Volcans du monde // Volcanoes of the world

L’Institut de Géophysique du Pérou (IGP) indique que l’éruption de l’Ubinas se poursuit. L’activité sismique (avec des événements majoritairement volcano-tectoniques liés à la fracturation de roches à l’intérieur de l’édifice) et les anomalies thermiques correspondent à l’ascension du magma vers la surface. En revanche, aucune déformation significative du volcan n’a été enregistrée. De nouveaux épisodes d’activité explosive accompagnés d’émission de cendre restent possibles dans les prochains jours.

++++++++++

En raison d’une hausse de la sismicité, le PHIVOLCS a élevé à 1 le niveau d’alerte du Taal (Philippines) le 7 octobre 2019. L’Institut a également enregistré une augmentation de la température de l’eau de 32,6°C à 33°C dans la partie ouest du lac dont le niveau n’a pas changé. Le pH révélant l’acidité de l’eau est passé de 2,82 à 2,83. De plus, les mesures de déformation du sol effectuées entre le 19 et le 26 septembre ont révélé un gonflement de l’édifice, ce qui correspond aux dernières données GPS.
Le niveau d’alerte 1 signifie qu’une éruption n’est pas imminente, mais le cratère principal reste fermé au public. Des explosions de vapeur peuvent se produire, ainsi que de fortes concentrations de gaz toxiques.

++++++++++

Le KVERT indique qu’un bref épisode explosif a été observé sur le Sheveluch (Kamchatka) le 6 octobre 2019. L’éruption a projeté une petite quantité de cendre jusqu’à 11,5 km au dessus du niveau de la mer. La couleur de l’alerte aérienne est brièvement passéed’Orange à Rouge, puis de nouveau abaissée à Orange.
Le KVERT rappelle aux pilotes que des explosions accompagnées de panaches de cendre montant à 10-15 km d’altitude peuvent survenir à tout moment et affecter le trafic aérien.

++++++++++

Le dôme de lave du Merapi (Indonésie) a repris sa croissance. À la fin du mois de septembre, son volume était estimé à 468 000 mètres cubes. Comme précédemment, la lave extrudée provoque des effondrements dans la partie supérieure du flanc SE et génère ensuite des avalanches de blocs et de cendre qui parcourent jusqu’à 1,5 km dans la ravine de la Gendol River.
Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Source: CVGHM.

++++++++++

Comme je l’ai écrit précédemment, l’activité reste relativement élevée sur le Popocatepetl (Mexique), avec de nombreuses explosions quotidiennes. Le CENAPRED enregistre toujours des «exhalaisons» accompagnées de vapeur, de gaz et de cendre, ainsi que des séquences de tremor et quelques séismes d’origine tectonique. Les explosions génèrent des colonnes de cendre hautes de 1 à 3 km, avec des projections de matériaux incandescents sur les pentes du volcan.
Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune Phase 2.

++++++++++

Pour terminer, vous verrez ci-dessous une superbe photo du sommet de l’Etna (Sicile) prise  par Boris Behncke (INGV Catane) le 5 octobre 2019. On peut voir à gauche, le Cratère nord-est, avec une émission continue de cendre marron ;  au centre on distingue la Voragine avec une explosion qui génère un panache de cendre plus sombre; à droite, au premier plan, il y a la Bocca Nuova et, à l’arrière-plan, le complexe du Cratère sud-est. On distingue aussi au fond de l’image une partie de la Valle del Bove et, à droite de la photo, les cratères Barbagallo de 2002-2003.

——————————————

The Institute of Geophysics of Peru (IGP) indicates that the eruption of Ubinas continues. The seismic activity (with mainly volcano-tectonic events related to the fracturing of rocks inside the edifice) and the thermal anomalies correspond to the ascent of magma towards the surface. No significant deformation of the volcano has been recorded. New episodes of explosive activity accompanied by ash emissions are still possible in the coming days.

