Etna (Sicile / Italie)

   On peut lire ce matin sur le site Etna Walk (http://www.etnawalk.it/News/Read/147) que le 13 février au soir (à partir de 19h10 environ) le Cratère SE a été le siège d’une petite activité strombolienne ponctuée d’explosions à intervalles variables et dont les projections ne dépassaient que rarement la lèvre du cratère. L’activité n’était pas visible du pied de l’Etna et le tremor n’a pas montré de variations significatives.

 

   One can read this morning on the Etna Walk website (http://www.etnawalk.it/News/Read/147) that on February 13th in the evening (at about 19:10) some slight strombolian activity started at the SE Crater with explosions whose ejections rarely went above the crater rim. This activity could not be seen from the villages at the foot of the volcano and the tremor did not show significant variations.

Paluweh (Indonésie)

   La NASA a mis en ligne une image satellite du Paluweh obtenue le 12 février 2013. Elle montre les traces laissées par l’activité explosive du 3 février dernier. La cendre recouvre le versant sud où l’on reconnaît le trajet emprunté par les coulées pyroclastiques qui ont formé un nouveau delta dans la Mer de Florès.

Environ 10 000 habitants de l’île ont été évacués au début de l’année quand le volcan a montré des signes de réveil. On peut lire dans le Jakarta Post que la cendre a détruit la quasi totalité de la végétation et des cultures de sorte que des dizaines de familles manquent cruellement de nourriture, d’eau potable et de médicaments. En effet, des maladies ont fait leur apparition, comme la malaria, les infections pulmonaires et les affections dues aux carences alimentaires.

 

   NASA has released a satellite photo of Paluweh taken on February 12th 2013. It shows the impact of the explosive activity that occurred on February 3rd. Ash covers the southern flank where it is easy to see the path of the pyroclastic flows that shaped anew delta into the Flores Sea.

About 10,000 residents of the island were evacuated earlier last year after the volcano showed signs of unrest. One can read in the Jakarta Post that ash destroyed most plants and crops so that dozens of families are in need of food, clean water and medical supplies following the outbreak of diseases at the site, such as malaria, acute respiratory infections and famine.

Paluweh-blog

(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

Sakura-jima (Japon)

   L’activité du Sakura-jima reste relativement stable mais intense, surtout au niveau du Cratère Showa. De fortes explosions se produisent parfois, avec des nuages de cendre jusqu’à 3 km d’altitude et des projections de tephra jusqu’à 1,8 km du cratère, comme on peut s’en rendre compte sur les images des webcams enregistrées le 8 février 2013 (voir lien ci-dessous). On observe aussi de temps en temps de l’incandescence au niveau du cratère.

http://www.youtube.com/watch?v=NOf2GPl-8yM

 

   Activity at Sakura-jima is stable but still quite high, mainly at Showa Crater. Strong explosions are observed, ejecting tephra and ash up to 3 km a.s.l. and as far as 1.8 km from the crater, as can be seen on the webcam images recorded on February 8th 2013 (see link below). Crater incandescence is also occasionally detected.

Source: JMA, Tokyo VAAC.

http://www.youtube.com/watch?v=NOf2GPl-8yM