Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde.

 Des panaches de vapeur s’élèvent actuellement jusqu’à 500 m de hauteur au-dessus du sommet du Sinabung (Indonésie). Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4), avec une zone d’exclusion générale de 3 km et des extensions à 5 km sur le secteur SE et 4 km dans le secteur NE.
Source: CVGHM.

++++++++++

Au Kamtchatka, un nouveau dôme de lave a commencé à croître dans le cratère du Bezymianny dont la couleur de l’alerte aérienne reste au Jaune (le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs).
Des explosions ont été observées sur l’Ebeko au début du mois de septembre, avec des panaches de cendres atteignant 3,5 km d’altitude. La couleur de l’alerte aérienne reste à l’Orange.

Source : KVERT.

++++++++++

Au Guatemala, entre 6 et 12 explosions sont enregistrées chaque heure sur le Fuego, avec des panaches de cendres atteignant 1,1 km au-dessus du cratère. Les ondes de choc font vibrer les bâtiments dans un rayon de 20 km. Des matériaux incandescents éjectés de 100 à 300 m de hauteur provoquent des avalanches de blocs dans plusieurs ravines; les avalanches atteignent parfois la végétation. Des retombées de cendres sont signalées dans plusieurs zones sous le vent.
L’activité du cratère Mackenney du Pacaya se caractérise par l’émission de coulées de lave et des explosions stromboliennes qui éjectent des matériaux jusqu’à 200 m au-dessus du sommet. Une coulée de lave active a parcouru le flanc nord-est sur 1 250 m; une autre environ 300 m sur le versant N. L’activité explosive fait vibrer des maisons dans un rayon de 4 km
Source: INSIVUMEH.

++++++++++

En Equateur, un niveau d’activité élevé continue d’être enregistré sur le Reventador. Début septembre, les émissions de gaz, de vapeur et de cendres atteignaient 1 km au-dessus du sommet. Des blocs incandescents roulaient sur le flanc N et parcouraient jusqu’à 600 m le long des flancs S et SW. La coulée de lave sur le flanc NE n’a pas progressé.
Source: Instituto Geofisico.

+++++++++

Au Costa Rica, le gouvernement a entamé le processus de déplacement des tours de télécommunication dans le parc national de l’Irazu en raison d’un important glissement de terrain qui a commencé le 26 août 2020. Les autorités demandent aux visiteurs d’éviter la partie inférieure de la montagne car des éboulements sont imminents. Quelque 25 millions de mètres cubes se sont détachés jusqu’à présent.
Source: The Watchers.

++++++++++

On observe actuellement un faible niveau d’activité à White Island (Nouvelle-Zélande). Les données recueillies au cours des dernières semaines montrent que le magma à faible profondeur dégaze rapidement à travers un système bien ouvert. La température reste élevée au niveau des bouches actives (environ 440 ° C), soit 100 degrés de moins qu’en juillet. Certaines bouches se sont agrandies et l’eau s’est accumulée sur le fond du cratère. On observe également un affaissement continu au niveau des bouches actives et des parties S et O des parois du cratère. Le tremor volcanique est généralement faible, hormis une courte période début août. Le niveau d’alerte volcanique a été abaissé à 1 et la couleur de l’alerte aérienne reste au Jaune.
Source: GeoNet.

++++++++++

Alors que le ciel de l’ouest des États-Unis était envahi par la fumée des incendies de forêt, l’Alaska était également aux prises avec un problème de qualité de l’air né il y a un siècle. De forts vents du sud ont remobilisé la cendre de l’éruption de 1912  du Novarupta , et envoyé un nuage de cette même cendre à environ 1200 mètres de hauteur le 14 septembre 2020. Il n’a pas été fait état de retombées de cendre dans les localités à proximité du Parc National du Katmai, mais un message d’alerte a été adressé aux pilotes d’aéronefs car  la cendre peut endommager les moteurs. Ce genre d’événement se produit régulièrement chaque année au printemps et à l’automne.
Il est bon de rappeler que l’éruption du Novarupta, l’une des plus importantes au monde, a commencé le 6 juin 1912. Elle a duré 3 jours et a propulsé la cendre jusqu’à 30 kilomètres au-dessus de la région du Katmai. L’USGS estime qu’un volume de 15 kilomètres cubes de lave a été émis par le volcan. L’éruption du Novarupta a été la plus puissante du 20ème siècle et figure parmi les plus importantes de l’histoire. Les cendres se sont déposées dans la Vallée des Dix Mille Fumées.
Suite à l’apparition du nuage de cendre, l’AVO a rassuré la population et précisé qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle éruption. Les pluies qui se sont abattues le 15 septembre sur la région de Bristol Bay ont mis fin à l’alerte.
Source: Médias d’information de l’Alaska.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world.

Steam plumes are currently rising up to 500 m above Sinabung’s summit (Indonesia). The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4), with a general exclusion zone of 3 km and extensions to 5 km on the SE sector and 4 km in the NE sector.

Source : CVGHM.

++++++++++

In Kamchatka, a new lava dome has started growing in the summit crater of Bezymianny whose aviation colour code remains at Yellow.  (the second lowest level on a four-color scale).

