Le tsunami des Tonga // The Tonga tsunami

Le tsunami déclenché par l’éruption dans les Tonga a touché plusieurs pays autour de l’océan Pacifique.
Au Japon, près de 230 000 habitants ont été invités à se réfugier sur les hauteurs. L’Agence météorologique japonaise a d’abord annoncé des vagues atteignant 3 mètres, mais a ensuite rétrogradé le niveau d’alerte. L’alerte tsunami a été levée à 14 heures. le 16 janvier 2022. L’agence a déclaré que l’événement était différent d’un tsunami typique causé par un séisme. Les scientifiques japonais pensent qu’il a pu être causé par un changement soudain de pression atmosphérique dû à l’éruption. Des dizaines de bateaux ont chaviré, coulé ou ont rompu leurs amarres dans plusieurs ports japonais.
À Kona, sur la grande île d’Hawaï, une régate a été annulée car des vagues de tsunami ont inondé la jetée de Kona, endommageant un hôtel, du matériel et des embarcations. Les autorités locales ont déclaré que la dernière fois qu’elles avaient vu de telles vagues, c’était lorsqu’un tsunami avait frappé Hawaï en 2011.
Des scènes similaires ont été observées dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande.
La question est maintenant de savoir si de nouvelles vagues pourraient être observées dans les prochains jours. Une autre hypothèse est que le tsunami du 15 janvier a été déclenché par des effondrements dans la caldeira qui a provoqué l’éruption.
Plus de détails sur l’éruption dans une note à paraître demain sur ce blog.

———————————————–

The tsunami triggered by the Tonga eruption affected several countries around the Pacific Ocean.

In Japan, nearly 230,000 residents were urged to move to high ground. The Meteorological Agency first predicted waves as high as 3 meters, but later downgraded the warnings to advisories. All the advisories were lifted by 2 p.m. on January 16th, 2022. The agency said that the surge was different from a typical tsunami caused by an earthquake, noting that it may have been caused by a sudden change in atmospheric pressure due to the eruption. Tens of boats either capsized, sank or floated away in several Japanese ports.

In Kona, on Hawaii Big Island, a regatta was canceled as tsunami surges flooded the Kona pier damaging a hotel, equipment and canoes. Local authorities said the last time they saw surges like that was when a tsunami hit Hawaii in 2011.

Simailar scenes were observed in New Zealand’s North Island.

The question is now to know whether similar surges may occuer in the next days. Another scientific hypothesis is that the 15 January tsunami was triggred by collapses within the caldeira that caused the eruption.

More details about the eruption in a post to be released tomorrow on this blog.

Eruption de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (suite / continued)

Selon les médias néo-zélandais, des vagues de tsunami se sont abattues sur des maisons dans l’archipel des Tonga à la suite de la très violente éruption mentionnée précédemment. Plusieurs pays du Pacifique sont en état d’alerte, y compris la Nouvelle-Zélande où les vagues ont endommagé des bateaux dans la célèbre marina de Tutukaka sur l’île du Nord. Les images montrent des bateaux qui ont rompu leurs amarres.
Des vidéos montrent également des vagues déferlant sur des maisons, des propriétés et une église dans lesTonga. Pour le moment – et c’est heureux – il n’est pas fait état de blessés ou de morts. Il n’y a plus d »électricité et les communications sont extrêmement limitées aux Tonga. Comme une grande partie du pays est couverte de cendre, on craint que de nombreuses personnes souffrent de problèmes respiratoires et que l’eau potable vienne à manque.
L’armée néo-zélandaise surveille la situation aux Tonga et se tient prête à apporter son aide si le gouvernement tongien le demande.
Le tsunami a suivi l’éruption de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai qui a envoyé un panache de vapeur, de gaz et de cendre jusqu’à 20 km dans le ciel (voir image ci-dessous). Comme je l’ai déjà écrit, l’éruption a déclenché des alertes tsunami dans plusieurs pays, dont les Fidji, les Samoa, le Vanuatu, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Source : New Zealand Herald.

——————————————-

According to New Zealand newsmedia, tsunami waves have crashed into homes in Tonga following the devastating and violent eruption eruption mentined previously. Multiple Pacific countries are on alert including New Zealand where surging seas have damaged boats in the popular North Island Tutukaka marina, with images showing vessels pulled from their moorings and some left marooned.

Video footage also shows waves washing through homes, properties and a church in Tonga, but there are not yet reports of injuries or fatalities. Power is out and communication are extremely limited in Tonga. With much of the country covered in ash, there are fears that many people are struggling to breathe and that fresh drinking water might be limited.

The New Zealand Defence Force said it was monitoring the situation in Tonga and stood ready to assist if requested by the Tongan government.

