Volcans autour du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique à travers le monde, telle qu’elle est communiquée par les différents observatoires et relayée par la Smithsonian Institution.

Un essaim sismique a été enregistré dans le secteur ouest de l’Etna (Sicile) entre 05h55 et 15h21 (heure locale) le 20 novembre 2018. Les réseaux de surveillance de l’INGV ont détecté plus de 40 événements avec une magnitude comprise entre M 1,6 et M 3,5. Ce dernier a eu lieu à 6h06 et était situé à environ 5 kilomètres au nord-est d’Adrano, à une profondeur d’environ 22 kilomètres.
Les épicentres des différents événements sismiques sont tous situés sur le flanc ouest du volcan, en amont des municipalités de Bronte, Adrano et Biancavilla, principalement dans la région du Monte Minardo. La profondeur des hypocentres varie entre 15 et 27 km. C’est une région dans laquelle des essaims sismiques ont déjà été observés par le passé.
Bien que l’essaim sismique se soit limité à l’après-midi, des secousses isolées ont continué de se produire dans la région occidentale de l’Etna.

Dans le même temps, une modeste activité strombolienne continue à animer les cratères sommitaux (Bocca Nuova, Cratère Nord-Est et Nouveau Cratère Sud-Est) depuis plusieurs semaines. En particulier, le petit cône de scories présent à l’intérieur de la bouche orientale du Nouveau Cratère Sud-Est émettait également, dans la soirée du 20 novembre, une petite coulée de lave qui est restée confinée à l’intérieur de cette même bouche.

Source : INGV.

Le PHIVOLCS indique qu’entre le 14 et le 20 novembre 2018, les panaches de vapeur émis par le Mayon (Philippines) descendaient en plusieurs points sur les pentes du volcan. Une incandescence était visible la nuit au niveau du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Il est rappelé aux habitants de ne pas pénétrer dans la zone de danger permanent de 6 km de rayon et dans la zone de danger supplémentaire de 7 km sur les flancs SSO et ENE.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont l’intention de se rendre au Vanuatu. Les lacs de lave du Benbow et du Marum continuent d’être actifs et émettent de volumineux panaches de gaz et de vapeur. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Il est conseillé au public de rester en dehors de la zone de danger permanent d’un rayon de 1 km autour du Benbow et de 2,7 km autour du Marum.

De fortes explosions secouaient parfois le Yasur en octobre en novembre. Le niveau d’alerte reste à 2, sur une échelle de 0 à 4.
Source: GeoHazards.

Entre le 9 et le 15 novembre 2018, le volume du dôme de lave au sommet du Merapi (Indonésie) a augmenté à un rythme de 2 400 mètres cubes par jour, moins vite que la semaine précédente. Le 14 novembre, le volume du dôme était estimé à 290 000 mètres cubes.

Source : VSI.

L’éruption au niveau du cône dans la caldeira du Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska) se poursuit, avec une intensification au cours des dernières heures. Les données satellitaires et les images de la webcam révèlent une température de surface élevée suite aux projections et aux épanchements de lave. Les coulées de lave ont parcouru jusqu’à 1,2 km de la bouche éruptive. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge à cause des abondantes émissions de cendre et le niveau d’alerte volcanique reste à Vigilance.

Dernière minute: L’AVO vient d’indiquer à 11 heures (heure locale) que l’activité du Veniaminof est en baisse et que la couleur de l’alerte aérienne a été abaissée à la couleur Orange.
Source: AVO.

L’éruption du Sabancaya (Pérou) se poursuit sans grands changements. On enregistre en moyenne 20 explosions par jour sur le volcan. Les émissions de SO2 atteignent en moyenne 3000 tonnes par jour. Le public ne doit pas s’approcher du cratère dans un rayon de 12 km.
Source: INGEMMET.

