Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpg13 heures (heure métropole) : Les webcams montrent que d’importants effondrements sont en train de se produire dans le Cratère Dolomieu ; on voit les nuages de poussière également depuis le Piton de Partage.  

17 heures: Les effondrements correspondaient à une crise sismique qui s’est ralentie vers 15 heures (heure locale). Les scientifiques observent maintenant une tendance du magma à migrer vers le sud, vers le secteur du cratère Château-Fort.

18h30 : Les événements se précipitent. L’Observatoire indique qu’une éruption est en cours depuis 19h10 (heure locale). Elle est localisée à proximité du site de Château Fort situé à l’intérieur de l’Enclos Fouqué, au sud-est du cratère Dolomieu. L’éruption présente pour l’heure un débit stable.

Ceux qui, comme moi, avaient parié sur une éruption dans le Dolomieu ont donc perdu! Le Piton de la Fournaise est vraiment très taquin!

 

drapeau anglais.jpg13:00: Webcams are showing huge collapses inside the Dolomieu Crater. The dust clouds can be seen from the Piton de Partage. 

17:00: The collapses were caused by a seismic crisis that slowed down at 15:00 or so (local time). Scientists are now observing a tendency of magma to migrate south, towards the Château-Fort crater.

18:30: The situation is accelerating. The Observatory indicates an eruption started at 19 :10 (local time). It is located near the Chateau-Fort area, inside the Enclos Fouqué, to the SE of the Dolomieu Crater. The eruption is stable for the time being.

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Faut-il rouvrir l’Enclos?

Alors que dans ma note du 12 octobre j’attirais l’attention sur la difficulté de maintenir longtemps des personnes évacuées en période d’éruption dans des camps de réfugiés, le Journal de l’Ile de la Réunion posait le 13 octobre une question d’un autre type : « En cette période de forte affluence touristique, la question brûle les lèvres : quand l’Enclos du Piton de la Fournaise va-t-il être à nouveau ouvert au public ? » Il semblerait donc que les intérêts touristiques à la Réunion soient au moins aussi importants que les intérêts humains en Indonésie et que la fermeture du célèbre Enclos Fouqué ne puisse s’éterniser !  

Au vu des caprices du Piton de la Fournaise et de l’incapacité de la volcanologie actuelle à aller plus loin dans les prévisions, la Préfecture envisage trois possibilités : 1) Maintien de la fermeture de l’Enclos, ce qui continuera à pénaliser les touristes, 2) réouverture (au moins provisoire) de l’Enclos comme ce fut le cas après la crise sismique du  24 septembre, 3) en cas d’éruption et après stabilisation de celle-ci, ouverture du site au public si les conditions d’approche le permettent.

En attendant, l’Observatoire continue à enregistrer une sismicité soutenue, un gonflement de l’édifice, des éboulements dans le Dolomieu, mais la lave se fait toujours attendre…