Eyjafjöll (Islande)

drapeau francais.jpgComme on peut le voir sur la carte ci-dessous, la sismicité a augmenté sur l’Eyjafjallajökull au cours des dernières heures. Il semblerait donc qu’une montée de magma soit en cours. Selon le volcanologue islandais Haraldur Sigurdsson qui s’est rendu au bord du cratère de l’Eyjafjöll, la phase phréatique de l’éruption est en déclin alors que la phase effusive est en train de s’accroître. La coulée de lave est en train de se frayer un chemin sous la langue glaciaire du Gigjökull en direction de Thórsmörk en faisant naître de volumineux panaches de vapeur. Il est probable que la lave sera bientôt visible dans le canyon qui se trouve en dessous du glacier.

L’espace aérien écossais et irlandais sera fermé demain – mercredi 5 mai – à cause du nuage de cendre.

Source: Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgAs can be seen on the map here below, seismicity has increased at Eyjafjallajökull during the past few hours. It is likely there is currently some magma ascent below the volcano. According to Icelandic volcanologist Haraldur Sigurdsson who travelled to the summit crater, « the phreatic eruption is subsiding but the lava eruption is increasing ». A lava flow is drilling its way down to Thórsmörk under the glacial tongue of Gigjökull and producing voluminous steam plumes. In Sigurdsson’s opinion, lava could soon be spotted in the canyon below the glacier.

Airspace over Scotland and Ireland will be closed tomorrow, Wednesday May 5th, because of the ash cloud.

Source: Iceland Review.

Sismos-islande.jpg

 

Rinjani (Ile de Lombok / Indonésie)

drapeau francais.jpgD’après une dépêche du Times, une éruption s’est produite aujourd’hui  dans le cône Barujari du Mont Rijani. Le volcan a rejeté de la lave et de la cendre jusqu’à une hauteur de 1200 mètres. Cet événement fait suite à quatre autres explosions de moindre intensité observées vendredi.

Le village le plus proche se trouve à plusieurs kilomètres du volcan et n’est pas menacé par l’éruption.

 

drapeau anglais.jpgAccording to The Times, an eruption occurred today at the Barujari cone of Mount Rijani. The volcano spewed lava and hot ash 1,200 metres into the sky. It followed four smaller eruptions on Friday.

The nearest village is several kilometres away from the volcano and is not threatened.

 

Eyjafjöll (Islande): encore des fermetures d’aéroports!

drapeau francais.jpgComme je l’indiquais hier soir, plusieurs aéroports irlandais sont fermés ce matin (au moins jusqu’à midi) et leur réouverture dépendra de la trajectoire du nuage de cendre islandais. Dans son dernier bulletin, le Met Office islandais indiquait que les nuages de cendre générés par les explosions les plus fortes montaient jusqu’à 5,5 km de hauteur. Ils dérivaient ensuite vers l’est-sud-est, ce qui explique les conséquences pour l’Irlande. On peut voir sur la carte ci-dessous la position du nuage ce matin.

Pour répondre à une question habituelle posée par les journalistes français – «  Est-ce que ça peut nous arriver ? » -, il y a de fortes chances pour que le nuage se soit largement dissipé avant d’atteindre la France. Le volume de particules de cendre emporté par le vent ces jours-ci n’a rien de comparable avec ce qu’il était au début de l’éruption à la mi-avril.  

 

drapeau anglais.jpgAs I put it last night, several Irish airports are closed this morning (at least until midday) and their reopening will depend on the path followed by the Icelandic ash cloud. In its latest update, the Met Office wrote that the ash clouds generated by the largest explosions rose up to 5.5 km. Then, they drifted east-south-east, which accounts for the closures in Ireland. One can see the position of the ash cloud this morning.

To answer a usual question asked by French journalists – « Can it happen to France? » -, the ash cloud will probably dissipate before reaching our country. The volume of ash particles blown away by the wind is much lower than at the beginning of the eruption by mid-April.

Ash-cloud.jpg

Mai: un mois éruptif!

Il semble que le mois de mai soit favorable aux éruptions majeures !

En effet, c’est le 2 mai 2008 qu’a commencé l’éruption du Chaitén (Chili) dont on voit les premiers panaches sur la vidéo accessible via le lien ci-dessous. Plus de quatre mille personnes ont dû être évacuées. Chaitén est devenue une ville fantôme, même si quelques irréductibles ont décidé de braver le danger pour continuer à y vivre.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/volcanologie/d/en-video-au-chili-le-volcan-chaiten-poursuit-son-eruption_15445/

Le volcan reste actif et en alerte maximale. La croissance du dôme a toutefois considérablement ralenti ces derniers temps.  Des webcams permettent de se rendre compte de la situation. Il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour voir le Chaitén et plusieurs autres volcans chiliens : 

http://www2.sernageomin.cl/ovdas/ovdas7/ovdas66.php

 

Le 18 mai 1980, le Mont St Helens (Etat de Washington / Etats-Unis) a connu une éruption cataclysmale qui a pu être observée en direct (voir petit film ci-dessous) et qui a été abondamment décrite. On se rappellera que le volcan a perdu près de 400 mètres d’altitude et que 57 personnes ont perdu la vie. L’explosion dévasta 596 km2 et détruisit les forêts pour une valeur estimée à plusieurs millions de dollars.

http://www.youtube.com/watch?v=bgRnVhbfIKQ

Aujourd’hui, le volcan est calme. Le dôme qui trône dans le cratère en fer à cheval (voir ci-dessous) est inactif en ce moment. Le St Helens a connu de nouveaux accès de fièvre au cours des 30 dernières années, mais on peut penser qu’une nouvelle éruption n’aura pas l’ampleur de celle de 1980.

St-Helens-blog.jpg
Le cratère du St Helens en juillet 2008 (Photo: C. Grandpey)