Une nouvelle inquiétante!

drapeaufrancais.jpgVoici une mauvaise nouvelle ! Suite à un arrêt de son financement par le gouvernement russe à partir du 1er février 2010, le Kamchatka Volcanic Eruption Response Team (KVERT) ne sera plus en mesure de diffuser les informations sur l’activité volcanique au Kamchatka et dans les Iles Kouriles septentrionales.

Il faut savoir que le KVERT est le seul organisme de contrôle des volcans du Kamchatka. De nombreux vols internationaux survolent la région et sont donc susceptibles d’être affectés par des éruptions. Si les informations venaient à manquer, le risque de perturbations, voire d’accidents, serait bien réel.

Parmi les services que le KVERT ne pourra plus assurer figurent les couleurs du niveau d’alerte à l’attention de la navigation aérienne ainsi que les bulletins d’activité volcanique pour le Kamchatka et les Kouriles. De plus, le KVERT ne pourra plus mettre à jour son site web et les informations volcaniques qui y sont présentées.

Il s’agit donc d’une situation très regrettable. Les volcans du Kamchatka ne sauraient être laissés sans surveillance. De deux choses l’une : soit le gouvernement russe sera sensible aux pressions qui lui seront faites pour qu’il revoit sa position, soit un accord international permettra au KVERT de recevoir de l’argent pour pouvoir continuer à fonctionner. Un autre pays pourrait aussi intervenir, à condition que cela soit possible.

Une telle situation s’est déjà produite en 1994 et en 2007, année où le KVERT a cessé de donner des informations entre le 1er mars et le 9 avril.

 

drapeau anglais.jpgHere is a bad piece of news! Due to a loss of government funding beginning February 1st  2010, the Kamchatka Volcanic Eruption Response Team (KVERT) will no longer
distribute information regarding volcanic activity in Kamchatka and the Northern Kuriles.

KVERT monitors the active volcanoes of the Kamchatka Peninsula. Many international air routes pass through airspace potentially affected by volcanic eruptions, and there is a very high risk of flight disruption, and even of accidents and loss of life, if volcanic activity in this region is not properly monitored.

Among the different KVERT services that will be suspended, there is the assignment of Aviation Color Codes and the information releases about current activity and forecasts activity of volcanoes of Kamchatka and Northern Kuriles to all users. In addition, KVERT will no longer maintain its public web site with volcano information.
This is a real problem. The Kamchatka volcanoes cannot be left unmonitored: either the Russian government must be pressured to reconsider its position, or some kind of international arrangement will have to be made through which either KVERT funding can be continued or another country will have to step in, if that is possible.

This kind of problem already occurred in 1994 and 2007 with no news release between March 1st and April 9th.