Explosions have been observed at Ebeko in early September, with ash plumes up to 3.5 km a.s.l. The aviation colour code remains at Orange.

Source: KVERT.

++++++++++

In Guatemala, between 6 and 12 explosions are recorded each hour on Fuego, with ash plumes as high as 1.1 km above the crater. Shock waves rattle buildings within a 20-km radius. Incandescent material ejected 100-300 m high cause avalanches of blocks in several drainages; avalanches sometimes reach the vegetation. Ashfall is reported in several areas downwind.

Activity at Pacaya’s Mackenney Crater is characterized by the emission of lava flows and Strombolian explosions that eject material as high as 200 m above the summit. An active lava flow has travelled on the NE flank over 1,250 m; another on the N flank is about 300 m long. Explosive activity rattled houses within a 4-km radius

Source : INSIVUMEH.

+++++++++

In Ecuador, a high level of activity continues to be recorded at Reventador. In early September, gas, steam, and ash emissions rose as high as 1 km above the summit crater. Incandescent blocks rolled down the N flank and travelled as far as 600 m down the S and SW flanks. The lava flow on the NE flank has not lengthened.

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

In Costa Rica, the government has started the process of relocating telecommunication towers in the Irazu National Park due to an ongoing massive landslide which started on August 26th, 2020. Officials warn people to avoid the lower part of the mountain as rockslides are imminent, with around 25 million cubic metres of land detached so far.

Source : The Watchers.

++++++++++

Low levels of activity are observed at White Island (New Zealand). The data collected during the past weeks show that shallow magma is degassing at a high rate through an open, unobstructed system. Temperatures at the gas vents remain high (about 440°C), which is 100 degrees less than in July. Some of the gas vents have become larger and water has ponded on the crater floor. Continuing subsidence of the active vent areas and the S and W parts of Main Crater wall is also observed. The volcanic tremor is generally low, except for a short period in early August. The volcanic alert level has been lowered to 1 and the aviation colour code remains at Yellow.

Source: GeoNet.

++++++++++

While western U.S. was suffering from hazy skies from wildfires, Alaska was dealing with an air quality problem born a century ago. Strong southerly winds picked up loose ash from the 1912 Novarupta eruption, sending an ash cloud about 1,200 metres into the sky on September 14th, 2020. There were no reports of ashfall in nearby communities near Katmai National Park, but pilots were warned about the cloud because the ash can cause damage to plane engines. This sort of event happens every spring and autumn.

It is wotrh remembering that Novarupta’s three-day eruption, one of the world’s largest, began on June 6th, 1912, and sent ash as high as 30kilometres above the Katmai region. The USGS estimates a volume of 15 cubic kilometres of magma was erupted. The Novarupta eruption was the most powerful of the 20th century and ranks among the largest in recorded history.

The ash was deposited in the Valley of Ten Thousand Smokes.

After the last ash cloud, AVO issued a statement alerting people that this was not a new eruption. Widespread rains on September 15th in the Bristol Bay region prompted the cancellation of ash advisories.

Source: Alaskan news media.

Nuage de cendre du Novarupta emporté par le vent vers l’île Kodiak en octobre 2014 (Source : NASA)

Vallée des 10 000 Fumées (Photos : C. Grandpey

Bezymianny (Kamchatka): Effondrement et renaissance d’un volcan // Bezymianny (Kamchatka): The collapse and rebirth of a volcano

L’activité volcanique faisant suite à l’effondrement d’un volcan peut contribuer à la naissance d’un nouvel édifice. Le processus accompagnant une telle renaissance n’avait pas été étudié jusqu’à présent. Pour la première fois, des chercheurs du Centre National de Recherche pour les Sciences de la Terre de Potsdam et des volcanologues russes ont pu analyser le cycle de vie d’un volcan, depuis son effondrement jusqu’à sa renaissance. Ils ont présenté l’analyse de données photogrammétriques sur un laps de temps de 70 ans à propos du volcan Bezymianny dans la péninsule du Kamtchatka. Les images montrent la renaissance du volcan après son effondrement.
Le versant oriental du Bezymianny s’est effondré en 1956. Grâce à des techniques modernes, les chercheurs du GFZ Potsdam ont examiné des photographies de survols d’hélicoptères datant de l’époque soviétique, et les ont comparées avec des données satellitaires plus récentes.
Les images montrent le volcan après son effondrement en 1956. Sa première phase de reconstruction a commencé à partir de plusieurs bouches distantes d’environ 400 m les unes des autres.
L’activité volcanique s’est intensifiées au bout d’une vingtaine d’années. Elle est devenue plus effusive avec une migration des bouches qui se sont rapprochées à moins de 200 m les unes des autres.
50 années plus tard, l’activité s’est concentrée sur une bouche unique, ce qui a permis l’édification d’un stratovolcan couronné par un cratère sommital
Les chercheurs ont estimé le rythme de croissance moyen à  26 400 mètres cubes par jour. Cela a leur a permis d’estimer le regain de taille précédent le prochain effondrement.
Les résultats ont également permis aux scientifiques de prévoir à quel moment l’édifice volcanique pourrait atteindre à nouveau la hauteur fatidique précédant un nouvel effondrement sous son propre poids.
Les résultats montrent que la désintégration et la reconstruction d’un volcan ont un impact majeur sur les conduits magmatiques en profondeur.
En conclusion, les volcans qui se sont effondrés puis se sont reconstitués montrent une sorte de mémoire de leur niveau de contraintes. En conséquence, il faudrait intégrer l’histoire de la naissance et de l’effondrement d’un volcan dans les prévisions à venir car ces informations fourniront des indications sur les éruptions probables ou les effondrements imminents.

