Les lacs de lave se font rares // Lava lakes are getting rare

Il n’y a actuellement aucun lac de lave sur le Kilauea (Hawaii) où la dernière éruption s’est terminée en août 2018.

Dans une note publiée le 9 juillet 2019, on peut lire sur le site Web VolcanoDiscovery qu’«aucun changement significatif n’a été observé sur l’Erta Ale (Éthiopie) au cours des dernières semaines. L’éruption latérale (commencée début 2017) se poursuit et agrandit progressivement le vaste champ de lave sur les flancs sud et est du volcan. À l’heure actuelle, des fronts de coulées actives sont présents à environ 5 km au sud-est de la caldeira sommitale, où existe toujours un lac de lave, mais il reste relativement profond dans le cratère sud.» Cela confirme les informations communiquées par des visiteurs qui ont affirmé que l’on discernait à peine le lac à travers les panaches de gaz émis par le volcan.

L’Observatoire Volcanologique de Goma (République démocratique du Congo) signale que l’effondrement des parois internes du cratère de Nyamuragira, observé en mai 2019, s’est poursuivi au cours du mois de juillet. On pouvait voir des fontaines de lave émises par un petit cône, mais il n’est fait état d’aucun lac de lave. Il a disparu en juin 2019.

Le niveau du lac de lave du Nyiragongo (République démocratique du Congo) a baissé, ce qui le rend invisible pendant la journée. L’incandescence du lac continue d’être visible la nuit. L’activité a également diminué au niveau d’un petit cône éruptif qui s’est formé dans le cratère en 2014.
Observatoire Volcanologique de Goma (OVG)

Les dernières images de la webcam suggèrent qu’un petit lac de lave est toujours présent au fond du cratère du Villarrica (Chili). Les dernières informations indiquent que des explosions stromboliennes éjectent des matériaux incandescents sur les flancs du volcan dont le niveau d’alerte est Jaune.

Un chaudron de lave est toujours présent au fond du cratère du Masaya (Nicaragua).

Un nouveau lac de lave a été récemment découvert dans le cratère du Mont Michael, un volcan actif sur l’île Saunders, l’une des îles Sandwich du Sud. Selon le British Antarctic Survey, le lac de lave a un diamètre d’environ 110 mètres. La température de la lave varie entre 989 et 1,279°C sous une croûte dont la température de surface est comprise entre 284 et 419°C.

Un lac de lave semble toujours exister au fond du cratère de l’Erebus (Antarctique), mais il est rarement visité en raison des conditions d’accès difficiles.

———————————————–

There is currently no lava lake on Kilauea (Hawaii) where the last eruption came to an end in August 2018.

In a post released on July 9th, 2019, one can read on the VolcanoDiscovery website that “no significant changes have occurred at Erta Ale (Ethiopia) during the past weeks. The flank eruption (which had started in early 2017) is still going on, gradually enlarging the vast new lava flow field on the southern and eastern flanks. Right now, active flow fronts are present at approximately 5 km SE of the summit caldera where the lava lake is also present, but still relatively deep in the southern pit crater.” This confirms the report of visitors who said that the lava lake was hardly visible through the gas plumes emitted by the volcano.

The Observatoire Volcanologique de Goma (Democratic Republic of Congo) reports that collapses of Nyamuragira’s inner crater walls observed in May 2019 continued during the month of July. Lava fountaining from a small cone was visible, but no lava lake is mentioned. It disappeared in June 2019.

The level of Nyiragongo’s lava lake has dropped, making it not visible in the daytime. Incandescence from the lake continues to be visible at night. Activity has also declined at a small eruptive cone that formed in the crater in 2014.

The latest webcam images suggest that a lava pond is still observed deep at the bottom of Villarrica’s crater (Chile).The latest reports indicate that strombolian explosions eject incandescent material onto the flanks of the volcano whose alert level is Yellow.

A boiling lava pond is still present at the bottom of Masaya (Nicaragua).

A new lava lake was recently discovered was discovered in the crater of Mount Michael, an active volcano on Saunders Island, one of the South Sandwich Islands. According the British Antarctic Survey, the lava lake has a diameter of about 110 metres. The temperature of the lava varies between 989 and 1.279°C under a crust whose surface temperature is between 284 and 419°C.

A lava lake is expected to exist at the bottom of Mt Erebus’ crater (Antarctica), but it is rarely visited due to the difficult access conditions.

Le lac de lave du Nyiragongo peut être superbe (Crédit photo: Wikipedia)

Lac de lave à ras bord dans le cratère de l’Halema’uma’u (Crédit photo: HVO)

Disparition du lac de lave du Nyiamuragira (République Démocratique du Congo) ! // No more lava lake within Nyiamuragira volcano (DRC) !

drapeau-francaisSelon une note parue sur le site web de l’agence VolcanoDiscovery, le lac de lave qui bouillonnait à l’intérieur du cratère du Nyiamuragira a récemment disparu. La découverte a été faite au cours d’un récent survol du volcan par des scientifiques de l’Observatoire volcanologique de Goma.

