activity and to anticipate the risk of a bigger eruption, local authorities have decided to close for five days starting Monday the airport in Malang, 25 km or so from the volcano.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgLa lave en provenance du TEB a finalement atteint samedi soir la maison qui était vraiment menacée dans les Kalapana Gardens et provoqué un incendie qui a totalement détruit l’édifice à 17h30.

Les services incendie de Big Island ont indiqué qu’aucune autre structure n’était menacée pour le moment.

Comme je l’ai écrit précédemment, l’accès au point d’observation prévu pour le public est actuellement interdit.

Dans le même temps, la lave continue à entrer dans l’océan en provoquant parfois des explosions, comme sur photo ci-dessous.

Source: HVO et presse hawaiienne.

 

drapeau anglais.jpgLava from the Thanksgiving Eve Breakout vent (TEB) finally reached another Kalapana Gardens home on Saturday evening, sparking a fire that completely engulfed the structure. By 5:30 p.m., the house was ablaze.

Big Island fire officials said no other structures in the subdivision are currently threatened.

As I put it before, the public lava viewing area had been closed due to volcanic hazards.

Meantime, lava keeps entering the ocean with occasional explosions like in the photo here below.

Source: HVO and Hawaiian newspapers.

Explosion-Hawaii.jpg
(Photo: C. Grandpey)

Aide aux sinistrés du Merapi (Ile de Java / Indonesie)

drapeau francais.jpgSuite au mail de détresse envoyé par Jeffe Castan, j’ai contacté les Pompiers de l’Urgence Internationale dont une antenne est basée à Limoges où j’habite. Le commandant a déjà contacté Jeffe Castan pour lui demander quels étaient les besoins. Il doit aussi prendre contact avec les associations locales dans la province de Sleman. Je connais l’efficacité de cet organisme. Je pense avoir frappé à la bonne porte. 

 

drapeau anglais.jpgFurther to Jeffe Castan’s distress e-mail, I got in touch with the « Pompiers de l’Urgence Internationale » (Firefighters of International Emergency) which has a team in Limoges where I live. Their boss has already sent an e-mail to Jeffe in order to ask him what the basic needs were. He will also try to get in touch with local associations in the Sleman province.

Bulusan (Philippines)

drapeau francais.jpgSuite aux fortes pluies, des lahars sont descendus du Bulusan samedi en empruntant le lit d’une rivière à proximité de deux villages où les opérations de dragage se poursuivent pour retirer les troncs d’arbres susceptibles d’entraver les lahars et de faire déborder la rivière.

Le PHILVOVCS a indiqué samedi dans un bulletin que 11 séismes avaient été enregistrés vendredi sur le Bulusan. L’un d’eux, de type explosif, avait duré 11 minutes au cours de la soirée. Toutefois, aucun grondement n’a été perçu et il n’y a pas eu de retombées de cendre au-delà de 4 km du cratère.

Il est toujours demandé aux habitants de ne pas pénétrer dans la zone de sécurité de 4 km de rayon mise en place autour du Bulusan. Les avions ne sont pas autorisés à survoler le sommet à cause du risque d’explosions soudaines de cendre.

Source : Presse philippine.

 

drapeau anglais.jpgDue to heavy rains, lahars flowed from Mount Bulusan down to a river channel near houses in at least 2 villages on Saturday morning.

Dredging operations are continuing to remove uprooted trees to avoid diverting the lahar flows coming from the volcano and to prevent the rivers from overflowing..

PHILVOCS said in a bulletin issued Saturday that it recorded 11 earthquakes around Mount Bulusan on Friday. One of the earthquakes was « explosion-type and lasted for 11 minutes in the evening. No rumbling sound was heard and no ashfall was observed at areas beyond four kilometres from the crater.

Residents are still warned to avoid entering the 4-kilometre radius permanent danger zone and planes are still banned from flying close to the volcano’s summit because of possible sudden ash explosion.

Source: Philippine newspapers.