Inflation islandaise // Icelandic inflation

Le Met Office islandais indique que l’inflation se poursuit sur la péninsule de Reykjanes. Les scientifiques continuent également à surveiller étroitement l’inflation dans d’autres parties du pays, notamment dans les régions de l’Askja et du Grímsvön.
Sur la péninsule de Reykjanes, une inflation avait été enregistrée avant l’éruption du 19 mars au 18 septembre 2021, ainsi que dans les mois qui ont suivi, au cours de la fin de l’année 2021. L’inflation a repris récemment. Elle est centrée dans la zone du Fagradalsfjall, mais il est difficile de le localiser précisément. Les scientifiques pensent, malgré tout, que le magma s’accumule à une profondeur d’environ 12 à 16 km.

Suite à l’accumulation de neige, la connexion a été perdue avec la plupart des stations de mesure que le Met Office avait installées sur l’Askja. Pourtant, des signaux sont toujours émis par une station située sur un versant du volcan. Ils montrent que l’inflation observée précédemment n’a pas ralenti. D’autres relevés seront nécessaires pour confirmer ce processus d’inflation qui est probablement causé par l’accumulation de magma à une profondeur d’environ 3 km. Aucune prévision ne peut être faite sur le risque d’une éventuelle éruption.

Même si la couleur de l’alerte aérienne pour le Grímsvötn est revenue au Vert, les géologues du Met Office expliquent qu’une éruption peut avoir lieu à tout moment. Ils enregistrent toujours une inflation et une hausse de l’activité sismique. Une éruption du Grímsvötn se produit généralement très vite, suite à une augmentation de l’activité volcanique et de l’activité sismique. Elle est généralement détectée par les instruments peu de temps avant que le magma n’atteigne la surface,.
Source : Icelandic Met Office, Iceland Review.

——————————————-

The Icelandic Met Office indicates that inflation continues on the Reykjanes peninsula. Scientists keep monitoring inflation closely in other parts of the country as well, including in the Askja, and Grímsvön areas.

On the Reykjanes peninsula, land inflated prior to the March 19th -September 18th, 2021 eruption and in its wake until a new magma intrusion occurred before the end of the year. Since then, inflation has resumed. It is centere in the area under Fagradalsfjall, but it is difficult to locate precisely. However, it is likely that magma is accumulating at a depth of approximately 12-16 km.

Because of the amount of snow, connection has been lost to most monitoring devices of the Icelandic Met Office located on Askja volcano. Still, signals are still being received from one station located in the slope of the volcano, showing signs of inflation, which does not appear to be slowing down. More stations should be needed to confirm the inflation process which is probably caused by magma accumulating at a depth of about 3 km. No prediction can be made about the risk of a possible eruption.

Even though the aviation color code for Grímsvötn is back to Green, Met Office geologists warn that an eruption can take place anytime. They are still noting inflation, and seismic activity is increasing. An eruption in Grímsvötn usually occurs at short notice, following increased volcanic unrest and seismic activity. It is usually detected before magma reaches the surface, but only a few hours in advance.

Source: Icelandic Met Office, Iceland Review.

Vue de la caldeira de l’Askja avec l’Oskjuvatn et le Viti (Photo: C. Grandpey)

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’éruption du Cumbre Vieja continue sur l’île de La Palma. Le volcan reste actif, malgré une certaine baisse de la sisimcité. On observe toujours des coulées de lave qui continuent à détruire des bâtiments.

Vous trouverez une description de l’éruption dans les différentes notes publiées quotidiennement sur ce blog.

Capture écran webcam

++++++++++

En Islande la crue glaciaire – jokulhlaup en islandais – du Grimsvötn (glacier Vatnajökull) a eu lieu le 5 décembre, avec toutefois un débit plus faible que prévu. Par précaution, l’alerte aérienne du volcan est passée à l’Orange, mais rien n’indique le la crue glaciaire sera suivie d’une éruption. Aucune sismicité significative n’a été enregistrée.
Source : Iceland Monitor.