++++++++++

Due to an increase in seismicity, PHIVOLCS raised the alert level of Taal (Philippines) to 1 on October 7th, 2019. The Institute has also recorded an increase in water temperature from 32.6°C to 33°C in the western area of the Main Crater Lake whose level has not changed. The pH revealing water acidity changed from 2.82 to 2.83. Moreover, ground deformation measurements between September 19th and 26th revealed an inflation of the edifice consistent with the latest GPS data.

Alert level 1 means that a hazardous eruption is not imminent, but the main crater remains closed to the public. Steam explosions may occur, along with possible accumulations of high concentrations of toxic gases.

++++++++++

KVERT indicates that a short explosive eruption took place at Sheveluch (Kamchatka) on October 6th, 2019. The eruption ejected a small amount ash up to 11.5 km above sea level. The aviation colour code was briefly raised from Orange to Red and then again lowered back to Orange.

KVERT reminds the pilots that ash explosions up to 10 – 15 km a.s.l. can occur at any time and affect air traffic.

++++++++++

Mt Merapi’s lava dome (Indonesia) has started growing again. By the end of September, its volume was estimated 468,000 cubic metres. As usual, the extruded lava fell into the upper parts of the SE flank, generating block-and-ash flows that travel as far as 1.5 km down the Gendol drainage.

The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to stay outside the 3-km exclusion zone.

Source: CVGHM.

++++++++++

As I put it before, activity remains elevated at Popocatepetl (Mexico) numerous daily explosions. CENAPRED still records “exhalations” accompanied by steam, gas and ash, as well as sequences of tremor and an occasional tectonic earthquake. The explosions generate ash columns 1 to 3 kilometres high, together with the ejection of incandescent material on the slopes of the volcano.

The alert level is kept at Yellow Phase 2.

++++++++++

Finally, here is a great photo of the summit of Mt Etna (Sicily) taken by Boris Behncke (INGV Catania) on October 5th, 2019. You can see on the left, the Northeast Crater with a continuous emission of brown ash; in the center one can distinguish the Voragine with an explosion that generates a plume of dark ash; on the right, in the foreground, there is the Bocca Nuova and, in the background, the Southeast Crater complex. There is also a part of the Valle del Bove at the far end of the image and, on the right side of the photo, the 2002-2003 Barbagallo craters.

°°°°°°°°°°

Le cratère du Popocatepetl le 27 septembre 2019 (Source: CENAPRED)

 

 

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de la situation volcanique dans le monde :

Selon l’Agence Météorologique Japonaise (JMA), un épisode éruptif a été observé sur l’Aso le 16 avril 2019. Les nuages ​​de cendre sont montés brièvement jusqu’à 200 mètres au-dessus du cratère. Une augmentation de la sismicité accompagnée de volumineuses émissions de gaz volcanique avait été observée le 14 avril. L’accès au volcan est interdit à moins de 1 km du cratère.
Le volcan ne s’était pas manifesté depuis le 8 octobre 2016. Le niveau d’alerte a été relevé à 2 le 14 avril.
Source: JMA.

°°°°°°°°°°

Comme je l’ai déjà mentionné dans une précédente note le 30 mars 2019, on observe actuellement une augmentation de la sismicité et de la température de l’eau dans le lac Taal aux Philippines. 10 séismes d’origine volcanique ont été enregistrés le 14 avril et 6 autres le 15 avril 2019.
La température de l’eau dans le secteur E du cratère principal est passée de 31,7 à 31,9°C, avec une baisse du niveau de l’eau de 0,41 m. à 0,31 m. et une diminution de l’acidité (pH de 2,67 à 2,95).
Les mesures de déformation du sol effectuées du 18 au 27 mars 2019 ont révélé un léger gonflement de l’édifice, ce qui confirme les dernières mesures obtenues avec les données GPS en continu.
Le niveau d’alerte est maintenu à 1.
Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

Il va falloir garder un œil sur le Pico Viejo sur l’île Canarie de Tenerife. En effet, depuis quelque temps, on observe une certaine recrudescence de activité sismique. Le dernier épisode a eu lieu le 17 avril 2019 avec 3 secousses sur les pentes du Pico Viejo. Elles avaient des magnitudes de M 1,0, M 0,9 et M 1,3, à des profondeurs entre 12 et 17 km.

