Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpg10 heures (heure métropole): situation est relativement stable sur le site éruptif. Ce matin, l’Observatoire indique que des « projections et petites fontaines » d’une dizaine de mètres de hauteur jaillissent de 4 bouches éruptives principales. Les coulées de lave se propagent lentement vers est-sud/est.
Le tremor éruptif est « continu avec des variations modérées ». La sismicité volcano-tectonique est faible. On n’enregistre pas de nouvelles déformations du volcan.

21 heures : L’éruption se poursuit à partir de deux des quatre hornitos construits le long de la fracture éruptive. Le cône le plus en amont et celui le plus en aval se contentent de dégazer. A la source, la température a été mesurée à 1100°C. Les coulées avancent à une vitesse évaluée à 40 mètres par heure. Le front actif unique était situé ce matin à environ 1,6 km de la source, à 1800 mètres d’altitude. Les coulées se couvrent rapidement d’une croûte sombre dont la température moyenne est de 150°C. A noter que cette température correspond à celle que j’avais relevée à la surface de coulées sur la plaine côtière à Hawaii où le volcan est aussi situé sur un point chaud.  

Source : Observatoire.    

 

drapeau anglais.jpg10 o’clock (Paris time):  situation is quite stable on the eruptive site. This morning, the Observatory indicates that « ejections and small fountains », 10 metres high or so, are spurting out from four main eruptive vents. Lava flows are slowly spreading ESE. The tremor is « steady with moderate fluctuations ». Volcano-tectonic seismicity is at a low level. No new deformations have been recorded on the volcano.

21:00: The eruption is going on from two of the four hornitos along the eruptive fissure. The upper and lower cones are no longer active and are just degassing. Lava temperature is 1100°C at the source. Lava flows are travelling at a rate of 40 metres per hour. This morning, a single active front was located 1.6 km from the source, at 1800 metres a.s.l. The lava flows get rapidly crusted; their average surface temperature is 150°C. It should be noted that this temperature corresponds with the one I measured on surface flows on the coastal flat in Hawaii where Kilauea is located on a hotspot too.

Source: Observatory.

Vers une réouverture prochaine de l’Enclos Fouqué?

S’agissant de l’accès au volcan en période d’éruption, on note depuis quelque temps une nette modification de l’attitude de la Préfecture qui fait preuve d’un plus grand esprit d’ouverture que dans le passé. Pour ce qui est de l’éruption actuelle, il n’est pas impossible qu’une solution soit bientôt trouvée pour permettre aux visiteurs une approche intéressante du site du Château-Fort. Cela suppose, bien sûr, que toutes les conditions de sécurité soient réunies, que ce soit sur le site avec une éruption stabilisée ou sur le parcours d’approche avec un bon balisage. Il faut aussi prévoir l’accompagnement du public ;  dans ce cas, le Journal de l’Ile fait remarquer que « le Parc National a tout son rôle à jouer comme il l’a déjà fait lors de l’éruption de janvier dernier dans le cratère Dolomieu ».

Pour le moment, la Préfecture a un autre souci majeur dont on parle peu en métropole : un double incendie ravage le Maïdo depuis lundi, avec un risque d’extension vers la forêt des Benares. L’éruption reste, quant à elle, concentrée dans l’Enclos et ne présente aucun risque pour les populations ou pour l’environnement. Il est donc normal que son aspect touristique ne soit pas prioritaire aux yeux des autorités.

L’accès à l’Enclos Fouqué reste interdit. On peut voir l’éruption en se rendant vers un point d’observation situé sur le rempart du bord de l’Enclos. Le Journal de l’Ile indique que « le Piton de Bert est accessible moyennant environ 12 kilomètres de marche (environ 4 heures aller-retour pour un marcheur moyen) ». Il y a actuellement foule pour assister au spectacle.

Il faut juste espérer que l’éruption ne sera pas terminée quand tout sera en place dans l’Enclos pour accueillir les candidats au spectacle !

Nyiragongo (République Démocratique du Congo)

Selon l’agence Xinhua, une substance au goût du sel, découverte dernièrement par des éleveurs sur des laves des flancs du volcan Nyiragongo, dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC) , a été interdite par le gouvernement provincial qui la juge impropre à la consommation.

Pour le gouvernement du Nord-Kivu, des études menées sur cette matière ont révélé qu’elle se compose de 68,7% de chlorure de sodium et d’une importante teneur de substance toxique comme le plomb et le bismuth, deux matières minérales dangereuses pour la santé humaine et animale.

Cette substance, logée dans la lave durcie après l’éruption du mont Nyiragongo en 2002, a été découverte par les éleveurs qui ont constaté l’attrait qu’elle suscitait auprès des bêtes.