Eruption islandaise: des changements d’activité, mais toute prévision reste impossible ! // Icelandic eruption: changes in activity but no volcanic prediction !

Le Met Office islandais indique que l’éruption de Fagradalsfjall se poursuit au niveau de l’un des principaux cratères. Le cratère actif en ce moment est le cinquième à s’être ouvert sur la fracture le 13 avril 2021. Depuis le 27 avril, l’activité volcanique a été marquée par des fontaines de lave ininterrompues. Toutefois, cette activité s’est modifiée vers minuit le 2 mai ; depuis ce moment, l’éruption procède par impulsions. On observe des périodes d’intense activité d’une durée de 8 à 12 minutes et alternant avec des périodes de calme de 1 à 2 minutes. Les périodes intenses commencent par une forte activité, avec des fontaines de lave atteignant le plus souvent 100-150 m de hauteur, mais parfois 200 ou 300 mètres (voir la vidéo ci-dessous). Ces séquences d’activité intense sont parfaitement visibles sur le tremor dans les stations sismiques réparties autour du site éruptif. Hier soir, le cratère principal avait un comportement qui me rappelait celui d’un geyser, avec de brèves phases actives alternant avec des périodes de repos.

https://youtu.be/JX-H_sRMSUY

Les volcanologues islandais disent qu’il est difficile de déterminer la cause de ces changements intervenus dans l’activité volcanique. Il se pourrait qu’ils soient dus à des modifications dans le flux du magma, sa composition chimique ou celle des gaz, ou éventuellement des changements dans le conduit d’alimentation.

Páll Einarsson pense que les raisons peuvent être multiples et qu’il est trop tôt pour dire exactement ce qui explique ces changements. Il fait remarquer que vers la fin des dernières éruptions de l’Hekla, une activité similaire a été observée, même si les pauses et les séquences éruptives ont duré plus longtemps. Cependant, ces éruptions étaient différentes de l’événement actuel à Fagradalsfjall et elles mettaient en œuvre un type de magma différent. Il est donc difficile de faire une comparaison.

Un autre géophysicien pense que ce changement pourrait indiquer une baisse de l’activité volcanique. Il ajoute que l’éruption pourrait aussi réapparaître sur un autre site.

Un professeur de volcanologie à l’Université d’Islande a remarqué qu’à l’heure actuelle, l’éruption semble être beaucoup plus explosive qu’auparavant. Il explique que des explosions de lave comme celles observées ces dernières heures coïncident généralement avec une diminution de l’activité volcanique, mais il n’a pas précisé si l’éruption était en déclin ou en hausse.

En d’autres termes, personne ne sait ce qui va se passer maintenant… . !

 Compte tenu de ces changements d’activité, la taille de la zone de sécurité sur le site éruptif est en cours de réévaluation. Elle devrait désormais avoir un rayon de 500 mètres autour de l’éruption.

——————————————-

The Icelandic Met Office indicates that the eruption in Fagradalsfjall continues through one main crater. The active crater is the fifth fissure opening that opened in the area on April 13th, 2021. Since April 27th, the volcanic activity was characterized by continuous lava fountains, but activity changed at around midnight on May 2nd, and has since  been showing pulsating behaviour. These pulses have intermittent active periods of 8-12 minutes, with 1-2 minutes of rest periods in between. The active pulses start with a strong fountain activity, with fountains reaching up to 100-150 m above ground level, and some even higher (see video below). These pulses are very apparent in the seismic tremor at seismic stations in a wide area around the eruption site. Last night, the main crater had a behaviour that looked like a geyser, with brief active phases, alternating with quiet periods.

https://youtu.be/JX-H_sRMSUY

Local volcanologists say it is not clear what is causing these changes in volcanic activity, but changes in magma flow, the chemical composition of magma/gas, or possibly changes in the volcanic conduit cannot be ruled out.

Páll Einarsson  states that the reasons for this can be many, and that it’s too early to tell what exactly is causing this transformation. He states that toward the end of the most recent eruptions at Hekla, a similar activity was seen, although the pauses and the bursts of eruption there lasted longer. However, those eruptions were different from the one by Fagradalsfjall mountain and involved a different kind of magma, making it hard to draw any conclusions.

