Volcans du monde // Volcanoes of the world

En raison d’une augmentation de la sismicité, le niveau d’alerte du Colima (Mexique) est passé de Vert à Jaune le 26 avril 2019. Une zone d’exclusion de 8 km a été établie autour du cratère.
Le CENAPRED explique que des explosions modérées pourraient se produire, accompagnées d’une croissance du dôme et de possibles coulées de lave.
Le dernier épisode éruptif du Colima a débuté dans le cratère sommital le 6 janvier 2013 et s’est arrêté le 7 mars 2017. Il avait un indice d’explosivité volcanique (VEI) de 2.
Source: CENAPRED.

°°°°°°°°°°

Toujours au Mexique, le Popocatepetl continue d’émettre des nuages de vapeur et de gaz. Des épisodes de tremor de faible amplitude sont parfois enregistrés. La nuit, une légère incandescence est observée au-dessus du cratère. Le 26 avril, un survol a révélé qu’aucun dôme n’était présent au fond du cratère interne (voir la photo ci-dessous).
Le CENAPRED indique avec insistance qu’il ne faut pas essayer de s’approcher du volcan et surtout du cratère. En cas de fortes pluies, il est recommandé de quitter le fond des ravins en raison des risques de glissements de terrain et de lahars.
Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune Phase 3.

°°°°°°°°°°

Le HVO a enregistré un séisme de magnitude 4,2 le 27 avril 2019 à 17 h 26. (heure locale) sur la Grande Ile d’Hawaii. L’événement a été localisé à environ 20 km au sud-est de Volcano, à une profondeur de 6 km. Ce séisme fait partie des ajustements qui se poursuivent sous le flanc sud du Kilauea à la suite du séisme de M 6,9 survenu le 4 mai 2018.
Vingt secondes avant le séisme de M 4.2, un autre événement de M 1.6 s’est produit en profondeur sous la zone de rift sud-ouest du Kilauea. Il a créé une confusion sur la localisation du séisme de plus grande magnitude.
Des secousses très faibles à faibles, avec une intensité maximale de IV sur l’échelle de Mercalli, ont été signalées, principalement dans la partie orientale de l’île d’Hawaii ; quelques autres ont été signalées du côté ouest.
Les différents séismes n’ont provoqué aucun changement d’activité détectable sur les volcans Kilauea ou Mauna Loa. Aucun tsunami n’a été signalé..
Source: USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

Au Pérou, l’activité du Sabancaya reste relativement stable avec une dizaine d’explosions quotidiennes. Elles génèrent des panaches de cendre qui montent jusqu’à 1700 mètres au-dessus du cratère. On observe actuellement une légère inflation de l’édifice volcanique. Les émissions de SO2 atteignaient 4020 tonnes le 27 avril 2019.

Source : INGEMMET, IGP.

°°°°°°°°°°

Des éruptions mineures sont toujours observées sur le Mont Agung (Indonésie). L’une d’elles s’est produite dans la soirée du 29 avril 2019. Elle a duré environ 2 minutes avec un panache de cendres qui est monté jusqu’à 4,6 km au dessus du niveau de la mer. Des retombées de cendres ont été signalées dans les villages environnants. L’aéroport international de Bali a continué de fonctionner normalement.
Le niveau d’alerte de l’Agung reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) avec une zone d’exclusion de 4 km.
Comme je l’ai écrit précédemment, les dernières photos de l’intérieur du cratère montrent que le dôme n’a pas grandi de manière significative au cours des derniers mois. Cela signifie qu’il y a actuellement peu de risque de débordements, d’effondrements et de coulées pyroclastiques.

