La lave de l’Eyjafjöll (Islande)

Le site web de l’Institut des Sciences de la Terre (http://www.earthice.hi.is/page/IES-EY-CEMCOM) communique la composition chimique de la lave [voir ci-dessous] entre le 21 mars et le 5 mai 2010, donc depuis le début de l’éruption au col de Fimmvörduhals jusqu’à celle, actuelle, de l’Eyjafjöll. Il est intéressant d’observer l’évolution de la teneur en silice (SiO2) qui s’accroît régulièrement et explique la nature explosive de l’éruption qui reste nettement phréatomagmatique, si l’on en juge par la morphologie du panache.

Le déroulement de l’éruption de l’Eyjafjöll déjoue les pronostics et bien malin serait celui qui pourrait dire comment la situation va évoluer. Quand l’éruption a débuté, on s’attendait à une émission de vapeur suivie d’un phénomène phréatomagmatique, lui-même suivi d’une séquence effusive. Cette dernière a bien eu lieu, mais elle s’est avérée fort brève au niveau du Gigjökull et c’est le processus phréatomagmatique qui a repris le dessus, avec l’expulsion de volumineux nuages de cendre qui perturbent encore aujourd’hui le trafic aérien. .  

Les derniers essaims sismiques révèlent une ascension magmatique d’abord profonde, puis superficielle. Ils sont plus brefs mais, de toute évidence, la source magmatique est loin d’être tarie. Les stations GPS indiquent malgré tout que l’édifice volcanique a tendance à dégonfler. Le tremor est à un niveau particulièrement bas.

Combien de temps durera l’émission de cendre ? Nul ne le sait !

Sans-titre.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.