Référence : « The rebirth and evolution of Bezymianny volcano, Kamchatka after the 1956 sector collapse » – Shevchenko, A. V. et al. – Nature Communications Earth and Environment.
Source: The Watchers.

—————————————————

Continued post-collapse volcanic activity can cause the rise of a new edifice. However, details of such edifice rebirth had not been documented up to now. For the first time, researchers from the GFZ German Research Center for Geosciences and volcanologists from Russia were able to analyse a volcano’s life cycle, from its 1956 collapse to its rebirth. They presented the results of 70-year-long photogrammetric data for Bezymianny volcano in the Kamchatka Peninsula. The images show the volcano’s rebirth after it collapsed.

The eastern sector of Bezymianny volcano collapsed in 1956. Using modern methods, researchers at the GFZ Potsdam studied photographs of helicopter overflights from Soviet times, combined with more recent satellite drone data.

The images show the volcano after its collapse. Its initial regrowth started at different vents around 400 m apart.

Volcanic activity increased after about 20 years. It became more effusive with vents migrating within ~200 m distance.

After 50 more years, activity focused on a single vent, allowing the growth of stratocone with a summit crater

The researchers identified an average growth rate of 26 400 cubic metres per day, allowing the researchers to estimate the regain of the pre-collapse size within the next 15 years.

The findings also allowed the scientists to predict when the volcanic building may reach a crucial height once again, so that it may collapse once more under its own weight.

The results show that the decay and re-growth of a volcano has a major impact on the pathways of the magma in the depth.

Thus, disintegrated and newly grown volcanoes show a kind of memory of their altered field of stress. The results indicate that the history of birth and collapse of a volcano must be included in future forecasts as the information will be able to provide estimates about probable eruptions or imminent collapses.

Reference: « The rebirth and evolution of Bezymianny volcano, Kamchatka after the 1956 sector collapse » – Shevchenko, A. V. et al. – Nature Communications Earth and Environment.

Source: The Watchers.

Vue du Bezymianny (Crédit photo : KVERT)

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques informations sur l’activité éruptive dans le monde:

Le bilan officiel de l’éruption de White Island (Nouvelle Zélande) est de 18 morts, y compris les deux personnes portées disparues dont les corps n’ont toujours pas été retrouvés. . :

++++++++++

L’Avachinsky (Kamchatka) est généralement le premier volcan que les touristes voient à leur arrivée à Petropavlovsk. Le KVERT indique qu’il montre actuellement une hausse d’activité, avec incandescence et dégazage. Une augmentation de la sismicité est observée depuis environ un mois. Une éruption ne peut être exclue à court terme.
Les autorités ont conseillé à la population locale et aux touristes de rester à l’écart du volcan.
La dernière éruption de l’Avachinsky a eu lieu le 5 octobre 2019. D’autres événements éruptifs se sont produits en 1991, 1945, 1938 et 1926. Cependant, la plupart n’étaient pas des éruptions majeures. Comme d’autres volcans du Kamchatka, le principal danger est la cendre qui peut affecter les vols et les activités aéroportuaires.
Source: KVERT.

++++++++++

On observe une hausse d’activité sur le Bezymianny (Kamchatka) depuis le début du mois de décembre, avec une incandescence nocturne au niveau du cratère, de fortes émissions fumerolliennes et une coulée de lave. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne a été portée à l’Orange. La même couleur est conservée sur le Sheveluch et le Klyuchevskoy.
Source: KVERT.

+++++++++

Selon la Garde côtière, l’activité à Nishinoshima (Japon) est relativement intense, avec des explosions dans le cratère principal du cône pyroclastique toutes les secondes à plusieurs secondes. Des blocs sont propulsés jusqu’à 300 m au-dessus du cratère et la lave continue de couler dans la mer. Un nouveau cratère s’est ouvert sur le flanc N du cône. La zone d’exclusion marine a été étendue à 2,5 km autour de l’île.
Source: JMA.

++++++++++

L’AVO m’a indiqué le 12 décembre 2019 qu’une explosion de courte durée sur le Shishaldin (Aléoutiennes / Alaska) avait généré un panache de cendre qui est monté jusqu’à 6000-7000 mètres. Une hausse du tremor a été observée à 16:10 (GMT) pendant environ 3 minutes. Trois éclairs ont également été détectés. L’alerte aérienne du Shishaldin reste à la couleur Orange et au niveau d’alerte volcanique est maintenu à Vigilance.
Source: AVO.

