Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpgAprès quelques journées de calme, le Piton de la Fournaise s’agite à nouveau. La sismicité est élevée et on observe de nombreux éboulements (33 par jour) dans le Dolomieu. Il semble donc que l’on assiste à une ré-alimentation du système volcanique. Dans la journée du 29 septembre, l’Observatoire a enregistré 33 séismes volcano-tectoniques d’une magnitude maximale de 1,7, avec les foyers sismiques qui restent localisés à l’aplomb du Piton. De nouveau, on observe une tendance à l’inflation de l’édifice volcanique, notamment de sa portion orientale.

 

drapeau anglais.jpgAfter a few days of quiescence, the Piton de la Fournaise is showing new signs of unrest. Seismicity if high and numerous rockfalls (33 per day) occurred inside the Dolomieu Crater. Thus, it is likely the volcanic system is being fed again. On September 29th, the Observatory recorded 33 volcano-tectonic earthquakes with a maximum magnitude of 1.7. The focuses are still right below the summit of the volcano. The volcanic edifice is inflating again, mainly to the east.

Karangetang & Merapi (Indonésie)

drapeau francais.jpgVoici quelques informations sur le Karangetang et le Merapi, suite à la hausse du niveau d’alerte sur ces deux volcans.

S’agissant du Karangetang, une coulée de lave atteignant 500 mètres de longueur ainsi que des avalanches de 2 km ont été observées dans les premiers jours de septembre. Dans le même temps, les projections incandescentes en provenance du cratère atteignaient 300 à 500 mètres de hauteur. C’est la raison pour laquelle le niveau d’alerte est passé de 2 à 3 – sur une échelle de 4 – le 22 septembre.

Pour le Merapi aussi, l’activité a commencé à s’accroître aussi au début du mois de septembre. Le bruit d’une avalanche pyroclastique a été perçu le 12 septembre tandis que le 13 des panaches montaient jusqu’à 800 mètres au-dessus du sommet. Le gonflement enregistré depuis mars s’est accru, passant de 0,1 – 0,3 mm à 11 mm par jour le 16 septembre. La sismicité restait élevée le 19 ; c’est pour cela que le niveau d’alerte est passé de 1 à 2 (sur une échelle de 4).

Source : Global Volcanism Network.

 

drapeau anglais.jpgHere is some more information about Karangetang and Merapi after the increase of their alert levels.

As far as Karangetang is concerned, a 500-metre-long lava flow as well as 2-km-long avalanches were observed early in September. Meantime, incandescent material was ejected 300 – 500 metres above the crater. This is the reason why the alert level was raised to 3 (on a scale of 4).

Activity on Merapi started increasing in the first days of September too. An avalanche was heard on September 12th and on September 13th, plumes were rising 800 metres above the summit. Inflation, detected since March, increased from 0.1 to 0.3 mm per day to a rate of 11 mm per day on September 16th. Seismicity was still high on September 19th. As a consequence, the alert level was elevated from 1 to 2 (on a scale of 4).

Source. Global Volcanism Network.

Vous avez dit protection de la Nature?

C’est bien connu : de nos jours, il y a d’un côté ceux qui veulent protéger la Nature et de l’autre ceux qui ne voient que des intérêts économiques et financiers et pour lesquels le respect de la Nature est tout à fait secondaire. Deux projets actuels illustrent parfaitement cet état d’esprit.  

 

Le premier est la construction d’une route qui traverserait le parc mythique du Serengeti en Tanzanie et couperait le trajet de migration des gnous. La route passerait entre le pied du Lengai et le lac Natron, reprenant globalement le trajet de la piste par laquelle on va actuellement au Lengai, et elle continuerait ensuite vers l’ouest. Si le projet se réalise – ce qui est plus que probable – ce sera une catastrophe pour l’environnement et pour le tourisme en Tanzanie. J’ai eu la chance de traverser ces étendues sauvages extraordinairement belles et je ne peux que déplorer une telle initiative. Ceux qui comprennent la langue de Shakespeare trouveront une carte de cette future route ainsi que des explications supplémentaires en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.africageographic.com/newsroom/index.php/2010/08/20/serengeti-highway-plan-could-destroy-major-carbon-sink/

Elephant-blog.jpg
(Photo: C. Grandpey)

 

Un autre projet – encore plus avancé – est très contestable à mes yeux : Les Canadiens reprennent l’exploitation de la potasse (prévue en 2013) en Ethiopie sur une concession de 150 km2, mais apparemment dans la plaine et pas sur la colline de Dallol. Les routes d’accès sont en partie réalisées. Une voie ferrée est prévue. Le gisement est à 100 m sous la surface du sol. Les forages exploratoires sont en cours. Quel effet auront-ils sur l’alimentation en eau de Dallol et sur la beauté du site ?

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une galerie photos du chantier actuel.

http://www.allanapotash.com/s/Photo_Gallery.asp

 

Il ne faudrait pas oublier non plus l’exploitation du lithium qui se cache sous des sites superbes au Chili ou en Bolivie. Il serait vraiment dommage de saccager un site comme le salar d’Uyuni. Malheureusement, la présence d’intérêts nord-américains en Amérique du Sud peuvent faire craindre le pire!

Uyuni-blog.jpg
Salar d’Uyuni au crépuscule (Photo: C. Grandpey)