Les oiseaux et l’éruption de l’Eyjafjöll (Islande)

drapeau francais.jpgContrairement à ce que l’on craignait lorsque le nuage de cendre a envahi le sud de l’Islande, les oiseaux ne semblent pas, jusqu’à présent, avoir trop souffert de l’éruption de l’Eyjafjöll. Mis à part le fulmar qui a été un peu déboussolé au départ, les autres oiseaux ont vite découvert qu’il y avait de la nourriture sous la couche de cendre. Cette dernière a réchauffé le sol, ce qui a fait remonter les vers près de la surface ! On craignait aussi que les oiseaux n’aient pas envie de nicher dans les zones où les dépôts de cendre étaient les plus importants. Pourtant, un huîtrier-pie n’a pas hésité à déposer ses oeufs sur des monticules de cendre à proximité de Vik, alors que le reste du temps il affectionne plutôt de zones de sable ou de gravier. Selon les ornithologues islandais, les autres oiseaux pourraient opter pour des zones épargnées par la cendre ou décider de ne pas pondre cet été. Quoiqu’il en soit, tant que l’éruption ne sera pas plus sévère, elle ne devrait pas avoir un impact désastreux sur les oiseaux dans le sud de l’Islande.

S’agissant de l’éruption, le Met office indique qu’elle est stable. Le panache est moins volumineux depuis le 11 mai. A noter que la fonte du Gigjökull a cessé.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgContrary to what was feared when the ash cloud from Eyjafjöll shrouded southern Iceland, the Eyjafjöll eruption doesn’t appear to have impacted the bird life in Iceland. Only the fulmar was a bit confused to begin with but the other birds were quick to discover that there was enough food underneath the layer of ash. The ash warmed up the soil, which encouraged worms to move closer to the surface! People feared as well that birds would refrain from nesting in the areas that have been subject to the most ash fall. However, an oystercatcher laid its eggs in a pile of ash near Vik, while the bird usually chooses gravel or sand for nesting.

Other birds might try to find new ash-free areas for nesting or decide not to lay eggs this summer. But as long as the eruption is not more severe, it won’t have a severe impact on the birdlife in southern Iceland.

As far as the eruption is concerned, the Met Office indicates it is going on in a stable way. It looks as if the ash plume has been decreasing since May 11th. The Gigjökull glacier has stopped melting.

Source: Iceland Review.

Sterne.jpg
Les sternes sont, elles aussi, de retour en Islande.
(Photo: C. Grandpey)