Même si la crise éruptive du 19 novembre 2018 est maintenant terminée, le Fuego (Guatemala) continue à montrer une activité soutenue avec des explosions faibles à modérées qui génèrent des panaches de cendre qui montent jusqu’à 4600 mètres d’altitude. On observe toujours de l’incandescence la nuit au niveau du cratère. Des avalanches de matériaux avec des blocs pouvant atteindre 2 ou 3 mètres de diamètre continuent à dévaler dans plusieurs ravines sur les flancs du volcan. L’INGV pense que ce type d’activité est susceptible de durer plusieurs jours et demande à la population d’être vigilante.

——————————————–

Here is some news of the volcanic activity around the world, as communicated by the different observatories and relayed by the Smithsonian Institution.

A seismic swarm was recorded in the western part of  Mt Etna (Sicily) between 05:55 and 15:21 (local time) on November 20th 2018. The INGV monitoring networks detected more than 40 events with magnitudes between M 1.6 and M 3.5. The latter took place at 6:06 am and was located about 5 kilometres north-east of Adrano, at a depth of about 22 kilometres.
The epicentres of the various seismic events were all located on the west flank of the volcano, upslope from the municipalities of Bronte, Adrano and Biancavilla, mainly in the Monte Minardo region. The depth of the hypocentres varied between 15 and 27 km. This is a region in which seismic swarms have been observed in the past.
Although the seismic swarm was limited to the afternoon, isolated events continued to occur in the western region of Etna.
At the same time, a modest Strombolian activity has continued to animate the summit craters (Bocca Nuova, North-East Crater and New South-East Crater) for several weeks. In particular, the small cone of scorie inside the eastern vent of the New South-East Crater also emitted, on the evening of November 20th, a small lava flow which remained confined inside this same vent .
Source: INGV.

PHIVOLCS reports that between November 14th and 20th, 2018, white steam plumes emitted from Mayon (Philippines) drifted downslope and then in multiple directions. Crater incandescence was visible at night. The alert level remains at 2 (on a 0-5 scale). Residents are reminded to stay away from the 6-km-radius Permanent Danger Zone and the 7-km Extended Danger Zone on the SSW and ENE flanks.

Good news for those who intend to go to Vanuatu. The lava lakes in the craters of Benbow and Marum continue to be active and produce substantial and sustained gas-and-steam emissions. The alert level remains at 2 (on a scale of 0-5). The public is advised to stay outside of the Permanent Danger Zone defined as a 1-km radius from Benbow Crater and a 2.7-km radius from Marum Crater.

Ongoing explosions at Yasur were sometimes strong in October and November. The alert level remains at 2 (on a scale of 0-4)

Source: GeoHazards.

Between November 9th and 15th, the lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) grew at a rate of 2,400 cubic metres per day, slower than the previous week. By November 14th, the volume of the dome was an estimated 290,000 cubic metres.

Source: VSI.

The eruption from the cone in Veniaminof’s caldera (Aleutians /Alaska) continues at low levels. Satellite and webcam data show elevated surface temperatures from minor lava spattering and lava effusion. The lava flows have travelled as far as 1.2 km from the vent. The aviation colour code remains at Orange and the volcanic alert level remains at Watch.

Last minute: AVO has just indicated at 11:00 (local time) that activity at Veniaminof has decreased and that the aviation colour code has been lowered to Orange.

Source: AVO.

The eruption of Sabancaya (Peru) continues in a stable way. An average of 20 explosions per day is recorded at the volcano. SO2 emissions average 3,000 tons per day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

Source: INGEMMET.

Although the eruption crisis of November 19th, 2018 is now over, Fuego (Guatemala) continues to show sustained activity with weak to moderate explosions that generate ash plumes that rise up to 4600 metres above sea level. Incandescence is still observed at night above the crater. Avalanches of material with blocks up to 2 or 3 metres in diameter continue to travel in several drainages on the flanks of the volcano. INGV believes that this type of activity is likely to last several days and asks the population to be vigilant.