Source : IMO

++++++++++

Les opérations de recherche pour retrouver d’éventuels survivants continuent dans les villages engloutis sous la cendre du Semeru (Indonésie). Le bilan actuel fait état de 39 morts et 12 disparus. Près de 3 700 personnes ont été évacuées de la zone affectée par les coulées pyroclastiques. Le gouvernement indonésien envisage de reloger les populations vivant dans des zones jugées dangereuses. Cela signifie qu’environ 2 000 maisons sont concernées.
Source : Médias d’information indonésiens.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’éruption du Kilauea (Hawaii) a redémarré dans la soirée du 6 décembre 2021, après une pause de 3 jours, à partir de la bouche située dans la partie ouest du cratère de l’Halema’uma’u. La lave a fait sa réapparition et a recouvert l’ancienne surface du lac de lave. Cette pause d’activité était la quatrième, mais aussi la plus longue depuis le début de l’éruption le 29 septembre. Aucune des pauses précédentes n’avait duré plus de 24 heures avant la reprise de l’activité éruptive.

Source: HVO.

Image thermique de la lave dans l’Halema’uma’u (HVO)

++++++++++

Après une longue période de calme, le Cratère Sud-Est (CSE) de l’Etna (Sicile) a repris du service avec une nouvelle phase d’activité strombolienne accompagnée de panaches de cendre. L’amplitude du tremor reste stable, à des valeurs moyennes. Aucune déformation significative n’a été observée.

Source: INGV.

++++++++++

GeoHazards indique que des émissions de vapeur s’élèvaient à une hauteur d’environ 250 m au-dessus du lac Voui (Ambae / Vanuatu) début décembre. Une image fixe tirée d’une vidéo prise depuis un avion montre de l’eau couleur marron autour d’ un cône actif qui envoie des tephra à quelques mètres au-dessus de la surface du lac. Le niveau d’alerte reste à 1 (sur une échelle de 0 à 5) et le public est prié de rester en dehors d’un rayon de 2 km autour des bouches actives de 2017-2018 du lac Voui et à l’écart des ravines où persiste un risque de lahars lors de fortes pluies.

Activité éruptive dans le lac Voui (Source: GeoHazards)

++++++++++

L’activité du Sangay (Equateur) se caractérise par une hausse de la sismicité, des explosions et des émissions de cendres, et une nouvelle coulée de lave sur le flanc nord. Les panaches de cendres s’élèvent à 7-10 km au-dessus du sommet
Source : Instituto Geofisico.

Panache du Sangay (Source: Wikipedia)

++++++++++

L’AVO a détecté un certain changement dans le schéma de déformation d’Okmok (Aléoutiennes / Alaska) dans la caldeira du volcan entre septembre et novembre 2021.
Le modèle de déformation consiste en une inflation presque continue qui est généralement considérée comme étant liée à l’injection de magma entre 2 et 4 km sous le plancher de la caldeira.
Cependant, la déformation est depuis revenue aux niveaux de fond et il n’y a eu aucun changement significatif dans l’activité sismique au cours de la période. Les images satellites n’ont montré aucun changement de surface.
Okmok a éclaté pour la dernière fois en juillet-août 2008. Cette éruption a entraîné la construction d’un nouveau cône (Ahmanilix) dans la caldeira.
Il n’y a pas de zones peuplées à proximité du volcan.
Source : AVO.

Vue de l’Okmok en juin 2020 (Crédit photo : AVO)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Cumbre Vieja continues on the island of La Palma. The volcano remains active, despite a certain decrease in sisimcity. There are still lava flows that continue to destroy buildings.
You will find a description of the eruption in the various posts published daily on this blog.

++++++++++

In Iceland, the glacial outburst flood – jokulhlaup in Icelandic – of Grimsvötn (Vatnajökull) was observed on December 5th , but with a lower flow than expected. As a precaution, the volcano’s aviation color code was raised to Orange, but there is no indication that the glacial flood will be followed by an eruption. No significant seismicity was recorded.
Source: Iceland Monitor.

++++++++++

Rescue operations to find any survivors continue in villages submerged in the ash from Mt Semeru (Indonesia). The current toll is 34 dead and 22 missing. Almost 3,700 people were evacuated from the area affected by the pyroclastic flows. The Indonesian government plans to relocate people living in areas deemed dangerous. This means that around 2,000 homes are affected.
Source: Indonesian news media.