°°°°°°°°°°

On enregistre une forte hausse de la sismicité ces jours-ci aux Philippines. Un essaim sismique est actuellement sous surveillance au large de Surigao del Norte. Il a commencé avec un événement M 5.5 le 26 avril 2019 et on a continué à enregistrer des séismes d’intensité faible à modérée. Le 30 avril, le réseau sismique des Philippines avait enregistré 728 événements d’une magnitude comprise entre M 1,5 et M 5,5, tous dans le même secteur. Ces événements sont provoqués par la subduction de la plaque tectonique de la Mer des Philippines le long de la Fosse des Philippines. Le réseau sismique philippin indique que l’activité sismique actuelle peut déboucher sur deux scénarios: elle peut continuer sans variation significative et décliner dans les prochains jours, ou bien conduire à un séisme plus important.

Au moins 16 personnes sont mortes après que deux séismes majeurs le 23 avril 2019. 81 personnes ont été blessées et 14 autres sont portées disparues. Le 22 avril dans l’après-midi, un séisme de magnitude M 6,3, à une profondeur de 86 km, a été enregistré sur l’île de Samar, au centre des Philippines. Aucune alerte tsunami n’a été émise. Quelque 29 structures ont été endommagées. L’électricité a été coupée dans certaines régions du Samar oriental.
Source: Journaux philippins.

°°°°°°°°°°

Voici un site Internet intéressant qui montre le Marum et le Benbow (Vanuatu) avant et après la disparition des lacs de lave. On voit également les profondes fractures qui parcourent la région.

https://extreme-pursuit.com/2019/03/30/ambrym-islands-famed-lava-lakes-lost/

°°°°°°°°°°

Dans un communiqué diffusé dans l’après-midi du 1er mai 2019, l’INGV indique qu’une activité strombolienne de faible intensité mais en hausse a débuté dans la bouche BN-1 de la Bocca Nuova de l’Etna. Les guides ont fait état de retombées de matériaux produits par les explosions à proximité de la lèvre du cratère. Les conditions météo ne permettent pas de bonnes conditions d’observations avec les caméras de surveillance. Toutefois, le tremor ne montre pas de variations significatives.

°°°°°°°°°°

Le dernier bulletin de l’OVPF montre que tout est calme en ce moment sur le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion). Contrairement à ce que le penaient et l’espéraient certains, il ne devrait donc pas y avoir d’éruption dans le court terme. Depuis la fin de la dernière éruption (18 février – 10 mars 2019), une sismicité superficielle est toujours enregistrée, avec en moyenne 6 événements par jour au cours du mois d’avril. En parallèle, 4 séismes profonds ont également été enregistrés au cours de ce même mois.

La reprise de l’inflation de l’édifice qui a fait suite à la dernière éruption s’est arrêtée fin mars.

Les concentrations de CO2 dans le sol sont stables sur des valeurs intermédiaires.

Les concentrations de SO2 dans l’air dans l’Enclos Fouqué sont proches ou en dessous du seuil de détection

Dans son bilan pour le mois d’avril, l’OVPF explique que « la réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à

la dernière éruption semblent avoir cessé depuis début avril. A noter que depuis 2016, les réalimentations profondes sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions. De telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises en 2016, 2017 et 2018 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. »

—————————————————–

Due to an increase in seismicity, the alert level of Colima (Mexico) was raised from Green to Yellow on April 26th, 2019. An exclusion zone has been established 8 km around the crater.

CENAPRED explains that moderate explosions could occur, accompanied by a dome growth and possible lava flows.

Colima’s last eruptive episode started at the summit crater on January 6th, 2013 and stopped on March 7th, 2017. It had a Volcanic Explosivity Index (VEI) of 2.

Source: CENAPRED.

°°°°°°°°°°

Still in Mexico, Popocatepetl keeps emitting steam and gas clouds. Episodes of low-amplitude tremor are sometimes recorded. At night, slight incandescence is observed above the crater. On April 26th, an overflight revealed that no dome is currently present at the bottom of the inner crater (see photo below).
CENAPRED emphasizes that people SHOULD NOT go near the volcano, especially near the crater, and in case of heavy rains leave the bottoms of ravines by the danger of landslides and lahars.
The alert level is kept at Yellow Phase 3.