Source : GEVolcan.

°°°°°°°°°°

Volcans du Guatemala :

L’activité du Pacaya se limite à un dégazage modéré d’une cinquantaine de mètres. De faibles explosions stromboliennes projettent des matériaux incandescents jusqu’à une quinzaine de mètres au-dessus du cratère Mackenney. On observe une coulée de lave qui se dirige vers le nord.
Le dégazage du Fuego atteint une hauteur de 4 400 m d’altitude.  On observe de 13 à 18 explosions modérées par heure, avec des colonnes de cendre d’une hauteur de 4300 à 4700 mètres d’altitude. La nuit et tôt le matin, une incandescence est visible au-dessus du cratère. Des avalanches de matériaux continuent à dévaler les ravines Seca, Taniluyá, Ceniza et Trinidad. Des explosions faibles et modérées s’accompagnent d’ondes de choc qui font vibrer les vitres dans les localités proches du volcan. Des retombées de cendre sont observées dans plusieurs localités.
Les panaches de dégazage du Santiaguito montent jusqu’à une altitude de 2900 mètres avant de se disperser vers le sud-ouest. On enregistre en moyenne deux explosions de faible intensité par heure. Elles génèrent des colonnes de cendre qui s’élèvent à une hauteur d’environ 3 200 mètres. De petites avalanches de matériaux s’écoulent le long du flanc sud-est vers la base du dôme de Caliente, et vers le flanc sud-ouest du volcan Santa María.

Source : INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Volcans indonésiens :

Le VAAC de Darwin a signalé qu’à la mi-avril, le panache de cendre du Bromo (Indonésie) atteignait une altitude de 3 km. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé aux visiteurs du volcan de rester en dehors d’un rayon de 1 km du cratère.
Source: VAAC Darwin.

Deux éruptions ont eu lieu sur l’Anak Krakatau les 14 et 15 avril 2019, bien qu’aucun panache de cendre n’ait été observé lors du deuxième événement. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4). Il est demandé à la population de rester en dehors de la zone de danger d’un rayon de 5 km autour du cratère.
Le dôme de lave du Merapi continue de croître lentement. Les matériaux extrudés s’écoulent dans la ravine de la rivière Gendol. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et la population est priée de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.
Le 11 avril 2019, une explosion sur l’Agung a généré un panache de cendres dense qui s’est élevé à 2 km au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) avec une zone d’exclusion d 4 km de rayon.
Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Le Villarica (Chili) est très actif ces jours-ci. À la mi-avril, des fontaines de lave s’élevaient à 70 mètres au-dessus de la lèvre du cratère. La sismicité était faible.
Source: POVI.

