Nouvelles du Mayon (Philippines) // News of Mayon Volcano (Philippines)

Le PHILVOCS indique aujourd’hui que l’activité du Mayon est assez stable. Plusieurs effondrements et un séisme d’origine volcanique ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures. Les événements de chutes de pierres se produisent au niveau du front et des bordures de la coulée de lave qui avance dans la ravine Miisi. L’activité actuelle peut être qualifiée d’«éruption non explosive», semblable aux événements de 2006 et 2009. Le niveau d’alerte 3 reste en vigueur sur le volcan
Le PHILVOCS indique que, pour le moment, on ne devrait pas assister à une éruption majeure. Une éruption majeure ne peut survenir que s’il y a une pression excessive des gaz à l’intérieur du volcan. Un survol du volcan a révélé l’absence de dépôts explosifs tels que des coulées pyroclastiques sur certaines zones du volcan. Toutefois, l’Institut demande à nouveau aux habitants de rester vigilants car des lahars peuvent encore se produire. La zone de sécurité doit être évitée à tout prix.

—————————————–

PHILVOCS indicates today that activity at Mayon is quite stable with several instances of rockfall activity and one volcanic earthquake during the past 24 hours. Rockfall events are generated by the collapsing lava front and margins of the advancing lava flow on the Miisi Gully. The current activity may be categorized as a “non-explosive eruption”, similar to events in 2006 and 2009. Alert Level 3 remains in effect over the volcano

PHILVOCS indicates that, for the moment, it does not expect a major eruption. It explains that a major eruption can only happen if there is an excessive pressure that causes gas volume inside the volcano. An aerial inspection revealed the absence of explosive deposits like pyroclastic flows on some areas of the volcano.  But the Institute still cautioned residents to stay alert as lahars may still occur, adding they should steer clear of the danger zone of the volcano.

Vue du sommet du Mayon (Crédit photo: PHILVOCS)

Dernières nouvelles du Mayon (Philippines) // Mayon’s latest news

9 heures: Selon les journaux philippins, le nombre de personnes évacuées est passé à plus de 20 000 alors que l’éruption du Mayon continue avec des émissions de lave. Le mardi 16 janvier 2018, 5 318 familles, soit 21 823 personnes, avaient été évacuées dans 25 barangays de la province d’Albay et séjournaient dans 18 centres d’hébergement provisoire. Les écoles sont fermées dans les zones où les salles de classe ont été réquisitionnées comme centres d’évacuation.
Le PHILVOCS indique que le niveau d’alerte 3 est toujours en vigueur sur le Mayon. Neuf épisodes de tremor, dont quatre accompagnés de fontaines de lave de courte durée ont été observés. On a enregistré également 75 effondrements le long du front de coulée et de petites coulées pyroclastiques dans la ravine Miisi.
Il est demandé aux habitants d’être vigilants et de s’abstenir d’entrer dans la zone de danger permanent (PDZ) de six et sept kilomètres de rayon sur le versant sud de la montagne en raison du risque de chutes de pierres, de glissements de terrain, d’explosions soudaines et d’effondrement du dôme pouvant générer des coulées pyroclastiques.
Source: Philippine Daily Inquirer.