°°°°°°°°°°

HVO recorded an M 4.2 earthquake on April 27th, 2019, at 5:26 p.m. (local time) on Hawaii Big Island. The event was located about 20 km southeast of Volcano, at a depth of 6 km. This earthquake is part of the continuing adjustments beneath the south flank of Kilauea following the M 6.9 earthquake that occurred on May 4th, 2018.

Twenty seconds before the M 4.2 earthquake, a M 1.6 quake occurred deep beneath Kilauea Volcano’s Southwest Rift Zone, causing some initial confusion about the larger earthquake’s location.

Weak to light shaking, with a maximum Intensity of IV on the Mercalli Intensity Scale, has been reported primarily in East Hawaiʻi, with a few reports from West Hawaii.

The earthquakes have caused no detectable changes in activity at either Kilauea or Mauna Loa volcanoes. No tsunami was generated by the earthquake.

Source: USGS / HVO.

°°°°°°°°°°

In Peru, the activity of Sabancaya remains relatively stable with a dozen daily explosions. They generate ash plumes that rise up to 1700 metres above the crater. There is currently a slight inflation of the volcanic edifice. SO2 emissions reached 4020 tonnes on April 27th, 2019.
Source: INGEMMET, IGP.

°°°°°°°°°°

Small-scale eruptions are still observed on Mt Agung (Indonesia). One of them occurred in the evening of April 29th, 2019. It lasted about 2 minutes with an ash plume up to 4.6 km above sea level. Some ashfall was reported in the surrounding villages. Bali international airport kept functioning normally.

The Alert Level for Agung remains at 3 (on a scale of 1 – 4) with a 4-km exclusion zone.

As I put it previously, the last photos of the interior of the crater show that the dome has not grown significantly during the past months. This means that there is currently little risk of overflows, collapses and pyroclastic flows.

°°°°°°°°°°

Seismicity is quite high these days in the Philippines. A series of earthquakes is currently being monitored offshore Surigao del Norte. It started with an M 5.5 event on 26 April 2019 and has continued to generate small- to moderate-size earthquakes. On 30 April, the Philippine Seismic Network had recorded 728 events with magnitudes ranging between 1.5-5.5, clustering in the same area. These events are associated with the ongoing subduction of the Philippine Sea Plate along the Philippine Trench. The Philippine Seismic Network indicates that at this early stage, the current earthquake activity may indicate two scenarios: it may continue with its present activity and eventually wane in the next few days, or this may culminate to a larger earthquake.

At least 16 people have died after the Philippines was rattled by two major earthquakes on April.23rd, 2019. A further 81 people were injured and 14 remain missing. The first M 6.1 quake hit Luzon island on April 22nd.. On April 23rd in the afternoon, an M 6.3 earthquake with a depth of 86.km was registered on the island of Samar in central Philippines. No tsunami warning has been issued. Some 29 structures and buildings sustained damage from the first quake. Power was cut in certain areas of Eastern Samar.

Source : Philippine newspapers.

°°°°°°°°°°

Here is an interesting website which shows Marum and Benbow (Vanuatu) before and after the disappearance of the lava lakes. One can also see the deep fissures that slash the region.

https://extreme-pursuit.com/2019/03/30/ambrym-islands-famed-lava-lakes-lost/

°°°°°°°°°°

In a report released on the afternoon of May 1st, 2019, INGV indicatess that a low intensity – but increasing – strombolian activity has started in the BN-1 vent of Bocca Nuova on Mt Etna. The guides reported the fallout of explosive materials near the crater rim. The weather conditions do not allow good observation conditions with the surveillance cameras. However, the tremor does not show significant fluctuations.