On ne sait pas exactement quand et comment cet événement a eu lieu, mais le signal thermique a brutalement disparu vers le 1er avril, ce qui laisse supposer que le lac – qui était apparu en 2014 – s’est vidangé rapidement vers cette date. Au cours du survol effectué le 6 avril, les scientifiques ont seulement vu une bouche incandescente d’où s’échappait un jet de gaz à haute température…mais le lac de lave n’était plus là !

————————————-

drapeau-anglaisAccording to a report to be read on the VolcanoDiscovery website, the lava lake within the crater of Nyiamuragira volcano has recently disappeared. The discovery was made during a recent survey by scientist from the Goma volcano observatory.

It is not known when exactly this event happened and how, but the thermal signal stopped abruptly around April 1st, suggesting that the lake, which had appeared during 2014, drained quickly at around this date. During their overflight on April 6th, the group of scientists only saw an incandescent vent releasing a jet of hot gases, in the place of the lava lake.

Nyiamuragira

Vue de l’éruption du Nyiamuragira en 2012 (Crédit photo: OVG)

Nyiragongo & Nyiamuragira (République Démocratique du Congo)

drapeau francaisLa NASA a mis en ligne trois photos du Nyiragongo et du Niyamuragira prises le 9 Février, 2015 par le système d’Imagerie OLI du satellite Landsat 8.
http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=85273&src=eorss-nh

La première image montre une vue d’ensemble de la région, avec le Nyamuragira au nord et le Nyiragongo au sud.
La deuxième image montre une vue rapprochée du Nyamuragira. Le volcan possède une petite caldeira avec des parois d’une centaine de mètres de hauteur. Les observations satellitaires de 2014 ont confirmé la présence d’un lac de lave, invisible sur les dernières images à cause des panaches de gaz et de vapeur.
La troisième image montre un gros plan du Nyiragongo qui se dresse à  une quinzaine de kilomètres au sud-est du Nyiamuragira. Sa caldeira héberge elle aussi un lac de lave caché par les panaches de gaz sur la photo. Parfois, le Nyiragongo laisse échapper d’énormes coulées de lave fluide, comme en 1977 et 2002, avec des conséquences désastreuses pour la ville de Goma, à une quinzaine de kilomètres au sud du volcan. Ces événements sont décrits dans mon livre Killer Volcanoes. .

 ——————————————–

drapeau anglaisNASA has released 3 photos of Nyiragongo and Niyamuragira volcanoes acquired on February 9th, 2015 by the Operational Land Imager (OLI) on the Landsat 8 satellite.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=85273&src=eorss-nh

The first image shows a broad view of the region, with Nyamuragira to the north and Nyiragongo to the south.

The second image shows a close-up view of Nyamuragira. The volcano is topped with a small caldera with walls about 100 metres high. Satellite observations in 2014 confirmed the presence of a lava lake which cannot be seen on the latest images because of the gas and steam plumes.

The third image shows a close-up of Nyiragongo, 15 kilometres southeast of Nyiamuragira. Its caldera also holds a lava lake hidden by gas plumes on the photo. Occasionally, Nyiragongo releases huge flows of fluid lava, like in1977 and 2002 with deadly consequences for the city of Goma which lies about 15 kilometres south of the volcano. These events were described in my book Killer Volcanoes.

Congo-blog

Crédit photo:  NASA.

Un lac de lave dans le cratère du Nyiamuragira (République Démocratique du Congo) ?

drapeau francaisD’après le site web livescience.com, un nouveau lac de lave a fait son apparition au fond du cratère nord du Nyiamuragira. La lave s’agite encore dans les profondeurs et son niveau fluctue mais les scientifiques pensent que l’on pourrait bientôt avoir affaire à un lac de lave permanent, comme dans le cratère du Nyiragongo à quelques kilomètres du Nyiamuragira.

————————————

drapeau anglaisAccording to the livescience.com website, a new lava lake has appeared in the North Pit Crater of Nyamuragira volcano. Lava is still deep within the crater and its level is fluctuating but scientists think the volcano may eventually spawn a long-lived lava lake like neighbouring Nyiragongo.

Une éruption du Nyiamuragira la semaine prochaine ? Les paris sont ouverts ! // Will Nyiamuragira erupt next week ? It’s anyone’s guess!

drapeau francaisD’après Kaco Karume, member de l’Observatoire Volcanologique de Goma, le Nyiamulagira connaît actuellement une activité intense qui pourrait déboucher sur une éruption au cours de la semaine prochaine.Toutefois, cette dernière n’aura pas d’effet sur le Nyiragongo dont l’activité est normale en ce moment.

Kaco Karuma a voulu rassurer les populations locales en précisant qu’elles seront informées de l’évolution de la situation sur le volcan qui se trouve à 22 km au nord de Goma.

D’après un responsable de la sécurité dans le Parc National des Virunga, le volcan ne représente pas une menace pour les gorilles et autre animaux qui vivent à proximité.

La dernière éruption du Nyiamuragira remonte à novembre 2011. En voici une bonne vidéo, avec d’impressionnantes fontaines de lave atteignant 400 mètres de hauteur.  :

http://www.theguardian.com/world/video/2011/nov/14/congo-nyamuragira-volcano-eruption-video

Il faudrait savoir quelle activité est intense en ce moment sur le Nyiamuragira. Comme le fait remarquer Dario Tedesco dans la vidéo, une activité sismique très intense dans la région est susceptible de déstabiliser les flancs fragiles du Nyiragongo. La menace serait alors très importante pour la ville de Goma.

Source : Xinhuanet.

 ———————————————–

drapeau anglaisAccording to Kaco Karume, member of the Volcanic Observatory of Goma, Nyamulagira volcano is currently in highly intense activity that can lead to an eruption in the coming days of next week. The eruption will have no impact on Nyiragongo whose activity is in a normal state.

Karume reassured local residents that they will be informed of the evolution of the volcano which is located 22 km north of Goma.

According to a member of the security of Virunga National Park, the volcano poses no threat to mountain gorillas and other animals that live there.

Nyiamuragira’s last eruption dates back to November 2011. Here is a good video of the eruption with 400-metre-high lava fountains:

http://www.theguardian.com/world/video/2011/nov/14/congo-nyamuragira-volcano-eruption-video

It would be great to know what kind of activity is currently intense at Nyiamuragira. As Dario Tedesco puts it in the video, very intense seismic activity in the region might destabilize the flanks of neighbouring Nyiragongo. The threat would then be very high for Goma.

Source : Xinhuanet.

Volcans du Congo: Encore trop de danger // RDC volcanoes: Still too dangerous

drapeau francaisMalgré les efforts de sécurisation de la région par les forces de la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo), il est toujours fortement déconseillé de visiter les volcans Nyiragongo et Nyiamuragira.

Début février, une mission scientifique a dû être héliportée pour accéder aux deux volcans afin de voir si l’augmentation des émissions gazeuses observées ces derniers temps correspondait à une montée de magma vers la surface.

Selon Dario Tedesco – qui conduisait la mission pour le compte des Nations Unies – la situation actuelle rend impossible tout travail à proximité des volcans. Les chercheurs ont même dû abandonner les postes de surveillance volcanique pour éviter le pillage du matériel.

Le Nyiragongo, le Nyiamuragira et le Lac Kivu et ses gaz sont comme des épées de Damoclès au-dessus des habitants de Goma. En plus de l’aide apportée aux scientifiques, la MONUSCO a travaillé avec les autorités locales pour mettre en oeuvre un plan d’évacuation de la population en cas d’urgence.

Des combats entre les forces gouvernementales et les rebelles continuent à secouer le Nord et le Sud Kivu. Près de 3 millions de personnes ont été déplacées en RDC à cause de ce conflit, dont 60% dans ces deux provinces.

Source : United Nations news centre.

 ————————————————

drapeau anglaisDespite the security efforts in the region by the MONUSCO forces (United Nations Organization Stabilization Mission in the DR Congo), it is still absolutely not advised to visit Nyiragongo and Nyiamuragira volcanoes.

Early in February, a scientific mission had to be carried by helicopter on both volcanoes in order to see of the increase in the gas plumes in recent weeks also meant a magma ascent towards the surface.

According to Dario Tedesco, who was leading the mission on behalf of the United Nations, the current situation is making it difficult, even impossible to work next to the volcanoes and scientists had to quit most of the surveillance points in order to avoid possible looting.

Nyiragongo, Nyiamuragira and Lake Kivi with its gases are hanging like a Damocles’ sword above the heads of the inhabitants of Goma. Beside the help to the scientists, the MONUSCO has also been working with local authorities to create a contingency plan in the event of an emergency evacuation. Recent fighting between the Government and rebel groups continues to devastate the eastern regions, particularly North and South Kivu. Nearly 3 million people are currently displaced by conflict within DRC, more than 60 per cent of them in the two provinces.

Source : Centre d’information des Nations Unies.

Nyiragongo-blog

Le lac de lave du Nyiragongo.  (Source: Wikipedia)

Nyiragongo & Nyiamuragira (République Démocratique du Congo)

drapeau francaisLa NASA a mis en ligne une image du Nyiragongo et du Nyiamuragira ( les couleurs ne sont pas réelles) acquise par le satellite Landsat 8 le 29 juillet 2013.

Le Nyiragongo héberge un lac de lave permanent trahi par la lueur rouge de la lumière infrarouge ondes courtes. Un panache de gaz bleu et peu épais s’échappe du Nyiragongo et se dirige vers le nord, cachant en partie le Nyiamyragira. La couleur blanche du panache du Nyiamuragira indique la présence d’une importante quantité de vapeur d’eau.

 

drapeau anglaisNASA has released an image of Nyiragongo and Nyiamuragira volcanoes taken by the Landsat 8 satellite on July 29th 2013.

Nyiragongo features a persistent lava lake, revealed by the red glow of shortwave infrared light. A translucent blue volcanic plume stretches north from Nyiragongo, partially shrouding Nyamuragira. The plume from Nyamuragira is dense and white, suggesting the presence of large amounts of water vapour.

Nyiragongo-2

(Avec l’aimable autorisation de la NASA)