Another geophysicist thinks that this change in the activity could indicate a reduced volcanic activity, but he adds that the eruption may possibly be looking for another place to reach the surface.

A professor of volcanology at the University of Iceland has noticed that at the moment the eruption seems to be much more explosive than before. He explains that explosive high lava jets such as this usually coincide with a decrease in volcanic activity, but did not state whether as a whole, the eruption is declining or increasing.

In other words, nobody knows…..

Considering these changes in activity, the size of the hazard area at the eruption site is being re-evaluated. It should be extended to a 500 metre radius from the eruption, due to a change in the volcanic activity.

Quelques détails supplémentaires sur le 4ème paroxysme de l’Etna (Sicile) // A few more details about Mt Etna’s 4th paroxysm

Dans un bulletin diffusé dans la matinée du 21 février 2021, l’INGV apporte quelques détails supplémentaires sur le 4ème paroxysme de l’Etna.

Une fois terminé l’épisode de fontaines de lave, une vingtaine d’explosions très violentes provenant de différentes bouches ont secoué le Cratère SE, avec des projections de matériaux incandescents qui sont retombés au-delà de la base du cratère.

Vers 5h15 ce matin (heure locale), plus aucune activité éruptive n’a été observée sur le Cratère SE. En revanche, l’activité strombolienne a persisté à l’intériuer des autres cratères sommitaux. L’amplitude du tremor volcanique se situe maintenant à niveau moyen.

Les résultats des analyses n’apportent guère de surprises. Ils montrent que les produits émis par les fontaines de lave du 19 février ont la même composition que ceux émis par les fontaines des 16 et 18 février, et correspondent à la composition de la lave émise au cours des 20 dernières années. Des échantillons seront prélevés pour analyser la lave émise hier soir.

Source : INGV.

——————————————-

In a bulletin released on the morning of February 21st, 2021, INGV provides some additional details on Mt Etna’s 4th paroxyssm. When the lava fountain episode ended, 20 or so very violent explosions from different vents rocked the SE Crater, with projections of incandescent material that fell back beyond the base of the crater.

Around 5:15 a.m. (local time), no further eruptive activity was observed on the SE Crater. In contrast, Strombolian activity persisted within the other summit craters. The amplitude of the volcanic tremor is now at medium level.

The results of the analyzes are hardly surprising. They show that the products emitted by the lava fountains of February 19th have the same composition as those emitted by the fountains of February 16th and 18th, and correspond to the composition of the lava emitted during the past 20 years. Samples will be taken to analyze the lava emitted last night.

Source: INGV.

Kilauea (Hawaii): Dernières nouvelles // Latest news

9 heures (heure française): L’éruption continue dans la Lower East Rift Zone. La Fracture n° 8 présente maintenant trois fontaines de lave très proches les unes des autres qui atteignent des hauteurs de 40 à 55 mètres. Elles continuent d’alimenter un chenal qui conduit la lave vers le NE et vers l’E en direction de l’océan. On continue d’observer de petits débordements le long du chenal (voir photo ci-dessous) mais ces petites coulées s’arrêtent généralement avant de toucher le sol encore épargné. Les émissions de gaz au niveau du système de fractures sont en hhausse, ce qui pourrait correspondre à une intensification de l’alimentation de la Fracture n° 8.

Source : HVO.

——————————————-

9:00 a.m. (French time): The eruption continues in the Lower East Rift Zone. Fissure 8 now consists of three closely-spaced lava fountains, the tallest of which reached heights of 40-55 metres, feeding a strong channel to the northeast and then east to the ocean entry. Minor spillovers are still observed over the channel levees (see photo below) but have generally stalled before reaching ground not covered by previous lava flows. Gas emissions from the fissure system are increasing, possibly indicating an increase in eruption rate from Fissure 8.

Source: HVO.