++++++++++

C’est avec grande tristesse que j’ai appris le décès d’Orazio Nicoloso, que le journal La Sicilia a fort justement appelé « l’ultimo papà dell’Etna » tellement il a joué un rôle important dans la mise en valeur du volcan. Il est décédé en décembre, tout comme son frère Antonio et quelques jours après Alfio Ponte, deux guides extraordinaires qui m’ont tant appris sur le Mongibello.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world:

The official death toll of the White Island eruption (New Zealand) is 18, including the two missing persons whose bodies have not been found yet.

++++++++++

 Avachinsky (Kamchatka) is usually the first volcano tourists see when they arrive in Petropavlovsk. KVERT says it is currently showing signs of increased unrest, with incandescence and degassing. An increase in seismicity has been observed for about a month. An eruption cannot be excluded in the short term. Authorities have advised the local population and tourists to stay away from the volcano. Avachinsky’s last eruption was on October 5th, 2019. Other eruptive events occurred in 1991, 1945, 1938 and 1926. However, most of them were not major eruptions. Like other volcanoes in Kamchatka, the major hazard is the ash which may affect flights and airport operations.

Source: KVERT.

++++++++++

Activity has been increasing at Bezymianny (Kamchatka) since the beginning of December, with nighttime crater incandescence, strong fumarolic emissions, a lava flow. As a consequence, the aviation colour code has been increased to Orange. The same colour is kept on Sheveluch and Klyuchevskoy.

Source: KVERT.

+++++++++

According to the Coast Guard, activity at Nishinoshima (Japan) is quite intense, with explosions occurring from the main crater of the pyroclastic cone every second to several seconds. Blocks are ejected as high as 300 m above the crater rim and lava continues to flow into the sea. A new crater has opened on the N flank of the cone. The marine exclusion zone has been extended to 2.5 km around the island.

Source: JMA.

++++++++++

AVO informed me on December 12th, 2019 that a short-lived explosion from Shishaldin (Aleutians / Alaska) produced an ash cloud that rose up to 6000-7000 metres. A tremor burst was observed at 16:10 (UTC) for about 3 minutes. Three lightning strikes were also detected. Shishaldin remains at aviation colour code Orange and the volcanic alert level at Watch.

Source: AVO.

++++++++++

I was very sad to be informed of the death of  Orazio Nicoloso, whom the newspaper La Sicilia aptly called « l’ultimo papà dell’Etna » because he played an important role in the development of the volcano . He died in December, just like his brother Antonio and a few days after Alfio Ponte, two extraordinary guides who taught me so much about Mongibello.

Vue de l’éruption du Shishaldin depuis Cold Bay le 12 décembre 2019 (Source: AVO)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Tout est calme sur le Kilauea (Hawaii), tellement calme que le niveau d’alerte volcanique vient de redescendre à Normal et l’alerte aérienne a été abaissée de Jaune à Vert. Sismicité, déformation et émissions gazeuses sont faibles, que ce soit au sommet du volcan ou le long de l’East Rift Zone.

Source : HVO.

°°°°°

Au Kamchatka, la couleur de l’alerte aérienne pour le Karymsky et le Sheveluch est maintenue à l’Orange car des explosions accompagnées de panaches de cendre pouvant atteindre 10 à 15 km d’altitude peuvent se produire à tout moment et affecter le trafic aérien.

La couleur de l’alerte aérienne pour le Bezymianny a été abaissée au jaune. Toutefois on observe toujours d’importantes émissions de gaz et de vapeur.

Source : KVERT.

°°°°°

GeoHazards indique qu’une activité volcanique élevée persiste à Ambrym (Vanuatu)  et devrait se poursuivre sans grands changements. Les zones de danger dans la caldeira se limitent à 1 km autour du Benbow et 2 km autour des cratères du Marum. La zone de sécurité pour les personnes inclut la Zones d’Exclusion Permanente du Benbow et la Zone de Danger A du Marum. Une zone de danger supplémentaire au sud-est d’Ambrym a té mise en place à moins de 1 km des principales fractures.
Les fractures qui se sont ouvertes dans le sud-est d’Ambrym pendant l’éruption de décembre 2018 peuvent continuer à s’ouvrir en raison de l’érosion. Une forte sismicité peut continuer à affecter ces fractures ainsi que les zones autour des cratères actifs où l’on observe des émissions de vapeur. Comme je l’ai écrit précédemment, les lacs de lave dans les cratères du Benbow et du Marum ont disparu le 16 décembre 2018.

Le niveau d’alerte pour Ambrym est à 2 depuis le 14 février 2019.

°°°°°

L’activité du Popocatepetl (Mexique) n’a guère évolué depuis la semaine dernière, avec les habituelles émissions de gaz et de vapeur, ponctuées de temps à autre par une explosion de cendre et de matériaux incandescents suite à la destruction, sous la pression des gaz, du dôme de lave qui s’est mis en place dans le cratère.

Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune, Phase 2.

Source : CENAPRED.

°°°°°

L’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe n’a pas l’air de s’inquiéter, mais un essaim sismique d’origine volcanique a débuté le samedi 23 Mars 2019 à 04h01 (heure locale) dans la zone du volcan de La Soufrière. Cette séquence sismique continue avec 147 événements depuis son début. Les séismes sont de très faible magnitude (M < 1) at aucun d’eux n’a été ressenti par la population. Les événements ont été localisés à une profondeur d’environ 2.5 km sous le sommet du dôme de La Soufrière.

Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune, Vigilance.

Rappelons que la zone d’accès au sommet du volcan a été réduite il y a quelques semaines suite à l’intensification de certaines fumerolles.

°°°°°

Au cours de ma conférence intitulée «Volcans et risques volcaniques», j’informe le public que la dernière éruption du Fuego (Guatemala) en juin 2018, a tué 332 personnes ; c’est le bilan officiel publié par le gouvernement guatémaltèque. En fait, personne ne sait exactement combien de personnes sont mortes sous les coulées pyroclatiques qui ont rayé le village de San Miguel Los Lotes de la carte. J’ai lu récemment que le bilan était de 202 morts et 229 disparus, mais on pense généralement qu’il est près de 1 000. Après des mois de tests, y compris l’envoi d’échantillons à l’étranger, environ 110 restes de corps n’ont pas pu être identifiés. Le processus d’analyse est terminé ; 202 personnes ont été identifiées et leurs restes remis aux familles pour l’inhumation. Pour les autres, il se peut qu’il y ait des doublons de personnes déjà identifiées.
L’INSIVUMEH (responsable de la surveillance volcanique) et la CONRED (responsable de la gestion des catastrophes au Guatemala) ont été tenus responsables de la mauvaise gestion de la crise éruptive. Les deux institutions se sont même accusées mutuellement. Aujourd’hui, l’INSIVUMEH dispose de davantage d’équipements (stations sismiques, écrans de contrôle, etc.) pour tenter d’anticiper l’activité volcanique. Il y a aussi une meilleure collaboration avec la CONRED. Espérons que la prochaine éruption du Fuego sera moins meurtrière que des leçons auront été tirées de celle de juin 2018.

—————————————————

Everything is quiet on Kilauea Volcano (Hawaii), so quiet that the volcanic alert level has just been lowered from Advisory to Normal. The aviation colour code has been lowered from Yellow to Green.  The rates of seismicity and deformation as well as the gas emissions are low at the summit and along the East Rift Zone.

Source: HVO.

°°°°°

In Kamchatka, the aviation colour code for Karymxky and Sheveluch is Orance because ash explosions up to 10-15 km a.s.l. could occur at any time and affect air traffic

The aviation colour code for Bezymianny has been lowered to Yellow. However, a strong gas-steam activity continues.

Source: KVERT.

°°°°°

GeoHazards indicates that volcanic activity at Ambrym is continuing at the level of major unrest and is likely to continue at this level. The Danger Zones at the caldera remain at 1 km around Benbow and 2 km around Marum craters. The Danger Zone for life safety remains limited at the Permanent Exclusion Zone at Benbow and Danger Zone A at Marum. An additional Danger Zone at the South-East of Ambrym remains within 1 km from major cracks.
Open cracks in the South-East Ambrym area during the December eruption 2018 may continue to open due to erosion. Major seismicity could continue to affect these cracks and areas around the active craters with emissions of steam. As I put it before, the lava lakes in Benbow and Marum craters have disappeared since December 16th, 2018.

The alert level for Ambrym has been at 2 since February 14th, 2019.

°°°°°

Activity at Popocatepetl (Mexico) has not much changed since last week, with the usual gas and steam emissions, punctuated from time to time by an explosion of ash and incandescent materials due to the destruction, under the pressure of gases, of the lava dome in the crater.
The alert level remains at Yellow, Phase 2.

Source: CENAPRED.

°°°°°

The Volcanological and Seismological Observatory of Guadeloupe does not seem to worry, but a seismic swarm of volcanic origin began on Saturday, March 23rd, 2019 at 04:01 (local time) in the Soufrière volcano area. This seismic sequence continues with 147 events since its beginning. The earthquakes are of very small magnitude (M <1) and none of them has been felt by the population. The events are located at a depth of about 2.5 km beneath the summit of the dome of La Soufrière.
The alert level remains at Yellow, Watch.
One should bear in mind that the access area at the top of the volcano was reduced a few weeks ago following the intensification of some fumaroles.

°°°°°

During my conference entitled « Volcanoes and volcanic risks », I inform the public that Fuego’s latest eruption in Guatemala in June 2018 killed 332 persons, which is the government’s official death toll. Actually, no one knows for sure how many people died under the pyroclatic flows which wiped the village of San Miguel Los Lotes from the map. I have read recently that the toll was 202 dead and 229 missing, but it is generally thought that it is close to 1,000. After months of testing, which included sending some samples abroad, about 110 remains cannot be identified. The analysis process has come to an end and 202 people were identified and their remains handed to family for burial. As for the rest of the remains, some could be duplicates from people already identified.

Both INSIVUMEH (in charge of volcano monitoring) and CONRED (which manages disasters in Guatemala) were held responsible for the poor management of the eruptive crisis. They even accused each other of mismanagement. Today, INSIVUMEH has got more equipment (seismic stations, monitors, etc) to try to anticipate volcanic activity. There is also a better collaboration with CONRED. Let’s hope Fuego’s next powerful eruption will be less deadly than the June 2018 event.