++++++++++

The eruption of Kilauea (Hawaii) resumed on the evening of December 6th, 2021, after a 3-day pause, from the vent in the western part of Halema’uma’u Crater. Lava reappeared and covered the ancient surface of the lava lake. The break from activity was the fourth, but also the longest since the eruption began on September 29th. None of the previous pauses had lasted more than 24 hours before the resumption of eruptive activity.
Source: HVO.

++++++++++

After a long period of calm, Mt Etna‘s Southeast Crater (CSE) in Sicily became active again with a new phase of Strombolian activity accompanied by ash plumes. The amplitude of the tremor remains stable, at medium values. No significant deformation has been observed.
Source: INGV.

+++++++++

GeoHazards indicates that steam emissions are rising an average of 250 m from Lake Voui (Ambae / Vanuatu) in early December. A still image of video taken from a plane showed brown water surrounding an active and growing cone that was ejecting tephra a few meters above the lake’s surface. The Alert Level remains at 1 (on a scale of 0-5) and the public is asked to stay outside a 2-km radius around the 2017-2018 active vents in Lake Voui and away from drainages during heavy rains, with a risk of lahars.

++++++++++

Activity at Sangay (Ecuador) is characterized by increased seismicity, explosions and ash emissions, and a new lava flow on the northern flank. The ash plumes rise 7-10 km above the summit

Source: Instituto Geofisico.

++++++++++

AVO has detected some change in the deformation pattern of Okmok (Aleutians / Alaska) within the volcano’s caldera between September and November 2021.

The deformation pattern consists of near-continuous inflation which is generally thought to be related to magma injection between 2 – 4 km below the caldera floor.

However, the deformation has since returned to background levels and there have been no significant changes in seismic activity during period. Satellite images have shown no surface changes.

Okmok last erupted in July – August 2008. This eruption resulted in the construction of a new cone (Ahmanilix) within the caldera.

There are no populated areas close to the volcano.

Source: AVO.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Grimsvötn (Islande) : pas d’éruption en vue pour le moment // No eruption in the short term

Le 6 décembre 2021, le Met Office islandais a fait passer la couleur de l’alerte aérienne du Grimsvötn du Jaune à l’Orange. Le but des codes de couleurs est d’informer le secteur aéronautique de la situation sur un volcan. La couleur Orange signifie que « le volcan présente des signes d’activité avec un fort risque d’éruption », ou qu' »une éruption volcanique est en cours sans émission de cendres ou avec une faible émission de cendres ». En Islande, le Grímsvötn est actuellement le seul volcan en couleur Orange. L’Askja et le Fagradalsfjall sont en Jaune. Tous les autres volcans sont en Vert.
Il faut garder à l’esprit que lla couleur d’alerte aérienne Orange n’est qu’une mesure de prévention et n’indique pas qu’une éruption est sur le point de se produire. L’IMO a précisé qu’il n’y a actuellement aucune activité sismique annonçant une éruption à court terme. Cependant, le volcan doit être étroitement surveillé. En effet, une éruption du Grímsvötn a parfois suivi une crue glaciaire.
De manière assez logique, le tracé du tremor a montré une ascension régulière correspondant à l’augmentation du débit de la rivière Gígjukvísl. La crue a culminé le 5 décembre au matin. Ensuite, le tremor et le débit de l’eau de fonte ont commencé à diminuer. La sismicité est actuellement faible dans la région du Grimsvötn.

———————————————-

On December 6th, 2021, the Icelandic Met Office changed Grimsvötn’s aviation color code from Yellow to Orange. The aim of the color codes is to inform the aviation sector about a volcano’s status. The Orange color code means that « the volcano is exhibiting heightened unrest with increased likelihood of eruption », or that « a volcanic eruption is underway with no or minor ash emission. » In Iceland, Grímsvötn is currently the only volcano with an Orange color code. Askja and Fagradalsfjall are Yellow. All the the other volcanoes are marked Green.

One should keep in mind that the Orange color code is only a prevention measure and not an indication that an eruption is about to occur. IMO has specified that there is currently no seismic activity announcing an eruption in the short term. However, the volcano needs to be closely monitored. Indeed, a volcanic eruption in Grímsvötn has sometimes followed a glacial outburst flood.

