Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpgLe volcan semble s’être calmé, au moins momentanément. En conséquence, la Préfecture a de nouveau autorisé l’accès du public à l’Enclos Fouqué et aux sentiers balisés jusqu’au sommet du Piton de la Fournaise.

Le niveau d’alerte « Vigilance » est maintenu sur le volcan.

Au vu des événements sismiques et inclinométriques de ces derniers jours, on peut raisonnablement penser que l’éruption – si éruption il y a ! – annoncée pour les prochains jours ne sera pas de grande envergure. Les séismes les plus significatifs sont de l’ordre de M 1,4 ou M 1,6 et ne sont donc pas ressentis par la population. On observe une inflation de l’édifice volcanique, mais les deux ou trois centimètres de gonflement montrent que l’on n’a pas affaire à un énorme volume de magma.

Si je devais me hasarder à faire un pronostic, je dirais que la lave va de nouveau sortir dans le Cratère Dolomieu. Au départ, il y aura quelques petites fontaines, histoire d’évacuer la pression des gaz. Ensuite, la lave s’écoulera tranquillement pendant quelques jours vers le fond du cratère, comme elle l’a fait lors de la dernière éruption. Cela contribuera à faire remonter le plancher du Dolomieu, mais il faudra encore de gros volumes de lave pour le combler !!

Mais, bien sûr, je peux avoir tout faux !

 

 

 

drapeau anglais.jpgThe volcano seems to have calmed down, at least for the time being. As a consequence, the access to the Enclos Fouqué (« The Enclosure ») as well as to the waymarked footpaths leading to the summit of the Piton de la Fournaise has again been allowed by the Prefecture

The alert level is kept at « Watch ».  

Judging from the latest seismic and tiltmetric activity, one can reasonably think that the eruption – if an eruption does occur! – forecast for the next few days will not be dramatic. The magnitude of the most significant earthquakes is only 1.4 or 1.6 and is not felt by the population. There has been some 2- or 3-centimetre inflation of the volcanic edifice, which shows there is not an enormous volume of magma.

Should I make a forecast, I would say that lava will again come out inside the Dolomieu Crater. At the start, there will be some fountaining caused by the release of gas pressure. Then, lava will travel some days towards the floor of the crater, as it did during the previous eruption. The crater floor will get a little higher but it will demand far bigger volumes of lava to fill the crater to the rim!

But, of course, I may be completely wrong!

La géothermie en Amérique Centrale

Comme je l’ai écrit à plusieurs reprises, le potentiel géothermique des zones volcaniques est énorme et encore largement sous-exploité. L’Islande, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis ont fait de gros efforts pour exploiter cette énergie naturelle. On a vu que le forage prévu dans les Champs Phlégréens en Italie pourrait donner naissance à un captage géothermique.

 

L’Amérique Centrale n’est pas en reste et un pays comme le Guatemala a des projets intéressants dans ce domaine, même si le pays n’a pas forcément les moyens financiers de construire à grande échelle des centrales coûteuses. Pourtant, il a l’intention de produire 60% de son énergie à partir de sources géothermique et hydroélectrique d’ici 2022. Le gouvernement guatémaltèque accorde des réductions d’impôts sur les équipements géothermiques et les distributeurs sont fortement incités à se tourner vers cette énergie propre.

L’une des deux centrales géothermiques du Guatemala – avec une production de 20 MW – se trouve sur les basses pentes du Pacaya, avec des tuyaux qui transportent de l’eau et de la vapeur à 175°C. La centrale est gérée par le groupe israélien Ormat Technologies qui veut procéder à de nouveaux forages ailleurs dans le pays mais qui reste prudent car les résultats de tels forages – au demeurant fort coûteux – peuvent s’avérer décevants et donc peu rentables. 

Les autorités guatémaltèques pensent que le pays a le potentiel nécessaire pour produire jusqu’à 1000 MW d’énergie géothermique, soit le tiers des besoins en énergie, d’ici 2022.

 

D’autres pays d’Amérique Centrale font des efforts en matière de géothermie. Plus d’un cinquième des besoins énergétiques du Salvador sont fournis par deux centrales géothermiques d’une capacité installée de 160 MW et une troisième structure pourrait bientôt voir le jour.

Le Costa Rica produit 152 MW à partir de quatre centrales géothermiques. Une cinquième sera opérationnelle en janvier 2011 et deux autres sont en projet.

Le Nicaragua produit actuellement 66 MW géothermiques et a l’intention de porter cette production à 166 MW.

 

Source : Agence Reuters.

Pacaya-pour-blog.jpg
Le Pacaya (Photo: C. Grandpey)