Soulèvement de la Laguna del Maule (Chili) // Uplift of the Laguna del Maule (Chile)

drapeau-anglaisLa Smithsonian Institution explique que la Laguna del Maule (dans la partie centrale du Chili, près de la frontière avec l’Argentine) est une caldeira de 15 x 25 km qui contient un groupe de petits stratovolcans, de dômes de lave et de cônes pyroclastiques datant du Pleistocène à l’Holocène. La caldeira se trouve principalement sur le côté chilien de la frontière, mais a aussi une partie en Argentine. Au cours de l’Holocène, la dernière activité a produit un cratère d’explosion sur le côté est du lac et une série de dômes de lave rhyolitique et de coulées de blocs qui entourent la Laguna del Maule. La région n’a pas eu d’activité éruptive récente.
La Laguna del Maule intrigue actuellement la communauté scientifique car elle s’est soulevée d’environ deux mètres depuis 2007, à une vitesse et une régularité encore jamais observées. Cela signifie probablement que le magma exerce une pression sur la croûte terrestre dans une zone où l’on a relevé des indices montrant que des éruptions explosives se sont produites à plusieurs reprises au cours des derniers millénaires. Si une telle éruption devait se produire à Maule aujourd’hui, elle serait susceptible de réduire à néant les projets hydroélectriques à proximité, émettre des cendres qui pourraient détruire les récoltes dans les pampas de l’Argentine et sévèrement perturber le trafic aérien.
Les scientifiques soulignent qu’il n’est pas possible de savoir si Maule entrera à nouveau en éruption, ni à quel moment, ni quelle sera l’importance de l’éruption. Il n’y a aucune raison de paniquer, mais il est certain que le volcan montre des signes de réactivation.
L’Argentine et le Chili s’efforcent de contrôler de plus en plus étroitement la chaîne volcanique des Andes qui s’étire le long de leur frontière commune. La plupart des volcans sont situés du côté chilien, mais les vents envoient souvent les nuages de cendre vers l’Argentine.
Le complexe Laguna del Maule entoure un beau lac bleu du même nom et présente des terres volcaniques arides. Les villes les plus proches sont San Clemente au Chili, à environ 122 kilomètres, et la Malargue, un peu plus proche, du côté argentin. La capitale du Chili, Santiago, se trouve à environ 300 kilomètres au nord.
Près de 2 400 personnes vivent ou travaillent dans les environs, et la vallée du Maule fournit environ 25% de l’énergie du Chili via 14 centrales hydroélectriques.
Située sur la trajectoire potentielle d’une éruption, Los Condores est une centrale hydroélectrique en construction qui utilisera l’eau du lac. Enel Generacion a investi quelque 660 millions de dollars dans le projet, qui devrait être opérationnel en 2018.
Source: Agence Reuters.

———————————-

drapeau-anglaisThe Smithsonian Institution explains that the Laguna del Maule (central Chile, near the Argentine border) is a 15 x 25 km wide caldera which contains a cluster of small stratovolcanoes, lava domes, and pyroclastic cones of Pleistocene-to-Holocene age. The caldera lies mostly on the Chilean side of the border, but partially extends into Argentina. The latest activity produced an explosion crater on the east side of the lake and a series of Holocene rhyolitic lava domes and blocky lava flows that surround Laguna del Maule. The region has no recent eruptive activity.

The Laguna del Maule is currently puzzling the scientific community because it has risen by about two meters since 2007, an « uplift » at a rate and consistency that is unprecedented in recent history. This probably means magma is exerting pressure on the Earth’s crust in a zone where evidence indicates that explosive eruptions have happened repeatedly in the last few thousand years. If such an eruption were to happen at Maule today, it would have the potential to devastate nearby hydroelectric projects, and emit ash that could wipe out crops across Argentina’s pampas and severely disrupt global air traffic.

Scientists emphasize that it is impossible to know if or when Maule will erupt again and how large any eruption would be. There is no reason to alarm, but it the volcano showing signs of reactivation.

Argentina and Chile have been working increasingly closely on monitoring the Andes volcanic chain that runs down their shared border. Most of the volcanoes are located on the Chilean side, but winds usually send the ash clouds toward Argentina.

Tne Laguna del Maule complex is centered around a lake of the same name, surrounded by arid volcanic rock. The nearest towns are San Clemente in Chile, around 122 kilometers away, and the slightly closer Malargue on the Argentine side. Chile’s capital Santiago is some 300 kilometers to the north.