Evolution de l’activité sismique sur le Fuego (Source: ISIVUMEH)

Ambrym (Vanuatu)

Selon le dernier rapport du gouvernement du Vanuatu, l’activité volcanique à Ambrym reste à un niveau élevé. Cependant, de nouvelles analyses scientifiques montrent qu’il n’y a pas de risque imminent d’intensification de cette activité. En conséquence, le niveau d’alerte reste à 2.
L’activité volcanique devrait rester stable dans les prochaines semaines. Le danger se limite aux cratères actifs. La zone d’exclusion permanente est d’environ 1 km autour du cratère du Benbow et la zone de danger A du Marum (Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu) est d’environ 2,7 km autour du cratère du Marum (voir la carte ci-dessous).
Les observations effectuées entre décembre 2017 et janvier 2018 confirment que l’activité n’a pas évolué. Il y a toujours un lac de lave dans les cratères du Benbow et du Marum, avec un important dégazage et des émissions de nuages de vapeur. Une forte odeur de gaz volcanique persiste dans toute la zone.
L’alerte volcanique à Ambrym est au niveau 2 depuis le 7 décembre 2017. Il est demandé aux agences de voyage, aux autorités locales, aux habitants d’Ambrym et au public en général de ne pas pénétrer dans les zones d’exclusion permanente autour du Marum et du Benbow. Les derniers documents mis en ligne sur Internet montrent que cette recommandation n’est guère respectée…
Source: Geohazards.

————————————-

According to the government of Vanuatu’s latest report, volcanic activity at Ambrym is still elevated. However, new scientific analyses suggest that there is no imminent risk of increase. As a consequence, the alert level remains at Level 2.

Volcanic activity is likely to continue in this state. Danger is restricted to visitors approaching the active craters; The restricted area of risk is limited to the Permanent Exclusion Zone at Benbow which is about 1 km around Benbow crater and the Danger Zone A at Marum (including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu) which is about 2.7 km around Marum crater (see map below)

Observations performed from December 2017 to January 2018 confirm that the activity is not changing. Field observations show it consists of ongoing lava lake activity in Benbow and Marum craters inducing ongoing substantial degassing and emission of steam cloud. Visitors approaching the volcanic area and craters can smell the volcanic gas.

Alert Level for Ambrym volcano has been at level 2 since 7 December 2017.

All tourism agencies, local autorities, people of Ambrym and the general public are asked not to access the Permanent Exclusion Zones around Marum and Benbow. The latest documents released on the Internet show that this recommendation is not really respected…

Source: Geohazards.

Zones de danger autour du Marum et du Benbow (Source: Geohazards)

A l’attention de ceux qui vont se rendre au Vanuatu // For the attention of those who will go to Vanuatu

INFORMATION IMPORTANTE.

Le Geohazards Department indique qu’il a enregistré des changements significatifs dans l’activité volcanique et a fait passer de deux à trois le niveau d’alerte pour Ambrym . Il est possible que cette hausse de l’activité se solde par une éruption mineure et tous les visiteurs sont fortement invités à garder une distance d’au moins deux kilomètres par rapport au cratère du Benbow et trois kilomètres par rapport à celui du Marum.
Le Département ajoute qu’«il est très important que les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyages considèrent très sérieusement cette information pour éviter les bombes volcaniques, les gaz, les cendres et autres dangers liés à des activités géothermales».
Une carte montrant les zones à risques à Ambrym figure ci-dessous.

———————————

IMPORTANT INFORMATION.

The Geohazards Department indictes it has recorded drastic changes in the volcano’s activity and has increased the alert level for Ambrym from two to three. There is a possibility the increased activity might result in a minor eruption and all visitors are strongly advised to keep a distance of at least two kilometres from the Benbow crater and three kilometres from the Marum crater.

The Department adds that “it is very important that communities, villages, visitors and travel agencies seriously consider this information to avoid volcanic projectiles, gases, ashes and other geo-thermal hazards”.

A safety map of Ambrym volcano can be found here below.

Zones à risques autour du Marum et du Benbow

 (Source: Vanuatu Meteorology and Geohazards)

 

Le Marum (Vanuatu) depuis votre fauteuil ! // Marum Volcano (Vanuatu) from your armchair !

