L’ascension du Mont St Helens // Climbing Mount St Helens

   Si vous avez prévu de grimper au sommet du Mont St Helens dans les prochains mois, sachez que la vente des permis d’ascension commence aujourd’hui et qu’il vous en coûtera 22 dollars par personne. Entre le 15 mai et le 31 octobre, le nombre de permis est limité à 100 par jour afin de limiter l’impact sur la nature.
Le permis (obligatoire) peut être acheté en ligne en cliquant sur ce lien : http://mshinstitute.org/index.php/climbing/index

Une petite vidéo explique ce qui vous attend si vous décidez de vous lancer dans l’ascension du volcan. Les recommandations sont celles à respecter en montagne, que ce soit au niveau de l’équipement, de la nourriture ou de la boisson.
http://www.youtube.com/watch?v=2CAxCCU8fyk&feature=player_embedded
Je n’ai pas escaladé le Mont St Helens (il y avait encore trop de neige) mais la difficulté me semble être à peu près la même que sur le Lassen Peak. Si vous n’obtenez pas de permis, vous pouvez opter pour un survol en hélicoptère, plus coûteux certes (comptez entre 120 et 150 dollars) mais qui vous fera pénétrer dans le cratère en fer à cheval avec son dôme et ses glaciers.

 

   If you’re thinking of climbing Mount St. Helens in the next months, now is the time to get your permit. The sale starts today February 1st 2013 and it will cost you 22 dollars per person.
Permits are limited to 100 per day for most of the season (from May 15 through Oct. 31) to keep the impact on the mountain to a minimum and protect the natural resources.
The permit is compulsory and can be bought online at this address:
http://mshinstitute.org/index.php/climbing/index
A short video explains you what to expect during the ascent and gives the usual recommendations concerning the equipment, the food and the drinks.
http://www.youtube.com/watch?v=2CAxCCU8fyk&feature=player_embedded
I did not climb Mount St Helens (too much snow at the time) but the difficulty seems to be the same as for Lassen Peak. If you don’t get a permit, you can opt for a helicopter flight (more expensive, about 120-150 dollars per person) that will allow you to enter the horseshoe-shaped crater with its dome and glaciers.

St-Helens-crater

Entrée en hélicoptère dans le cratère du Mont St Helens  (Photo: C. Grandpey)

Tinakula (Iles Salomon / Solomon Islands)

   John Seach, aventurier volcanologue australien, indique qu’un essaim sismique a été enregistré le 1er février à 40km au SE et à 68 km au SW de l’île-volcan de Tinakula dans les Iles Salomon. Au cours des premières heures, 13 événements avec des magnitudes entre 4,9 et 6 ont été détectés. Ils étaient relativement superficiels, avec des profondeurs localisées entre 10 et 46 km.
Comme le fait remarquer John, Tinakula est l’un des volcans les moins visités au monde. La petite île d’une hauteur de 851 mètres et d’un diamètre d’environ 3,5 km ressemble assez à Stromboli. C’est le sommet émergé d’un gros stratovolcan qui dresse ses 3000-4000 mètres au-dessus du plancher océanique au NO des Iles Santa Cruz. Le cratère ouvre une vaste brèche qui entaille l’édifice depuis le sommet jusque sous la surface de l’océan.
La surveillance de Tinakula se fait essentiellement par l’intermédiaire des satellites. Selon la NASA, « au cours des dernières décennies, les satellites ont détecté des ‘anomalies thermiques’ intermittentes sur l’île, ce qui laisse supposer que des éruptions ont eu lieu, mais les témoignages sont rares ».

 

   Australian volcano adventurer John Seach indicates that a seismic swarm occurred on February 1st 40 km southeast and 68 km SW of Tinakula volcano in the Solomon Islands. In the first few hours 13 events (between M 4.9 and 6) were measured. They were quite shallow with depths between 10 and 46 km.
Tinakula is one of the world’s least visited active volcanoes. The small 3.5-km-wide island is the exposed summit of a massive stratovolcano that rises 3-4 km from the sea floor at the NW end of the Santa Cruz Islands. Tinakula resembles Stromboli volcano in containing a breached summit crater that extends from the 851-m-high summit to below sea level.
The monitoring is mainly done through satellite images. According to NASA, “Over the past decade satellites have detected intermittent ‘thermal anomalies’ on the island that suggest eruptions have taken place, but eyewitness observations are infrequent.”

Tinakula-blog

Tinakula en 2001  (Avec l’aimable autorisation de la NASA)

Etna (Sicile / Italie)

   Ce n’est pas une surprise et les frasques de la Bocca Nuova ne pourront qu’encourager cette décision : la Préfecture de Catane vient de prolonger jusqu’au 28 février 2013 l’interdiction d’accès à a zone sommitale de l’Etna, aussi bien par le nord que par le sud. Les modalités sont les mêmes que dans les ordonnances préfectorales précédentes.

 

   This does not come as a surprise and the current behaviour of Bocca Nuova can only encourage the decision : The Prefecture of Catania has just extended to February 28th 2013 the interdiction of access to the summit area of Mount Etna, whether north or south. The conditions are the same as in the previous ordinances.

Stromboli (Sicile / Italie)

   En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une belle galerie de photos prises par Tom Pfeiffer et montrant le Stromboli au moment de l’activité paroxysmale enregistrée au cours des dernières semaines.
Comme indiqué dans l’article qui accompagne la galerie, le volcans s’est bien calmé, même si la vigilance reste de mise. Il n’y pas eu d’évacuation de l’île. L’activité était certes intense mais ne justifiait pas une telle mesure. Les coulées de lave sont restées limitées à la Sciara del Fuoco. Certains ont parlé d’un risque de tsunami. Il faut bien insister sur le fait que les matériaux qui dévalent la Sciara del Fuoco ne sont pas susceptibles de générer un raz-de-marée. Un tel événement ne peut être provoqué que par des effondrements, comme la rupture sous-marine de la base de la Sciara en Décembre 2002.
http://www.dailyrecord.co.uk/news/uk-world-news/stromboli-volcano-1563550

 

   By clicking on the link below, you will see a nice gallery of photos taken by Tom Pfeiffer and showing Stromboli during the last paroxysmal activity of the past weeks.
The volcano has now clamed down even though it should be closely monitored. There was no evacuation of the island. Activity was definitely intense but did not justify such a measure. The lava flows were limited to the Sciara del Fuoco. Some people feared a tsunami. However, one should insist that the materials that roll down the Sciara cannot cause a tidal wave. Such an event can only be triggered by collapses like the one that occurred in the submarine part of the Sciara del Fuoco late in December 2002.
http://www.dailyrecord.co.uk/news/uk-world-news/stromboli-volcano-1563550