°°°°°°°°°°°

17 heures : L’éruption de Mayon continue. Le « feu d’artifice » proposé par le volcan est admiré par la population locale et les touristes philippins. Il y a très peu de touristes étrangers car de nombreux vols ont été annulés à cause de la cendre. Encore et encore, les touristes sont invités à rester en dehors de la zone de danger de 8 kilomètres de rayon
le 16 janvier 2018, le conseil provincial a déclaré l’état de calamité pour la province d’Albay en raison de la menace que fait peser l’éruption du Mayon. Cette déclaration permettra aux autorités locales d’utiliser les fonds prévus en cas de catastrophe pour fournir une assistance aux zones touchées.
Quelque 30 000 personnes à Legazpi et dans les environs ont fui leur domicile ; c’est deux fois plus que le 15 janvier.
Le PHILVOCS indique que pour le moment l’éruption n’est pas explosive. L’Institut a enregistré neuf épisodes de tremor associés à quatre brèves coulées de lave et à des éboulements. En s’effondrant, le front de lave a généré une coulée de 2 km qui a emprunté les ravines Miisi et Buyuan. Le niveau d’alerte 3 reste en vigueur sur le volcan, ce qui signifie que l’activité est actuellement relativement élevée car le magma a atteint le cratère et une éruption majeure est possible dans les prochaines semaines ou même les prochains jours. Le niveau d’alerte 4 signifie qu’une éruption est possible « dans quelques jours » alors que le niveau 5 est décrété lorsqu’une éruption est en cours. Le niveau d’alerte pourrait de nouveau être augmenté dans les prochains jours ; cela dépendra des données fournies par les instruments de mesure. En 2014, Mayon manquait de gaz pour entrer en éruption. En 2018, les volcanologues doivent contrôler les gaz en permanence afin d’évaluer le risque éruptif.
Selon les chiffres fournis par les services sociaux, 4 659 familles (18 793 personnes) sont hébergées dans 23 centres provisoires dans les villes de Camalig, Daraga, Guinobatan, Ligao, Malilipot et Santo Doming et dans la ville de Tabaco. Quelque 1 184 familles (4 936 personnes) logent chez des parents à Daraga.
Les classes rassemblant plus de 10 000 élèves ont été fermées pendant les évacuations et beaucoup d’écoles ont été réquisitionnées comme centres d’hébergement provisoire. Des équipements lourds et les véhicules de service sont prêts à intervenir pour des opérations de nettoyage des routes, l’évacuation des habitants et l’acheminent  du matériel de secours. Les routes et les rivières qui peuvent être affectées par la lave du volcan sont sous surveillance étroite. Dans le pire des cas, des itinéraires alternatifs ont été identifiés pour éviter l’isolement des villes exposées aux coulées pyroclastiques et aux lahars.
Source: Inquirer.net.

————————————–

9:00: According to the Philippine newspapers, the number of people evacuated has increased to more than 20,000 as lava from Mayon Volcano continued to flow. As of Tuesday, January 16th, 2018, a total of 5,318 families or 21,823 individuals have been affected in 25 barangays in Albay and were staying in 18 evacuation centres. Classes remain suspended in areas where classrooms have been used as evacuation centers.

PHILVOCS indicates that Alert Level 3 is still in effect over Mayon Volcano. Nine episodes of tremor, four of which accompanied short-duration lava fountaining, and 75 lava collapse events, corresponding to rockfall along the front and margins of advancing lava and short pyroclastic flows downriver of Miisi were recorded.

Residents are advised to be vigilant, and to refrain from entering the six and seven-kilometre-radius permanent danger zone (PDZ) on the southern flanks of the mountain due to the danger of rock falls, landslides, and sudden explosions or dome collapse that may generate hazardous pyroclastic flows.

Source: Philippine Daily Inquirer.

°°°°°°°°°°°

17:00 : The eruption of Mayon continues. The “fireworks” are observed by the local population and domestic tourists. There are few foreign tourists because many flights have been cancelled because of the ash. Again and again, tourists are asked to stay beyond the 8-kilometer-radius danger zone

On Tuesday, the provincial board declared Albay under a state of calamity due to the threat of the eruption of Mayon. The declaration will allow local governments to use their calamity funds to provide assistance to affected areas.

About 30,000 people in and around Legazpi have fled their homes, more than double the official count on Monday.

PHILVOCS indicates that for the moment the eruption is not explosive. The Institute has recorded nine episodes of tremor, associated with four short-lived lava fountaining and rockfall events. The collapsed lava generated a 2-km lava flow on the Miisi and Buyuan gullies. Alert level 3 remains in effect over Mayon Volcano, which means that it is currently in a relatively high level of unrest as magma is at the crater and hazardous eruption is possible within weeks or even days. Alert level 4 means an eruption is possible “within days” while level 5 is when a hazardous eruption is under way. The alert level might again be raised in the coming days, according to the data provided by the instruments. In 2014, Mayon ran out of gas which prevented an eruption from happening. Volcanologists need to measure gas now as they need to be sure how strong the eruption would be.

The Department of Social Welfare and Development has monitored 4,659 families (18,793 people) staying in 23 evacuation centres in the towns of Camalig, Daraga, Guinobatan, Ligao, Malilipot and Santo Doming towns and Tabaco City. Some 1,184 families (4,936 people) are staying with relatives in Daraga.