About 2,400 people live or work in the nearby area, and the Maule river valley supplies around 25 percent of Chile’s energy via 14 hydroelectric stations.

Right in the potential path of any eruption is Los Condores, a hydroelectric plant under construction that will use water from the lake. Enel Generacion has invested some $660 million in the project, which is due to begin operations in 2018.

Source: Reuters press agency.

laguna_maule

Vue de la Laguna del Maule et de son lac au bleu intense.

(Crédit photo: Wikipedia)

Alerte Jaune sur 3 volcans chiliens // Yellow alert on 3 Chilean volcanoes

drapeau francais   Trois volcans sont actuellement en alerte Jaune au Chili:
La sismicité a augmenté sur le Laguna del Maule (complexe volcanique à la frontière entre le Chili et l’Argentine) au cours des derniers mois. Plusieurs essaims sismiques ont été enregistrés. En outre, une déformation a été observée dans plusieurs parties de l’édifice avec des inflations comprises entre 0,64 cm et 1,40 cm / mois.
Quelques petites explosions ont été observées au sommet du Lascar avec de l’incandescence et une température de surface d’environ 600°C, ce qui signifie que le magma se rapproche de la surface. Toutefois, le panache de vapeur qui accompagnait l’incandescence en avril au sommet semble moins actif maintenant.
Le Copahue montre des signes d’activité depuis plusieurs mois. En décembre, de petites éruptions explosives ont envoyé de la cendre à travers la frontière entre le Chili et l’Argentine. Après avoir relevé le niveau d’alerte à la couleur Jaune, le SERNAGEOMIN l’a abaissé au Vert au printemps en raison d’une baisse d’activité. Le niveau d’alerte est de nouveau passé au Jaune ces dernières semaines après que de nouvelles explosions aient été observées, ainsi qu’une incandescence impressionnante au sommet (voir lien ci-dessous). Cependant, l’activité sismique n’a pas beaucoup évolué, ce qui signifie qu’une éruption ne devrait pas se produire dans un proche avenir.

https://twitter.com/julietapedroso/status/332509832701677568/photo/1

drapeau anglais   There are currently 3 volcanoes on Yellow alert in Chile:

Seismicity has increased on Laguna del Maule (a complex of volcanoes on the border between Chile and Argentina) during the past few months with multiple earthquake swarms. Besides, deformation was observed in several parts of the edifice with land rising at rates between 0.64 cm and 1.40 cm/month

Some small explosions were observed at the summit of Lascar volcano along with incandescence and a surface temperature of about 600°C, which means that magma is moving close to the surface. However, the steam plume that could be seen with incandescence in April at the summit seems to be less active now.

Copahue has been showing signs of activity for several months. Last December, small explosive eruptions sent ash across the border between Chile and Argentina. After raising the alert level to Yellow, SERNAGEOMIN reduced it to Green in spring due to a decline of activity. The alert level has again been raised to Yellow in the past weeks after new explosions were observed at the volcano together with some impressive incandescence at the summit (see link below). However, seismic activity at Copahue has not much changed, which means an eruption should not occur in the near future.

https://twitter.com/julietapedroso/status/332509832701677568/photo/1

Cleveland (Iles Aléoutiennes) & Laguna del Maule (Chili)

   L’Alaska Volcano Observatory vient d’abaisser à la couleur Jaune le niveau d’alerte du Cleveland. Le dôme à l’intérieur du cratère n’a pas évolué au cours des dernières semaines et les températures de surface ont décliné.

A l’inverse, le niveau d’alerte de Laguna del Maule, complexe volcanique situé sur la frontière avec l’Argentine, a été élevé à la couleur Jaune ( en partivulier pour la commune de San Clemente) suite à une augmentation de l’activité sismique depuis le mois de février et, surtout, une déformation importante du sol dans le secteur.

 

   The Alaska Volcano Observatory has downgraded to Yellow the alert level for Cleveland volcano where the lava dome in the summit crater remains unchanged and surface temperatures have declined during the past weeks.

On the contrary, the alert level for Laguna del Maule, a volcanic complex on the border with Argentina, has been raised to Yellow (in particuler for the San clemente community), due to an increase in seismic activity since February and, above all, significant deformation of the ground in the area.