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez explorer le cratère du Marum et son lac de lave depuis votre fauteuil grâce à Google Street View. Marum est l’un des neuf volcans actifs du Vanuatu, cet archipel situé à environ 1 600 kilomètres à l’est de l’Australie.
Pour obtenir les images qui viennent enrichir sa cartographie de la planète, Google a envoyé deux explorateurs dans le cratère où bouillonne le lac de lave. Les hommes sont descendus en rappel sur une hauteur d’environ 400 mètres pour réaliser des images à 360 degrés. Pour cela, ils ont utilisé le dernier instrument d’acquisition d’images de Google, le Street View Trekker. Les images du cratère du Marum et du lac de lave sont disponibles sur Google Map Street View :
https://www.google.com/maps/@-16.2500152,168.1359185,3a,90y,123.63h,64.28t/data=!3m6!1e1!3m4!1sQZNcwUQmCoBcvc2zxPL6ow!2e0!7i13312!8i6656

——————————-

By clicking on the link below, you will be able to explore the crater of Marum volcano and its lava lake from your armchair thanks to a new Google Street View. Marum is one of the nine active volcanoes in Vanuatu, an archipelago about 1,600 kilometres east of Australia.

To further expand its global mapping, Google sent two explorers into a crater above the boiling lava lake in Marum volcano. The men rappelled about 400 metres into the crater to collect 360-degree imagery using the company’s latest image-gathering device, called Street View Trekker. Now available on Google Map’s Street View, users can explore the crater and its lava lake.

https://www.google.com/maps/@-16.2500152,168.1359185,3a,90y,123.63h,64.28t/data=!3m6!1e1!3m4!1sQZNcwUQmCoBcvc2zxPL6ow!2e0!7i13312!8i6656

Lac de lave du Marum (Crédit photo: Wikipedia)

Augmentation de l’activité volcanique au Vanuatu // Increase in activity at Vanuatu volcanoes

drapeau-francaisLes autorités en charge de la Protection Civile au Vanuatu contrôlent attentivement l’augmentation simultanée d’activité encore jamais observée sur trois volcans de la région.
Le Vanuatu Geohazards Department, responsable des aléas géologiques au Vanuatu, a établi le niveau d’alerte 2 sur le Yasur à Tanna et sur les volcans d’Ambrym, en particulier le Marum et le Benbow. Il est demandé aux populations locales et aux touristes de ne pas s’aventurer sur la lèvre de ces volcans. Le niveau 1 reste de mise pour le Lac Manaro Voui sur Ambae.
Les volcans du Vanuatu sont parmi les plus accessibles au monde et sont une attraction majeure pour l’industrie touristique.
Source : Presse néo-zélandaise & Geohazards.

————————————

drapeau-anglaisDisaster authorities in Vanuatu are closely monitoring unprecedented simultaneous increases in activity at three of the country’s volcanoes.
The Vanuatu Geohazards Department has put out level 2 alerts for both the northern and southern volcanoes of Ambrym (Marum and Benbow) and Tanna (Yasur) with local communities and tourists banned from visiting the rim of these craters. There is a lesser level 1 alert for a volcano on Ambae (Manaro Voui crater lake). Vanuatu’s volcanoes are among the most accessible in the world and are a major attraction for the tourist industry.
Source: New Zealand media & Geohazards.

Expédition sur le Marum (Vanuatu)

drapeau francaisEn cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez voir une vidéo et de belles photos du Marum (Vanuatu). Elles sont le résultat d’une expédition effectuée par Sam Crossman, un aventurier californien, qui était accompagné d’une équipe technique. Ces hommes ont utilisé des drones de haute technologie, des caméras à réalité virtuelle et des capteurs portables biométriques pour observer la géologie d’un tel environnement extrême.
Le projet a été financé par une compagnie d’accessoires pour iPhone, Kenu.com, et il incluait une équipe de spécialistes capables de créer le premier modèle 3D d’un volcan et d’un lac de lave. Sam Crossman portait une combinaison thermique faite sur mesure et capable de résister à des températures allant jusqu’à 1600 ° C.
Le but du projet était de mieux comprendre comment la vie microbienne pouvait exister et coloniser un tel environnement extrême. Un membre de l’équipe analyse actuellement les échantillons prélevés dans le cratère en utilisant le système SHERLOC de la NASA qui sera utilisé dans la prochaine mission de l’agence spatiale vers Mars en 2020.
L’équipe a utilisé un drone pour cartographier les zones du cratère rendues invisibles par les gaz. En effet, en raison des importantes émissions de SO2, il est pratiquement impossible d’obtenir une image nette du cratère par satellite.