The tsunami followed the eruption of Hunga Tonga-Hunga Haʻapai which sent ash, steam and gas up to 20km into the air. As I put it before, the eruption sparked tsunami warnings and alerts in multiple countries including Fiji, Samoa, Vanuatu, Australia and New Zealand

Source: New Zealand Herald.

Source: Tonga Services

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (Tonga) : nouvelle éruption et tsunami

Selon plusieurs dépêches de presse, une nouvelle éruption a eu lieu sur le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai dans l’archipel des Tonga le 15 janvier 2022, déclenchant une alerte tsunami pour plusieurs nations insulaires du Pacifique Sud. Des images sur les réseaux sociaux ont montré des vagues qui s’écrasaient sur le rivage et contre des maisons.
Le Bureau australien de météorologie indique que l’éruption, qui se situe à environ 65 km au nord de Nuku’alofa, la capitale, a provoqué un tsunami de 1,2 mètre. L’agence continue de surveiller la situation mais aucune alerte tsunami n’a été émise pour le continent australien et les territoires voisins.

Des vagues de tsunami de 83 cm ont été observées par des jauges à Nuku’alofa et des vagues de 60 cm ont été enregistrées à Pago Pago, la capitale des Samoa américaines. L’alerte tsunami a ensuite été levée pour les Samoa américaines et Hawaï, mais reste une menace pour les parties du Pacifique les plus proches du volcan. Les Fidji ont également émis une alerte tsunami,et demandé à la population de ne pas s’approcher des côtes.
L’agence de gestion des risques en Nouvelle-Zélande a émis un avis de risque tsunami pour ses côtes nord et est. Ces zones sont susceptibles de connaître des courants forts et inhabituels et des épisodes de houle imprévisibles sur le rivage.
Comme je l’ai déjà écrit, le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai avait envoyé propulsé des nuages de cendres, de la vapeur et du gaz jusqu’à 20 km dans les airs le 13 juin 2022.
Source : Agences de presse internationales.

Vous trouverez de nombreuses illustrations sur le site web The Watchers.

Voici aussi l’éruption vue depuis l’espace :

—————————————-

According to several press reports, a new eruptionstarted Hunga Tonga-Hunga Ha’apai in the Tonga archipelago on January 15th, 2022, triggering a tsunami warning for several South Pacific island nations. Pictures on the social mediashowed waves crashing into homes.

The Australia’s Bureau of Meteorology indicates that theeruption, which is located about 65 km north of Nuku’alofa, caused a 1.2 metre tsunami. The agency continues to monitor the situation but no tsunami threat has been issued to the Australian mainland, islands or territories.

Tsunami waves of 83 cm were observed by gauges at the Tongan capital of Nuku’alofa and waves of 60 cm at Pago Pago, the capital of American Samoa. The U.S.-based monitor later cancelled warnings for the U.S. territory of American Samoa and Hawaii, but said the tsunami remained a threat for parts of the Pacific nearer the volcano. Fiji also issued a tsunami warning, urging residents to avoid the shorelines.

New Zealand’s emergency management agency issued an advisory on tsunami activity for its north and east coasts with the areas expected to experience strong and unusual currents, and unpredictable surges at the shore.

As I put it before,, the volcano had sent ash, steam and gas up to 20 km into the air on Junary 13th, 2022.

Source: International press agencies.

You’ll find numerous illustrations on the website The Watchers.

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (archipel des Tonga) : nouvelle éruption // New eruption

Selon le site web The Watchers, une puissante éruption a de nouveau eu lieu sur le volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (archipel des Tonga) le 13 janvier 2022. Le panache de cendres et de gaz s’est élevé à environ 16,7 km au-dessus du niveau de la mer, selon le Wellington VAAC.
Selon le service géologique des Tonga, l’éruption a duré plus de 12 heures. C’est la plus importante observée depuis décembre 2021. Des vagues de tsunami atteignant 30 cm ont été enregistrées à Nuku’alofa. Une alerte tsunami a été émise pour toutes les îles des Tonga; il a été conseillé aux habitants de s’éloigner de la côte. L’alerte a ensuite été annulée.

https://thumbs.gfycat.com/ChiefIllBasil-mobile.mp4

——————————————-

According to the website The Watchers, another powerful eruption started at Hunga Tonga-Hunga Ha’apai volcano (Tonga archipelago) on January 13th, 2022. The ash and gas plume rose up to about16.7 km above sea level, according to the Wellington VAAC.

According to the Tonga Geological Service, the eruption has lasted for more than 12 hours. it was the largest in a series of eruptions at the volcano since December 2021. Tsunami waves of up to 30 cm were recorded in Nuku’alofa. A tsunami warning was issued for all the islands of the Kingdom of Tonga, advising people to stay out of the water and away from the coast. The tunami warning was later cancelled.