°°°°°°°°°°

The OVPF latest update shows that everything is quiet at the moment on Piton de la Fournaise (Reunion Island). Contrary to what some people thought and hoped, there should be no eruption in the short term. Since the end of the last eruption (18 February – 10 March 2019), a shallow seismicity is still recorded, with an average of 6 events per day during the month of April. In parallel, 4 deep earthquakes were also recorded during the same month.
The inflation f the edifice that followed the last eruption stopped at the end of March.
CO2 concentrations in the soil are stable at intermediate values.
SO2 oncentrations in the air in the Enclos Fouqué are close to or below the detection limit
In its report for the month of April, OVPF explains that « the deep magma recharge and the pressurization of the shallow magma reservoir that had resumed after the last eruption seem to have stopped since early April. One should remember that since 2016, deep refeeding of the magma reservoir under Piton de la Fournaise is done by impulses. Such phases of lull in deformation and seismicity have already been observed several times in 2016, 2017 and 2018 over periods ranging from 15 to 80 days. »

Vue du cratère du Popocatepetl. On remarque l’absence de dôme de lave (Source : CENAPRED)

Volcans autour du monde // Volcanoes around the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique à travers le monde, telle qu’elle est communiquée par les différents observatoires et relayée par la Smithsonian Institution.

Un essaim sismique a été enregistré dans le secteur ouest de l’Etna (Sicile) entre 05h55 et 15h21 (heure locale) le 20 novembre 2018. Les réseaux de surveillance de l’INGV ont détecté plus de 40 événements avec une magnitude comprise entre M 1,6 et M 3,5. Ce dernier a eu lieu à 6h06 et était situé à environ 5 kilomètres au nord-est d’Adrano, à une profondeur d’environ 22 kilomètres.
Les épicentres des différents événements sismiques sont tous situés sur le flanc ouest du volcan, en amont des municipalités de Bronte, Adrano et Biancavilla, principalement dans la région du Monte Minardo. La profondeur des hypocentres varie entre 15 et 27 km. C’est une région dans laquelle des essaims sismiques ont déjà été observés par le passé.
Bien que l’essaim sismique se soit limité à l’après-midi, des secousses isolées ont continué de se produire dans la région occidentale de l’Etna.

Dans le même temps, une modeste activité strombolienne continue à animer les cratères sommitaux (Bocca Nuova, Cratère Nord-Est et Nouveau Cratère Sud-Est) depuis plusieurs semaines. En particulier, le petit cône de scories présent à l’intérieur de la bouche orientale du Nouveau Cratère Sud-Est émettait également, dans la soirée du 20 novembre, une petite coulée de lave qui est restée confinée à l’intérieur de cette même bouche.

Source : INGV.

Le PHIVOLCS indique qu’entre le 14 et le 20 novembre 2018, les panaches de vapeur émis par le Mayon (Philippines) descendaient en plusieurs points sur les pentes du volcan. Une incandescence était visible la nuit au niveau du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Il est rappelé aux habitants de ne pas pénétrer dans la zone de danger permanent de 6 km de rayon et dans la zone de danger supplémentaire de 7 km sur les flancs SSO et ENE.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont l’intention de se rendre au Vanuatu. Les lacs de lave du Benbow et du Marum continuent d’être actifs et émettent de volumineux panaches de gaz et de vapeur. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Il est conseillé au public de rester en dehors de la zone de danger permanent d’un rayon de 1 km autour du Benbow et de 2,7 km autour du Marum.

De fortes explosions secouaient parfois le Yasur en octobre en novembre. Le niveau d’alerte reste à 2, sur une échelle de 0 à 4.
Source: GeoHazards.

Entre le 9 et le 15 novembre 2018, le volume du dôme de lave au sommet du Merapi (Indonésie) a augmenté à un rythme de 2 400 mètres cubes par jour, moins vite que la semaine précédente. Le 14 novembre, le volume du dôme était estimé à 290 000 mètres cubes.

Source : VSI.

L’éruption au niveau du cône dans la caldeira du Veniaminof (Aléoutiennes / Alaska) se poursuit, avec une intensification au cours des dernières heures. Les données satellitaires et les images de la webcam révèlent une température de surface élevée suite aux projections et aux épanchements de lave. Les coulées de lave ont parcouru jusqu’à 1,2 km de la bouche éruptive. La couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge à cause des abondantes émissions de cendre et le niveau d’alerte volcanique reste à Vigilance.