Le pilote des drones utilisés pendant l’expédition a réussi à capturer des images aériennes à différents moments. Elles ont permis à l’équipe d’assembler les photos en utilisant un logiciel adapté. Ce faisant, ils ont créé le premier modèle 3D, sans la présence des gaz et à échelle réelle, d’un volcan et d’un lac de lave, ce qui a permis d’obtenir des mesures précises. Ainsi, cet environnement autrement inaccessible est devenu un environnement virtuel qui peut désormais être exploré par toute personne possédant un ordinateur portable et disposant d’une connexion wifi.
http://www.mirror.co.uk/news/world-news/see-inside-ambrym-volcano-drone-5870484

Source: The Daily Mirror.

 ——————————————–

drapeau anglaisBy clicking on the link below, you will see a video and nice photos of Marum volcano (Vanuatu). They are the result of an expedition made by Sam Crossman, a Californian adventurer, and a technical team. Sam and his team used high tech drones, virtual reality cameras, and biometric wearable sensors to learn more about the geology of such an extreme environment.

The project was funded by an iPhone accessory company, Kenu.com, and had a crew of experts who created the first ever 3D scale model of a volcano and lava lake. Sam Crossman wore a custom built industrial heat suit able to withstand radiant temperatures of up to 1600°C.

The aim of the project was to get a better understanding of how microbial life could exist and colonise in such an extreme environment. A team member is currently testing samples taken from the crater using NASA’s SHERLOC device which will be used in the space agency’s next mission to Mars in 2020.

The crew used a drone to map areas of the crater which they were unable to view. Because of the massive SO2 emissions, getting a clear picture with satellite imagery is nearly impossible.

The expedition’s drone pilot managed to capture aerial images at various moments which allowed the team to stitch the photos together using specialized software. In doing so, they created the first of its kind gas free true-to-scale 3D model of a volcano and lava lake, which enabled to take precise measurements. Thus, the otherwise inaccessible environment was turned into a fully immersive virtual environment which can be explored by anyone with a laptop and a wifi connection.

http://www.mirror.co.uk/news/world-news/see-inside-ambrym-volcano-drone-5870484

Source : The Daily Mirror

Marum-blog

Le lac de lave du Marum  (Crédit photo:  Wikipedia)

Une belle image d’Ambrym (Vanuatu) // A nice image of Ambrym (Vanuatu)

drapeau francaisLa NASA a mis en ligne une image bien dégagée d’Ambrym, ce qui n’est pas si fréquent, à cause de la couverture nuageuse qui affecte souvent cette île du Vanuatu. On voit parfaitement les deux cratères actifs : Le Benbow (à gauche) et le Marum (à droite) qui émettent en permanence de la vapeur et des gaz dans l’atmosphère. Le Marum héberge également un lac de lave dont la tache orange est bien visible sur la photo.

Cette image a été acquise par le satellite Advanced Land Imager (ALI) le 9 août 2013.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=81858&src=eorss-nh

Vous pourrez agrandir l’image en cliquant sur ce lien:

http://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/81000/81858/ambrym_ali_2013221_lrg.jpg

La dernière éruption majeure d’Ambrym remonte à 1913 avec 13 victimes. Elle est décrite en détail dans mon dernier livre « Killer Volcanoes » (voir colonne de gauche de ce blog).

 

drapeau anglaisNASA has released a rare, clear view of Ambrym with the two active craters that top the volcanic island. Deep within Benbow (left) and Marum (right) craters, vents continuously release steam and volcanic gases into the atmosphere. Marum also features a persistent lava lake, visible as an orange spot in the crater.

This image was acquired by the Advanced Land Imager (ALI) on August 9th, 2013.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=81858&src=eorss-nh

You will see a larger image with this link:

http://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/81000/81858/ambrym_ali_2013221_lrg.jpg