Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpgLa sismicité reste élevée, avec 55 événements volcano-tectoniques enregistrés le 12 septembre. Comme indiqué précédemment, cette seismicité est localisée à l’aplomb du Piton de la Fournaise (secteur ouest du Dolomieu). La tendance à une reprise de l’inflation de la zone sommitale détectée depuis la fin du mois d’août se confirme. En particulier, une source de déformation a été localisée à l’ouest du cratère du Dolomieu.

Source : Observatoire.

 

drapeau anglais.jpgSeismicity is still high, with 555 volcano-tectonic events on September 12th. As I put it before, this seismicity is located below the Piton de la Fournaise (western part of the Dolomieu Crater). Measurement instruments do confirm the inflation of the summit area which started by the end of August. In particular, a source of this distortion was located to the west of the Dolomieu Crater.

Source: Observatory.

Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

La situation est relativement calme et stable sur le Kilauea en ce moment. La grosse coulée de lave qui illuminait le plancher du cratère du Pu’u O’o semble avoir disparu. La webcam laisse maintenant entrevoir de temps en temps quelques points d’incandescence. Sur l’East Rift Zone, la lave continue à s’écouler en tunnels au départ du TEB  pour finir sa course dans l’océan. Aucune coulée de surface n’était visible ces dernières heures sur la plaine côtière.

 

J’aimerais en profiter pour apporter quelques remarques sur le Thanksgiving Eve Breakout (TEB pour faire plus simple), expression qui semble souvent poser des problèmes aux Français qui y font référence. Décortiquons donc cette expression :

« Thanksgiving » se traduit littéralement par « action de grâce ». Aux Etats Unis, c’est une journée de festivités – souvent avec dinde et tarte à la citrouille – qui se tient le 4ème jeudi de novembre en commémoration de la fête organisée par les Pères Pèlerins (« Pilgrim Fathers ») en 1621 à l’occasion de leur première récolte sur le sol américain.

« Eve » signifie la veille et n’a rien à voir avec « vent » qui fait référence à une bouche, un orifice.

Le mot « breakout » fait référence au point d’émission de la lave.

Donc, si l’on respecte la construction anglaise, Thanksgiving Eve Breakout signifie : point d’émission de la lave la veille du Thanksgiving. La lave a percé la surface le 21 novembre 2007, année où le Thanksgiving était….le 22 novembre !

 

Cette zone particulièrement dangereuse se situe à environ 2 km à l’est du Pu’uO’o. Elle est interdite au public, de même qu’une bonne partie du sommet du Kilauea, y compris les abords de la bouche qui perce le plancher de l’Halema’uma’u. Je suis choqué que certaines personnes bravent cette interdiction et se vantent de s’être approchées de ladite bouche, sans d’ailleurs avoir pu voir la lave qui s’agite au fond, à quelque 170 mètres de profondeur. Seule la webcam permet d’apercevoir – quand le nuage de gaz le permet – la surface du petit lac.

Faire fi d’une interdiction est une chose. S’en vanter est beaucoup plus gênant car ce genre de comportement peut inciter d’autres personnes à les imiter avec des conséquences sérieuses, que ce soit au niveau de la sécurité ou celui de la répression par les rangers qui n’apprécient pas que l’on transgresse la loi américaine. Sans parler de la difficulté ultérieure à obtenir des autorisations pour les gens qui veulent travailler en toute honnêteté sur le terrain volcanique.

Kilauea-2007-01-retouchee.jpg
Vue aérienne du Thanksgiving Eve Breakout (Photo: C. Grandpey)