Vue de San Miguel Los Lotes avant et après l’éruption du Fuego (Source: CONRED)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

Voici des nouvelles de quelques volcans actifs dans le monde

Le Mont Agung (Bali / Indonésie) vient de montrer qu’il était encore très actif avec deux épisodes éruptifs le 17 mars 2019. Les deux événements se sont accompagnés de nuages de cendre atteignant 500 à 600 mètres de hauteur. Le 15 mars, deux autres explosions ont provoqué des retombées de cendre dans les villages proches du volcan.
En dépit des éruptions de l’Agung, le Panca Wali Krama, une série de cérémonies qui a lieu tous les dix ans, s’est poursuivi comme prévu au temple de Besakih, sur les contreforts sud du volcan.
Le niveau d’alerte de l’Agung est maintenu à 3 sur une échelle de 4 niveaux.
Source: The Jakarta Post.

°°°°°

L’activité de l’Anak Krakatau (Indonésie) se résume essentiellement en émissions de vapeur et de gaz, comme l’a montré une séquence éruptive le 16 mars 2019. Le VSI explique qu’«il n’y a pas eu de matériaux rocheux transportés à la surface.»
La sismicité reste relativement discrète et rien n’indique une alimentation magmatique à faible profondeur. De la même façon, les instruments ne détectent pas d’inflation de l’édifice volcanique. .
Selon le VSI, si une éruption devait se produire, elle serait de type strombolien avec projection de cendre et de matériaux incandescents. Le risque d’éruptions existe toujours mais avec une intensité décroissante par rapport à la période éruptive de décembre 2018. Depuis la dernière éruption en février et le 16 mars 2019, les matériaux expulsés par le volcan n’ont pas dépassé un rayon de 2 km du cratère.
Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (Siaga) et il est demandé aux visiteurs de rester en dehors d’un rayon de 5 km du cratère actif.

Source : VSI.

°°°°°

Le dernier bulletin d’activité du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) date du 10 mars 2019 et il semble qu’aucun événement significatif ne se soit produit sur le volcan depuis cette date. Dans ce dernier bulletin, l’OVPF indiquait que suite à l’arrêt de l’activité éruptive le 10 mars à 6h28 (heure locale), une sismicité était toujours enregistrée sous la zone sommitale du volcan. 26 séismes superficiels et 1 séisme profond avaient été enregistré depuis la fin de l’éruption. Du fait de cette sismicité, aucune hypothèse n’était écartée par l’Observatoire quant à l’évolution de la situation.

Le bulletin quotidien du 18 mars 2019 fait état de 10 séismes volcano-tectoniques dans la zone sommitale du volcan. Aucune déformation significative de l’édifice volcanique n’était enregistrée. Les émissions de CO2 étaient en baisse au niveau du Gîte du Volcan et en hausse au niveau de la Plaine des Cafres.

Source : OVPF.

°°°°°

Comme cela se produit de temps en temps, une puissante éruption a été enregistrée sur le Bezymianny (Kamchatka) dans la soirée du 15 mars 2019. La couleur de l’alerte aérienne est momentanément passée au Rouge avant de revenir à l’Orange. L’éruption a provoqué de nouvelles coulées pyroclastiques en raison d’effondrements du dôme de lave. Les panaches de cendre se sont élevés jusqu’à 15 km au dessus du niveau de la mer, avant de s’étirer sur une centaine de kilomètres vers le SE du volcan.
Source: KVERT.

°°°°°

Suite à l’apparition d’une galette de lave dans le cratère, le Popocatepetl (Mexique) a connu plusieurs événements explosifs au cours des dernières semaines. Ils sont dus à la brusque libération des gaz emprisonnés sous le dôme de lave. Il en résulte de volumineux panaches de cendre, de vapeur et de gaz et des projections de matériaux incandescents. Le dernier événement de ce type le 19 mars 2019 a arrosé le sommet du volcan jusqu’à plus de 2 kilomètres sur ses pentes.

Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, Phase 2.

Source : CENAPRED.

°°°°°

Bonne nouvelle pour les touristes qui ont prévu de se rendre dans les Iles Eoliennes. Après six mois d’activité relativement intense, le Stromboli semble s’être calmé et l’accès au sommet est de nouveau autorisé en groupes, sous la houlette des guides de Stromboli. Il est bon de rappeler que l’accès individuel reste interdit au-delà de 400 mètres d’altitude.

°°°°°

Selon plusieurs sources d’information, l’éruption du Bromo (Java / Indonésie) – qui a débuté le 18 février 2019 – se poursuit à l’heure actuelle. Il est interdit d’entrer dans la zone de sécurité d’un kilomètre autour du cratère. Le niveau d’alerte du volcan n’a pas changé depuis 2016 et est maintenu à 2 sur une échelle de cinq. Malgré l’activité éruptive actuelle et la cendre émise par le volcan, le tourisme dans la région n’est pas affecté et l’aéroport de Malang fonctionne normalement.
Le Bromo est une attraction touristique de l’île de Java car son accès est assez facile. De plus, on peut admirer un superbe panorama sur les volcans de la région (avec le Batok et le Semeru au loin) depuis les collines entourant la caldeira du Bromo. Lorsque le volcan n’est pas en éruption, des marches permettent aux touristes d’accéder à la lèvre du cratère.