°°°°°°°°°°

Il est clair que les scientifiques hawaïens du HVO supportent mal de ne pas avoir réussi à prévoir la fin de la dernière éruption du Kilauea (Hawaii). Hier, dans la presse hawaïenne, on pouvait lire ce titre surprenant: «Le Kilauea entrera de nouveau en éruption». Quel scoop! C’est comme si l’on disait que l’Etna (Sicile) ou le Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) vont à nouveau entrer en éruption. Tout le monde le sait!
Voici la mise à jour du HVO le 16 avril 2019.
«Le Kilauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance des huit derniers mois montrent des niveaux relativement faibles de sismicité, de déformation et d’émission de gaz au sommet et dans l’East Rift Zone, y compris dans la zone de l’éruption de 2018. Un séisme de magnitude M 5,3 (dont le Kilauea n’est pas responsable) s’est produit à 17h09.le samedi 13 avril 2019, et a été ressenti à travers l’île.
Depuis le 26 mars, le niveau d’alerte du Kilauea est NORMAL / VERT. Malgré cette classification, le Kilauea reste un volcan actif et il va à nouveau entrer en éruption. Bien que l’on s’attende à observer des signes annonciateurs du retour de l’éruption, le délai d’alerte peut être court. Les habitants de l’île d’Hawaï doivent donc se tenir au courant de la carte à risque du Kilauea et savoir comment être informés de l’activité du volcan.
Observations: La semaine dernière, aucun changement significatif n’a été observé dans  l’activité volcanique. De faibles niveaux de sismicité persistent sur le volcan ; les secousses se produisant principalement dans la région sommitale et sur le flanc sud du volcan. Les données envoyées par les stations GPS et les inclinomètres vont dans le sens d’un remplissage du réservoir magmatique profond sous l’East Rift Zone. Les émissions de dioxyde de soufre au sommet et sur le Pu’uO’o restent faibles. Ces émissions sont stables depuis plusieurs mois.»
Lorsque Kilauea entrera de nouveau en éruption, il ne serait pas surprenant que le HVO affirme qu’il s’agit d’une continuation de l’événement de 1983 et que l’absence d’activité, même si elle a duré plusieurs mois, n’était qu’une pause dans l’éruption!

————————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

According to the Japan Meteorological Agency JMA), Mount Aso went through an eruptive episode on April 16th, 2019. The ash clouds briefly rose up to 200 metres above the crater. An increase in seismicity accompanied by voluminous emissions of volcanic gas had been observed on April 14th.. Access to the volcano is forbidden within 1 km of the crater.

The volcano had been quiet since October 8th, 2016. The alert level was raised to 2 on April 14th.

Source: JMA.

°°°°°°°°°°

As I already put it in a previous post on March 30th, 2019, an increase in seismicity and water temperature is currently observed at Lake Taal in the Philippines. 10 volcanic earthquakes were recorded on April 14th and 6 more on April 15th, 2019.

The water temperature in the eastern sector of the Main Crater Lake increased from 31.7 to 31.9 °C, together with a decrease in water level from 0.41 m. to 0.31 m., and a decrease in acidity from pH 2.67 to pH 2.95.

Ground deformation measurements from March 18th to 27th, 2019 indicated slight inflation of the edifice consistent with recent results from continuous GPS data.

The alert level is kept at 1.

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

One should keep an eye on Pico Viejo on the Canary Island of Tenerife. Indeed, for some time, there has been a certain upsurge in seismic activity. The last episode took place on April 17th, 2019 with 3 quakes on the flanks of Pico Viejo. They had magnitudes of M 1.0, M 0.9 and M 1.3, at depths between 12 and 17 km.
Source: GEVolcan.

°°°°°°°°°°

Villarica (Chile) is quite active these days. By mid April, lava fountains were seen rising as high as 70 metres above the crater rim. Seismicity was low.

Source : POVI.

°°°°°°°°°°

Guatemala volcanoes:
The activity of  Pacaya consists of a moderate degassing of about fifty metres. Small strombolian explosions project incandescent materials up to about fifteen metres above the Mackenney crater. There is a lava flow going north.
The degassing of Fuego reaches a height of 4,400 m above sea level. There are 13 to 18 moderate explosions per hour, with ash columns from 4300 to 4700 metres a.s.l.. At night and early in the morning, an incandescence is visible above the crater. Avalanches of material continue to travel down the Seca, Taniluyá, Ceniza and Trinidad drainages. Small and moderate explosions are accompanied by shock waves that vibrate the windows in the municipalities near the volcano. Ashfall is observed in several villages.
The degassing plumes of Santiaguito rise to an altitude of 2900 metres before drifting southwest. On average, there are two low-intensity explosions per hour. They generate ash columns that rise to a height of about 3,200 metres. Small avalanches of material travel along the southeast flank, down to the base of the Caliente dome, and toward the southwest flank of the Santa María volcano.
Source: INSIVUMEH.

°°°°°°°°°°

Indonesian volcanoes

The Darwin VAAC has reported that in mid April ash plumes from Bromo rose to 3 km a.s.l. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), and visitors are warned to stay outside a 1-km radius fromthe crater.

