Belle activité sur le Stromboli (Sicile / Italie)

drapeau francaisL’activité reste soutenue sur le Stromboli, même si elle a quelque peu décliné par rapport aux jours précédents. Il n’empêche que le spectacle vaut le déplacement, avec les gerbes incandescentes habituelles et encore quelques débordements de lave sur la Sciara del Fuoco.

Il est utile de rappeler que la montée au sommet du volcan ne peut se faire qu’avec les guides. En haute saison (donc actuellement), vous devrez débourser 25 euros par personne. Même si le Stromboli n’est pas le Semeru ou le Lengai, l’ascension demande tout de même une bonne condition physique, d’autant que les guides imposent souvent un rythme assez soutenu.

Afin d’assister aux éruptions, de nombreux touristes prennent en ce moment le bateau ou l’aliscaphe pour se rendre à Stromboli. En conséquence, les groupes sont relativement importants et chaque guide n’hésite pas à conduire une trentaine de personnes !

A noter ces derniers jours le décès d’un Canadien pendant l’ascension, suite à un infarctus.

Quelques jours avant, un Milanais avait perdu la vie sur la plage des sables noirs à Vulcano. Que cela ne vous empêche pas de visiter les Iles Eoliennes. Même si elles ont perdu de leur charme d’antan, elles demeurent un lieu de vacances fort agréable.

 ———————————————–

 drapeau anglaisActivity remains elevated at Stromboli, although it has slightly declined compared to the previous days. Nevertheless, the show is worth the trip, with the usual incandescent ejections and a few lava overflows over the Sciara del Fuoco. Visitors should bear in mind that the climb to the summit of the volcano can only be done with the guides. During the high season, you will have to pay 25 euros per person. Although Stromboli is not Semeru or Lengai, the ascent still requires a good physical condition, especially as the guides often impose a fairly steady pace. To attend the eruptions, many tourists are now taking the boat or the hydrofoil to get to Stromboli. As a result, groups are relatively large and each guide does not hesitate to lead thirty people! During the past few days a Canadian died during the ascent because of a heart attack. A few days before, a Milanese had lost his life on the Black Sands beach at Vulcano. However, this should not deter you from visiting the Aeolian Islands. Even if they have lost their charm, they remain a very pleasant place for the holidays.

Stromboli-pour-le-web

Photo:  C. Grandpey

Nouveau règlement d’accès à l’Etna (Sicile / Italie)

Le Préfet de Catane a publié une déclaration indiquant qu’à partir du vendredi 5 avril 2013 l’accès au sommet de l’Etna serait régi par un document intitulé « Procédures d’alerte des risques volcaniques et modalités d’utilisation de la zone sommitale de l’Etna. »

En pratique, on ne peut pas avoir accès à la zone sommitale et aux secteurs à risques (les plus intéressants !) sans être accompagné par les guides, accompagnement qui, bien sûr, ne sera pas gratuit !

Plusieurs zones allant du Vert au Rouge sont définies par le texte publié par la Préfecture de Catane. Vous pourrez en lire l’intégralité (en italien et c’est très long !!) en cliquant sur ce lien : http://www.prefettura.it/catania/news/1930934.htm. Merci à mon ami sicilien Santo Scalia de me l’avoir communiqué.

 

Voici un résumé de la partie de la déclaration préfectorale qui concerne les randonneurs.
Zone Jaune sous la responsabilité des guides.
« Tous ceux qui, individuellement ou en groupes, appelés ci-après «excursionnistes», ont l’intention d’effectuer des excursions dans cette zone (Jaune) devront être en permanence accompagnées par du personnel possédant les exigences professionnelles nécessaires et qualifiés conformément à la loi – appelés désormais «guides » – et s’engageant à la fois à respecter les articles contenus dans le règlement actuel du Parc et les règles énumérées ci-dessous.

Le guide, avant le début de l’excursion, devra:
– se renseigner sur l’état du volcan et les conditions météorologiques;
– informer correctement les randonneurs sur les dangers, les difficultés et les risques que l’excursion comporte;
– obtenir une déclaration certifiant que chaque randonneur se trouve dans un état physique et psychologique correct, qu’il ne souffre pas d’une maladie cardiaque et respiratoire et qu’il s’est informé sur les dangers, les difficultés et les risques que l’excursion implique;
– s’assurer que chaque randonneur possède des vêtements et un équipement adaptés ;

– refuser d’accompagner les personnes qui ne présenteraient pas les conditions psycho-physique et médicale, ou l’habillement nécessaires à l’excursion. »