Classes for more than 10,000 students were disrupted as they moved out of danger zones and as their schools were used as evacuation centers. Heavy equipment and service vehicles are ready to aid in road-clearing operations, the evacuation of residents, and the delivery of relief goods. Roads and rivers that may be affected by lava from the volcano are underclose monitoring. In a worst-case scenario, alternate routes have been identified to prevent the isolation of towns highly vulnerable to pyroclastic flows and lahars.

Source: Inquirer.net

Crédit photo: Wikipedia

Volcans des Philippines // Philippine volcanoes

Après une augmentation de la sismicité ces dernières semaines, le Kanlaon s’est calmé et aucun séisme d’origine volcanique n’a été détecté au cours des dernières 24 heures.
Du 19 au 20 décembre, on a enregistré 412 séismes volcaniques, principalement associés aux émissions de gaz de la zone sommitale. Les panaches de vapeur montaient à 400 mètres au-dessus du cratère. Le nombre de séismes volcaniques a montré des variations au cours des jours suivants et a significativement diminué le 26 décembre. Le dégazage au niveau des bouches actives n’a pas pu être observé en raison des épais nuages ​​enveloppant le sommet. Les données GPS de déformation indiquent une légère inflation de l’édifice depuis décembre 2015. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 644 tonnes par jour le 25 décembre 2017.
Le niveau d’alerte est maintenu à 2.

La sismicité est actuellement faible sur le Mayon. On observe une émission modérée de panaches essentiellement composés de vapeur. Il y a une légère inflation de l’édifice par rapport à septembre 2017. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 856 tonnes / jour le 03 décembre 2017.
Le niveau d’alerte est à 1.

La sismicité est également faible sur le Bulusan. Le dégazage au niveau des bouches actives n’a pas pu être observé en raison des épais nuages ​​recouvrant le sommet. Les dernières mesures GPS réalisées fin novembre ont révélé une légère déflation de l’édifice, cohérente avec les données du dernier trimestre 2017. Cependant, sur le long terme l’édifice connaît une légère inflation depuis juillet 2016.
Le niveau d’alerte est à 1.
Sources: PHILVOCS & Global Volcanism Program.

—————————————-

After the increase in seismicity of the past weeks, Kanlaon has calmed down and no volcanic earthquake was detected during the past 24 hours.

During 19-20 December there were 412 volcanic earthquakes, mostly associated with gas emissions from the summit area. Steam plumes rose 400 metres above the crater. The number of daily volcanic earthquakes showed variations during the following days and significantly decreased on 26 December. Degassing at the active vents could not be observed due to thick clouds covering the summit. Ground deformation data from continuous GPS measurements indicate slight inflation of the edifice since December 2015. SO2 emissions reached an average of  644 tonnes per day on 25 December 2017. The alert level is kept at 2.

Seismicity is currently low at Mayon. One observes a moderate emission of white steam-laden plumes. There is a slight inflation of the edifice relative to September 2017. SO2 emissions reached an average of 856 tonnes/day on 03 December 2017. The alert level is at 1.

Seismicity is low as well at Bulusan. Degassing at the active vents could not be observed due to thick clouds covering the summit. The last GPS measurements by the end of November revealed a slight deflation of the edifice, consistent with data in the last quarter of 2017. However, the edifice remains slightly inflated since July 2016 based on continuous GPS data.

The alert level is at 1.

Sources: PHILVOCS & Global Volcanism Program.

Vue du superbe cône du Mayon (Crédit photo: Wikipedia)

Kanlaon (Philippines): Hausse de la sismicité // Increase in seismicity

Le PHILVOCS indique que la sismicité est en hausse sur le Kanlaon. Le réseau sismique a enregistré 1 217 événements le 14 décembre 2017 contre 578 le 13 décembre. De petits nuages de vapeur sortent du cratère. Les mesures GPS révèlent une légère inflation de l’édifice depuis décembre 2015. Les émissions de SO2 atteignaient en moyenne 687 tonnes / jour le 13 décembre 2017.
Le niveau d’alerte reste à 2, ce qui signifie que le volcan connaît un niveau d’activité modéré. Le PHILVOCS indique qu ‘ »il y a probablement une intrusion magmatique en profondeur qui peut – ou non – déboucher sur une éruption. Cependant, tant que l’on ne se trouve dans la zone de danger permanent (PDZ) de 4 km de rayon, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. »
Il est rappelé au public que l’entrée dans la PDZ est strictement interdite en raison des risques d’éruptions phréatiques soudaines. Les pilotes doivent éviter de voler près du sommet du volcan.
La dernière éruption significative du Kanlaon s’est produite le 9 décembre 2017 et a duré une dizaine de minutes, avec des émissions de vapeur et de cendres.
Source: PHILVOCS & The Watchers.