Dernière minute: L’AVO vient d’indiquer à 11 heures (heure locale) que l’activité du Veniaminof est en baisse et que la couleur de l’alerte aérienne a été abaissée à la couleur Orange.
Source: AVO.

L’éruption du Sabancaya (Pérou) se poursuit sans grands changements. On enregistre en moyenne 20 explosions par jour sur le volcan. Les émissions de SO2 atteignent en moyenne 3000 tonnes par jour. Le public ne doit pas s’approcher du cratère dans un rayon de 12 km.
Source: INGEMMET.

Même si la crise éruptive du 19 novembre 2018 est maintenant terminée, le Fuego (Guatemala) continue à montrer une activité soutenue avec des explosions faibles à modérées qui génèrent des panaches de cendre qui montent jusqu’à 4600 mètres d’altitude. On observe toujours de l’incandescence la nuit au niveau du cratère. Des avalanches de matériaux avec des blocs pouvant atteindre 2 ou 3 mètres de diamètre continuent à dévaler dans plusieurs ravines sur les flancs du volcan. L’INGV pense que ce type d’activité est susceptible de durer plusieurs jours et demande à la population d’être vigilante.

——————————————–

Here is some news of the volcanic activity around the world, as communicated by the different observatories and relayed by the Smithsonian Institution.

A seismic swarm was recorded in the western part of  Mt Etna (Sicily) between 05:55 and 15:21 (local time) on November 20th 2018. The INGV monitoring networks detected more than 40 events with magnitudes between M 1.6 and M 3.5. The latter took place at 6:06 am and was located about 5 kilometres north-east of Adrano, at a depth of about 22 kilometres.
The epicentres of the various seismic events were all located on the west flank of the volcano, upslope from the municipalities of Bronte, Adrano and Biancavilla, mainly in the Monte Minardo region. The depth of the hypocentres varied between 15 and 27 km. This is a region in which seismic swarms have been observed in the past.
Although the seismic swarm was limited to the afternoon, isolated events continued to occur in the western region of Etna.
At the same time, a modest Strombolian activity has continued to animate the summit craters (Bocca Nuova, North-East Crater and New South-East Crater) for several weeks. In particular, the small cone of scorie inside the eastern vent of the New South-East Crater also emitted, on the evening of November 20th, a small lava flow which remained confined inside this same vent .
Source: INGV.

PHIVOLCS reports that between November 14th and 20th, 2018, white steam plumes emitted from Mayon (Philippines) drifted downslope and then in multiple directions. Crater incandescence was visible at night. The alert level remains at 2 (on a 0-5 scale). Residents are reminded to stay away from the 6-km-radius Permanent Danger Zone and the 7-km Extended Danger Zone on the SSW and ENE flanks.

Good news for those who intend to go to Vanuatu. The lava lakes in the craters of Benbow and Marum continue to be active and produce substantial and sustained gas-and-steam emissions. The alert level remains at 2 (on a scale of 0-5). The public is advised to stay outside of the Permanent Danger Zone defined as a 1-km radius from Benbow Crater and a 2.7-km radius from Marum Crater.

Ongoing explosions at Yasur were sometimes strong in October and November. The alert level remains at 2 (on a scale of 0-4)

Source: GeoHazards.

Between November 9th and 15th, the lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) grew at a rate of 2,400 cubic metres per day, slower than the previous week. By November 14th, the volume of the dome was an estimated 290,000 cubic metres.

Source: VSI.

The eruption from the cone in Veniaminof’s caldera (Aleutians /Alaska) continues at low levels. Satellite and webcam data show elevated surface temperatures from minor lava spattering and lava effusion. The lava flows have travelled as far as 1.2 km from the vent. The aviation colour code remains at Orange and the volcanic alert level remains at Watch.