Crédit photo: USGS / HVO

Source: USGS

Vue satellite montrant l’entrée de la lave dans l’océan à Kapoho. Elle continue de générer un très volumineux panache de « laze », brume volcanique où se mêlent de la vapeur d’eau et des gaz acides (Crédit photo: NASA / ISS)

Eruption du Mayon (Philippines) [suite] // Mt Mayon’s eruption (Philippines) [continued]

Dans sa mise à jour d’hier, le PHILVOCS indique que l’activité du Mayon reste très intense. Par exemple, le volcan avait émis des fontaines de lave au moins à 35 reprises depuis le 7 février à midi ; elles atteignaient jusqu’à 150 mètres de hauteur. Les épisodes ont duré de neuf à 233 minutes et ont été accompagnés de grondements audibles jusqu’à une dizaine de kilomètres.
Des coulées de lave, ainsi que des effondrements des fronts et des bordures de coulées, continuent à être observés dans les ravines Miisi et Bonga-Buyuan. Les coulées de lave ont avancé de 3,3 kilomètres, 4,5 kilomètres et 400 mètres le long de ces ravines. Des coulées pyroclastiques se sont propagées sur 4,6, 4,4 et 4,2 km le long des ravines de Miisi, Bonga et Basud.
Jusqu’à présent, le volcan a émis 70 millions de mètres cubes de lave depuis le début de l’éruption le 13 janvier 2018.
Le PHILVOCS continue à suggérer deux scénarios possibles pour les semaines à venir: ou bien le volcan continue à émettre des fontaine de lave, des panaches de cendre, des coulées de lave et des coulées pyroclastiques; ou bien il se peut qu’un bouchon se forme, ce qui augmenterait la pression des gaz et une accumulation du magma et pourrait provoquer une explosion majeure. Jusqu’à présent, c’est le premier scénario qui prévaut au vu du comportement éruptif du Mayon.
Le niveau d’alerte est maintenu à 4.
Source: PHILVOCS.

————————————-

In yesterday’s update, PHILVOCS indicates that Mt Mayon’s activity is still very intense. For instance, the volcano has ejected lava fountains at least 35 times since February 7th noon, up to 150 metres high. The episodes lasted nine to 233 minutes and were accompanied by rumbling sounds audible beyond 10 kilometres away.

Lava flows and consequent incandescent rockfalls are still observed in the Miisi and Bonga-Buyuan river channels. The lava flows have advanced to 3.3 kilometers, 4.5 kilometers and 400 meters down the Miisi, Bonga and Basud gullies, respectively. Pyroclastic flows were deposited 4.6, 4.4 and 4.2 kilometres down the Miisi, Bonga and Basud gullies, respectively.

So far, the volcano has emitted 70 million cubic metres of lava since it erupted on January 13th 2018.

PHILVOCS is still suggesting two scenarios: first, the volcano continues to exhibit lava fountaining events, ash plumes, lava flow, pyroclastic flows; or there could be a blockade over the volcano or gas pressure and magma buildup that could trigger a big explosion. So far the first scenario is prevailing in Mayon’s eruptive state.

The alert level is kept at 4.

Source : PHILVOCS.

Crédit photo: Wikipedia

Dernières nouvelles du Mayon (Philippines) // Latest news of Mayon Volcano (Philippines)

Il semble que la situation n’ait pas beaucoup évolué sur le Mayon au cours des dernières heures. Dans sa dernière mise à jour du 23 janvier 2018 à 8h, le PHILVOCS décrit les événements d’hier: A 12h43, une colonne de cendre de 5 km de haut a été générée par une éruption phréatomagmatique qui a duré 8 minutes si l’on se réfère aux données sismiques . L’événement a déclenché des coulées pyroclastiques qui se sont engouffrées dans plusieurs ravines sur moins de quatre kilomètres du sommet, tout en restant dans la zone de danger permanent (PDZ). Les panaches de cendre se sont dirigés vers l’ouest avec des retombées sur les municipalités de Guinobatan, Camalig, Oas, Polangui et Iriga. Entre 21h37 le 22 janvier et 5h25 le 23 janvier, cinq épisodes de fontaine de lave de trois à trente minutes ont été observés. Les fontaines de lave atteignaient 500 à 700 mètres de hauteur et produisaient des panaches de cendre qui atteignaient 3 kilomètres au-dessus du cratère.
Le niveau d’alerte est maintenu à 4, sur une échelle de 5. Il est fortement conseillé au public d’être vigilant et de s’abstenir d’entrer dans la zone de danger de 8 kilomètres de rayon.
Source: PHILVOCS.