————————————-

PHILVOCS indicates that seismicity is increasing on Kanlaon Volcano. The seismic network recorded 1,217 events on December 14th, 2017, versus 578 on December 13th. Light steam emissions are coming out of the summit crater. GPS measurements reveal a slight inflation of the edifice since December 2015. SO2 emissions reached an average of  687 tonnes/day on December 13th, 2017.

The alert level remains at 2, which means that the volcano is undergoing a moderate level of unrest. PHILVOCS says that “there is a probable intrusion of magma at depth which may or may not lead to a magmatic eruption. However, as long as you are not in the 4-km Permanent Danger Zone (PDZ), there is nothing to worry about.”

The public is reminded that entrance into the PDZ is strictly prohibited due to the further possibilities of sudden and hazardous steam-driven or phreatic eruptions. Pilots should avoid flying close to the volcano’s summit.

Kanlaon’s last notable eruption occurred on December 9th, 2017 and lasted approximately 10 minutes, with steam and ash emissions.

Source: PHILVOCS & The Watchers.

Crédit photo: Wikipedia

Kanlaon (Philippines)

Une éruption phréatique mineure a été observée sur le Kanlaon à 9h47 (heure locale) le 9 décembre 2017. L’éruption a été précédée par un dégazage au niveau du cratère dans la soirée du 8 décembre. Un épisode de dégazage antérieur avait déjà été observé en septembre 2016.
En se basant sur les enregistrements sismiques, PHILVOCS indique que l’éruption a duré une dizaine de minutes.
La hausse de la sismicité sous le volcan a commencé le 18 août 2017 et s’est poursuivie les jours suivants, obligeant le PHIVOLCS à élever le niveau d’alerte de 1 à 2 le 15 novembre 2017. Le niveau d’alerte 2 reste en vigueur, ce qui signifie que le volcan reste actif de manière modérée. Une éruption plus importante ne peut être exclue.
Il est rappelé au public que l’entrée dans le périmètre de danger permanent (PDZ) d’un rayon de 4 kilomètres est strictement interdite en raison des risques d’éruptions phréatiques soudaines.
Le dernier épisode éruptif du Kanlaon a débuté le 24 novembre 2015 et s’est terminé le 18 juin 2016 avec un VEI de 2 sur 7.
Sources: PHILVOCS & The Watchers.

————————————-

A minor phreatic eruption occrred at Kanlaon volcano at 09:47 (local time) on December 9th, 2017. The eruption was preceded by degassing at the summit crater during the evening of December 8th. A previous degassing episode had already been observed in September 2016.

Based on the seismic record, PHILVOCS indicates that the eruption lasted about 10 minutes.

Seismic unrest under the volcano started on August 18th, 2017 and continued increasing, forcing PHIVOLCS to raise the Alert Level from 1 to 2 on November 15th, 2017. Alert Level 2 remains in effect, which means that the volcano is undergoing a moderate level of unrest. A more significant eruption cannot be excluded.

The public is reminded that entry into the 4-kilometer radius Permanent Danger Zone (PDZ) is strictly prohibited due to the further possibilities of sudden and hazardous steam-driven or phreatic eruptions.

The last eruptive episode of this volcano started on November 24th, 2015 and ended on June 18th, 2016, with a VEI of 2 out of 7.

Sources: PHILVOCS & The Watchers.

