Volcans indonésiens

drapeau francais.jpgSuite à une baisse d’activité sismique du Sinabung, une déformation moindre de l’édifice et une baisse des émissions de SO2,  le VSI a réduit le niveau d’alerte de 4 (couleur rouge) à 3 (couleur orange).  Les personnes vivant dans un rayon de plus de 3 km du volcan ont été autorisées à quitter les camps de réfugiés et à rentrer chez elles. A l’heure actuelle, il ne reste guère que 2000 personnes dans deux des 11 camps mis en place par le gouvernement indonésien.

Dans le même temps, le niveau d’alerte du Mérapi a été élevé de 1 à 2 (couleur jaune) le 19 septembre car la sismicité était plus marquée et on observait des signes de gonflement du versant sud ainsi qu’une augmentation des émissions gazeuses.

Le niveau d’alerte du Karangetang a été élevé lui aussi le 23 septembre. Il est passé du jaune (niveau 2) à l’orange (niveau 3) suite à une augmentation de l’activité sismique et un épisode de tremor qui a débuté le 22 septembre au soir.

 

drapeau anglais.jpgA decrease in seismic activity on Mount Sinabung, together with less deformation of the edifice and lower SO2 concentrations led the VSI to lower the alert level from the highest level of Red (level 4) to the second-highest level of Orange (level 3). Residents living beyond the radius of 3km from the volcano have been allowed to go home. Only 2,000 people are remaining in two of the 11 government-run shelters.

  

Meantime, the alert level of Merapi was raised from 1 to 2 (yellow) on September 19th. Indeed, seismicity was more marked and there were signs of inflation on the southern flank of the volcano and increased gas emissions.

The alert level on Karangetang was raised on September 23rd. It was increased from yellow (level 2) to orange (level 3) due to an increase in seismic activity and an episode of tremor that started on September 22nd in the evening.

 

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une séquence vidéo réalisée le 21 septembre avec la caméra thermique dont l’œil plonge dans la bouche qui perce le cratère de l’Halema’uma’u. Les dimensions de cette dernière n’ont guère changé au cours des derniers mois (60 X 90 mètres) et la lave mijote à une profondeur d’environ 160 mètres. La convection se fait du nord au sud, zone où l’on observe fréquemment du spattering au moment où la lave retourne dans les profondeurs. Le défilement des images a été accéléré (vitesse x 4) pour mieux montrer le mouvement de la lave. Dans la réalité, cette dernière se déplaçait à une vitesse estimée à 18 mètres par minute au moment où la séquence a été filmée.

Je rappelle que l’accès à la bouche de l’Halema’uma’u – ainsi qu’à un vaste secteur du sommet du Kilauea – est interdit. Ceux qui braveraient l’interdiction en seraient d’ailleurs pour leurs frais car on ne voit pas la lave depuis le bord de la bouche. Seules les caméras ont ce privilège.    

 

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/update/archive/2010/Aug/HMMvent_20100921.mov