Source: VAAC Darwin.

Two eruptions occurred at Anak Krakatau on April.14th and 15th, 2019, though no ash plume was visible during the second event. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4). Residents are warned to remain outside the 5-km radius hazard zone from the crater.

The lava dome at Merapi continues to grow slowly, with extruded material channelled into the Gendol River drainage. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and residents are warned to remain outside the 3-km exclusion zone.

On April 11th, 2019, an explosion at Agung produced a dense ash plume that rose 2 km above the crater. The alert level remains at 3 (on a scale of 1-4) with the exclusion zone set at a 4-km radius.

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

It seems clear Hawaiian scientists at HVO are still disappointed for having failed at predicting the end of Kilauea’s last eruption. One could read yesterday in the Hawaiian press this surprising headline: “Kilauea will erupt again”. What a scoop! This like saying the Mount Etna (Sicily) or Piton de la Fournaise (Reunion Island) will erupt again. Everybody knows this!

Here is HVO’s update for April 16th, 2019.

« Kilauea Volcano is not erupting. Monitoring data over the past eight months have shown relatively low rates of seismicity, deformation, and gas emission at the summit and East Rift Zone (ERZ) including the area of the 2018 eruption. A magnitude 5.3 earthquake (not from Kilauea) occurred at 5:09 p.m. on Saturday, April 13th, 2019, and was felt across the island.

As of March 26th, Kilauea Volcano is at NORMAL/GREEN. Despite this classification, Kilauea remains an active volcano, and it will erupt again. Although we expect clear signs prior to a return to eruption, the time frame of warning may be short. Island of Hawaii residents should be familiar with the long-term hazard map for Kilauea Volcano and how to stay informed about Kilauea activity.

Observations: This past week saw no significant change in monitoring data or volcanic activity. Low rates of seismicity continue across the volcano, with earthquakes occurring primarily in the summit and south flank regions. GPS stations and tiltmeters continue to show motions consistent with refilling of the deep East Rift Zone magma reservoir. Sulfur dioxide emission rates from the summit and from Pu’uO’o remain low. These rates have been steady over the past several months. »

When Kilauea erupts again, I would not be surprised if HVO said that it is a continuation of the 1983 event and that the absence of activity – even though it lasted several months – was just a pause in the eruption!

Vues du Pico Viejo sur l’île de Tenerife. Sa dernière éruption a eu lieu du 9 juin au 14 septembre 1798. (Photo: C. Grandpey)

Taal (Philippines): Hausse du niveau d’alerte // The alert level has been raised

Le PHIVOLCS indique que le niveau d’alerte du Taal a été élevé de 0 à 1 le 28 mars 2019. En effet, l’Institut a récemment enregistré un essaim sismique qui pourrait être le signe de fracturations sous l’édifice, éventuellement associées à une activité hydrothermale. De plus, le  sol a connu une légère inflation par rapport aux dernières mesures de novembre 2018. Les concentrations de CO2 dans l’eau du grand cratère du lac Taal ont augmenté régulièrement depuis février 2019. La température de l’eau est passée de 30,7° C à 31,7° C. Tous ces paramètres justifient la hausse du niveau d’alerte volcanique. .
Il est rappelé au public que l’accès au cratère principal est strictement interdit en raison des risques d’explosions et d’émissions de fortes concentrations de gaz mortels. Il est également rappelé au public que l’ensemble de Volcan Island est une zone de danger permanent et qu’il n’est pas recommandé de s’y établir de façon permanente. .
La dernière éruption du Taal a eu lieu en 1977, avecdes évacuations mais aucun décès. Les précédentes éruptions en 1911 et 1965 ont respectivement causé la mort de 1334 et 200 personnes.
Source: PHIVOLCS ; Killer Volcanoes.