Comme tous les volcans d’Indonésie, le Bromo est considéré comme un lieu sacré par les habitants de la région. Selon la croyance locale, il est une incarnation de Brahma , le dieu du feu. Pour apaiser sa colère, habitants effectuent chaque année un rituel connu sous le nom de « cérémonie de Kasodo » qui consiste à lancer des offrandes dans le cratère du Bromo. Ainsi, le jour de la pleine lune du mois de Kasodo, ils effectuent une longue procession vers le cratère où des prêtres hindous attendent pour bénir les offrandes des pèlerins.

————————————————

News of some active volcanoes around the world.

Mount Agung (Bali / Indonesia) showed it was still quite active with two eruptive episodes on March 17th, 2019. Both events were accompanied by ash clouds up to 500-600 metres high. On March 15th, two other explosions had caused ashfall in neighbouring villages.

Despite Agung’s eruptions, the Panca Wali Krama, a rare series of ceremonies that occurs once every ten years, continued as planned at Besakih Temple on the southern foothills of the volcano.

The alert level for Mt Agung is kept at 3 on a scale of 4 levels.

Source: The Jakarta Post.

°°°°°

Activity at Anak Krakatau (Indonesia) mainly consists of steam and gas emissions, as shown by an eruptive sequence of March 16th, 2019. VSI explains that « there were no rocky materials transported to the surface.  »
Seismicity remains relatively discreet and nothing indicates a shallow magmatic feeding system. In the same way, the instruments did not detect any significant inflation of the volcanic edifice. .
According toVSI, if an eruption were to occur, it would be of Strombolian type with ejections of ash and incandescent material. The risk of an eruption still exists but with decreasing intensity compared to the eruptive period of December 2018. Since the last eruption in February and March 16th, 2019, the materials expelled by the volcano have not exceeded a radius of 2 km from the crater.
The alert level is kept at 3 (Siaga) and visitors are asked to stay outside a radius of 5 km from the active crater.
Source: VSI.

°°°°°

The last activity bulletin about  Piton de la Fournaise (Reunion Island) was released on March 10th, 2019 and it seems that no significant event has occurred on the volcano since that date. In this last bulletin, OVPF indicated that following the stoppage of eruptive activity on March 10th at 6:28 (local time), seismicity was still recorded under the summit area of the volcano. 26 shallow earthquakes and 1 deep earthquake had been recorded since the end of the eruption. Because of this seismicity, no hypothesis was excluded by the Observatory as to the evolution of the situation.
The daily bulletin of March 18th, 2019 reported 10 volcano-tectonic earthquakes in the summit area of the volcano. No significant deformation of the volcanic edifice was recorded. CO2 emissions were decreasing at the Gîte du Volcan and increasing in the Plaine des Cafres.
Source: OVPF.

°°°°°

As this occurs from time to time, a powerful eruption was recorded at Bezymianny (Kamchatka) in the evening of March 15th, 2019. The aviation colour code was momentarily raised to Red and then lowered back to Orange. The eruption triggered new pyroclastic flows due to collapses of the lava dome top, with ash plumes that rose up to 15 kilometres above sea level and then extended about 100 km to the SE of the volcano.

Source : KVERT.

°°°°°

Following the appearance of a lava slab in the crater, Popocatepetl (Mexico) went through several explosive events in recent weeks. They were due to the sudden release of gases trapped under the lava dome. One could observe voluminous ash, steam and gas plumes as well as projections of incandescent materials. The last event of this type on March 19th, 2019 affected the summit of the volcano as far as 2 kilometers on its slopes.
The alert level is kept at Yellow, Phase 2.
Source: CENAPRED.

°°°°°

Good news for tourists planning to visit the Aeolian Islands. After six months of relatively intense activity, Stromboli seems to have calmed down and access to the summit is again allowed in groups, under the guidance of the Stromboli guides. It is worth remembering that individual access remains prohibited beyond 400 metres above sea level.

°°°°°

According to several sources of information, the eruption of Mount Bromo (Java / Indonesia) that started on February 18th, 2019, is still going on these days. Visitors are prohibited from entering the one-kilometre safety zone around the crater. The alert level for the volcano has not changed since 2016 and remains at 2 on a scale of five levels. Despite the current eruptive activity and the ash plies emitted by the volcano, tourism in the region is not affected and Malang airport is operating normally.

Mount Bromo is a tourist attraction on the island of Java because its access is quite easy. Beside, there are great views of the volcanoes in the area (with Mt Batok and Mt Semeru in the distance) from the hills around the Bromo caldera. When the volcano is not erupting, stairs allow tourists to climb on the crater rim.

Like all volcanoes in Indonesia, Mt Bromo is considered a sacred place by locals. According to local beliefs, this volcano is an incarnation of Brahma, the god of fire. To appease its anger, residents perform a ritual known as the « Kasodo Ceremony » every year, which consists in throwing offerings into the crater of Mt Bromo. Thus, every year, on the day of the full moon of the month of Kasodo, the inhabitants carry out a long procession towards the crater where Hindu priests wait to bless the offerings.