On ne plaisante pas avec le Mayon (Philippines) // No kidding with Mayon Volcano (Philippines)

Beaucoup d’Occidentaux, parmi eux des Français, ont tendance à penser qu’il est facile de pénétrer dans des zones volcaniques interdites dans des pays comme l’Indonésie ou les Philippines parce que les contrôles sont moins stricts qu’à Hawaï, par exemple. Une telle idée reçue peut s’avérer erronée, comme l’ont réalisé 31 randonneurs sur le volcan Mayon aux Philippines. En effet, les agents du gouvernement local les ont arrêtés le 25 septembre pour avoir pénétré dans le Parc Naturel du Volcan Mayon (MVNP) sans autorisation ou permis, comme cela est désormais obligatoire.
Le chef de la police de Malilipot a déclaré que les randonneurs locaux ont été arrêtés pour avoir violé l’article 11 de l’ordonnance d’Albay n° 0023-2016, qui définit les modalités de randonnée dans le Parc Naturel du Mayon.

Les contrevenants ont été remis en liberté après avoir payé une amende 5 000 pesos (environ 85 euros). L’ordonnance prévoit une amende de 5 000 pesos pour la première infraction et un an d’emprisonnement en cas de récidive.
Comme d’habitude, la conséquence d’un tel comportement est un renforcement des interdictions. Suite à l’arrestation des 31 randonneurs, le conseil provincial d’Albay cherche à mettre en place de nouvelles mesures plus strictes à l’attention de ceux qui entrent dans le Parc Naturel.

En mai 2013, au moins cinq montagnards – dont quatre étrangers – ont été tués par une soudaine éruption du Mayon. Cet événement a poussé le gouvernement provincial à élaborer une ordonnance interdisant la pratique d’activités de trekking et d’alpinisme sur le volcan, y compris l’accès au cratère.
Source: Inquirer.net.

————————————-

Many Westerners, among them French people, tend to think that it is easy to get into forbidden zones in countries like Indonesia or the Philippines because controls are less strict than in Hawaii, for instance. However, such an idea might prove wrong, as 31 mountaineers have just realised on Mayon Volcano. Indeed, local government agents arrested them on September 25th for trekking and climbing the Mayon Volcano Natural Park (MVNP) without the necessary clearance and permit.

The chief of the Malilipot police said the local climbers were intercepted for violating Section 11 of Albay’s Ordinance No. 0023-2016, which prescribes the guidelines for trekking MVNP.

The mountaineers were released after paying 5,000 pesos (about 85 euros) as penalty for the violation. The ordinance imposes a P5,000-fine on first offence, and one year imprisonment against repeat violators.

As usual, the consequence of such behaviour is a reinforcement of the interdictions. The provincial council of Albay are poised to tackle how best to punish those who enter the MVNP especially after the arrest of the local mountaineers.

In May 2013, at least five mountaineers were killed, including four foreigners, when Mayon Volcano erupted.  This prompted the provincial government to craft the ordinance banning the conduct of trekking and mountaineering activities, including crater climbing, on the volcano.

Source : Inquirer.net.

Le Mayon: un superbe cône volcanique capable de tuer (Crédit photo: Wikipedia)

Kanlaon (Philippines)

Le PHILVOCS a fait passer le niveau d’alerte du Kanlaon à 1, ce qui signifie que le volcan montre un regain d’activité. Il est rappelé aux visiteurs et à la population que l’entrée dans la Zone de Danger Permanent ‘PDZ) d’un rayon de quatre kilomètres est strictement interdite en raison des risques d’éruptions phréatiques soudaines.
Le PHILVOCS enregistre une hausse de l’activité sismique qui pourrait être causée par des éruptions phréatiques au niveau du cratère sommital, bien qu’aucun dégazage et aucune émission de vapeur n’ait été observés cette année.
Le réseau de surveillance sismique du Kanlaon a enregistré un total de 244 événements d’origine volcanique depuis le 24 juin.
Les données de déformation au sol révèlent que l’édifice montre une inflation depuis décembre 2015.

—————————————

PHILVOCS has raised the alert status of Kanlaon volcano to level 1, which means that the volcano has entered a period of unrest. Visitors are strictly reminded that entry into the four-kilometre radius Permanent Danger Zone (PDZ) is strictly prohibited due to the possibilities of sudden phreatic eruptions.

PHILVOCS has monitored an increased seismic activity that could be caused by phreatic eruptions at the summit crater, despite the absence of visible degassing or steaming from the active vent this year.

Kanlaon volcano’s seismic monitoring network has recorded a total of 244 volcanic earthquakes since June 24th.

Ground deformation data indicate that the Kanlaon edifice has remained inflated since December 2015.

Crédit photo: Wikipedia