Faut-il avoir peur de Yellowstone?

Voici quelques remarques supplémentaires sur le Parc National de Yellowstone, histoire de ne pas faire naître de craintes inutiles suite aux commentaires qui ont été rédigés dans ce blog. Il n’y a actuellement absolument aucune raison de redouter une éruption du volcan de Yellowstone. Comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises, les essaims sismiques que l’on observe périodiquement sont d’origine purement tectonique ou bien sont causés par des migrations de fluides en profondeur. Il ne faut pas oublier que le très grand nombre de sources chaudes et autres geysers dans le parc génère des mouvements de fluides extrêmement importants. Le bombement mentionné dans l’un des commentaires existe effectivement, mais les inclinomètres n’ont rien décelé de particulier au cours des dernières années.

S’agissant des zones interdites d’accès, elles font partie de la gestion des parcs nationaux aux Etats-Unis où les rangers ferment systématiquement les endroits sensibles, tels les lieux de reproduction, ou les secteurs où des randonneurs pourraient être mis en danger, par les ours en particulier.

S’agissant des animaux, leurs déplacements sont fréquents dans le parc. Ce n’est pas en les observant quelques jours que l’on peut affirmer qu’ils fuient une zone du parc.

S’agissant des arbres morts, il ne faut pas oublier que Yellowstone a subi et subit encore des incendies. Il y a effectivement plusieurs zones avec des troncs dressés comme des allumettes, phénomènes que l’on trouve aussi dans les endroits où le bois est attaqué par les vapeurs acides (voir photo ci-dessous). Cela ne veut pas dire que des gaz volcaniques s’échappent du sol.

Affirmer qu’ « une éruption hydrothermale pourrait se produire prochainement à Yellowtone », c’est comme affirmer qu’un autre séisme pourrait se produire prochainement à Haiti ! Le risque existe, mais rien ne dit qu’un tel phénomène se produira dans les prochains mois  dans le Parc. De la même façon que personne ne sait prévoir aujourd’hui une éruption volcanique !

Yellowstone-vapeurs-acides.jpg
Yellowstone: Attaque de la végétation par les vapeurs acides.
(Photo: C. Grandpey)

Sismicité à Yellowstone (suite)

drapeaufrancais.jpgComme je l’ai écrit dans une note précédente, Yellowstone a été secoué par un essaim sismique qui a fait suite à une longue période de calme dans le Parc.

Le Professeur Robert B. Smith, géophysicien à l’Université de l’Utah et l’un des plus grands spécialistes en matière d’activité tectonique et volcanique à Yellowstone, a donné quelques explications sur cet événement. L’essaim sismique s’est produit à 16 km au NO du Vieux Fidèle et à 15 km au SE de West Yellowstone. Il a eu lieu dans une zone située à 8 km de l’endroit où l’on a enregistré l’essaim d’Octobre1985, le plus important jamais observé dans le Parc.

Selon le Professeur Smith, de tels essaims sont « relativement fréquents ». Les dernières secousses semblent être liées à une activité tectonique normale et « ne sont pas une indication d’une prochaine activité volcanique ».  

Depuis 1995, on a enregistré 80 essaims sismiques, y compris celui qui a commencé dimanche dernier. Il faut remarquer qu’il n’y a pas le moindre lien entre ce qui se passe à Yellowstone et le séisme de M 7 qui a ravagé Haïti.

Fin décembre 2008 et début janvier 2009, Yellowstone a connu le deuxième plus grand essaim sismique de l’histoire du parc, avec 813 séismes d’une magnitude allant jusqu’à 3,9.

Le séisme le plus dévastateur a eu lieu le 17 août 1959 quand un événement de M 7,3 a tué 28 personnes et causé plus de 11 millions de dollars de dégâts.

Source : The Denver post. .

 

drapeau anglais.jpgAs I put it in a previous note, Yellowstone National Park has been shaken by a seismic swarm that followed a period of 11 months of quiet seismic activity in the park.

Professor Robert B. Smith, a geophysicist at the University of Utah and one of the leading experts on earthquake and volcanic activity at Yellowstone, has given a few explanations about the event. The swarm was located about 16 km northwest of Old Faithful and 15 km southeast of West Yellowstone. It occurred in an area about 8 km from where the largest swarm of quakes was ever recorded in October 1985.

According to Prof. Smith, such swarms are « relatively common. » Today’s tremors seem to be normal tectonic activity, and is « not an indication that some sort of volcanic activity will occur”.

Since 1995 there have been 80 swarms, including the one that started Sunday. It should be noted that there is absolutely no connection between what is occurring in Yellowstone and the magnitude 7.0 earthquake in Haiti.

In late December 2008 and early January 2009, Yellowstone National Park experienced the second largest earthquake swarm in Yellowstone. It consisted of 813 earthquakes with magnitudes ranging up to 3.9.

The most devastating earthquake in recent history in the Yellowstone region occurred on August 17th, 1959, with a M 7.3 earthquake that killed 28 people and caused more than $11 million in damage.

Source: The Denver Post.

Grand-Prismatic.jpg

Grand Prismatic Spring, l’une des plus belles sources du Parc.
(Photo: C. Grandpey)