Vue du Bromo le 17 mars 2019 (Source: VSI)

Volcans du monde // Volcanoes around the world

L’éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) se poursuit. Malgré quelques fluctuations, le tremor reste relativement stable. Le front de coulées de situe à 1200 mètres d’altitude et seul le bras nord est actif.
Source: OVPF.

Un article paru dans le Journal de l’Ile résume parfaitement la situation actuelle sur le volcan. Mes amitiés à François Martel-Asselin qui l’a rédigé.

https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2019/03/01/Eruption-quand-les-coulees-la-route_568825?fbclid=IwAR0nVRRS0tasRnADqEewoEDWS3FavYowQUJN14yb5lLp7M4XPxDG-1wSR48

D’importantes émissions de gaz s’échappent de quatre bouches dans une zone précédemment recouverte par un lac à l’intérieur du cratère du Poas (Costa Rica). Une légère incandescence est parfois visible au niveau de l’une des bouches pendant la nuit. Une odeur de soufre a été signalée dans plusieurs zones sous le vent. Des retombées de cendre ont été observées à Canoas de Alajuela le 26 février 2019.
Source: OVSICORI ..

Le volume du dôme de lave dans le cratère sommital du Merapi (Indonésie) n’a pas changé par rapport aux semaines précédentes. Les émissions de gaz et de vapeur s’élèvent jusqu’à 375 mètres au-dessus du cratère. Le 18 février 2019, plusieurs avalanches de blocs et de cendre ont parcouru un kilomètre dans la ravine de la rivière Gendol. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1-4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

Une moyenne de 20 explosions par jour a été enregistrée sur le Sabancaya (Pérou) au cours de la semaine écoulée. Des panaches de gaz et de cendre ont été observés jusqu’à 2,2 km au-dessus du cratère. Le public ne doit pas s’approcher du cratère dans un rayon de 12 km.
Source: INGEMMET, IGP.

Au Kamchatka, le KVERT a signalé une augmentation de l’activité du Bezymianny, avec une incandescence nocturne du cratère et des effondrements du dôme de lave générant des avalanches pyroclastiques. Les panaches de cendre du Karymsky ont été observés sur des images satellites, avec parfois une anomalie thermique. Le dôme de lave du Sheveluch continue de croître, avec une extrusion de blocs du côté nord et des avalanches pyroclastiques. Le niveau d’alerte reste à l’Orange pour ces trois volcans.

——————————————

The eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) is going on. Despite a few fluctuations, the eruptive tremor has been quite stable during the past days. The lava flow front is located 1200 metres above sea level. The northern branch is the only one to be active for thr moment.
Source: OVPF.

Intense gas emissions are rising from four fumarolic vents in the area previously covered by a lake in the crater of Poas (Costa Rica). Minor incandescence is sometimes visible from one of the vents at night. A sulphur odour has been reported in several downwind areas. Ashfall was reported in Canoas de Alajuela on 26 February, 2019.
Source: OVSICORI..

The volume of the lava dome in Merapi’s summit crater (Indonesia) has remained unchanged compared with the previous few weeks. White emissions are rising as high as 375 metres above the crater rim. On 18 February, 2019, multiple block-and-ash f lows traveled at one kilometre down the Gendol drainage. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

An average of 20 explosions per day occurred at Sabancaya (Peru) during the past week. Gas-and-ash plumes were seen rising as high as 2.2 km above the crater. The public should not approach the crater within a 12-km radius.
Source: INGEMMET, IGP.

In Kamchatka, KVERT reports increased activity at Bezymianny characterized by nighttime crater incandescence and hot avalanches originating from the lava dome. Ash plumes from Karymsky are identified in satellite images, with an occasionnal thermal anomaly. Sheveluch’s lava dome continues to grow, extruding blocks on the N side, and producing hot avalanches. The alert level remains at Orange for these three volcanoes.

Eruption au sommet du Sabancaya (Credit photo: IGP)

Activité éruptive du Bezymianny (Source: KVERT)

 

Bezymianny (Kamchatka / Russie)

Le KVERT indique qu’une puissante éruption a secoué le Bezymianny le 20 janvier 2019. Des explosions ont propulsé les nuages de cendre jusqu’à 10 km d’altitude. Ce type d’activité explosive est susceptible de perturber le trafic aérien. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne est passée au Rouge.
La dernière éruption majeure du Bezymianny a eu lieu le 20 décembre 2017, avec des panaches de cendre qui sont montés jusqu’à 10-15 km d’altitude.
Source: KVERT.

—————————————————–

KVERT indicates that a powerfuleruption occurred at Bezymianny on January 20th, 2019. Explosions sent ash clouds up to 10 km a.s.l. This kind of explosive activity could affect air traffic. As a consequence, the aviation colour code was raised to Red.

Bezymianny’s last major eruption took place on December 20th, 2017, with ash plumes up to 10 – 15 km a.s.l.

 Source : KVERT.

Activité explosive sur le Bezymianny (Crédit photo: KVERT)