Last minute: AVO has just indicated at 11:00 (local time) that activity at Veniaminof has decreased and that the aviation colour code has been lowered to Orange.

Source: AVO.

The eruption of Sabancaya (Peru) continues in a stable way. An average of 20 explosions per day is recorded at the volcano. SO2 emissions average 3,000 tons per day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

Source: INGEMMET.

Although the eruption crisis of November 19th, 2018 is now over, Fuego (Guatemala) continues to show sustained activity with weak to moderate explosions that generate ash plumes that rise up to 4600 metres above sea level. Incandescence is still observed at night above the crater. Avalanches of material with blocks up to 2 or 3 metres in diameter continue to travel in several drainages on the flanks of the volcano. INGV believes that this type of activity is likely to last several days and asks the population to be vigilant.

Evolution de l’activité sismique sur le Fuego (Source: ISIVUMEH)

Ambrym (Vanuatu)

Selon le dernier rapport du gouvernement du Vanuatu, l’activité volcanique à Ambrym reste à un niveau élevé. Cependant, de nouvelles analyses scientifiques montrent qu’il n’y a pas de risque imminent d’intensification de cette activité. En conséquence, le niveau d’alerte reste à 2.
L’activité volcanique devrait rester stable dans les prochaines semaines. Le danger se limite aux cratères actifs. La zone d’exclusion permanente est d’environ 1 km autour du cratère du Benbow et la zone de danger A du Marum (Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu) est d’environ 2,7 km autour du cratère du Marum (voir la carte ci-dessous).
Les observations effectuées entre décembre 2017 et janvier 2018 confirment que l’activité n’a pas évolué. Il y a toujours un lac de lave dans les cratères du Benbow et du Marum, avec un important dégazage et des émissions de nuages de vapeur. Une forte odeur de gaz volcanique persiste dans toute la zone.
L’alerte volcanique à Ambrym est au niveau 2 depuis le 7 décembre 2017. Il est demandé aux agences de voyage, aux autorités locales, aux habitants d’Ambrym et au public en général de ne pas pénétrer dans les zones d’exclusion permanente autour du Marum et du Benbow. Les derniers documents mis en ligne sur Internet montrent que cette recommandation n’est guère respectée…
Source: Geohazards.

————————————-

According to the government of Vanuatu’s latest report, volcanic activity at Ambrym is still elevated. However, new scientific analyses suggest that there is no imminent risk of increase. As a consequence, the alert level remains at Level 2.

Volcanic activity is likely to continue in this state. Danger is restricted to visitors approaching the active craters; The restricted area of risk is limited to the Permanent Exclusion Zone at Benbow which is about 1 km around Benbow crater and the Danger Zone A at Marum (including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu) which is about 2.7 km around Marum crater (see map below)

Observations performed from December 2017 to January 2018 confirm that the activity is not changing. Field observations show it consists of ongoing lava lake activity in Benbow and Marum craters inducing ongoing substantial degassing and emission of steam cloud. Visitors approaching the volcanic area and craters can smell the volcanic gas.

Alert Level for Ambrym volcano has been at level 2 since 7 December 2017.

All tourism agencies, local autorities, people of Ambrym and the general public are asked not to access the Permanent Exclusion Zones around Marum and Benbow. The latest documents released on the Internet show that this recommendation is not really respected…

Source: Geohazards.

Zones de danger autour du Marum et du Benbow (Source: Geohazards)

A l’attention de ceux qui vont se rendre au Vanuatu // For the attention of those who will go to Vanuatu

INFORMATION IMPORTANTE.

Le Geohazards Department indique qu’il a enregistré des changements significatifs dans l’activité volcanique et a fait passer de deux à trois le niveau d’alerte pour Ambrym . Il est possible que cette hausse de l’activité se solde par une éruption mineure et tous les visiteurs sont fortement invités à garder une distance d’au moins deux kilomètres par rapport au cratère du Benbow et trois kilomètres par rapport à celui du Marum.
Le Département ajoute qu’«il est très important que les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyages considèrent très sérieusement cette information pour éviter les bombes volcaniques, les gaz, les cendres et autres dangers liés à des activités géothermales».
Une carte montrant les zones à risques à Ambrym figure ci-dessous.

———————————

IMPORTANT INFORMATION.

The Geohazards Department indictes it has recorded drastic changes in the volcano’s activity and has increased the alert level for Ambrym from two to three. There is a possibility the increased activity might result in a minor eruption and all visitors are strongly advised to keep a distance of at least two kilometres from the Benbow crater and three kilometres from the Marum crater.

The Department adds that “it is very important that communities, villages, visitors and travel agencies seriously consider this information to avoid volcanic projectiles, gases, ashes and other geo-thermal hazards”.

A safety map of Ambrym volcano can be found here below.

Zones à risques autour du Marum et du Benbow

 (Source: Vanuatu Meteorology and Geohazards)

 

Augmentation de l’activité volcanique au Vanuatu // Increase in activity at Vanuatu volcanoes

drapeau-francaisLes autorités en charge de la Protection Civile au Vanuatu contrôlent attentivement l’augmentation simultanée d’activité encore jamais observée sur trois volcans de la région.
Le Vanuatu Geohazards Department, responsable des aléas géologiques au Vanuatu, a établi le niveau d’alerte 2 sur le Yasur à Tanna et sur les volcans d’Ambrym, en particulier le Marum et le Benbow. Il est demandé aux populations locales et aux touristes de ne pas s’aventurer sur la lèvre de ces volcans. Le niveau 1 reste de mise pour le Lac Manaro Voui sur Ambae.
Les volcans du Vanuatu sont parmi les plus accessibles au monde et sont une attraction majeure pour l’industrie touristique.
Source : Presse néo-zélandaise & Geohazards.

————————————

drapeau-anglaisDisaster authorities in Vanuatu are closely monitoring unprecedented simultaneous increases in activity at three of the country’s volcanoes.
The Vanuatu Geohazards Department has put out level 2 alerts for both the northern and southern volcanoes of Ambrym (Marum and Benbow) and Tanna (Yasur) with local communities and tourists banned from visiting the rim of these craters. There is a lesser level 1 alert for a volcano on Ambae (Manaro Voui crater lake). Vanuatu’s volcanoes are among the most accessible in the world and are a major attraction for the tourist industry.
Source: New Zealand media & Geohazards.

Une belle image d’Ambrym (Vanuatu) // A nice image of Ambrym (Vanuatu)

drapeau francaisLa NASA a mis en ligne une image bien dégagée d’Ambrym, ce qui n’est pas si fréquent, à cause de la couverture nuageuse qui affecte souvent cette île du Vanuatu. On voit parfaitement les deux cratères actifs : Le Benbow (à gauche) et le Marum (à droite) qui émettent en permanence de la vapeur et des gaz dans l’atmosphère. Le Marum héberge également un lac de lave dont la tache orange est bien visible sur la photo.

Cette image a été acquise par le satellite Advanced Land Imager (ALI) le 9 août 2013.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=81858&src=eorss-nh

Vous pourrez agrandir l’image en cliquant sur ce lien:

http://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/81000/81858/ambrym_ali_2013221_lrg.jpg

La dernière éruption majeure d’Ambrym remonte à 1913 avec 13 victimes. Elle est décrite en détail dans mon dernier livre « Killer Volcanoes » (voir colonne de gauche de ce blog).

 

drapeau anglaisNASA has released a rare, clear view of Ambrym with the two active craters that top the volcanic island. Deep within Benbow (left) and Marum (right) craters, vents continuously release steam and volcanic gases into the atmosphere. Marum also features a persistent lava lake, visible as an orange spot in the crater.

This image was acquired by the Advanced Land Imager (ALI) on August 9th, 2013.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=81858&src=eorss-nh

You will see a larger image with this link:

http://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/81000/81858/ambrym_ali_2013221_lrg.jpg