In a fairly logical way, the tremor curve showed a regular rise corresponding to the increasing output of the Gígjukvísl river. The flood peaked on December 5th in the morning. Then, both tremor and meltwater output started decreasing. Seismicity is currently low in the Grimsvötn area.

Source : IMO

Séisme sur le Grimsvötn (Islande) // An earthquake on Grimsvötn (Iceland)

Un séisme de M 3,6 a été enregistré à 6h16 le 6 décembre 2021 dans le secteur du Grímsvötn, à 1,2 km au NNE de Grímsfjall, sous la calotte glaciaire du Vatnajökull. L’événement était superficiel, à une profondeur de seulement 0,1 km. Quelques répliques d’une magnitude supérieure à M 1,0 ont suivi le séisme initial. A la suite de cet événement, de nombreuses personnes se sont demandé si c’était le signe d’une éruption imminente, comme cela arrive parfois après une crue glaciaire. La crue actuelle a connu son pic le 5 décembre au matin avec un débit maximum d’environ 2 800 m3/sec., soit 28 fois le débit moyen de la rivière à cette période de l’année. Ce débit maximal était toutefois inférieur à celui initialement prévu par les scientifiques qui l’avaient estimé à 5 000 m3/sec.
La calotte glaciaire au-dessus du lac sous-glaciaire du Grímsvötn s’est affaissée de 77 mètres ces derniers temps. Au cours des dernières heures, elle s’est affaissée très lentement, ce qui signifie que le lac avait pratiquement évacué toute l’eau de fonte.
Aucune sismicité n’annonce une éruption en ce momentune éruption. La secousse d’aujourd’hui est très peu profonde et peu susceptible d’être liée à une activité volcanique. De plus, aucun gaz n’a été détecté. Avec une affirmation de Normand, les scientifiques locaux estiment qu’il y a cinquante pour cent de chances pour qu’une éruption se produise. Ils ajoutent que si une éruption devait faire suite à la sismicité actuelle, elle ne se produirait pas nécessairement tout de suite. En 2010, six mois se sont écoulés avant qu’une éruption ne commence, alors qu’en 2004, elle s’est produite alors que le jökulhlaup était sur le point d’atteindre son débit maximum. Pour le moment, rien n’indique qu’une éruption est imminente, mais cela pourrait changer soudainement. En d’autres termes, personne ne sait…
Source : Iceland Monitor.

———————————————–

An M 3.6 earthquake was recorded at 6:16 am on December 6th, 2021 in the Grímsvötn volcanic area, 1.2 km NNE of Grímsfjall, under the ice cap of Vatnajökull glacier.. The event was shallow, at a depth of 0,1 km. A few aftershocks with magnitudes above M 1.0 followed the initial quake. Following the erathquake, many people wondered whether it was the sign of an impending eruption, as may happen afer a glacial outburst flood. The current one peaked on December 5th in the morning witha maximum discharge of about 2,800 m3/sec., which is 28 times the river’s average discharge at this time of year. Still, the maximum discharge is considerably less than originally expected when scientists put the figure at 5,000 m3/sec.

The ice cap over Grímsvötn lakes has subsided a total of 77 meters, and for the past hours, it has been subsiding very slowly, meaning that the lakes have almost completely drained of meltwater.

There are no signs these days of volcanic tremor that might precede an eruption. Today’s quake was very shallowand unlikely to be connected to any volcanic activity. Moreover, no gases have been detected. Local scientists estimate there is a fifty-fifty chance of eruption in Grímsvötn. They say thta if an eruption should fowllow the current seismicity, it would not necessarily occur right away. In 2010, half a year went by before an eruption began, whereas in 2004, it occurred when the jökulhlaup was about to peak. At the moment, there is no data available to sugggest an eruption is imminent, but that could suddenly change. In other words, nobody knows….

Source : Iceland Monitor.

Source : IMO

Le tremor a bien réagi à l’augmentation du débit de la rivière Gígjukvísl pendant la crue glaciaire. Il a atteint un pic le 5 décembre en début de matinée avant de décroître et retrouver des valeurs plus raisonnables par la suite: