Puyehue (Chili) : Hausse du niveau d’alerte // Puyehue (Chile) : The alert level has been raised

Dans un bulletin spécial publié le 20 juin, le SERNAGEOMIN indique que le niveau d’alerte du Puyehue-Cordón Caulle a été a été élevé à la couleur Jaune (2 sur une échelle de 4) le 20 juin 2018 en raison d’une augmentation de la sismicité depuis le début du mois. Entre le 1er et le 15 juin 2018, 272 séismes ont été enregistrés sous le volcan. 48 étaient des événements longue période (LP) associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan. 215 autres événements étaient d’origine volcano-tectonique, associés à des mouvements du magma. Ils ont été localisés à 0,6 km à l’ouest du site de l’éruption de 2011, à une profondeur de 2,8 km. Les instruments ont également enregistré 9 séismes hybrides associés à des signes de déformation.
La dernière éruption du Puyehue-Cordón Caulle a débuté le 4 juin 2011 et s’est terminée en avril 2012. On lui a attribute un VEI de 5
Source: SERNAGEOMIN.

———————————————

In a special bulletin released on June 20th, SERNAGEOMIN indicates that the alert level for Puyehue-Cordón Caulle volcano was raised to Yellow (2 on a scale of 4) on June 20th, 2018 due to increased seismicity since the beginning of the month. Between June 1st and 15th, 2018, 272 earthquakes were recorded under the volcano. 48 were long-period (LP) earthquakes associated with dynamics of fluids inside the volcano. 215 events were volcano-tectonic, associated with the movement of magma. These were located 0.6 km west of the 2011 eruption, at a depth of 2.8 km. Instruments also registered 9 hybrid earthquakes associated with evidence of deformation.

The last eruption of Puyehue-Cordón Caulle volcano started on June 4th, 2011 and ended in April 2012. It was given a VEI of 5

Source: SERNAGEOMIN.

Crédit photo: SERNAGEOMIN

Puyehue (Chili)

drapeau francaisOn pouvait lire dans la presse ces derniers temps qu’un nuage de cendre émanait de la zone de rift du Cordón Caulle, à l’intérieur du complexe volcanique Puyehue-Cordón Caulle. Ce nuage apparaissait sur les images satellitaires. Toutefois, même si la cendre semblait avoir été émise récemment, elle était probablement due à sa remobilisation au sol par les vents violents qui soufflaient alors sur la région. De plus, aucun signe d’un regain d’activité du volcan n’a été détecté.

Le volcan est entré en eruption entre juin 2011 et avril 2012.

Source : Global Volcanism Network.

drapeau anglaisOne could read in the press these days that an ash cloud was coming out of the Cordón Caulle rift zone, part of the Puyehue-Cordón Caulle volcanic complex. The cloud was visible on satellite imagery. However, although it appeared to be a fresh emission, the cloud was likely re-suspended ash from strong southerly winds. In addition, no other evidence of renewed activity was detected.

An eruption occurred on the volcano between June 2011 and April 2012.

Source : Global Volcanism Network.

La lave du Cordon Caulle (Chili)

drapeau francaisAu cours de plusieurs visites au volcan chilien Cordon Caulle, des scientifiques britanniques de l’Université de Lancaster ont pu observer une coulée d’obsidienne émise par ce volcan. Ils ont remarqué que cette lave extrêmement visqueuse continuait à avancer plus d’une année après la fin officielle de l’éruption. Les résultats de leurs observations ont été publiés dans la revue Nature Communications. Au début de leur article, les chercheurs rappellent que les coulées rhyolitiques peuvent donner naissance, malgré leur forte viscosité et leur débit d’émission relativement faible, à d’impressionnants champs de lave. S’agissant du Cordon Caulle, l’avancée de la lave s’effectue à partir de lobes qui émergent du front de coulée principal. En janvier 2013, ce front de coulée continuait à progresser de 1,50 mètre à 3 mètres par jour à 3,6 km de la bouche éruptive, en dépit du tarissement de la source 6 ou 8 mois plus tôt. Ce phénomène met en relief, une fois encore, la capacité isolante de la lave. Les laves basaltiques ayant montré des qualités analogues, les chercheurs concluent leur étude sur le Cordon Caulle en affirmant que « les similitudes inattendues avec les champs de lave basaltique indiquent un modèle unifié de mise en place de la lave ».

Une petite vidéo accompagne l’article que l’on peut lire dans la rubrique  « Science et environnement » du site de la BBC.

http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-24843643

 

drapeau anglaisDuring several visits to the Chilean volcano Cordon Caulle, British scientists from the University of Lancaster were able to observe an obsidian flow emitted by the volcano. They noted that this extremely viscous lava continued to advance more than a year after the official end of the eruption. The results of their observations were published in the journal Nature Communications. At the beginning of their report, the researchers remind us that rhyolitic flows can give birth, in spite of their high viscosity and relatively low effusion rate, to impressive lava fields. As for Cordon Caulle, lava extrusion occurred from lobes emerging from the front of the main flow front. In January 2013, this front was still moving forward at arate of 1.50 to 3 meters per day, 3.6 km from the eruptive vent, despite the exhaustion of the source 6 or 8 months before. Once again, this phenomenon highlights the insulating capacity of lava. As basaltic lavas have shown similar qualities, the researchers conclude their study about the Cordon Caulle writing that  » the unexpected similarities with compound basaltic lava flow fields point towards a unifying model of lava emplacement  »
A short video accompanies the article that can be read in the « Science and Environment” column of the BBC website.

http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-24843643

Cordon-Caulle

Le panache de cendre du Cordon Caulle vu depuis l’espace le 7 juin 2011.

(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

Puyehue (Chili)

   Souvenez-vous: Entre juin 2011 et avril 2012, le Puyehue était en éruption. Il émettait une volumineuse coulée de lave recouvrant une surface de 16 km2 sur une épaisseur moyenne de 30 mètres. La lave est de l’obsidienne, un matériau brillant et tranchant, dont les propriétés vitreuses uniques sont dues à sa structure désordonnée : les atomes sont répartis de manière irrégulière, comme pour un liquide. Alors que les matériaux cristallins comme la glace, les diamants ou le granit ont leurs atomes disposés selon des motifs répétitifs, l’obsidienne et les autres types de verre présentent une disposition irrégulière car les atomes ont été figés sur place pendant le processus de solidification du matériau.
Une équipe de géologues qui a visité le Puyehue en janvier 2013 a découvert que la lave continuait d’avancer alors que l’éruption est terminée. Contrairement aux roches cristallines, la structure de l’obsidienne n’est pas complètement rigide ; elle peut continuer à s’écouler, même à l’état solide. Plus la température est élevée, plus la déformation du verre sera rapide, en particulier près de son point de fusion. L’un des scientifiques a décrit le bruit produit par la coulée d’obsidienne en train d’avancer comme une succession de bruits de fractures, comme dans un bol géant de rice crispies. L’intérieur de la coulée de lave, encore très chaud et isolé par une enveloppe de roche solidifiée, permet à la coulée de continuer à avancer très doucement sur la pente du volcan.

L’image satellite ci-dessous montre la coulée d’obsidienne du Puyehue le 13 janvier 2013. Le gris foncé de la lave se détache sur la cendre gris clair qui l’entoure.

 

   Just remember: From June 2011 until April 2012, Puyehue volcano erupted a massive lava flow that covered roughly 16 square kilometres with a thickness of 30 metres. The lava is obsidian – sharp-edged and lustrous – whose unique glassy properties result from a disordered structure: the atoms are irregular, like a liquid. Whereas crystalline materials like ice, diamonds, or granite have atoms arranged in repeating patterns, obsidian and other types of glass retain an irregular pattern because the atoms are frozen in place as the material solidifies.
A team of geologists visiting Puyehue in January 2013 discovered that the lava was still in motion even though the eruption had stopped. Unlike a crystalline rock, obsidian is not completely rigid: it can flow, even when solid. The higher the temperature, the faster a glass will deform, especially near its melting point. One of the scientists described the sound of the advancing obsidian lava as a succession of fracturing sounds, as if a giant bowl of rice crispies. The hot interior of the lava flow, insulated by a shell of solidified rock, allowed it to continue to ooze downhill.

The natural-colour satellite image shows Puyehue’s obsidian flow on January 13th , 2013. The dark grey lava stands out against the light grey ash that covers surrounding areas.

Puyehue-blog

(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

   A noter qu’il existe des coulées d’obsidienne spectaculaires en d’autres endroits du monde, comme la Big Obsidian Flow dans le Newberry National Volcanic Monument (Oregon / Etats Unis).

   There are other obsidian flows elsewhere in the world. One of the most dramatic is the Big Obsidian Flow in the Newberry National Volcanic Monument (Oregon / United States).

Big-Obsidian-Flow

The Big Obsidian Flow  (Photo:  C. Grandpey)