——————————————

It seems the situation has not much changed on Mayon volcano during the last hours. In its latest update (January 23rd 2018 at 8 a.m.) PHILVOCS describes yesterday’s events: At 12:43 p.m., a dense, five-kilometre tall eruption column was generated by a short-lived phreatomagmatic eruption that lasted 8 minutes based on the seismic record. The event generated pyroclastic density currents on several gullies and barrancos within four kilometres of the summit vent, well within the Permanent Danger Zone (PDZ). Volcanic ash was blown west and fell on the Municipalities of Guinobatan, Camalig, Oas, Polangui and Iriga City.   Between 9:37 pm on January 22nd and 5:25 a.m. on Januaray 23rd, five episodes of intense but sporadic lava fountaining from the summit crater lasting three to thirty minutes occurred. The lava fountains reached 500 to 700 metres high and generated ash plumes that reached   3 kilometres above the crater.

The alert level is kept at 4, on a scale of 5 levels. The public is strongly advised to be vigilant and should refrain from entering the 8-kilometre-radius danger zone.

Source : PHILVOCS.

Crédit photo: Wjkipedia

Le quinzième paroxysme de l’Etna

drapeau francaisL’INGV a publié un nouveau rapport après le dernier paroxysme du 11 Novembre. Comme je l’ai indiqué précédemment, les mauvaises conditions météorologiques n’ont pas permis de profiter du spectacle dans de bonnes conditions.
Le paroxysme a eu lieu après une période de calme relatif de 16 jours. Le Nouveau Cratère Sud-Est de l’Etna ( NCSE ) a connu un nouvel épisode de fontaines de lave le 11 Novembre dans la matinée. La phase la plus intense, avec fontaines de lave, émissions de cendre et coulées de lave, a commencé vers 05h00 (heure locale), après une dizaine d’heures pendant lesquelles l’activité strombolienne s’est intensifiée graduellement. On observait dans le même temps une forte augmentation du tremor volcanique qui s’est déplacé du cratère nord-est vers le NCSE. La phase d’intensité maximale du paroxysme a duré environ 7 heures et demie et a pris fin vers 11h30. Une fois les fontaines de lave terminées, on a assisté à une longue série de violentes explosions, avec de fortes détonations entendues principalement dans le secteur nord du volcan. Des chutes de cendre et de lapilli ont été signalées à l’est et au nord-est du volcan. Une importante coulée de lave est partie du NCSE et s’est dirigée vers le sud, tandis que deux coulées plus discrètes prenaient la direction de l’est-sud-est et du nord-est.
Même si le paroxysme était terminé, l’activité strombolienne a continué au NCSE, avec des explosions espacées de 1 ou 2 minutes et des projections de matériaux incandescents jusqu’à 150 mètres au-dessus du cratère. Les coulées de lave ont continué à avancer lentement vers le sud et le sud-est, ainsi que vers le nord-est.

 

drapeau anglaisINGV released a new report after Mount Etna’s last paroxysm of November 11th. As I put it previously, the poor weather conditions did not allow to enjoy the show in good conditions.

The paroxysm occurred after an interval of relative quiescence of 16 days.  Mount Etna’s New Southeast Crater (NSEC) produced a new episode of lava fountaining on November 11th in the morning. The culminating phase, with lava fountains, ash emission and lava flows, started about 05:00 (local time), after about 10 hours of gradually intensifying strombolian activity which was accompanied by a strong increase in the volcanic tremor whose shifted from a position below the Northeast Crater toward the NSEC. The phase of maximum intensity of the paroxysm lasted about 7.5 hours, ending around 11:30. The cessation of lava fountaining was followed by a long series of powerful explosions that generated loud bangs heard mostly in the northern sector of the volcano. Ash and lapilli falls were reported east and northeast of the volcano. A voluminous lava flow expanded from the NSEC toward the south, and two smaller lava flows were emitted toward east-southeast and northeast.

Even though the paroxysm had ended, strombolian activity continued at the NSEC, with explosions at intervals of 1-2 minutes, with the ejection of incandescent material up to 150 metres above the crater rim. Lava flows were still slowly advancing toward south and southeast, and toward northeast.