Mammoth Hot Springs bien décevantes cette année…

Situées au nord du Parc, les Mammoth Hot Springs font partie des hauts lieux de Yellowstone et attirent chaque année des milliers de visiteurs. Lors de mes deux derniers séjours, j’avais été, moi aussi, fasciné par la beauté du site et la multitude de couleurs offertes par les terrasses de travertin. Ainsi, en 2004, Canary Spring offrait des teintes allant du bleu au vert, avec un dégardé particulièrement subtil entre ces deux couleurs. Les terrasses supérieures présentaient, elles aussi, une abondance de couleurs où le marron s’alliait au blanc et au vert.

Cette année, rien de tout cela. Les seules couleurs présentes sont le marron et le blanc, ce dernier étant largement majoritaire. Comme précédemment, le marron est dû à la présence d’oxyde de fer, tandis que le blanc trahit l’absence d’eau et donc l’assèchement des terrasses, ce qui est bien dommage.

Pourquoi un tel changement? Il a neigé normalement à Yellowstone cet hiver; le manque d’eau ne devrait donc pas être mis en cause en ce début d’été. L’alimentation a-t-elle été modifiée par l’activité sismique? Plus généralement, les sources sont-elles, elles aussi, victimes du réchauffement global de la planète? Les prochains mois et les prochaines années donneront probablement une réponse. Il ne s’agit, peut-être, que d’une simple pause dans le spectacle. En tout cas, ceux qui, comme moi, on connu les Mammoth Hot Springs dans toute leur splendeur peuvent oublier d’aller leur rendre visite actuellement!

Mammoth.jpg
Les Mammoth Hot Springs en juin 2010.
(Photo: C. Grandpey)
Publicités

Nevado del Huila (Colombie)

drapeaufrancais.jpgAu cours de la première quinzaine de juin, des panaches de SO2 sont apparus sur le volcan. Un accroissement significatif de la sismicité a été enregistré le 13 de ce même mois, avec un nombre plus important d’événements hybrides. Ces séismes superficiels étaient localisés sous le Pico Central. En conséquence, le niveau d’alerte a été élevé à 2 (couleur Orange: « éruption probable en termes de jours ou de semaines).

Source: Global Volcanism Network.

 

drapeau anglais.jpgDuring the first fortnight of June, sulphur dioxide plumes were observed on the volcano. A distinct change in seismicity was noted on June13th and was characterized by an increased intensity and a greater number of hybrid earthquakes. These earthquakes were shallow events beneath Pico Central. The Alert Level was raised to II (Orange; « probable eruption in term of days or weeks »).

Source: Global Volcanism Network.

Le « super volcan » de Yellowstone

Pour répondre aux commentaires qui ont fait suite à ma note sur l’ouverture prochaine d’un Centre Pédagogique à Yellowstone, voici mon opinion sur l’avenir volcanique de cette région.

Il ne fait aucun doute qu’une imposante chambre magmatique – à une profondeur estimée entre 6 et 10 km – sommeille sous le Parc et que je me trouve au-dessus d’une bombe à retardement. Le tout est de connaître la longueur de la mèche!! Certains affirment que le « super volcan » de Yellowstone a un cycle éruptif de 600 000 ans. La dernière éruption ayant eu lieu il y a 640 000 ans, le volcan est donc très en retard et l’éruption tant redoutée ne devrait donc pas tarder!

Je ne fais pas partie de ceux qui se lancent dans de tels pronostics. A l’heure actuelle, nous ne sommes pas fichus de prévoir une éruption à court terme; inutile de dire que faire de telles affirmations à long terme n’a aucun sens! De plus, la notion de cycle n’a jamais été vraiment prouvée en volcanologie. Cycle de 10 ans sur l’Hekla ou le Stromboli? Regardez l’histoire éruptive de ces volcans et vous verrez qu’il y a des ratés!

Quelle est la situation volcanique actuelle à Yellowstone? D’un point de vue sismique, on enregistre périodiquement des essaims – les derniers remontent à l’hiver dernier – en particulier sous le Madison Plateau au NO du Parc, mais ils sont d’origine purement tectonique. Aucun paramètre sismique n’indique aujourd’hui des fracturations de roches provoquées par une montée du magma.

S’agissant des mouvements de terrain dans la caldeira, il se produit périodiquement des gonflements, mais le Yellowstone Volcano Observatory fait remarquer sur son site que la situation est stable en ce moment et il ne se produit aucun événement suspect.

J’ai effectué des mesures de températures des sources chaudes ces derniers jours et leur confrontation avec les résultats précédents montre qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. On note même une certaine régression au niveau de certains sites comme l’Upper Geyser Basin où trône le Vieux Fidèle.

Conclusion: Le réveil du super volcan de Yellowstone n’est pas pour demain, ni même après-demain. Si les ours ne me mangent pas, je devrais sortir vivant de ce superbe endroit de la planète!

Yellowsto 006.jpg
Sources chaudes dans le Norris Geyser Basin
(Photo: C. Grandpey)

Ouverture prochaine d’un Centre Pédagogique dans le Parc de Yellowstone (Wyoming / Etats Unis)

Yellowstone est connu pour ses sources chaudes et ses geysers, avec le Vieux Fidèle en tête de liste. « The Old Faithful » est surtout célèbre pour la régularité de ses éruptions qui sont prévues à 10 minutes près. Il suffit de se rendre dans le Lodge pour consulter l’heure de sa prochaine manifestation.

C’est dans ce contexte que le 25 août prochain va ouvrir dans le Parc de Yellowstone le Old Failthful Visitor Education Center, un immense bâtiment – toujours dans le style de ses voisins – où seront présentées des expositions sur les phénomènes hydrothermaux (geysers, sources chaudes, mares de boue, bouches de vapeur et autres fumerolles), la vie autour de ces environnements extrêmes, le volcan qui sommeille sous le Parc, ainsi que les recherches scientifiques qui sont effectuées dans l’un des plus grands laboratoires de la vie sur Terre.

Les enfants pourront profiter de la Young Scientist Exhibit Room qui présentera une maquette de geyser en taille réelle. On y trouvera aussi des ateliers et des espaces pour les scolaires et autres groupes de visiteurs.

Le but de cette nouvelle structure est avant tout de faire comprendre aux milliers de personnes qui viennent chaque année assister aux éruptions du Vieux Fidèle ce qui se passe sous leurs pieds quand le geyser se manifeste et pourquoi il y a une telle diversité de phénomènes hydrothermaux dans le Parc.

Espérons que les prédictions de ceux qui s’attendent à une prochaine éruption du super volcan de Yellowstone resteront fausses et que l’argent n’aura pas été investi inutilement dans cet effort pédagogique fort louable et dans l’esprit des grands parcs nationaux américains.

Yellowsto 004.jpg
Le Vieux Fidèle, sans lequel Yellowstone ne serait plus vraiment Yellowstone!
(Photo: C. Grandpey)

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeaufrancais.jpgComme je le laissais entendre dans mes dernières notes à propos du Kilauea, il n’ y avait pas vraiment de lac de lave dans le cratère du Pu’uO’o; il s’agissait plutôt d’un épanchement qui n’a duré que quelques jours. Le dernier bulletin du HVO fait état d’un seul point d’incandescence sur la paroi E du cratère. En revanche, un lac de lave dont le niveau est très bas actuellement continue à frémir au fond de la bouche qui perce le plancher de l’Halema’uma’u. La lave continue par ailleurs à s’écouler sur le TEB à l’est du Pu’uO’o mais elle reste cantonnée au-dessus du pali et cela fait plusieurs semaines qu’elle n’entre plus dans l’océan.

drapeau anglais.jpgAs I put it in my previous note about Klauea, there was not really a lava pond in Pu’uO’o Crater. Lava profusely flowed on the crater floor for a few days and then stopped. HVO’s latest report indicates there is currently a single incandescent spot on the east wall of the crater. A lava pond whose level is quite low at the mment is still simmering at the bottom of Halema’uma’u vent. Lava is still flowing on the TEB rootless field but it has not entered the ocean for several weeks.

Etna (Sicile / Italie)

drapeaufrancais.jpgUne série d’effondrements s’est produite le 19 juin dans la partie NO du pit crater qui s’est creusé à la base du flanc E du Cratère SE. Ces effondrements ont généré des nuages de cendre qui ont dérivé vers le NE. Suite à cet événement, la morphologie du pit crater a changé, avec un agrandissement de sa partie NO. Aucun autre événement ne s’est produit depuis le 19 juin.

Source: INGV.

De tels effondrements sont monnaie courante dans ce type de cratère et d’autres sont susceptibles de se produire ultérieurement. Toutefois, rien n’indique que nous assistons à la naissance d’une nouvelle Bocca Nuova!

 

 

drapeau anglais.jpgA series of landslides occurred on June 19th from the NW rim of the pit crater located on the lower E side of the Southeast Crater. The collapses generated small ash clouds that drifted NE, and changed the pit crater’s morphology which has enlarged in the NO part. No other event has been observed ever since.

Source: INGV.

Such collapses are quite normal and more landslides are likely to occur. However, this does ot mean that the pit crater is about to become another Bocca Nuova!

Quelques nouvelles d’Amérique (suite)

Me voici pour la troisième fois à Yellowstone où le parc n’a pas changé: les geysers et sources chaudes restent très actifs et les animaux sont toujours aussi nombreux. De nombreux veaux sont nés au printemps et sont donc venus agrandir les troupeaux de bisons. Une dizaine de minutes après être entré dans le parc, j’ai failli percuter un ours qui est allé se réfugier sur un talus au-dessus de la Madison River! (voir photo ci-dessous). Donc, tout va bien! Je vais pouvoir commencer – en relation avec le Yellowstone Volcano Observatory – à prendre la température de certaines sources et confronter les résultats avec ceux de ma dernière campagne de mesures de 2005 afin de voir si les derniers essaims sismiques ont affecté le comportement des sources.

Yann.jpg
Première rencontre avec un grizzli
Yell 001.jpg
Imperial Geyser
(Photos: C. Grandpey)