———————————————-

PHIVOLCS indicates that the alert level for of Taal volcano was raised from 0 to 1 on March 28th, 2019.  The Institute has recorded a recent seismic swarm which may indicate rock-fracturing beneath the edifice possibly associated with hydrothermal activity. Moreover, there has been a slight inflation of the ground compared with the last measurements of November 2018. Dissolved CO2 concentrations in Taal Main Crater Lake have been gradually increasing since February 2019. The water temperature increased from 30.7°C to 31.7°C. All these parameters justify the increase in the volcanic alert level. .

The public is reminded that access to the Main Crater is strictly forbidden because sudden steam explosions can occur and high concentrations of lethal volcanic gases can be released.

The public is also reminded that the entire Volcano Island is a Permanent Danger Zone, and permanent settlement in the island is not recommended.

The last eruption of Taal took place in 1977, with evacuations and no fatalities. Previous eruptions of Taal in 1911 and 1965 caused the death of 1334 and 200 persons, respectively.

Source: PHIVOLCS; Killer Volcanoes.

Vue de la caldeira du Taal et de Volcano Island (Crédit photo: Wikipedia)

Volcans des Philippines // Philippine volcanoes

drapeau-francaisLe PHILVOCS a publié son dernier bulletin sur les volcans les plus actifs des Philippines.

L’activité sismique du Kanlaon est assez faible, avec seulement quelques événements quotidiens. Des panaches de vapeur plus ou moins denses s’élèvent jusqu’à 50 mètres au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan. L’entrée dans la zone de danger permanent de 4 km de rayon est strictement interdite en raison de la possibilité de soudaines éruptions phréatiques.

La sismicité est réduite sur le Mayon. On observe des panaches de vapeur plus ou moins denses au sommet du volcan où aucune incandescence n’a été détectée. Les mesures de déformation effectuées fin novembre ont indiqué une légère inflation de l’édifice par rapport à août 2015. L’alerte de niveau 1 reste en vigueur sur le volcan.

La sismicité est actuellement faible sur le Taal. Les mesures effectuées le 3 décembre 2015 dans le secteur ouest du lac dans le cratère principal ont révélé une diminution de la température de l’eau de 32,3 ° C à 32,1 ° C, une diminution du niveau d’eau de 0,62 à 0,57 mètres, et une diminution de l’acidité avec un pH qui est passé de 2,80 à 2.86. Les mesures de déformation du sol effectuées entre le 3 et le 16 novembre indiquent une très légère déflation de l’édifice par rapport aux précédentes mesures du 21 septembre au 1er octobre. Cependant, l’ensemble des mesures montre une tendance inflationniste générale depuis janvier 2015. Les émissions de CO2 atteignaient 1566 tonnes / jour en octobre 2015, contre 2300 tonnes / jour en juillet de la même année. L’alerte de niveau 1 reste en vigueur. Contrairement à certaines affirmations récentes dans une revue de volcanologie, aucune éruption n’est prévue sur le Taal dans le court terme.

La sismicité est actuellement réduite sur le Bulusan. On observe de faibles émissions de vapeur au niveau des bouches situées au sud-ouest et à l’ouest-nord-ouest. Les dernières mesures effectuées entre le 1er et le 6 septembre montrent un léger gonflement du volcan. Toutefois, les données GPS révèlent une légère tendance déflationniste depuis août 2015. L’alerte de niveau 1 reste en vigueur sur le volcan.

—————————-

drapeau-anglaisPHILVOCS has released the latest updates about the most active volcanoes in the Philippines.

Seismic activity at Kanlaon is quite low with only a few daily events. Weak to moderate emission of white steam plumes usually rise up to 50metres above the summit crater. Alert Level 1 status remains in effect over Kanlaon. Entry into the 4-kilometer radius Permanent Danger Zone (PDZ) is strictly prohibited due to the possibility of sudden phreatic eruptions.

Seismicity is reduced at Mayon. Moderate emission of white steam plumes is observed at the summit of the volcano where no glow has been detected. Precise leveling survey results by the end of November indicated a slight inflation of the edifice relative to August 2015. Alert Level 1 remains in effect on the volcano.

Seismicity is currently reduced at Taal volcano. Field measurements conducted on December 3rd 2015 at the western sector of the Main Crater Lake yielded a decrease in water temperature from 32.3°C to 32.1°C, a decrease in water level from 0.62 to 0.57 meter, and a decrease in acidity from pH 2.80 to 2.86. Ground deformation measurements between November 3rd and 16th indicated very slight deflation of the edifice compared to September 21st to October 1st. However, both consistently show a general inflationary trend since January 2015. CO2 emissions at the Main Crater Lake decreased to 1566 tons/day in October 2015 from 2300 tons/day in July 2015. Alert Level 1 remains in effect. Contrary to some recent affirmations in a volcanology review, no eruption is predicted at Taal in the short term.

Seismicity is currently reduced at Bulusan volcano. Weak emission of white steam plumes is observed from the southwest and west-northwest vents. Precise leveling survey results between September 1st and 6th indicate slight inflationary changes of the volcano’s edifice, although ground deformation measurements from GPS data indicate a slight deflationary trend since August 2015. Alert Level 1 remains in effect over the volcano.

Kanlaon

Le Kanlaon

Mayon-blog-2

Le Mayon

Taal-blog

Le Taal

Bulusan-blog

Le Bulusan

(Source des photos: Wikipedia)

Taal (Philippines)

drapeau francaisLe PHILVOCS indique que sept séismes d’origine volcanique ont été enregistrés autour de Taal au cours du week-end. Le niveau d’alerte est maintenu à 1. Cela signifie qu’une éruption n’est pas imminente, mais il est rappelé au public que «l’accès au Cratère Principal est strictement interdit car des explosions de vapeur soudaines peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler ».
Le PHILVOCS ajoute que l’ensemble de l’île du Taal est considéré comme une zone de danger permanent. Les mesures de terrain effectuées le 21 août ont montré que dans le secteur E du lac de cratère on a enregistré une augmentation de la température de l’eau de 32,3 ° C à 32,9 ° C; une augmentation du niveau d’eau de 0,71 mètre à 0,77 mètre; et une légère diminution de l’acidité de pH 3.5 à 3.8.
Les émissions de CO2 dans ce même secteur ont augmenté de 698 tonnes / jour en juin 2014 à 1 800 tonnes / jour entre le 23 et le 25 juillet 2014, date des derniers relevés.

 ———————————————-

drapeau anglaisPHILVOCS indicates that seven volcanic earthquakes were recorded around Taal Volcano over the weekend. Alert Level 1 remains in effect. This means an eruption is not imminent, but the public is reminded that  »the Main Crater should be strictly off-limits because sudden steam explosions may occur and high concentrations of toxic gases may accumulate. »

PHILVOCS adds that the entire Taal Volcano Island is considered a permanent danger zone. Field measurements done on August 21st showed that the eastern sector of the main crater lake recorded an increase in water temperature from 32.3°C to 32.9°C; an increase in water level from 0.71 metre to 0.77 metre; and slight decrease in acidity from pH 3.05 to 3.08.

CO2 emissions at the main crater lake increased from 698 tons/day in June 2014 to 1,800 tonnes/day in the July 23rd-25th, 2014 survey.

Taal-blog

Caldeira du Taal et Volcano Island  (Crédit photo:  Wikipedia)

Taal (Philippines)

   Dans son dernier rapport en date du 31 janvier 2013, le PHILVOCS indique que le réseau sismique du Taal a enregistré 3 secousses d’origine volcanique au cours des dernières 24 heures.
Les observations sur le terrain effectuées le 29 janvier dans la partie orientale du Main Crater Lake (lac principal) ont permis de constater que la température de l’eau du lac avait baissé, passant de 30,9°C à 30,6°C.
De la même façon, on a enregistré une baisse de niveau de l’eau, de 0,83 m à 0,76 m. L’acidité de l’eau a diminué elle aussi car le pH est passé de 2,91 à 3.
S’agissant de la déformation du sol à Volcano Island, on observe une légère tendance au gonflement sur les sites de Calauit, Daang Kastila et New Eruption. De plus, les données GPS pour la période d’octobre à décembre 2012 ont révélé une tendance générale au gonflement, comparées aux données de février 2011.
Les émissions de CO2 mesurées le 27 novembre 2012 au niveau du Main Crater Lake étaient de 720 tonnes par jour contre 627 tonnes le 17 juillet de cette même année.
Le niveau d’alerte est maintenu à 1 sur le Taal. Cela signifie qu’une éruption ne devrait pas se produire à très court terme. Il est toutefois rappelé au public que l’accès au Main Crater (cratère principal) est strictement interdit car des explosions de vapeur peuvent se produire soudainement et il y a le risque de fortes concentrations de gaz toxiques. La partie nord de la lèvre du Main Crater peut elle aussi présenter un danger à cause de l’intensification possible des émissions de vapeur au niveau des fractures dans le sol. Enfin, il est rappelé au public que Volcano Island est une zone de danger permanent (PDZ) et qu’il est fortement recommandé de ne pas s’y établir de manière définitive.
Il ne faudrait pas oublier que les éruptions de 1911 et 1965 ont entraîné respectivement la mort de 1334 et 200 personnes.

 

   In its latest report (January 31st 2013), PHILVOCS indicates that Taal Volcano’s seismic network recorded 3 volcanic earthquakes during the past 24 hours.
Field measurements conducted on January 29th at the eastern sector of the Main Crater Lake yielded a decrease in water temperature of 30.6°C from 30.9°C.
In the same way, a decrease in water level of 0.76 metre from 0.89 metre was observed.
There is a slight decrease in acidity of pH 3.00 from pH 2.91.
Ground deformation survey in the Volcano Island between December 3rd and 15th 2012 denoted slight inflation at Calauit, Daang Kastila and New Eruption Site. Furthermore, GPS data for the period of October 2012 to December 2012 show inflationary changes in ground deformation while the edifice is still slightly inflated in general compared to February 2011 baseline data.
CO2 emissions at the Main Crater Lake increased to 720 tonnes per day on November 27th 2012 compared to 627 tonnes per day last July 7th 2012.
The alert level remains at 1 over Taal Volcano. This means that a hazardous eruption is not imminent. The public, however, is reminded that the Main Crater should be strictly off-limits because sudden steam explosions may occur and high concentrations of toxic gases may accumulate. The northern portion of the Main Crater rim may also become hazardous when steam emissions along existing fissures suddenly increase. Furthermore, the public is also reminded that the entire Volcano Island is a Permanent Danger Zone (PDZ), and permanent settlement in the island is strongly not recommended.
One should not forget that eruptions in 1911 and 1965 caused the deaths of 1334 and 200 persons, respectively.

Taal-pour-blog

Le Taal et Volcano Island  (Crédit photo: Wikipedia)

Taal (Philippines)

drapeau francais.jpgDans un bulletin diffusé le 23 novembre, le PHILVOCS indique que l’on a enregistré une forte augmentation de la sismicité sur le Taal, avec 60 événements au cours des dernières 24 heures. Deux secousses ont été ressenties par les habitants de Calauit et Pira-piraso, respectivement au NE et au SE de Volcano Island. La première, de magnitude M 2, s’est produite à 19h12 et la suivante (M 3), accompagnée d’un grondement, à 19h23

drapeau anglais.jpgIn a report released on November 23rd, PHILVOCS indicates there has been a remarkable increase in the seismic activity of Taal Volcano. The seismic network recorded a total of 60 volcanic earthquakes during the past 24hours. Two of these events were felt by residents of Calauit and Pira-piraso to the NE and SE of Volcano Island, respectively. The first event occurred at 7:12 P.M. and was felt at Intensity II. The second event occurred at 7:23 P.M. and was felt at Intensity III accompanied by a rumbling sound.