Eyjafjöll (Islande)

drapeaufrancais.jpgL’éruption continue à décliner. Le panache s’élève à 3-3,5 km de hauteur. Hier, on a observé de nombreux impacts sismiques, superficiels pour la plupart, ce qui semblerait prouver que l’alimentation en profondeur marque le pas.

drapeau anglais.jpgThe eruption is still declining. The plume is rising up to 3-3,5 km. Yesterday, a new seismic swarm was recorded, but the quakes were quite shallow, which might suggest that in-depth magma ascent has stopped.

Etna & Stromboli (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgLa situation est particulièrement calme en ce moment sur les volcans siciliens.

La sismicité et le tremor restent à un niveau bas sur l’Etna. La bouche au pied du Cratère SE s’est élargie ses derniers temps. On y observe actuellement des effondrements qui ont tendance à l’obstruer. Les photos mises en ligne par l’INGV montrent que la bouche a quelques dizaines de mètres de diamètre. Il ne semble pas, pour le moment, qu’elle soit en passe d’imiter la Bocca Nuova en 1968 et de se transformer en un immense gouffre. Comme je l’ai écrit précédemment, elle ressemble davantage à la bouche dans le Cratère NE à l’automne 1991.

Toujours est-il que l’on attend toujours l’éruption annoncée à court terme le mois dernier par Enzo Boschi (voir ma note du 23 avril). Des scientifiques italiens ont fait des simulations numériques – la grande mode en volcanologie ! – et proposé une nouvelle carte de la trajectoire que pourraient prendre les coulées lors d’une éruption. Sachant que nous sommes tout à fait incapables de prévoir les humeurs d’un volcan qui déjoue souvent les pronostics, l’intérêt d’un tel travail de recherche est très limité !

S’agissant du Stromboli, il est très calme lui aussi. On enregistre en moyenne une dizaine d’explosions de faible intensité par heure.

 

drapeau anglais.jpgThe situation is very quiet on Sicilian volcanoes.

Seismicity and the tremor are at low values on Mount Etna. The vent at the foot of the SE Crater is wider than before. One can observe frequent collapses that tend to block its bottom. INGV photos reveal that the vent is a few tens of metres wide. It does not look as if it is about to imitate Bocca Nuova in 1968 and become a huge gap. As I put it previously, it rather looks like the vent at the bottom of the NE Crater in Autumn 1991.

By the way, we are still waiting for the short-term eruption announced last month by Enzo Boschi! (See my note on April 23rd). Italian scientists have made digital simulations – a great fashion in volcanology! – and proposed a new map showing the route lava flows could take during an eruption. As we are quite unable to foresee a volcano’s temper, I do believe such research work is quite useless!

As far as Stromboli is concerned, the volcano is very quiet too. An average of ten low-intensity explosions is recorded every day.